La revalorisation du résidentiel parisien profite aux associés de Pierre 48

La SCPI spécialisée dans l’investissement en logements soumis à la loi de 1948 vient d’annoncer la revalorisation de ses parts, une première depuis mars 2014. Elle va également procéder à la distribution d’un dividende exceptionnel de 20 € par part, conséquence de la poursuite de son programme d’arbitrage.

« La hausse de l’immobilier parisien a un impact positif sur la valorisation du patrimoine de Pierre 48 », explique Paref Gestion, le gestionnaire de cette SCPI spécialisée dans l’investissement en logements en partie soumis à la loi de 1948. Sur un an, les prix dans la capitale se seraient appréciés de 3,3%, portant le prix au mètre carré à 8 270 €. « Un mouvement haussier qui devrait se prolonger au cours des prochains mois », poursuit le gestionnaire, qui annonce en conséquence la revalorisation du prix des parts de Pierre 48.

Hausse du prix de souscription de 6 € par part – Pour la première fois depuis le 1er mars 2014, le prix de souscription de la SCPI est augmenté de 6 €, et passera en conséquence à 1 295 € à compter du 1er avril prochain. Rappelons que Pierre 48, créée en 1996, année au cours de laquelle elle obtint d’ailleurs le prix de l’innovation, est une SCPI à capital variable dite « de plus-value », par opposition à la grande majorité des SCPI, qui sont des SCPI de rendement. Son principe est simple : acheter, majoritairement à Paris et en région parisienne, des logements occupés, donc avec une décote, qui peut représenter de 30 % à 45 % de la valeur du bien. En contrepartie de la rentabilité immédiate très faible de ces appartements, Pierre 48 dégage en retour de fortes plus-values, soit lors du départ des locataires (volontaire ou pour cause de décès), soit lors de la revente de ces biens décotés à un autre investisseur.

Dividende exceptionnel de 20 € par part – Pour externaliser ces plus-values latentes, Pierre 48 met régulièrement en œuvre des programmes d’arbitrage de son patrimoine. Lorsqu’elles sont consenties à un bailleur social, les plus-values matérialisées par ces cessions sont en outre exonérées d’impôt. Ce qui permet à Pierre 48 de les distribuer sous forme de dividende exceptionnel à ses associés. Après avoir déjà cédé environ 80 lots en 2015 -et généré une plus-value de l’ordre de 12 M€-, la SCPI a poursuivi ses arbitrages en 2016. Rien qu’au 3e trimestre, 7 lots ont été vendus, générant une plus-value nette d’environ 1,4 M€. Ces revenus additionnels, qui viennent s’ajouter au stock de plus-values déjà constitué les années précédentes, permettent à Pierre 48 de procéder à une nouvelle distribution exceptionnelle, fixée à 20 € par part. Rappelons que Pierre 48 avait distribué un dividende exceptionnel de 15 € par part en 2015, 10 € en 2014, 14 € en 2013 et 25,85 € en 2012. Au 31 décembre dernier, le patrimoine de Pierre 48 comprenait un peu plus de 700 appartements « essentiellement situés à Paris intra-muros » -contre 794 à fin 2015- . Un peu moins de 40% de ce patrimoine était constitué de logements « maintenables » – logements soumis à la loi de 1948 ou assimilés (nue-propriété, loi de 1989 art 15 et 17) – et plus de 50% de logements « libérables » – logements soumis au régime général de la loi de 1989 et du Code civil -.

A propos de Paref Gestion(i)
Créée en 1991, Paref Gestion est spécialisée dans la création de fonds et la gestion de portefeuilles immobiliers (SCPI, OPPCI, fonds dédiés) pour compte de tiers, particuliers et institutionnels. Agréée par l’AMF et l’AIFM, la société est une filiale de la SIIC Paref, cotée sur Euronext Paris. Au 30 septembre 2016, le patrimoine géré est estimé à plus de 1,3 Md€ dont 1 191 M€ pour le compte d’entités extérieures au Groupe Paref.
(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *