Laffitte Pierre se renforce sur le secteur hôtelier

La SCPI gérée par NAMI-AEW Europe vient d’acquérir deux hôtels, respectivement situés à Lyon et à Marseille. Une opération qui renforce sa présence dans ce secteur et est « parfaitement en ligne avec sa stratégie de diversification géographique et par classe d’actif ». Laffitte Pierre prévoit de verser en 2016 un dividende identique à l’an dernier, soit 20 € par part.

Laffitte Pierre, qui a récemment procédé à la revalorisation de son prix de souscription et à l’allongement du délai de jouissance de ses parts, poursuit l’enrichissement et la diversification de son patrimoine.

Renforcement dans le secteur hôtelier – NAMI-AEW Europe, le gestionnaire de cette SCPI diversifiée, vient en effet d’annoncer l’acquisition, auprès d’ANF Immobilier, d’un portefeuille de deux établissements hôteliers, respectivement le Carlton Lyon MGallery et l’Adagio Marseille Vieux-Port. Des acquisitions qui « renforcent la présence de la SCPI Laffitte Pierre sans le secteur hôtelier, et sont parfaitement en ligne avec la stratégie de diversification géographique et par classe d’actif qui caractérise ce véhicule », précise Arsène Marques, le Directeur Général Délégué de NAMI-AEW Europe. Ces deux hôtels, « idéalement situés », sont gérés par le groupe Accor, opérateur de « référence en France et dans le monde ». Le montant de la transaction n’est pas encore officiel. Pour mémoire, Laffitte Pierre avait acquis en septembre dernier 25% des titres de la SCI Marveine pour un total de près de 47 M€, après avoir précédemment récupéré deux immeubles de bureaux, à Colomiers et à Aix-en-Provence, pour près de 18 M€.

Rapprochement avec Ciloger – La stratégie de Laffitte Pierre reste conforme à son positionnement historique de développement « raisonnable ». Il convient toutefois de rappeler que le rapprochement, désormais entériné, entre AEW Europe et Ciloger[1], autre important gestionnaire de fonds de SCPI et d’OPCI, a également conduit à la fusion de NAMI-AEW Europe et Ciloger – une opération en cours, ou en passe de l’être -, créant ainsi « le troisième acteur du marché grand public français ». Dirigée par Isabelle Rossignol (Ciloger), cette « nouvelle plateforme grand public aura accès à l’ensemble des réseaux de distribution du Groupe BPCE[2] et de La Banque Postale, mais aussi aux opportunités d’investissement apportées par le réseau pan-européen d’AEW Europe », précise un communiqué publié en octobre dernier. Selon les dernières statistiques publiées par AEW, la nouvelle entité pesait plus de 26 Md€ d’actifs sous gestion à fin 2016, et a réalisé 3,8 Md€ de transactions l’an dernier. Mais, pour l’heure, aucun changement n’est officiellement intervenu dans la composition ou les modalités de gestion de la gamme Ciloger/NAMI-AEW Europe. Il serait pourtant logique que la réorganisation en cours débouche prochainement sur un réaménagement de l’offre. A suivre…

A propos de NAMI – AEW Europe
NAMIAEW Europe, société de gestion de portefeuille immobilier agréée par l’AMF (N° GP 10000007 en date du 9/2/2010), est une filiale d’AEW, un des leaders européens du conseil en investissement et gestion d’actifs immobiliers pour compte de tiers. Avec 1,7 Md€ d’actifs sous gestion, NAMIAEW Europe figure parmi les premières sociétés de gestion de portefeuille immobilier et dispose d’une expertise spécifique dans la création et la gestion de fonds réglementés (8 SCPI, 1 OPCI grand public et 1 Groupement Forestier). NAMIAEW Europe accompagne plus de 25 000 associés dans leurs investissements immobiliers.

[1] A l’issue de cette transaction, Natixis Global Asset Management détient 60 % du capital d’AEW Europe et La Banque Postale 40 %
[2] Caisses d’Epargne et Banques Populaires

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *