Les semestriels de Foncière Atland gonflés par la construction de bâtiments clés-en-main

La Foncière Atland a publié des résultats semestriels soutenus par la politique de diversification de cette société d’investissement immobilier cotée (SIIC). Le résultat net récurrent ressort à 798 millions contre une perte de 19 millions au premier semestre 2011. Ce résultat trouve sa source dans la très forte progression des revenus (+ 77,3%) encaissés par la foncière. L’essentiel de cette croissance est issue de l’activité de construction de bâtiments clés-en-main sur deux opérations en cours de construction à Cormeilles-en-Parisis (Val d’Oise) pour des livraisons prévues entre décembre 2012 et avril 2013, qui ont procuré 3,5 millions de revenus lors des six premiers mois de l’exercice.

Au 30 juin 2012, l’Actif Net Réévalué (ANR) EPRA par action s’établit à 75,69 € en valeur de liquidation et à 89,36 € en valeur de reconstitution (respectivement +10% et +8% par rapport au 31 décembre 2011). Cette progression provient de la contribution croissante du cash-flow d’activité des nouvelles activités, de la progression de valeur du portefeuille locatif du groupe de près de 0,5% sur 6 mois, et des efforts de désendettement réalisés en 2011 et poursuivis sur ce semestre.

à propos de la Foncière Atland
Partenaire immobilier des entreprises, la Foncière Atland est une Société d’Investissements Immobiliers Cotée (SIIC) active en Ile-de-France et en régions. Au travers de ses activités d’investissement et de construction, la société souhaite devenir un acteur de référence sur le marché des externalisations d’actifs d’entreprises et la réalisation d’opérations de clés en main locatifs.
A l’image des accords conclus avec Veolia Transport, Keolis et Maaf Assurance, la Foncière Atland privilégie les partenariats long terme pour accompagner les entreprises dans leur développement.
Au 30 juin 2012, la Foncière Atland gère un portefeuille immobilier locatif de près de 281,4 millions d’euros (valeur de marché hors droits) dont 101,8 millions d’euros d’actifs en propre. Pour mémoire, la valeur du patrimoine géré en 2011 était de 278,5 millions d’euros. Cette valorisation fait ressortir un taux de rendement locatif net de 8,00% sur l’ensemble du portefeuille et de 8,01% sur son patrimoine propre (loyer en base annuelle rapporté au coût d’acquisition droits inclus). La durée résiduelle ferme moyenne des baux est de 7,6 années sur l’ensemble des actifs gérés et 4,3 années sur le patrimoine locatif détenu en propre. L’ensemble du portefeuille géré bénéficie d’un taux d’occupation de 97,8% (dont 96,4% sur les actifs détenus en propres).
Il faut préciser que la Foncière Atland a opté pour la méthode du coût amorti et comptabilise ses immeubles de placement à leur coût diminué des amortissements et pertes de valeur. Dans un souci d’information et à titre de comparaison avec les autres acteurs SIIC du marché qui ont opté pour la méthode de juste valeur, le bénéfice net de la Foncière Atland se serait élevé à 2,7 millions d’euros au 30 juin 2012 contre un bénéfice de 2,6 millions d’euros au 30 juin 2011 si la société avait opté pour la comptabilisation de ses immeubles à la juste valeur dans ses comptes consolidés.
Le 29 septembre 2012, au cours de 58,01 euros, sa capitalisation boursière ressortait à 27,18 millions d’euros.

pierrepapier.fr