Pierrepapier.fr/actualité/SIIC

Le chiffre d’affaires d’ANF Immobilier s’est élevé à 18,4 millions d’euros au premier trimestre, contre 16,9 millions au même trimestre de 2010, soit une hausse de plus de 8,8 %. A périmètre constant,  la hausse est de 15 %.

Pour cette société du groupe Eurazeo,  orientée à la fois sur l’immobilier locatif résidentiel et le tertiaire, les performances sont inégalement partagées selon les activités : les loyers du patrimoine de centre-ville ont progressé de 29 % à périmètre constant, alors que la hausse des loyers des hôtels exploités par la chaine B&B est limitée à 1 %.

Conformément à sa politique de rotation des actifs, ANF Immobilier a déjà lancé la cession d’immeubles en bloc à Lyon et à Marseille, pour un montant de plus de 69 millions. Par ailleurs elle procède à des ventes au détail d’appartements ;  les premières transactions se traitent sur une base de 3.800 €/m² hors droits pour des appartements rénovés à Marseille et 4.000 €/m² hors droites en l’état avant travaux à Lyon.

Pour les commerces de centre-ville, les renégociations de baux ont permis une progression des loyers de 31 % à Lyon et de 26 % à Marseille à périmètre constant. Grâce à la poursuite de la livraison des mansardes rénovées et à la location complète du programme de logements étudiants à Marseille, les loyers en habitation progressent de 18 % à périmètre constant.

Le programme de bureaux livré à Marseille fin 2010 générera en 2011 un loyer supplémentaire de 2,2 millions d’euros.

Ces informations, publiées le 10 mai avant Bourse, n’ont pas surpris les investisseurs  et n’ont pas exercé un grand effet sur le marché. A 34,98 € le 11 mai, le titre enregistre tout de même une progression de 12,8 % depuis le début de l’année.

Pierrepapier.fr/actualité/SIIC