Les SCPI et OPCI dans l’épargne des français, l’aventure Unibail, Cœur Défense

Présentée par Hélène Sérignac

SCPI et OPCI

En 2017, tout comme en 2016, Les SCPI et les OPCI ont collecté plus de 10 milliards d’euros.

La collecte, c’est l’épargne apportée, qui ensuite achète des immeubles :

  • en France et en Europe
  • aussi bien des bureaux que des commerces, des entrepôts logistiques, des résidences étudiantes ou pour personnes âgées, des crèches… sans oublier des logements.

Ce chiffre de 10 milliards, pour deux années de suite, mérite plusieurs commentaires.

Au début des années 2000, les SCPI, qui n’étaient pas encore accompagnées par les OPCI, collectaient chaque année un peu plus de 1 milliard d’euros. Une multiplication par 10. Quelle croissance !

Ensuite, que représentent ces 10 milliards dans l’épargne française ?

Eh bien, comparons :

  • En 2017, les Français ont mis 10 milliards sur leur Livret A. Autant, ni plus ni moins, que sur les SCPI et les OPCI. D’un côté, l’épargne de précaution, de l’autre l’épargne pour le long terme, en immobilier intelligent. Une équivalence intéressante.

Attention, quand on parle de collecte, on parle bien de croissance : autrement dit, les versements moins les retraits.

  • En 2017, les OPC actions, Organismes de Placement Collectifs investis en actions, ont progressé de 50 milliards d’euros. D’un côté les actions, de l’autre la pierre papier. Tous deux s’orientent donc vers le long terme.
  • En 2017, les Français ont mis 131,5 milliards d’euros dans les contrats d’assurance-vie, ce qui fait une collecte nette, c’est à dire versements moins retraits, de 7,2 milliards d’euros.
  • La même année, ils ont investi pour près de 20 milliards en logements locatifs neufs. Et là, c’est très intéressant car, comme vous le savez, on a le choix entre l’immobilier direct, dont on s’occupe personnellement, et l’immobilier indirect, mutualisé et géré professionnellement, la pierre papier. Avec 10 milliards par rapport à 20, c’est la première fois que l’immobilier indirect, les SCPI et les OPCI, font vraiment bonne figure dans cette comparaison.

2017 a donc marqué un tournant historique dans l’épargne immobilière. Nous attendons avec impatience le score de 2018 !

SIIC

Comme vous le savez, les SIIC sont des foncières, c’est-à-dire des sociétés qui construisent, détiennent et gèrent des immeubles et qui sont cotées en Bourse.

On pense souvent que la Bourse est loin de notre vie quotidienne. Mais le Forum des Halles, Euralille ou Lyon Confluence, vous connaissez ? Ces centres commerciaux sont détenus par la SIIC Unibail-Rodamco, l’un des bijoux du CAC40 et la première foncière cotée européenne par la taille.

Voilà qu’Unibail-Rodamco a racheté Westfield Corporation, une foncière qui est propriétaire de centres commerciaux en Europe et aux États-Unis.

Le groupe fusionné détient plus de 100 centres commerciaux et immeubles de bureaux répartis dans 12 pays d’Europe et aux États-Unis.

C’est un rapprochement symbolique. Le e-commerce concurrence durement les centres commerciaux et Westfield a déjà mis au point un nouveau concept : des « mégacentres » ultra-modernes et spectaculaires, aux coûts de construction pharaoniques, qui offrent au consommateur une expérience shopping impossible à vivre sur Internet. L’immobilier commercial « physique » n’a donc sans doute pas dit son dernier mot…

Pour Unibail-Rodamco, c’est deux fois une belle aventure :

  • l’ancienne petite foncière Unibail des années 1980 est aujourd’hui en train de devenir l’une des toutes premières foncières du monde !
  • et si vous avez acheté l’action Unibail au début des années 2000 et que vous avez supporté en cours de route les hauts et les bas de la Bourse, votre action a progressé de près de 9 % par an en moyenne. Pas mal !

Marchés immobiliers

Amundi Immobilier, Crédit Agricole Assurances et Primonial REIM viennent d’acquérir l’immeuble « Cœur Défense » situé, comme son nom l’indique, à La Défense, près de Paris. « Cœur Défense » se trouve dans le plus grand quartier d’affaires d’Europe et il est lui-même le plus grand immeuble de bureaux en Europe, avec 160 000 mètres carrés d’espaces de bureaux sur 350 000 en tout.

L’immeuble a été conçu par l’architecte français Jean-Paul Viguier, également concepteur du siège social de France Télévision et de bien d’autres immeubles « iconiques » comme le Museum d’histoire naturelle de Toulouse ou la Water Tower à Chicago.

« Cœur Défense » a connu une histoire mouvementée en termes de propriétaires. Inauguré en 2001 par la SIIC Unibail, cédé en 2004 à Goldman Sachs, il est revendu en 2007 à Lehman Brothers. Lorsque la banque d’affaires fait faillite en 2008, l’immeuble est racheté par un mandataire puis racheté par le fonds américain Lone Star Funds.

Dernier épisode : Amundi Immobilier, Crédit Agricole Assurances et Primonial REIM viennent de s’associer pour le racheter. De la SIIC Unibail aux tout nouveaux propriétaires, c’est un retour à la case départ, à la case pierre papier. Des particuliers sont donc propriétaires, indirectement bien sûr mais propriétaires, du plus grand immeuble de bureaux d’Europe.