Gecina tourne la page Eiffage

Pierrepapier.fr/actualité/SIIC Gecina

La SIIC Gecina a cédé sa participation de 1,86 % du capital dans la société Eiffage le 15 novembre, dans le cadre d’un placement privé mené par Deutsche Bank. Ainsi que les dirigeants le soulignent, cette cession engendre une moins-value proche de 1 million d’euros par rapport à la juste valeur figurant dans les comptes au 30 juin. Il faut rappeler que ces titres avaient été acquis au prix moyen de 63,97 € entre 2006 et 2008, alors que le cours d’Eiffage était à 36,89 € le 15 novembre en clôture. Mais les dirigeants de Gecina  estiment que, de toute façon, ils n’avaient guère de chance de revoir leur cours d’achat à moyen terme alors qu’ils ont besoin de capitaux pour accroître leur patrimoine de bureaux (avec un objectif de 9 milliards d’euros en 2014 contre 5,5 milliards actuellement) sans dégrader leurs ratios financiers. Cette opération montre en tout cas que Gecina, après une période de flottement, semble avoir maintenant une vraie stratégie de développement sous l’impulsion de Christophe Clamageran, son directeur général depuis un an.
Le mardi 16 après-midi, le titre Eiffage était en recul de plus de 6 % en Bourse ; l’annonce de la vente des titres détenus par Gecina est intervenue alors que les investisseurs sont dans l’incertitude sur le choix du successeur de son actuel et charismatique président, Jean-François Roverato. Le suspense devrait en principe prendre fin le 8 décembre prochain.

Pierrepapier.fr/actualité/SIIC Gecina