La SCPI Duflot MULTIHABITATION 8 augmente son capital

assuranceAlors que d’autres sociétés de gestion réfléchissent à lancer leur SCPI dédiée au logement, la Française se donne donc les moyens sans attendre de répondre à la demande en portant le capital de sa SCPI Duflot à 31 millions d’euros. Au 30 juin dernier, elle avait collecté 6 millions d’euros.

La Française REM a été la seule société de gestion à croire au bien-fondé du régime Duflot pour les SCPI, aux côtés de Ciloger. Ensemble, ces deux sociétés de gestion ont collecté près de 45 millions d’euros l’an dernier sur cette catégorie de fonds.

Le régime Duflot confère aux souscripteurs résidents français des parts de cette SCPI une réduction d’impôt égale à 18 % de 95 % du montant de l’investissement qui ne peut excéder 300 000 euros par an et par contribuable. La réduction effective d’impôt est de 2 % pendant neuf années.

La Française REM après avoir créé sa première SCPI Duflot Multihabitation 7, a éprouvé la nécessité de créer dès le mois de novembre dernier un nouveau véhicule, après avoir collecté 22,3 millions sur le premier. Dès la genèse de Multihabitation 8, il était entendu que le principal de sa collecte interviendrait en 2014. Elle n’a d’ailleurs attiré que 2 millions l’an dernier. Fait rarissime pour une SCPI fiscale, la SCPI Multihabitation 8 a collecté 4 millions d’euros dès le premier semestre 2014.

Comme son capital maximum statutaire était limité à 21,56 millions d’euros, les associés, réunis en assemble générale en juillet dernier, ont décidé de relever celui-ci à 39 millions d’euros. Cette décision intervient alors que l’assouplissement du régime Duflot et l’éloignement de la perspective d’encadrement des loyers dans les villes où elle investit devraient faire tomber les réticences de beaucoup d’investisseurs sur l’investissement résidentiel locatif. D’ailleurs les premiers investissements de Multihabitation 8 tendent à prouver qu’ils n’ont pas été effectués dans un registre tellement différent de celui du Scellier qui avait attiré massivement les épargnants. La Française REM continue de privilégier les investissements situés dans des zones à forte demande locative et où la solvabilité des locataires est assurée par un marché de l’emploi soutenu. La pérennité des marchés sélectionnés constitue un des critères de sélection, au même titre que les perspectives de revente à terme. Les plafonds de ressources et de loyer du dispositif Duflot sont pris en compte dans la sélection des immeubles afin de maintenir le rendement.

Alors que d’autres sociétés de gestion réfléchissent à lancer leur SCPI dédiée au logement, la Française se donne donc les moyens sans attendre de répondre à la demande. D’autant qu’elle sait pouvoir compter sur des partenariats de qualité comme celui qu’elle a noué avec l’UFF, principal souscripteur de la grande sœur de la SCPI Multihabitation 8.

Rappelons que le dispositif Duflot vous permet, avec un engagement de détention des parts de la SCPI sur une période estimée à 16 ans au total, de bénéficier de sa réduction d’impôt, au même titre qu’un investisseur en direct. Le placement collectif vient enrichir de toutes ses qualités intrinsèques cette mesure d’incitation fiscale. Pendant la période de constitution du patrimoine et jusqu’à sa mise en location, les fonds en attente d’investissement seront placés en produits monétaires. Les premiers revenus seront des revenus financiers et devraient être distribués au second semestre 2015, au titre du premier semestre 2015.

pierrepapier.fr