Les loyers du siège de Vivarte gonflent les loyers de La Foncière de Paris

immeublePour son dernier exercice avant sa fusion avec Foncière Paris France qui doit intervenir le 20 novembre prochain, la Foncière de Paris a réalisé un chiffre d’affaires de 18,3 millions d’euros au titre des trois mois écoulés à la fin septembre. En ajoutant les six premiers mois de l’exercice clos au 30 juin 2013, le chiffre d’affaires s’élève à 64 millions d’euros contre 67,4 millions d’euros pour la même période en 2012. L’érosion des redevances de crédit-bail liée à l’abandon du statut d’établissement de crédit a légèrement pesé sur le chiffre d’affaires. Cet effet a été en partie compensé par la progression du chiffre d’affaires hôtelier et des loyers.

Sur le plan du patrimoine de Foncière de Paris, celui-ci a été marqué par l’acquisition du siège de Vivarte (Paris 19ème) pour 53 millions d’euros (bail ferme de neuf ans avec un rendement de cet investissement de 6,6%). La comptabilisation des loyers de cet immeuble à partir du mois de juillet 2013 a porté les loyers de la société à 5 millions d’euros sur ce trimestre contre 8,8 millions d’euros pour la période allant du 1er au 30 juin 2013. Au 30 septembre 2013, le patrimoine de Foncière de Paris est composé pour les deux tiers d’actifs de bureaux situés à plus de 90 % à Paris et dans les Hauts de Seine. La société possède et exploite également deux hôtels, l’un à la Villette (Holiday Inn Express) et l’autre à Boulogne-Billancourt (Hôtel Courtyard by Marriott). Sur une période de neuf mois, le chiffre d’affaires hôtelier augmente sensiblement et s’établit à 9,3 millions d’euros (contre 7,4 millions d’euros au 30 septembre 2012) bénéficiant de la pleine contribution de l’hôtel de Boulogne ouvert en mars 2012 et d’une très bonne tenue de l’activité.

Par ailleurs, le portefeuille de titres de participations dans des sociétés foncières cotées reste principalement constitué, comme au 30 juin 2013, de Foncière des 6ème et 7ème Arrondissements de Paris (16,8 % du capital) et de Foncière Paris France (14,6% du capital).

Dans son développement, Foncière de Paris SIIC entend bénéficier des cash-flows du crédit-bail qui contribueront favorablement à la réduction de ses besoins de financement et lui permettront de saisir de nouvelles opportunités. Cela d’autant plus que, avant même la fusion avec Foncière Paris France prévue le 20 novembre, la société estime disposer de moyens solides (94 Millions d’euros de lignes de crédit confirmées non utilisées au 30 septembre 2013) et d’une trésorerie significative (65 millions d’euros au 30 septembre 2013).

à propos de Foncière de Paris
Foncière de Paris est depuis plus de 20 ans un des acteurs majeurs des métiers de l’immobilier (crédit-bail et investissements immobiliers).Au 30 juin 2013, date des dernières expertises réalisées, la valeur du patrimoine s’établissait à 391,2 millions d’euros, faisant ressortir une plus-value de 145,3 millions d’euros stable par rapport à la fin de l’exercice 2012.

pierrepapier.fr