Foncière Atland : premiers effets de la diversification

Pierrepapier.fr/actualité/SIIC

Au quatrième trimestre 2010, le chiffre d’affaires de Foncière Atland a été multiplié par plus de quatre (+317 %) par rapport à la même période de 2009 et s’est élevé à 9,7 millions d’euros du fait du développement de nouvelles activités. Sur l’ensemble de l’exercice 2010, le chiffre d’affaires consolidé s’établit à 16,9 millions d’euros, soit une hausse de 82 % par rapport à l’année précédente.

La société a structuré l’an passé 53 millions d’euros d’investissements en France et en Belgique, notamment dans le cadre de son partenariat d’externalisation d’actifs avec Veolia Transports. Ainsi, treize sites ont fait l’objet d’opérations de co-investissement, Foncière Atland  assurant la gestion des actifs.

Par ailleurs, elle développe un programme de bâtiments livrés clés en mains dans le cadre de parcs d’activités. Le premier exemple en est le parc d’activités de Cormeilles-en-Parisis, dans le Val d’Oise ; au quatrième trimestre, la foncière a cédé l’intégralité du parc à une structure dans laquelle elle est co-investisseur et gestionnaire. Un  nouveau parc doit être développé à Bondoufle, dans l’Essonne.

Au 31 décembre, le taux d’occupation du patrimoine locatif de Foncière Atland était en légère hausse par rapport à décembre 2009 à 97,5 % .Le montage d’opérations de co-investissement lui a permis de générer plus de 1,2 million d’honoraires. Le patrimoine géré (y compris les actifs issus des activités de co-investissement) s’élève à près de 160 millions.

La valeur de marché du patrimoine de la Foncière s’élève à 107,4 millions d’euros hors droits (hors actifs en cours de construction et actifs acquis en co-investissement), soit une hausse de 4,3 % par rapport au 31 décembre 2009 à périmètre équivalent. Cette valorisation fait ressortir un taux de rendement locatif de 8,16 % hors droits à fin 2010, contre 8,52 % fin 2009. Le rendement locatif net (loyer net/ coût d’acquisition droits inclus) s’établit à 7,93 %.

En 2011, la société compte poursuivre cette stratégie de diversification de ses revenus.

Depuis le début de l’année, le cours du titre est pratiquement inchangé, à 59,98 € le 1er février, dans un volume de transactions très faible (4 titres échangés par séance en moyenne sur 52 semaines).

Pierrepapier.fr/actualité/SIIC