Le logement à la peine

020Nouveau recul, de 20 %, des mises en chantier de logements entre mars et mai. Le professeur Michel Mouillart n’attend  plus que 300.000 à 310.000 logements construits cette année.

Selon les données ministérielles publiées mardi, seulement 72.000 chantiers ont débuté entre mars et mai, soit une chute de 19,8% par rapport à la même période l’année dernière. Même si la baisse est moins spectaculaire, les permis de construire reculent également de 2,7%. Depuis le début de l’année, on en a enregistré seulement 102.690.

Conséquence: les prévisions de logements neufs livrés cette année s’étiolent au fil des mois. Michel Mouillart, professeur d’économie à l’université de Nanterre et expert du secteur, tablait il y a peu sur 360.000 unités réalisées en 2012. Aujourd’hui, il escompte seulement 300.000 à 310.000 logements supplémentaires. On est loin des quelques 400.000 logements construits l’année dernière. Et on est encore plus loin des objectifs du président de la République, François Hollande : bâtir 500.000 logements par an pour réduire la pénurie de logements estimée à 800.000 unités en France.

Les causes de cette baisse sont connues. Les banques se montrent plus restrictives dans l’octroi de crédits immobiliers classiques. Le phénomène est renforcé par le reformatage à la baisse des dispositifs fiscaux qui désolvabilise plusieurs catégories d’acheteurs potentiels : le recentrage sur le neuf du PTZ+ (prêt à taux zéro). Par ailleurs, le rognage des avantages du dispositif  Scellier se fait sentir avant sa disparition totale programmée début 2013. Enfin l’avantage fiscal de ce dispositif a déjà été sensiblement raboté l’an dernier.

La réforme législative du mois de mars 2012 autorisant 20 % de surfaces constructibles supplémentaires aux règles d’urbanisme en vigueur se révèle être un échec et devrait rapidement être abandonnée après qu’il ait provoqué le retard ou le gel de certains projets de construction.

Le président François Hollande avait promis de doubler le plafond du livret A (30.000 euros au lieu de 15.300 euros) dont 70% de la collecte est utilisée pour attribuer des prêts très intéressants aux organismes HLM qui construisent des logements sociaux. À la clé, il y avait l’engagement de bâtir 150.000 HLM chaque année contre 110.000 en 2011. Toutefois le relèvement du plafond devrait n’être que progressif, une première étape serait un relèvement dès cet été avec un plafond de 20 000 euros.

Pierrepapier.fr