Foncières cotées : la dépendance aux taux d’intérêt nominaux s’estomperait-elle ?

C’est la question que posent les gérants d’Immobilier 21, un fonds spécialisé sur les foncières cotées de la zone euro, constatant que depuis quelques mois la progression des cours n’est plus liée à l’évolution des taux d’intérêt nominaux. Un constat qui validerait leur postulat selon lequel ce sont les taux réels le véritable indicateur…

« L’évolution des taux longs n’est pas le bon indicateur pour apprécier l’évolution future de secteurs ayant une sensibilité aux taux d’intérêt, mais aussi à l’inflation », écrivaient Laurent Gauville et Daniel Tondu, les fondateurs de Gestion 21, le gestionnaire du fond Immobilier 21, en décembre dernier.

L’indicateur : le taux réel – Dans la mesure où les foncières ont des revenus indexés sur l’inflation, poursuivaient-ils, « ce sont les taux réels qu’il faut suivre pour estimer un impact sur les résultats ».

Pour Laurent Gauville et Daniel Tondu, tous les investisseurs n’avaient pas, en décembre dernier, intégré cette spécificité propre aux foncières, qui avaient alors souffert d’une défiance généralisée envers les secteurs dits de rente ou particulièrement endettés.

Les critères d’appréciation des investisseurs se sont-ils modifiés depuis lors ? En dépit de la hausse des taux d’intérêt nominaux depuis le début de l’année 2017, l’immobilier coté réalise une performance plutôt stable. « Le marché semble prendre en compte le fait que le secteur est une classe d’actifs indexés sur la croissance et l’inflation », concluent les gérants dans leur dernière publication mensuelle.

Indicateurs sectoriels au vert – En rappelant néanmoins que tous les indicateurs clefs du secteur sont aujourd’hui au vert. Les 45 foncières ayant déjà publié leurs résultats à fin février font état, en moyenne, d’une diminution du coût de leur dette (2,4% en 2016, vs 2,5% en 2015), d’une amélioration de leur taux d’occupation (93,8% vs 93,1%), des loyers perçus (1,5%), du cash-flow par action (+4,6%) et de leur actif net réévalué (+5%). De quoi, là aussi, susciter l’enthousiasme des investisseurs…

A propos de Gestion 21(i)
Gestion 21 est une société de gestion entrepreneuriale agréée par l’AMF en juillet 2007 au capital social de 500 000 €. Elle bénéficie à la fois du dynamisme inhérent à sa jeunesse et de l’expérience de ses deux gérants fondateurs : Daniel Tondu et Laurent Gauville, qui cumulent plus de 25 ans d’expérience professionnelle sur les marchés financiers. Gestion 21 a créé deux FCP : Actions 21 et Immobilier 21. Actions 21 est investi en actions principalement françaises de toutes capitalisations. Immobilier 21 est investi en actions de la zone euro sur le secteur des sociétés foncières et immobilières cotées.
(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *