Au terme de la réouverture de l’offre publique d’achat lancée par Batipart, la holding de contrôle de Charles Ruggieri, fondateur et ancien président de Foncière des Régions, cette dernière contrôle désormais 39,96% du capital d’Eurosic.

Eurosic était passée en juin dernier sous le contrôle de Batipart et de trois assureurs (Predica, ACM Vie et Covea) à la suite du rachat des parts détenues jusque-là  par Nexity et la Banque Palatine (deux sociétés du groupe BPCE). Une transaction réalisée au prix de 34,30 € par action, qui s’est suivie d’une offre publique d’achat volontaire initiée par Batipart.

Ainsi, en quelques mois, l’actionnariat de la foncière a été totalement recomposé. Les quatre principaux actionnaires (mentionnés ci-dessus) contrôlent en effet près de 78% du capital alors que deux investisseurs institutionnels importants ont profité de l’offre pour emboîter le pas de BPCE et se céder de leur participation : Morgan Stanley (MSRESSIII) et Generali Vie. PHRV et Cofitem-Cofimur, qui au 13 janvier derniers détenaient ensemble plus de 16,8% du capital n’ont quant à eux signalé aucun franchissement de seuil.

pierrepapier.fr >> actualité >> SIIC