Foncière des 6e et 7e arrondissements de Paris, nouvelle recrue du marché obligataire

Les sociétés d’investissements immobiliers cotées (SIIC) sont de plus en plus nombreuses à solliciter le marché obligataire pour diversifier leurs sources de financement et ne plus dépendre seulement de leurs banques au moment où ces dernières se montrent plus frileuses. C’est au tour de la Foncière des 6e et 7e arrondissements de Paris de lever 50 millions d’euros en obligations d’une durée de 6 ans, assorties d’un coupon de 3,70 %. Ces titres qui ont fait l’objet d’un placement privé ont été émis à 100 de leur nominal de 100 000 euros. Malgré l’absence de notation de la société, celle-ci a pu obtenir des conditions de taux très satisfaisantes en raison de la nature de son patrimoine dont l’essentiel est situé dans les beaux quartiers de la capitale et un niveau d’endettement faible. Son ratio LTV (dette financière nette/valeur des actifs hors droits) s’inscrit à 41 % au 30 septembre 2012, alors que le contrat d’émission des obligations prévoit que le dépassement du ratio de 70 % entraînerait un remboursement immédiat de ces obligations.

à propos de Foncière des 6ème et 7ème arrondissement de Paris
La société détient aujourd’hui un patrimoine d’environ 56 500 m2, composé d’immeubles de bureaux commerciaux, de 2 hôtels Holiday Inn (murs et fonds de commerce) et d’un immeuble d’habitation. En outre, elle détient 8,5 % du capital de Foncière Paris France. Depuis le 15 mars 2007, la société est cotée sur le compartiment B du marché Euronext Paris de NYSE Euronext. Elle bénéficie du statut des Sociétés d’Investissements Immobiliers Cotées (SIIC) depuis le 1er avril 2007.
Le 21 décembre 2012, au cours de 17,50 euros sa capitalisation boursière atteint 447,9 millions d’euros.

Pierrepapier.fr