Nouvelles des foncières cotées

Dans le groupe Foncière des Régions, Foncière Europe Logistique annonce un chiffre d’affaires consolidé de 63,9 millions d’euros pour les neuf premiers mois de l’exercice 2011, en recul de 1,5 % par rapport à la même période de 2010. Si  les revenus de l’activité logistique sont en hausse  de 3,1 % en Allemagne et inchangés en France, les loyers des locaux d’activité sont en recul de 4,9 % et ceux de Garonor Aulnay se replient de 4,7 %. Le taux d’occupation, de près de 92 % au 30 septembre, est resté stable au troisième trimestre. Pour l’ensemble de l’année, la société compte stabiliser son taux d’occupation et ses revenus locatifs. A 3,09 € le 9 novembre, le titre est en hausse de plus de 6 % depuis le début de l’année.

Toujours  dans le groupe Foncière des Régions,  Foncière Développement Logement (FDL) annonce un recul de 3,8 % de ses recettes locatives à 151,5 millions sur les neuf premiers mois de l’année, du fait du nombre élevé des cessions  intervenues en 2010 et 2011. Le taux de vacance total, à 4,3 %, est stable sur un an et la reprise en gestion de plus de 1.600 appartements à Berlin s’effectue dans de bonnes conditions. Par ailleurs, la société gère activement sa dette ; depuis le 1er janvier, elle a acquis pour 13,6 millions d’euros d’obligations représentatives de sa dette titrisée en Allemagne. Pour l’ensemble de l’année, FDL confirme la progression de son résultat net récurrent.  Mais, à 16,88 € le 9 novembre, le titre est en recul de 5,4 % depuis le début de l’année.

Enfin Paref enregistre une progression de 12,7 % de son chiffre d’affaires sur les neuf premiers mois de l’année, à 22,66 millions d’euros. Si les loyers et charges récupérées sont en repli de 6,3 %, à 15,7 millions, du fait des arbitrages réalisés depuis le début de l’année, le montant des commissions engrangées par Paref Gestion a presque triplé (hausse de 186,9 % à 6,9 millions d’euros).  Les SCPI Novapierre (murs de magasins) et Pierre 48 (immobilier d’habitation en région parisienne) ont respectivement collecté 45,76 millions et 23,61 millions sur les neuf premiers mois de l’année. La SCPI Interpierre (bureaux et locaux d’activité) a collecté, elle, un peu plus de 1 million.  Le groupe s’attache à réduire sa dette, avec un ratio d’endettement de 54,1 % au 30 septembre contre 58 % au 31 décembre 2010. Le marché semble apprécier cet effort : le 9 novembre, le titre était en hausse à 44,80 € ; il reste toutefois en retrait de plus de 10 % sur son dernier cours de 2010.

Pieerrepapier.fr >> actualité >> SIIC