Quand les caves se rebiffent…

L’investissement est atypique, mais potentiellement lucratif. Selon les données recueillies par le site JeStocke.com, la demande en location de caves aurait doublé en 2016. Et, avec un taux d’occupation moyen de 70% sur Paris, la rentabilité brute pour les bailleurs pourrait dépasser les 10% dans certains arrondissements…

Une petite mélodie de sous-sol plutôt harmonieuse résonne aujourd’hui aux oreilles des propriétaires de caves parisiennes… La demande locative pour ce type de biens pour le moins atypique serait en effet en très forte hausse, si l’on en croit les données publiées par le site JeStocke.com, une plateforme de location de cave, box et garage entre particuliers.

Fort taux d’occupation et loyers conséquents – « La demande de location de cave qui nous parvient a augmenté de +94% en 2016, les caves parisiennes sont de plus en plus convoitées », explique en effet Laure Courty, la fondatrice du site, qui constate également que le taux d’occupation sur ce type de bien avoisine les 70%. Si ces données sont à manier avec précaution – Jestocke.com se réfère aux 300 annonces déposées sur sa plateforme  –, elles illustrent néanmoins une tendance sans conteste positive, que traduit l’évolution des prix de location au mètre carré recueillis, cette fois, auprès d’une quarantaine d’agences immobilières et de syndicats de copropriété parisiens. Une cave se louerait en effet entre 12 € et 23 € le mètre carré selon les arrondissements, un niveau maximum qui atteindrait presque, dans certains quartiers, le loyer au mètre carré d’une surface habitable… Autre caractéristique étonnante de ce marché « underground » : les loyers moyens des caves ne sont pas nécessairement connectés à la notoriété de l’arrondissement. Ainsi, selon JeStocke.com, « les loyers moyens pour 1 m2 de cave dans le 1er, le 2e ou le 6e sont parmi les plus bas, là où ils atteignent les prix les plus élevés quand il s’agit de mètres carrés habitables ».

Peu d’offres disponibles, mais belles rentabilités potentielles – Sachant que 65% des appartements sont vendus avec une cave, l’achat de caves indépendantes reste toutefois plutôt marginal. Il se fait « principalement via les sites de petites annonces, le bouche-à-oreille, ou les sites de vente aux enchères », constate JeStocke.com. Et il faudrait compter, selon les clients du site propriétaires d’une cave parisienne, de 1 000 € à 3 000 € le mètre carré, en fonction de la localisation, de l’accessibilité et l’état de la cave. Selon les quartiers, la rentabilité de l’investissement peut alors dépasser celle du classique locatif résidentiel. « La plupart des arrondissements du centre (2e, 3e, 4e ou 7e) performent très bien et dépassent les 10% de rentabilité. Seul le 1er arrondissement peine à atteindre les 5%. Le 12e et le 15e affichent aussi des taux attractifs et méritent d’être regardés de près », conseille JeStocke.com.

Frédéric Tixier

A propos de Jestocke.com(i)
JeStocke.com a été créée il y a trois ans avec l’objectif de révolutionner le garde-meuble en proposant un service de stockage entre particuliers. La société s’est imposée sur un marché émergent et séduit les clients grâce à des prix inférieurs de 60% par rapport aux concurrents traditionnels. La société a levé 2 millions d’euros depuis sa création. Son objectif est d’être présent dans 10 000 villes en France d’ici 2018.
(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *