Paref stabilise son chiffre d’affaires

logement-neufLa SIIC voit les effets de ses arbitrages récents s’estomper. Au troisième trimestre, le rythme de baisse est revenu à 1,8 % contre 8,1 % pour les neuf premiers mois. L’enjeu majeur reste la location du Gaia à La Défense qui vient de lui être livré.

La SIIC Paref, foncière à la double activité d’investissement immobilier et de gestion pour compte de tiers, annonce un chiffre d’affaires de 5,4 M€ sur le 3ème trimestre 2013 contre 5,5 M€ pour la même période en 2012. Sur les 9 premiers mois de l’exercice 2013, le chiffre d’affaires s’élève à 16,8 M€ en baisse de 8,1% par rapport aux 9 premiers mois de 2012.

Les loyers (et charges récupérées) s’établissent à 12,7 millions d’euros pour les 9 premiers mois de 2013 contre 13,7 millions d’euros au 30 septembre 2012, soit une baisse de 100 000 euros due, pour 500 000 euros à l’échéance en 2012 de certains usufruits temporaires (portant sur des immeubles d’habitation) pour 300 000 euros à l’acquisition des immeubles de Lyon et de Combs-la-Ville, pour 400 000 euros aux loyers des actifs cédés (principalement les immeubles de Berger et de Rueil). La vacance supplémentaire du patrimoine et les renégociations de loyers ont pesé pour 700 000 euros, tandis que l’indexation et les paliers de loyers ont eu un effet positif de 300 000 euros.

A périmètre comparable (hors vente 2012 et hors fin d’usufruits), l’évolution des loyers est en baisse de 2,8 %.

Le taux d’occupation à fin septembre s’établit à 87%, en recul de 1% par rapport à fin juin. Retraité des biens sous promesse, le taux d’occupation est de 92%. Pour les mois qui viennent, tout dépendra du remplissage des 10 000 mètres carrés de bureaux de l’immeuble Gaia en péri-Défense.

En ce qui concerne l’activité de gestion pour compte de tiers, sur 9 mois, les commissions de gestion se sont élevées à 4,1 millions d’euros contre 4,6 millions au titre de la même période de 2012. La baisse est imputable aux commissions de souscription (SCPI) qui représentent 1,8 million d’euros, contre 2,4 millions au 30 septembre 2012. La collecte des SCPI avait bénéficié début 2012 de souscriptions exceptionnelles émanant d’institutionnels.

Les commissions de gestion sur encours des SCPI, OPCI et tiers gérés (et commissions diverses) ont représenté 2,2 millions d’euros contre 2,1 millions au 30 septembre 2012.

Les encours gérés pour compte de tiers (SCPI et OPCI) continuent de progresser. A la reprise de la SCPI Capiforce Pierre au 1er janvier 2013, qui représente une augmentation de 42 millions, s’ajoute une hausse des encours de 39 M€, portant leur montant total à 670 millions au 30 septembre 2013. Le total des actifs détenus ou gérés par le groupe Paref, après élimination des doubles emplois (investissements de Paref dans les véhicules gérés par Paref Gestion) s’élève ainsi à 812 millions d’euros.

A propos de Paref
Le groupe Paref se développe sur deux secteurs d’activités complémentaires :

  • Investissement commercial et résidentiel : PAREF détient divers immeubles commerciaux en région parisienne et en province, ainsi que des immeubles d’habitation à Paris acquis en usufruit temporaire.
  • Gestion pour compte de tiers : PAREF Gestion, filiale de Paref agréée par l’AMF, gère 4 SCPI et 2 OPCI.

Au 30 septembre2013, le groupe Paref détient un patrimoine immobilier de 180 millions d’euros et gère 670 millions d’euros d’actifs pour compte de tiers.
Le 14 novembre, au cours de 47 euros, la capitalisation boursière de Paref atteint 56,8 millions d’euros.

pierrepapier.fr