ANF Immobilier flambe dans la perspective d’un changement de contrôle

Le titre ANF Immobilier s’est envolé mardi matin à la Bourse de Paris. L’action s’adjugeait 12,83 % à 32,72 euros. A l’ouverture du marché, sa maison-mère Eurazeo (groupe Lazard), qui détient 59,24 % de son capital, a publié un communiqué avoir reçu des marques d’intérêts non sollicitées concernant ANF Immobilier. Ce qui l’amène à confier à la Banque Lazard un mandat afin d’étudier les différentes options de cessions possibles. Eurazeo précise que à ce jour, ni le principe, ni le périmètre, ni a fortiori les termes d’une telle cession n’ont été décidés.

A l’issue de son rebond matinal l’action conserve une décote de 22,5 % sur les 4,2 euros d’actif net réévalué publié le 17 février dernier à l’occasion des résultats de la foncière. Si cet indicateur reste pertinent au moment où est envisagé un changement de contrôle de la société, les récentes cessions (OPA hostile sur Foncière Paris France, OPE d’Icade sur Silic, bloc structurant sur Klépierre) ont montré que ces opérations s’accommodaient de la persistance d’une décote significative lors de la réalisation de ces transactions. HSBC avait réaffirmé une opinion positive sur le titre ANF Immobilier au début de cette année.

A propos d’ANF Immobilier
ANF Immobilier est une société d’investissement immobilier cotée (SIIC) qui est propriétaire d’un patrimoine immobilier résidentiel et tertiaire de 1,7 milliard d’euros situé dans les centre-ville de Lyon et de Marseille ainsi qu’un portefeuille de 168 murs d’hôtels en France, tous exploités par la chaîne B&B.
Au 24 avril 2012, au cours de 32,49 euros, sa capitalisation boursière ressort à 902,4 millions d’euros.

Pierrepapier.fr