Poursuite de la reprise de la production d’immeubles de bureaux neufs, selon le cabinet Deloitte

Le baromètre semestriel de Deloitte sur la construction et livraisons de bureaux neufs à Paris et en région parisienne confirme la reprise de la production neuve et présente les niveaux de performance des immeubles en chantier dans les cibles de la démarche HQE.

L’étude annonce un retour de l’offre future à sa moyenne historique, à Paris et en première couronne, atteignant 1,3 millions de mètres carrés en chantier au 31 mars 2012, une progression de 20%. Malgré ce signal positif en volume, l’activité reste faible en nombre de chantiers (60 chantiers répertoriés sur la période), et est loin du sommet historique des cent grues et des 1,8 millions de mètres carrés en chantier relevé dans le passé. Seules trois opérations de « clef en main locatif » ont été lancées, alors que quinze opérations ont été lancées« en blanc » cet hiver.

L’activité locative a été peu dynamique ces derniers mois, deux tiers des surfaces actuellement en chantier sont encore disponibles et le contexte économique actuel pèse sur les prises de décision des utilisateurs. Exception faite des futurs locaux de SFR, la demande placée dans le neuf cet hiver croît de 47 % par rapport à la précédente édition pour atteindre 105 000 m² du fait de la prise à bail par General Electric de 33 000 m² dans son opération Citylights à Boulogne-Billancourt.

Cette dix-huitième édition du Paris Crane Survey met en exergue les disparités géographiques entre les marchés étudiés. L’ouest parisien totalise 65% des chantiers en cours contre seulement 20% pour le Nord et l’Est parisiens, même si Saint-Denis connait un rebond spectaculaire du fait, entre autre, de la mise en chantier du campus SFR.

La production parisienne se maintient légèrement au-dessus de 200 000 m² avec 16 opérations en chantier, tout comme au premier semestre, un niveau faible. Sur les 80 000 m² livrés à Paris, 27 000 m² sont encore disponibles à la location, représentant la moitié de l’offre livrée disponible sur l’ensemble du périmètre de l’étude. 120 000 m² carrés de bureaux disponibles, actuellement en cours de construction, viendront s’y ajouter d’ici 2014.

Les Hauts-de-Seine concentrent deux tiers des surfaces en chantier entrant dans l’étude, et la même proportion de disponibilités. Sept nouveaux chantiers y ont été lancés, dont seulement 20% précommercialisés. Fait rare, l’activité locative sur le neuf ou le restructuré a été faible dans les Hauts-de-Seine, malgré l’annonce de l’installation de General Electric à Boulogne Billancourt sur 33 000 m². Seuls deux immeubles ont été l’objet de prises à bail, dont le « clef en main locatif » de GRT Gaz à Bois-Colombes (pour 7 700 m²)et le seul immeuble de l’étude sis à Neuilly-sur-Seine (10 670 m² loués par Altran et Chanel), soit à peine 50 000 m² transactés dans le secteur traditionnellement le plus actif pour le neuf francilien. Alors qu’aucune opération du plan de renouveau de La Défense n’a été livrée ce semestre, ce ne sont pas moins de 320 000 m²qui sont attendus dans les Hauts-de-Seine d’ici la fin de l’année, et près de 400 000 m² en 2013.

A Saint-Denis, Vinci a débuté la construction du plus grand « clés-en-mains locatif » recensé dans le Paris Crane Survey ; 115 000 m² construits pour SFR, qui réalise avec ce regroupement le plus grand mouvement d’entreprise jamais enregistré sur le marché parisien. Les dix autres programmes en cours de construction dans ces deux départements totalisent seulement 153 000 m², soit moins d’opérations que dans la capitale, tant en nombre qu’en surface. Rappelons que ce secteur a accueilli jusqu’à trente-cinq grues en 2008.

En dehors de SFR, cinq nouvelles opérations ont été lancées « en blanc », et viendront ajouter 78 000 m²aux 65 000 m² déjà en chantier et disponibles. Seuls 9 600 m²pour le Crédit Lyonnais à Villejuif ont été précommercialisés dans ce secteur, soit moins de 10% du volume en chantier à livrer d’ici décembre 2014.

La faiblesse de l’activité locative se traduit par une seule prise à bail depuis la dernière édition : Lufthansa prend 2 300 m² au sein de l’immeuble Le Cézanne, livré à Saint-Denis.

« Face aux incertitudes et à la recherche de flexibilité des utilisateurs, nous pouvons nous demander si la tendance à la hausse de la production neuve et des opérations « en blanc » observée depuis deux semestres sera pérenne», commente Brice Chasles, Associé Real Estate Advisory chez Deloitte.

Méthodologie
Cette étude, réalisée par l’équipe Real Estate Advisory chez Deloitte, à partir de l’exploitation de la base de données de l’Observatoire Immobilier d’Entreprise du Grecam, recense de façon exhaustive toutes les opérations neuves et restructurations de bureaux « en blanc » à Paris et en première couronne de plus de 1 000 m², en chantier, ainsi que celles qui ont été livrées au cours des six mois écoulés, soit du 1er octobre 2011 au 31 mars 2012, et ayant fait l’objet d’un permis de construire.

Pierrepapier.fr