La foncière spécialiste des centres commerciaux, qui a publié ses comptes trimestriels la semaine dernière, vient de procéder à l’émission d’une nouvelle souche obligataire d’un montant nominal de 150 M€. Le plan de cession de certains actifs lancé en début d’exercice a pris un peu de retard, mais le groupe confirme la solidité de ses performances opérationnelles.   

« Cette nouvelle ligne de financement obligataire à 10 ans, levée dans des conditions très favorables, contribue à allonger la maturité moyenne de la dette de Mercialys, et à maintenir le coût de financement de la société à des niveaux extrêmement compétitifs », explique en substance le dernier communiqué de Mercialys annonçant le succès de son nouvel appel au marché.

Stratégie de refinancement –  Cette opération (montant nominal de 150 M€, maturité 2027), réalisée dans le cadre d’un placement privé, s’inscrit dans le cadre de la stratégie de refinancement de la filiale de Casino. Elle lui permettra notamment de couvrir le remboursement d’un autre emprunt contracté avec un coupon de 4,125 % et arrivant à échéance le 26 mars 2019. Cette nouvelle souche offre par ailleurs « un différentiel élevé par rapport au taux de capitalisation moyen des actifs immobiliers de la société (5,14 % à fin juin 2017) et au rendement net cible du pipeline (6,6 % sur un total de 586 M€ d’investissement) », ajoute le communiqué.

Belle croissance organique – Mercialys avait annoncé le 17 octobre dernier, dans le cadre de la présentation de ses résultats trimestriels, un objectif de réduction de son taux d’endettement à 37% fin 2017. Il a par ailleurs fait état d’une croissance organique élevée (+2,9%), tout en confirmant une tendance favorable pour le chiffre d’affaires des commerçants locataires de ses centres commerciaux, dans un contexte de marché pourtant difficile. Il confirme d’ailleurs le versement d’un dividende au titre de 2017 quasi identique à celui versé à 2016, notamment en raison d’un plan de cession de certains actifs entamé en début d’année moins rapide que prévu. Pour le bureau d’analyse Invest Securities, Mercialys offre actuellement un rendement du dividende « parmi les plus élevés du secteur (6,2%) », un multiple de résultat 2018 « peu excessif (14,3x) », et une décote de 14,9% « rare pour une foncière de commerce dotée d’un pipeline de projets ». Invest Securities reste en position achat sur le titre, mais réduit son objectif de cours à 19,5 €, versus 20 € précédemment. L’action terminait à 16,565 € en clôture mercredi 25 octobre.  

A propos de Mercialys
Mercialys est l’une des principales sociétés françaises exclusivement présentes dans les centres commerciaux. Au 30 juin 2017, Mercialys disposait d’un portefeuille de 2 108 baux représentant une valeur locative de 174,6 M€ en base annualisée. Elle détient des actifs pour une valeur estimée au 30 juin 2017 à 3,7 milliards d’euros droits inclus. Mercialys bénéficie du régime des sociétés d’investissements immobiliers cotées (« SIIC ») depuis le 1er novembre 2005 et est cotée sur le compartiment A d’Euronext Paris sous le symbole MERY, depuis son introduction en bourse le 12 octobre 2005. Le nombre d’actions en circulation au 30 juin 2017 est de 92 049 169 actions.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *