BNP Paribas Real Estate reste attentiste sur les OPCI Grand Public

En revendiquant une collecte nette de 400 millions d’euros en 2011, BNP Paribas Real Estate s’inscrit dans le peloton de tête des sociétés de gestion de SCPI, cependant loin derrière La Française REM qui a annoncé avoir collecté 520 millions (Voir news pierrepapier.fr du 20 janvier 2012).

Les chiffres officiels de la Place seront communiqués la semaine prochaine et permettront de connaître le classement de l’année 2011…

Toutefois BNP Paribas Real Estate développant ses activités à l’international publie parallèlement un montant global de collecte de 700 millions d’euros qui dépasse le cadre hexagonal.

Si les SCPI restent un axe de développement porteur pour la filiale spécialisée de la banque française, la société de gestion tarde à se lancer sur le nouveau segment des OPCI Grand Public. Karl Delattre directeur général délégué FRICS BNP PARIBAS REIM dit suivre attentivement les initiatives de ses concurrents. Il attend pourtant un déclic pour se lancer sur ce marché. Ce déclic pourrait, selon lui, intervenir du côté de l’évolution de la Bourse et des marchés financiers si une meilleure orientation de ces derniers permettait aux OPCI d’avoir des performances rivalisant avec celles des SCPI. Un autre déclic pourrait provenir d’une réforme des conditions de distribution de ces OPCI au sein de l’Assurance-Vie. En attendant Philippe Zivkovic, président de BNP Paribas Real Estate, ne se fixe aucun objectif quantifiable sur les OPCI Grand Public. Ce dernier anticipe par ailleurs une légère progression du chiffre d’affaires de son groupe cette année qui ira de pair avec la mise en œuvre d’un plan de développement à trois ans sans apporter beaucoup plus de précisions. L’an dernier, BNP Paribas Real Estate a réalisé un chiffre d’affaires de 658 millions d’euros (+ 6 %) avec à la clé un bénéfice net avant impôt de 142 millions d’euros (contre 139milliosn en 2010, dont 10 millions d’exceptionnels).

Ces chiffres ont été portés par une hausse de 9% du chiffre d’affaires de 176 millions d’euros issu des transactions en immobilier d’entreprise. Le Property management procurant de son côté des recettes de 83 millions d’euros (en hausse de 10 %). Enfin, les activités d’investment management ont procuré un chiffre d’affaires de plus de 89 millions d’euros pour 12,7 milliards d’euros d’actifs sous gestion. A l’inverse le groupe a dû faire face à une baisse de ses activités de conseil et d’expertise, avec des recettes respectives de 37 millions et 39 millions d’euros.

Pierrepapier.fr >> actualité >> SCPI – OPCI