Fructirégions Europe rouvre son capital

La SCPI à capital fixe dédiée à l’investissement régional d’AEW-Ciloger procède à une augmentation de capital. Le prix de souscription est fixé à 232 €. Elle annonce un taux de distribution prévisionnel de 4,68% pour 2018.

Nouvelle augmentation de capital pour Fructirégions Europe. Après l’opération menée en 2017, qui lui avait permis de lever 32,5 M€, la SCPI s’ouvre de nouveau aux souscriptions, à compter du 26 décembre prochain.

Objectif : plus de 30 M€

L’augmentation de capital vise une collecte légèrement supérieure à 30 M€, par l’émission de 130 435 parts au prix de 232 € par part. Un prix parfaitement en phase avec le prix acquéreur moyen constaté sur les 9 premiers mois de l’année (231,98 €). Le minimum de souscription est de 25 parts, et la date de jouissance des parts nouvelles est fixée au 1er jour du 4mois suivant celui de la souscription. Pour mémoire, cette SCPI à capital fixe lancée en 1995, initialement dédiée à l’investissement régional en bureaux, a décidé en 2016 d’élargir son champ d’intervention aux marchés de la zone euro, ajoutant pour l’occasion le qualificatif « Europe » à sa dénomination initiale (Fructirégions).

Premier investissement européen

Il lui aura toutefois fallu un peu de temps pour mettre en œuvre cette stratégie, puisque Fructirégions Europe n’a réalisé sa première acquisition hors de France qu’en août dernier. La SCPI s’est en effet portée acquéreur de 3 commerces du parc Galaria en Espagne, considéré, précise la société de gestion de Fructirégions Europe, « comme le plus important de Navarre ». Il s’agit d’un investissement important (11,5 M€), qui a permis à la SCPI d’être exposée, après cette opération, à hauteur de 6% sur la zone euro. Et, d’ailleurs, de la seule acquisition réalisée sur les trois premiers trimestres de 2018, au cours desquels Fructirégions Europe a néanmoins poursuivi sa politique de recentrage stratégique, procédant notamment à la vente d’un lot de bureaux strasbourgeois détenus depuis plus de 20 ans. Fin septembre, la SCPI disposait donc encore d’un solde à investir de 1,1 M€.

En situation de surinvestissement depuis novembre

Début novembre, elle était en revanche de nouveau en situation de surinvestissement, suite à l’acquisition de la tour Prisma par AEW-Ciloger pour le compte de plusieurs de ses véhicules sous gestion – dont Immo Diversification-. La quote-part de Fructirégions Europe étant, sur cette opération à 218 M€, de 9% (soit 19,6 M€), la SCPI se retrouve donc mécaniquement débitrice depuis lors de quelque 18,5 M€… Une somme que la collecte à venir, via l’augmentation de capital, permettra de couvrir plus que largement. Fructirégions Europe, qui capitalisait 265 M€ fin septembre, a par ailleurs très significativement fait progresser son taux d’occupation financier (TOF) sur le dernier trimestre, celui-ci passant de 89,89% fin juin à 93,38% fin septembre. La SCPI, qui affichait un taux de rendement de 4,80% en 2017, annonce un objectif de 4,66% sur 2018.

Frédéric Tixier


A propos d’AEW Ciloger(i)

AEW Ciloger est une filiale d’AEW SA. Les actionnaires d’AEW SA sont Natixis Global Asset Management et La Banque Postale. AEW Ciloger est la société de gestion responsable de l’ensemble de l’activité institutionnelle et grand public du groupe AEW en France. Elle dispose d’une expertise spécifique dans la création et la gestion de fonds et de mandats pour le compte de clients institutionnels et de fonds destinés à la clientèle de particuliers. Au travers des fonds grand public, AEW Ciloger gère 22 SCPI (sociétés civiles de placement immobilier) et 2 OPCI grand public (organisme de placement collectif immobilier) représentant plus de 5,5 Md€d’actifs et accompagne 80 000 associés dans leurs investissements immobiliers. La société de gestion se classe parmi les trois premiers acteurs de l’épargne immobilière intermédiée en France et développe une expertise dans l’ensemble des métiers de l’asset management immobilier pour compte de tiers.

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société