Blackstone et Ivanhoé Cambridge ont racheté les deux tiers de la dette des actionnaires déchus de Gecina

tourLe fonds Blackstone et Ivanhoé Cambridge, émanation de la Caisse de dépôt et placement du Québec, ont indiqué hier qu’ils détenaient 64,7% des prêts consentis aux sociétés espagnoles Alteco Gestion y Promocion de Marcas et Mag-Import. En ligne de mire : le capital de la foncière française Gecina. En effet, liées à MM. Joaquin Rivero et Victoria Soler, deux actionnaires détenant respectivement 16,11% et 15,24% du capital de Gecina, ces deux sociétés espagnoles portent des prêts garantis par des actions Gecina. Mais la conversion de la dette en titres Gecina pourrait prendre du temps : au début du mois de février, la justice espagnole avait accepté de geler la conversion à la demande de Joaquin Rivero. La totalité de cette dette (1,6 milliard d’euros) avait servi à racheter leur participation de 31% dans la société d’investissement immobilier cotée (SIIC).

Avec cette opération, Blackstone et Ivanhoé Cambridge pourraient donc s’inviter au capital de la foncière hexagonale alors que les deux actionnaires espagnols en question sont dans une situation financière difficile, ce qui entretient régulièrement des rumeurs sur la recomposition du capital de Gecina. Si Blackstone et Ivanhoé Cambridge parvenaient à reprendre à leur compte la participation de Rivero et Soler, ils deviendraient de concert les premiers actionnaires de Gecina devant Metrovacesa.

pierrepapier.fr