OPCI Dynapierre : + 5,22% depuis le début de l’année

OPCI Dynapierre : + 5,22% depuis le début de l’année

L’OPCI Dynapierre, géré par Swiss Life AM, affiche une performance supérieure à la moyenne de sa catégorie depuis le début de l’année. Il multiplie les acquisitions pour investir une collecte en forte progression.

Dynapierre vient de signer « l’une des opérations les plus emblématiques depuis sa création », explique fièrement l’un des derniers reporting mensuel de l’OPCI géré par Swiss Life Asset Managers. Annoncée mi-novembre, mais effective depuis début octobre, la transaction en question porte sur un ensemble immobilier de bureaux baptisé InDéfense.

Une opération à plus de 100 millions d’euros

Développé par Vinci Immobilier, l’immeuble a été acquis en VEFA (vente en l’état futur d’achèvement) pour un montant total de plus de 100 millions d’euros, selon le site CFNews. Une opération qui « s’inscrit parfaitement dans la stratégie de développement durable de Swiss Life Asset Managers, avec un profil environnemental et social exemplaire », comme l’explique l’asset manager dans un communiqué. InDéfense, d’une surface de 10 250 m² sur 7 niveaux, sera livré en 2022. Il a été acquis en majorité par l’OPCI Dynapierre, mais aussi par d’autres fonds gérés par Swiss Life Asset Management.

Swiss Life Asset Management multiplie les acquisitions

La société de gestion multiplie d’ailleurs les acquisitions. En juin dernier, elle s’emparait notamment du portefeuille Terris. Sur les six premiers mois de l’année, son portefeuille immobilier européen s’est ainsi enrichi de 5,5 milliards d’euros de nouveaux actifs. Pour atteindre un encours global de 86,5 milliards d’euros (+6,8% par rapport à fin 2018). L’OPCI Dynapierre participe, à sa mesure, à cette « fièvre » acheteuse. Outre l’immeuble InDéfense, il s’est en effet porté acquéreur en juin dernier de deux nouveaux commerces en Espagne, à Madrid et San Sebastian. Une opération, là encore, bien en phase avec la stratégie des véhicules grand public de Swiss Life AM. Ces derniers, comme l’expliquait Julien Guillemet, responsable de la gestion des fonds immobiliers grand public de Swiss Life Asset Managers, en avril dernier, sont en effet exposés à l’Europe du Sud depuis 2018.

Dynapierre renforce sa poche immobilier direct

Une zone qui, selon le gestionnaire, présentait « un potentiel de rattrapage de croissance attractif ». En octobre, Dynapierre a encore ajouté à son portefeuille un immeuble de bureaux, bruxellois cette fois. Ce premier investissement en Belgique, dont le montant n’a pas encore été communiqué, développe une surface de 9 168 m² sur 10 étages. Huit locataires occupent le bien à 100%, dans le cadre de baux d’une durée moyenne résiduelle de 5 ans et demi. Ces acquisitions sont, là encore, fidèles au positionnement « optimisation du couple rendement/risque » des SCPI et OPCI gérés par Swiss Life AM. Elles permettent en outre à l’OPCI de maintenir une exposition à l’immobilier physique en phase avec ses objectifs. Fin octobre, cette exposition était en effet revenue (62,60%) à son niveau de début d’année (62,47%). Mais avait pu baisser jusqu’à 50% en septembre dernier…

Dynapierre : forte collecte en 2019

L’OPCI Dynapierre est en effet soumis à une forte collecte depuis le début de l’année. Ses souscriptions nettes n’étaient que d’environ 74 millions d’euros en 2018. Or, entre le 1er janvier 2019 et fin octobre, la capitalisation de l’OPCI avait déjà bondi de près de 290 millions d’euros… Face à cet afflux de souscriptions, la poche liquidité de Dynapierre s’est donc progressivement gonflée (jusqu’à 43,4% en septembre), dans l’attente de nouveaux investissement physiques. L’OPCI, fidèle à sa stratégie, ne s’expose en effet que marginalement aux marchés financiers (9% au maximum). Plutôt que de placer ce surcroît ponctuel de liquidités en foncières cotées, Dynapierre a préféré attendre de concrétiser ses acquisitions en immobilier direct. Comme le rappelait Julien Guillemet, la stratégie de Dynapierre est en effet « essentiellement construite autour de l’immobilier physique ».

Dynapierre : +5,22% depuis le début de l’année

Un pari gagnant. En dépit de la variation, à la baisse, de cette poche immobilier direct, il obtient une performance supérieure à la moyenne des OPCI depuis le début de l’année. Dynapierre affichait en effet une performance globale de 4,83% au 30 septembre. Contre une progression, à cette date, de 4,15% pour l’ensemble des OPCI, mesurée par l’indice IEIF OPCI Grand Public Mensuel. Fin octobre, sa performance était encore en progression, à 5,22%. Un score pour l’instant supérieur à la performance 2018 de Dynapierre (5,19%), année où il s’était déjà placé dans le peloton de tête des OPCI…

Frédéric Tixier


A propos de Swiss Life AM(i)

Swiss Life Asset Managers compte plus de 160 ans d’expérience dans la gestion des actifs du groupe Swiss Life. Au 30 juin 2019, Swiss Life Asset Managers gérait 225 milliards d’euros d’actifs pour le groupe Swiss Life. Dont plus de 71,6 milliards d’euros de placements pour des clients tiers. Swiss Life Asset Managers est également un gestionnaire immobilier leader en Europe. Sur les 225 milliards d’euros d’actifs sous gestion, 60,5 milliards d’euros sont investis dans l’immobilier. Par ailleurs, Swiss Life Asset Managers assure la gestion de biens immobiliers via ses filiales Livit et Corpus Sireo pour 26 milliards d’euros. Au 30 juin 2019, Swiss Life Asset Managers gérait ainsi 86,5 milliards d’euros de biens immobiliers. Swiss Life Asset Managers emploie plus de 2 300 collaborateurs en Europe.

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société