La CDC mandate La Française pour gérer son fonds Viager

viagerLe fonds Certivia, doté de 120 millions d’euros, a été lancé par la CDC et huit autres investisseurs institutionnels. Ce fonds vise à offrir une réponse aux besoins du vieillissement de la population française.

Au terme d’un appel d’offre qui s’est déroulé depuis plusieurs mois c’est finalement à La Française qu’il reviendra de gérer le fonds viager mis en œuvre par la CDC. La société de gestion s’appuiera sur le spécialiste du viager, la société Renée Costes Viager. Plusieurs autres sociétés de gestion avaient auparavant abandonné la partie jugeant que les exigences de la CDC en terme de service d’accompagnement des cédants étaient trop lourdes à gérer. Aux côtés de la CDC, huit institutionnels investiront dans le fonds Certivia. Il s’agit de CNP Assurances, Suravenir, AG2R La Mondiale, Groupama, la Maif, le groupe Macif, le groupe Crédit Mutuel Nord Europe et Unéo, en collaboration avec le Conseil Supérieur du Notariat (CSN).

Le fonds Certivia vise à répondre aux besoins que provoque le vieillissement de la population française en recourant à une technique éprouvée, le viager, dont le développement a toujours été entravé par la difficulté de dégager ces opérations du pathos que suppose le décès du crédit rentier pour que l’opération soit rentable pour l’investisseur. Ce fonds qui mutualise les investissements doit permettre de banaliser ces transactions. Le fonds Certivia qui met en avant sa profession de foi “le viager en toute sécurité”, devrait “rassurer les particuliers qui hésitent à vendre en viager”, et se défont de leur patrimoine “avec un sentiment de dépossession”, estime Pierre-René Lemas directeur général du groupe CDC lors d’une conférence de presse, après avoir rappelé que ce marché du viager est aujourd’hui limité à 4000 transactions par an dont un tiers de cession intrafamiliales.

Concrètement Certivia va acquérir des biens immobiliers (en priorité des appartements) auprès de particuliers âgés d’au moins 70 ans. Les vendeurs encaisseront immédiatement le bouquet et se verront servir une rente tout en conservant le bénéfice de leur logement. Ces biens seront acquis en Ile-de-France et en Provence-Alpes-Côte d’Azur (à 90 %), ainsi qu’à Lyon et dans d’autres grandes métropoles.
Le fonds Certivia dont la souscription, ouverte mardi, ira jusqu’à fin mars 2015, vise l’achat de 400 biens immobiliers en 5 ans, avec un placement d’une durée de 25 ans et d’une rentabilité de “6 à 6,5 %” par an. Près de 150 millions d’euros devraient être collectés au total à fin mars.

pierrepapier.fr