Le conseil de la société de la Tour Eiffel valide sans réserve le nouveau prix de l’OPA de SMA-BTP

Bureau-tour-immeubleLe conseil d’administration de la société d’investissement immobilier cotée (SIIC) Tour Eiffel a rendu publique sa note en réponse à la surenchère de l’offre publique lancée par l’assureur SMA-BTP sur les titres de la société. Dans cette note, le conseil rappelle tous les éléments qui l’avaient conduit à considérer cette offre comme amicale. Cependant le conseil d’administration de Tour Eiffel s’attarde sur le relèvement du prix de l’offre de 48 à 53 euros par action. Il relève que « la surenchère contenue dans l’Offre en Surenchère, offrant un prix de 53,0 euros par action, représente une hausse de 10,4% par rapport à l’Offre initiale et correspond au cours de bourse maximal sur 24 mois ». Son adhésion cette fois-ci sans réserve tient au fait que ce prix s’inscrit maintenant « dans la fourchette de la valorisation multicritères réalisée par Rothschild, conseil financier de la Société ». En particulier, il représente une prime de près de 10% sur la moyenne pondérée du cours sur les 12 mois précédents le dépôt de l’Offre initiale. Il s’inscrit en haut de la fourchette de valorisation par multiples boursiers, ce qui traduit sa cohérence par rapport aux conditions de marché actuelles. Il est en ligne avec la valorisation par DCF, qui intègre les perspectives financières de la société à moyen terme et il induit une décote sur ANR proche des transactions comparables et très sensiblement inférieure à la décote induite par le cours de bourse de la société au cours des 5 dernières années.

Le conseil d’administration de la Société considère donc à l’unanimité que l’offre en surenchère emporte une amélioration significative des conditions proposées et est conforme à l’intérêt de la Société, de ses actionnaires et de ses salariés.

En particulier, le conseil d’administration estime que le prix de 53,0 euros par action de la Société est équitable et valorise correctement les actions détenues par les actionnaires. Dans ces conditions, le conseil d’administration recommande, à l’unanimité (moins une voix), à tous les actionnaires de la Société d’apporter leurs actions à l’Offre en Surenchère. Alors que dans le cadre de l’offre initiale, les membres du conseil avaient limité leur participation à la moitié de leurs titres pour marquer leur insatisfaction sur le prix proposé.

En outre, le conseil d’administration décide à l’unanimité d’apporter à l’Offre en Surenchère les 72.594 actions auto-détenues par la Société.

Enfin, le conseil d’administration constate que l’ensemble des membres du conseil d’administration ont fait part de leur intention d’apporter la totalité de leurs actions à l’Offre en Surenchère (à l’exception de Monsieur Philippe Prouillac), pour autant que ces actions ne soient pas soumises à une période d’indisponibilité fiscale ou juridique ou à des contraintes fiscales ou ne fassent pas l’objet d’une obligation de conservation en raison de la qualité de mandataire social de leur détenteur en application des statuts de la Société.

Pierrepapier.fr