Loyers en repli pour Banimmo

Les revenus locatifs nets de la foncière belge s’élèvent à 8,3 millions d’euros au 30 septembre 2012 contre 10,8 millions d’euros au 30 septembre 2011. La société explique cette évolution par les acquisitions de l’année 2012 qui ne sont pas productives de revenus locatifs immédiats et par l’activité commerciale de ce trimestre limitée. Le taux d’occupation global du portefeuille reste inchangé à 84% par rapport au 30 juin dernier.

En France, Banimmo a conclu un accord relatif au financement du projet de rénovation de la Halle Secrétan. Le bail administratif avec la Ville sera étendu de 50 ans à 70 ans.

La restructuration commerciale et technique de l’ensemble de Suresnes (limite de Paris) est lancée.

Au plan des ventes, Banimmo a conclu deux opérations au troisième trimestre. La cellule commerciale restante à Orléans a été cédée pour un montant net de 900 000 euros sans impact significatif sur le compte de résultat.

Banimmo a également cédé les redevances d’usufruit dues par la Commission Européenne sur l’immeuble H3 à Evere (Bruxelles) pour un montant total de 11,1 millions d’euros avec une plus value significative (voir communiqué du 18 octobre 2012).

Banimmo avait indiqué un objectif de cession de trois autres actifs en Belgique et en France. Les négociations sont toujours en cours pour deux d’entre eux sans qu’il soit à ce jour possible de déterminer si elles pourront être conclues sur l’exercice 2012.

La troisième opération portait sur la vente à un candidat occupant. Ce dernier a décidé, pour des raisons non liées à l’immeuble, de mettre fin aux négociations.

Banimmo indique qu’en dépit du retard qui pourra être enregistré dans le programme des ventes, le résultat consolidé de l’année devrait marquer une amélioration par rapport à l’an dernier tout en restant en deçà des objectifs internes.

à propos de Banimmo
Banimmo, foncière de repositionnement et de redéveloppement, acquiert des immeubles présentant un haut potentiel de redéveloppement pour les revendre après transformation. La société, qui est active en Belgique, en France et au Luxembourg dans les secteurs bureaux, retail et semi-industriel, ainsi que dans les centres de conférences et d’exposition, est établie à Bruxelles. Sa filiale, Banimmo France, couvre le marché français à partir de son siège de Paris.
L’entreprise compte une trentaine de collaborateurs. Jusqu’à présent, le groupe Banimmo a investi dans quelques 25 biens immobiliers représentant une valeur totale de 416 millions d’euros. La Belgique constitue le marché prédominant, avec 62% du portefeuille en termes de valeur de marché. La France représente 38% du portefeuille de Banimmo. Le portefeuille évolue continuellement grâce au repositionnement permanent et à la rotation élevée des actifs. A ce jour, la société est détenue par la foncière Affine (49,61%) et le management (25,05%) qui ont conclu une convention d’actionnaires. Le reste, soit 25,34%, est entre les mains du public.
Le 15 novembre 2012 au cours de 9,46 euros, sa capitalisation boursière ressort à 97,6 millions d’euros.

pierrepapier.fr