Le fonds en euros Securité Pierre euro affiche un taux de 4,05 % pour 2014

fcpLe fonds du contrat Serenipierre géré par Primonial pour Suravenir marque une nouvelle fois sa différence avec les fonds en euros investis en emprunts d’Etat dont les rendements baissent d’année en année.

L’immobilier planche de salut de l’assurance-vie. Alors que les rendements des emprunts d’Etat ne cessent de se contracter (0,76 % mardi 5 janvier) obérant la performance des contrats en euros classiques essentiellement investis en Obligations Assimilables du Trésor (OAT), les assureurs qui souhaitent continuer à assurer le chaland doivent se tourner vers d’autres actifs sous-jacents. Dans cet univers, l’immobilier apparaît comme l’une des meilleures réponses en terme de couple rendement-risque. En témoigne l’insolente performance du contrat Serenipierre, géré par la compagnie Suravenir (Groupe Crédit Mutuel Arkea) qui affiche un taux de 4,05 %, en léger retrait sur les 4,15 % de 2012 et de 2013. Nous avons suivi les recommandations du gouverneur de la Banque de France Christian Noyer, précise Bernard Le Bras, président du directoire de Suravenir, qui précise avoir abondé la provision pour participation aux bénéfices (PBB) des assurés à hauteur de 0,25 % alors qu’elle atteignait déjà 100 points de base en début d’exercice.

Laurent Fléchet qui gère au nom de Primonial, les investissements de ce fonds euros dans sa composante du fonds Securité Pierre euro lui-même investi à près de 90 % en supports immobiliers directs et indirects reste confiant sur le maintien de la performance de ce fonds quoi qu’il n’ignore pas la contraction de rendements immobiliers sur le marché de l’investissement : « nous investissons dans des immeubles de commerces de proximité et de bureaux neufs ou récents, intégrant les nouvelles normes environnementales et un aménagement adapté aux nouveaux modes de vie en entreprise ». « Moins de charges énergétiques, c’est la possibilité de pratiquer des loyers plus élevés» analyse-t-il. « Nos immeubles de bureaux sont tous à moins de 500 mètres des transports en commun, le plus souvent à moins de 300 mètres… » précise-t-il.

Les deux premières années de forte performance de ce fonds, qui comme tous les fonds en euros offre aux souscripteurs une garantie en capital sur les montants souscrits et les revalorisations annuelles, ont provoqué un afflux de souscriptions en 2014. « Le succès du fonds Securité Euro nous a permis réaliser sur le contrat Serenipierre une collecte brute de 500 millions d’euros en 2014 » se félicite Bernard Le Bras qui annonce que l’encours a dépassé le milliard d’euros.

pierrepapier.fr