AllemagneParef Gestion a récemment annoncé que Novapierre Allemagne, la 1re SCPI à s’être spécialisée sur le marché germanique, détenait désormais près d’une trentaine d’actifs Outre-Rhin, pour une valeur de plus de 140 M€. La Française REIM, qui est en train d’élargir le champ d’investissement de la plupart de ses SCPI à la zone euro – et gère une gamme de 3 SCPI déjà européennes à dominante germanique -, affiche quant à elle son optimisme sur le marché de l’immobilier d’entreprise allemand.

L’attrait pour l’immobilier allemand se confirme. Si les SCPI sont de plus en plus nombreuses à investir en Europe – près de 20% de leurs nouvelles acquisitions en 2015 -, et plus spécifiquement sur l’immobilier commercial allemand, elles ne sont pas les seules.

La qualité se fait rare – Au point que, faute de « produits qualitatifs mis en vente », écrit La Française dans sa dernière lettre trimestrielle, les investissements ont marqué le pas au 1er trimestre 2016 (8,2 Md€, soit 14% de moins qu’au 1T 2015). C’est « le résultat de la rareté de grandes transactions, notamment des portefeuilles », explique la société de gestion. Et pourtant, poursuit-elle, l’appétit des investisseurs demeure très vif. Il se reporte sur les produits non banalisés, tels qu’hôtels, logistique, ou résidences gérées, sur lesquels les montants investis « ont nettement progressé, au détriment des commerces », en baisse de 59% poursuit La Française.

Marché locatif dynamique – A l’image de la situation économique (+0,7% de progression du PIB au 1er trimestre 2016), l’immobilier commercial allemand est particulièrement dynamique. Les volumes de commercialisation sont en forte hausse, notamment à Berlin et Francfort, où « ils affichent respectivement des augmentations de 60% et 51% », détaille La Française. L’offre de bureaux est encore en diminution et « le taux de vacance atteint ainsi 6,3%, contre 7,4% il y a un an ». Pour la société de gestion, ce taux devrait continuer à baisser, notamment en raison d’un niveau de livraisons futures très faible. Les loyers « prime », qui s’étaient appréciés ces derniers mois, sont en revanche restés « globalement stables » ce trimestre. Les taux de rendement « prime » se sont eux aussi stabilisés ce trimestre. Ils reculent de 15 points de base sur le 1er trimestre 2016, et de 55 points sur un an. En revanche, compte tenu de la faiblesse des taux d’intérêts, la prime de risque reste très favorable.

SCPI de plus en plus européennes – Une situation dont ne peux que se féliciter Thierry Gaiffe, le Directeur général de Paref Gestion, dont la société a été la première à lancer une SCPI spécifiquement dédiée au marché immobilier commercial allemand. Deux ans et demi après son lancement, Novapierre Allemagne fait carton plein et a une nouvelle fois temporairement suspendu sa commercialisation. Paref Gestion annonce une collecte de 130 M€ en près de 30 mois et une politique d’investissement soutenue : près de 83 M€ sur le 1er semestre 2016 (bientôt complétés par 35 M€ supplémentaires), portant la valeur de son portefeuille à plus de 140 M€. Un patrimoine composé de 27 actifs, loués par plus de 130 locataires, et affichant un taux de remplissage record de 98%… La Française REIM, qui gère déjà 3 SCPI dédiées à la zone euro, n’est pas en reste. Elle a consacré l’an dernier 300 M€ aux investissements hors de France (sur un total de plus de 1,6 Md€), tous véhicules confondus. Ses SCPI paneuropéennes commencent également à trouver leur rythme de croisière en termes de collecte. La plus ancienne du lot, Eurofoncière 2, initialement 100% française, est en train de faire passer son allocation cible à 30% sur l’Allemagne. A la différence de cette SCPI diversifiée, Europimmo, créée en 2014, vise principalement les bureaux en Allemagne qui représenteront 70% de son allocation cible à trois ans. Enfin, la petite dernière, Europimmo Market, portée sur les fonts baptismaux l’an dernier, s’intéresse comme son nom l’indique aux actifs commerciaux en misant notamment sur l’essor du e-commerce. Elle vise, quant à elle, une répartition cible de 50% sur l’Allemagne, 35% sur la France et de 15% sur le reste de l’Europe.

A propos de Paref Gestion(i)
Créée il y a 25 ans, Paref Gestion est filiale à 100 % de la SIIC Paref, cotée sur Euronext Paris. Agréée par l’Autorité des Marchés Financiers en qualité de société de gestion de portefeuille, elle est spécialisée dans la création et la gestion de placements et de fonds immobiliers (SCPI, fonds dédiés et OPPCI) pour le compte de tiers (particuliers et institutionnels). Au 31 mars 2016, Paref Gestion gérait environ € 1,5 milliard d’actifs immobiliers. Paref Gestion gère trois OPPCI (en bureaux, résidences de tourisme et hôtels) et dispose d’une gamme de six SCPI répondant à la diversité des motivations d’épargne : Pierre 48 (résidentiel), Novapierre 1 (commerces), Interpierre France (immobilier d’entreprise), Capiforce Pierre (bureaux, locaux industriels et résidences services), Atlantique Pierre 1 (bureaux et commerces) et Novapierre Allemagne (immobilier allemand à vocation commerciale).
(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

A propos de La Française GREIM(i)
Les activités immobilières du Groupe La Française sont regroupées sous la marque La Française Global Real Estate Investment Managers. Cette holding héberge La Française REM, La Française Real Estate Partners et La Française Forum Real Estate Partners. La Française REM est le leader en France de l’immobilier physique avec 10 Mds € sous gestion. Spécialiste de l’investissement et de la gestion pour compte de tiers, elle est présente sur l’ensemble des marchés immobiliers français. Elle développe également une offre de gestion de mandats immobiliers dédiés aux institutionnels sur des stratégies d’investissement Core/Core + mais aussi Value Added et Opportunistes au sein de la joint-venture La Française Real Estate Partners. L’ensemble La Française Global REIM & Forum Partners dispose de 14 Mds € d’actifs sous gestion et d’une couverture géographique élargie, offrant ainsi une gamme complète de solutions immobilières et sur mesure aux investisseurs du monde entier.
(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *