Argan, la foncière française spécialisée en développement et location de plateformes logistiques premium, annonce sa volonté de lancer prochainement une émission obligataire, pour un montant « pouvant aller jusqu’à 130 M€ ». Argan avait annoncé en début d’année un résultat net 2016 en hausse de 92%. Et récemment confirmé son objectif de croissance de 10% de ses revenus locatifs sur 2017.  

Argan cherche à restructurer sa dette. La foncière fondée et dirigée par Jean-Claude Le Lan, après un exercice 2016 marqué, une nouvelle fois, par l’amélioration de la plupart de ses indicateurs – à commencer par son résultat net (+92%) et son niveau de distribution (+4,5%) – reste toutefois parmi les plus endettées du secteur.

Taux d’endettement cible de 59% à fin 2018 – Elle affichait en effet un taux d’endettement de 62,1% à fin 2016, et vise une réduction de cette « LTV » à 59% fin 2018. Ce qui, comme l’écrivait Invest Securities en janvier dernier, compte tenu du contexte de tension sur les taux d’intérêt, « ne sera pas dans l’air du temps à court terme ». Le bureau d’analyse maintenait toutefois à l’époque – 19 janvier 2017 – son opinion d’achat, rehaussant son objectif de cours à 28 €. Objectif largement atteint, puisque le titre Argan clôturait ce soir – avant l’annonce de ce projet obligataire -, à 33,18 €. Une progression en partie fondée sur la réalisation des objectifs annoncés en début d’année. Et notamment la croissance des revenus locatifs du groupe, confirmée à +10% en 2017 (environ 74 M€ attendus) en avril dernier.

Augmentation des dividendes en ligne de mire – L’augmentation de ces revenus, « associée à la baisse du coût de la dette, va doper notre résultat récurrent », expliquait en effet Jean-Claude Le Lan le 18 janvier, lors de la présentation des résultats. Ce qui lui permettait de prédire une augmentation des dividendes « des exercices 2017 et 2018 d’environ 11% par an ». Une prédiction qui repose donc sur la capacité du groupe à abaisser une nouvelle fois le coût de sa dette, déjà réduite de 0,6 point (à 2,7%) l’an passé. L’opération annoncée aujourd’hui – la « volonté de lancer une émission obligataire pouvant aller jusqu’à 130 M€, avec une maturité de 6 ans », et qui sera proposée prochainement « sous forme d’un placement privé en Europe » – s’inscrit dans cette stratégie. Elle permettra à Argan de refinancer une obligation de 65 M€ venant à échéance en novembre 2018, et de « financer sa croissance à hauteur du solde », précise la foncière. Celle-ci vise une réduction du coût de sa dette à 2% (contre 3,30% à fin 2015 et 2,70% à fin 2016). Sa dette brute s’établissait à 673 M€ fin 2016, dont les 65 M€ de dette obligataire.

A propos d’Argan
Argan est la première foncière française spécialisée en développement et location d’entrepôts premium pour des entreprises de premier plan. Argan associe la stabilité d’une stratégie claire, mise en œuvre par l’actionnaire majoritaire et portée par une équipe de cadres experts dans leurs spécialités, à la transparence d’une société cotée en Bourse. Détenant un parc d’une cinquantaine d’entrepôts premium, valorisés 1 milliard d’euros à fin 2016, Argan est un expert global innovant et performant en immobilier logistique. Argan est cotée sur le compartiment B d’Euronext Paris (ISIN FR0010481960 – ARG) et fait partie des indices CAC All-Share et IEIF SIIC France. La foncière a opté pour le régime des SIIC au 1er juillet 2007.


0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *