Foncière Sepric : chiffre d’affaires en hausse

Pierrepapier.fr/actualité/SIIC

Au troisième trimestre de l’exercice 2010-2011, Foncière Sepric a enregistré une hausse de 11,2 % de ses revenus locatifs (Foncière Sepric, spécialisée dans la gestion d’actifs immobiliers situés dans des parcs d’activités commerciales en périphérie de ville, a un exercice à cheval démarrant le 1er juillet de chaque année ; son troisième trimestre correspond à la période janvier-mars). Cette progression est plus faible que celle enregistrée au cours des deux trimestres précédents du fait de la cession de 4 bâtiments sur la zone Nancy-Frouard en décembre 2010. Par ailleurs, la société  a dû constituer  une provision exceptionnelle de 103.000 € liée aux difficultés financières de locataires sur trois unités.  Sur les neuf premiers mois de l’exercice, la foncière réalise un chiffre d’affaires de 8,504 millions  d’euros en croissance de 16,06 % par rapport à la même période de l’exercice précédent, à périmètre courant ; ce bon chiffre s’explique principalement par l’acquisition d’actifs commerciaux à Etoy, en Suisse, intégrés dans les comptes depuis juillet 2010.

Face au risque de remontée des taux, la foncière a mis en place une couverture d’une partie de son endettement à taux variable. Au total, près de 80 % de sa dette est désormais à taux fixe ou taux couvert. Au 31 décembre 2010,  le ratio d’endettement (loan to value, LTV) s’élevait à 48 %, opérations en Suisse incluses.  Le patrimoine, d’une valeur estimée à 160,6 millions d’euros (hors droits) représentait une valeur locative de 11,6 millions d’euros se répartissant entre la France et la Suisse.

A 8,23 € le 20 avril, le cours de Foncière Sepric est en hausse de 4,3 % depuis le début de l’année.

Pierrepapier.fr/actualité/SIIC