Le titre Affine accuse le coup après des résultats décevants

SilicParisNordLoyers en repli et valeur d’actif net réévalué en sensible baisse ont provoqué la défiance des investisseurs sur le titre de la foncière dont le cours a abandonné 7,8 % dans le sillage de la présentation de ses résultats. 

La perte de 8,8 millions d’euros de la foncière Affine ne reflète pas sa réelle santé. Elle est largement due à l’ajustement des valeurs des immeubles de placement pour un montant 18,4 millions qui ne correspondent à aucun décaissement. Pour autant, si le titre a dévisse de 7,8 % en bourse mercredi 19 février c’est que les comptes d’Affine illustrent la dégradation des revenus locatifs de la foncière. Et l’un des atouts du titre Affine qui réside dans sa décote sur sa valeur d’actif net réévalué tend à s’estomper puisque l’ANR par action est revenu à 25 euros, perdant 3,20 euros en un an.

Les loyers sont passés de 41,3 millions d’euros en 2012 à 34,8 millions en 2013, provoquant un fort recul du résultat courant à 26,7 millions d’euros contre 34,6 millions un an plus tôt. Le résultat EPRA, qui exclut la variation de la valeur de marché des immeubles de placement, et les plus ou moins-values de cession des immeubles de placement, ressort en baisse de 15,4% à 17 millions.

La baisse des revenus locatifs attient 15,6%, marquée par une cession importante réalisée en 2012, précise la société qui met en avant une progression des loyers à périmètre constant de 0,9 % alors que le taux d’occupation remonte au-dessus de 90%. D’autant que selon elle, “cette cession a été compensée par l’acquisition d’un autre immeuble fin 2013 ». Après le rachat de la totalité des Jardins des Quais à Bordeaux en décembre 2013, Affine indique que la reprise des investissements “reste un objectif majeur” cette année. Cependant avec un taux d’endettement rapporté à la valeur du patrimoine (627 millions d’euros à la fin 2013) qui atteint déjà 46,2 %, ses moyens seront limités.

pierrepapier.fr