Première SCPI totalement dédiée aux commerces dans la première économie  de la zone euro, cette SCPI allie une rentabilité cible élevée et une fiscalité attractive pour ses associés.

Ce devrait être la principale création de SCPI de l’année 2014. En tout cas pour l’innovation qu’elle apporte au monde des fonds immobiliers gérés à destination des investisseurs particuliers. Paref gestion a obtenu mardi 14 janvier l’agrément de l’Autorité des marchés financiers (AMF)  pour  sa nouvelle SCPI Novapierre Allemagne, qui comme sa grande sœur française, investira dans les commerces.

C’est la première SCPI totalement dédiée à un pays de la zone euro qui voit le jour. Le choix de l’Allemagne tient bien évidemment au dynamisme de son économie, mais également parce que les actifs immobiliers présentent des rentabilités attractives.

Paref Gestion s’est associé avec la filiale allemande du groupe britannique de gestion d’actifs immobiliers Internos Global Investors qui gère 4,1 milliards d’euros d’actifs immobiliers, dont 1,5 milliards de commerces outre-Rhin. Thierry Gaiffe, directeur général de Paref Gestion, explique avoir déjà ciblé des commerces présentant un rendement immobilier actes en mains de 9 %. Ce qui lui permet de viser un rendement des parts de la SCPI Novapierre Allemagne de 6 %. Ces commerces, il les sélectionnera dans des périphéries de villes moyennes allemandes  en privilégiant les « retail parks » des villes dont la population jouit d’un pouvoir d’achat supérieur à la moyenne nationale : Les Lander de l’ouest plutôt que ceux de l’Est.

Outre une stratégie d’investissement prometteuse, la SCPI Novapierre offrira à ses associés un avantage fiscal non négligeable. En effet, assujettie à l’impôt sur les sociétés allemandes, ses revenus encaissés par ses associés seront exonérés d’imposition et de prélèvements sociaux. Ce qui devrait constituer un atout maître pour lui attirer les épargnants les plus imposés en France.

La SCPI Novapierre Allemagne à capital variable procède à une première augmentation de son capital statutaire qui débutera le 23 janvier prochain au prix de 230 euros par parts. A compter du 1er mars prochain il faudra débourser 250 euros par parts car la commission de souscription, comprise dans le prix des parts, jusqu’à cette date est ramenée temporairement à 2,17 % (soit 5 euros) avant de s’établir à 10 % (25 euros) jusqu’à cette date. Un minimum de 30 parts est fixé pour les nouveaux souscripteurs.

Cette SCPI a vocation à être référencée rapidement auprès d’assureurs-vie. La  compagnie d’assurances Apicil Assurances  fait d’ailleurs partie des associés fondateurs.

Christophe Tricaud
Rédacteur en chef
pierrepapier.fr