Corio place 150 millions d’euros en obligations, CBO emprunte

La foncière batave Corio, un des plus gros acteurs présents sur les centres commerciaux en Europe, a sollicité le marché obligataire en plaçant 150 millions d’euros de titres à échéance juin 2017. Le rendement de ces obligations est de 2,8 %. C’’est près de 100 points de base au-dessus de ce que peut obtenir le leader Unibail-Rodamco, mais cela reste très compétitif avec le financement bancaire. D’autant que les banques exigent des suretés qui n’accompagnent pas les obligations.

De son côté, la foncière de développement de la Réunion coté sur Alternext, CBo Territoria, a placé avec succès son premier emprunt obligataire de 26,5 millions d’euros réalisé sous la forme d’OCEANE, avec un taux d’intérêt annuel brut de 6%, dont la période de souscription ouverte le 19 novembre, s’est achevée le 28 novembre dernier. Un taux qui convient à ses activités de promotion.

La forte demande de la part des investisseurs institutionnels et des actionnaires individuels a permis à CBo Territoria de lever 26,5 millions d’euros en exerçant la clause de sur-allocation de 15%. Proparco est le premier souscripteur de cette émission obligataire. Si CBo Territoria n’a pu répondre intégralement aux demandes de souscription des nouveaux investisseurs institutionnels et actionnaires individuels, les actionnaires présents au capital au 16 novembre 2012 ont été servis en totalité de leur demande grâce au délai de priorité à titre irréductible dont ils bénéficiaient.

Ainsi petites ou grandes foncières, notées en catégories spéculatives ou en « investment grade », les foncières trouvent sur le marché obligataire des réponses favorable à leur demande croissante, au moment où les banques se montrent plus frileuses.

Pierrepapier.fr