Changements de prix des parts des SCPI de Paref Gestion

Pierrepapier.fr/actualité/SCPI

La société Paref Gestion SA annonce des changements dans le prix des parts de ses SCPI. Selon les cas,  tous les prix changent, à l’achat et à la vente, ou un seul prix change, à la hausse ou à la baisse.

Dans une SCPI à capital variable, ce qui est le cas des trois SCPI dont nous allons parler, les modalités de remboursement dépendent de l’existence ou non d’une contrepartie. Dans le premier cas, si les souscriptions excèdent les retraits, le remboursement s’effectue sur la base du prix de souscription en vigueur, minoré de la commission de souscription : on parle alors de prix de rachat compensé. Dans le second cas, si les retraits excèdent les souscriptions, le retrait s’effectue à travers le fonds de remboursement. Il s’ensuit que deux prix de rachat peuvent être communiqués : le prix de rachat compensé et le prix de rachat par le fonds de remboursement, le premier étant, on s’en doute, plus intéressant que le second.

Pour la SCPI classique diversifiée Interpierre, le prix de rachat par le fonds de remboursement sera fixé à 750,60 € à compter du 1er juin, au lieu de 781,20 €. Le prix de souscription restera inchangé à 1.000 € et le prix de rachat compensé à 900 €.

Pour la SCPI spécialisée en murs de magasins Novapierre 1, le prix de rachat par le fonds de remboursement sera fixé à 374 € à compter du 1er juin, au lieu de 358 €. Le prix de souscription restera inchangé à 420 € et le prix de rachat compensé à 386,40 €.

Enfin, pour la SCPI de plus-value Pierre 48, le prix de souscription sera fixé à compter du 1er juin à 1.027 €, au lieu de 1.013 € depuis le  1er mai. Il augmentera ensuite de 4 € au début de chaque mois, sauf avis contraire. Le prix de rachat compensé évoluera dans les mêmes proportions : il sera fixé à 925,12 €, soit 90,08 % du prix de souscription, contre 921,51€. Enfin, le prix de rachat par le fonds de remboursement sera fixé à 878 € ; il augmentera ensuite de 3,5 € au début de chaque mois, sauf avis contraire.

Pierrepapier.fr/actualité/SCPI