Perial : nouvelle revalorisation des parts de la SCPI PFO2, et allongement du délai de jouissance

Perial augmente une nouvelle fois le prix de souscription de PFO2 qui passera, à compter du 1er juin, de 191 € à 194 €. Une hausse de 1,57% qui situe le prix de la part à 100,66% de la valeur de reconstitution de la SCPI. Par ailleurs, comme bon nombre de SCPI actuellement, le délai de différé de jouissance des parts est allongé et passe de 4 à 6 mois.

Après deux revalorisations en 2015, le prix de souscription de PF02 va de nouveau augmenter de 1,57%. Il passera de 191 € à 194 € à compter du 1er juin. A ce niveau, le prix de souscription se situe à 100,66% de la valeur de reconstitution de la SCPI, passée de 190,96 € de fin 2014 à 192,72 € à fin 2015. Rappelons qu’avant la revalorisation effectuée en octobre 2015, le prix de souscription (184 €) était alors inférieur (96,36%) à la valeur de réalisation de la SCPI…

Forte collecte au 1er trimestre – Une « prime » à l’acquisition qui peut se justifier par les bons résultats engrangés par PFO2 (taux de distribution de 5,01% en 2015), et un rythme de collecte toujours très soutenu (75 M€ au 1er trimestre 2016). Des souscriptions que la SCPI avait anticipées en continuant à maintenir son programme d’acquisition à un rythme élevé. A la fin du trimestre dernier, PFO2 avait déjà signé pour plus de 76 M€ d’investissements – notamment un immeuble neuf à Montpellier (12,5 M€) –, et était en « négociation avancée » pour près de 44 autre millions. Mais, à l’instar des autres intervenants en immobilier d’entreprise, la SCPI subit les tensions d’un marché tendu. En conséquence, PFO2 annonce également un allongement du délai de différé de jouissance à compter du 1er juin. Celui-ci est fixé au 1er jour du 6e mois suivant la signature du bulletin de souscription et le paiement de l’intégralité du prix. Une modification qui s’appliquera également à la SCPI PFO.

Acompte sur dividende « prudent » – La situation locative de la SCPI n’est toutefois toujours pas au beau fixe, même si le volume des relocations s’est avéré bien supérieur (876 714 € d’équivalent annuel) à celui des locaux devenus vacants (357 184 €) au cours du dernier trimestre. Le taux d’occupation s’établit néanmoins toujours à 91,98% à fin mars 2016, un niveau identique à celui de fin 2015, mais toujours en retrait par rapport au 1er trimestre 2015 (93,64%). Compte tenu de ces éléments, PFO2 a fixé un acompte sur dividende selon une « approche prudente », à 2,25 € par part. Le dividende prévisionnel pour 2016 est annoncé dans une fourchette comprise entre 9 € et 9,30 € (9,25 € en 2015).

Résolutions soumises à la prochaine AG – La prochaine assemblée générale mixte, convoquée pour le 15 juin prochain, demandera aux associés de relever le montant du capital statutaire, celui-ci devant passer de 1,425 M€ à 1,5975 M€. Afin d’éviter la dilution du report à nouveau existant lors de nouvelles souscriptions, la société souhaite également modifier les statuts, afin de pouvoir prélever, le cas échéant, le montant nécessaire à son maintien sur la prime d’émission.

pfo2

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *