Articles

SCPI Atland Voisin : des rendements jusqu’à 5,85%

La société de gestion vient de dévoiler le niveau de sa collecte 2019. Elle progresse de 70% par rapport à 2018. Les taux de distribution de ses 3 SCPI s’affichent une nouvelle fois dans le haut de la fourchette. Quoique globalement en léger retrait d’une année à l’autre.

Encore une année de forte croissance pour la société de gestion Atland Voisin. Depuis sa reprise par Foncière Atland, en 2015, l’ex-belle endormie dijonnaise connaît un rythme de développement exponentiel. En 2019, elle réalise une collecte de nouveau en forte hausse. Ses encours en SCPI frôlent désormais les 1,3 milliard d’euros. Et les rendements 2019 sont toujours dans le haut du panier…

Un encours sous gestion multiplié par 6 en 4 ans

« Atland Voisin poursuit sa percée remarquée sur le marché », se félicite d’ailleurs Jean-Christophe Antoine, aux commandes de la société de gestion depuis début 2016. Depuis son entrée dans le groupe Atland, l’encours sous gestion a été multiplié par 6. Passant de 250 M€ fin 2015 à 1,5 Md€ fin 2019. La collecte en SCPI, en très forte croissance, explique l’essentiel de cette progression. En 2019, elle atteint près de 500 M€. Soit 70% de mieux qu’en 2018 (380 M€). Et 56 fois plus qu’en 2015 (8,9 M€)… Comme les années précédentes, le principal de la collecte est porté par la SCPI désormais paquebot d’Atland Voisin : Epargne Pierre. Cette dernière a collecté 480 M€ d’argent frais l’an dernier. Et affiche désormais une capitalisation supérieure au milliard d’euros…


Une croissance portée par la SCPI Epargne Pierre

Les autres véhicules du groupe alignent des résultats moins flamboyants. Mais pas pour autant anecdotiques. Immo Placement, en phase d’augmentation de capital depuis juin 2019, a récolté près de 16 M€. Et espère accroître de 30% cette somme d’ici juin 2020. Foncière Remusat, une SCPI de commerce elle aussi à capital fixe, n’a pas en revanche ouvert son capital l’an dernier. Atland Voisin gère par ailleurs un OPPCI (Dumoulin), qui « a réalisé plusieurs opérations emblématiques » en 2019. Elle est également actionnaire (à 50%) de la société de gestion MyShareCompany, qui gère désormais MyShareSCPI. Cette dernière a recueilli 80 M€ de souscriptions l’an dernier. En dépit d’une accélération constante de sa collecte, Epargne Pierre affiche encore un taux de distribution très au-delà de la moyenne du marché.

Des rendements dans le haut de la fourchette du marché

Avec un DVM de 5,85% en 2019, la SCPI fait toutefois moins bien qu’en 2018 (5,97%). Mais ce recul s’explique en réalité, selon Atland Voisin, par une généreuse dotation du report à nouveau. Epargne Pierre a en effet enregistré « un résultat net lui permettant d’afficher une capacité distributive de 6,14% », explique la société de gestion. Un taux qui ne tient en outre pas compte « des distributions de plus-values à venir ». Et qui a été obtenu avec un effet de levier plutôt faible. Le taux d’endettement d’Epargne Pierre n’est en effet pour l’heure qu’à 3,57%. Elle conserve donc une marge de manœuvre importante pour doper sa rentabilité à venir. Côté Foncière Remusat, le rendement est lui aussi en légère baisse (5,21% vs 5,45%). Immo Placement affiche en revanche une hausse de son DVM, passé de 5,48% à 5,52%.


Poursuite de la croissance en 2020, mais risques à l’horizon

Les 3 SCPI d’Atland Voisin se situent donc au-dessus du DVM moyen du marché, estimé autour de 4,40%. La société de gestion anticipe la poursuite de la croissance du marché des SCPI en 2020. Ce qui risque d’encore d’accroître la concurrence entre les acteurs, notamment en termes d’acquisitions. Or, rappelle Atland Voisin, « jusqu’à présent la croissance du marché immobilier suffisait à réaliser une performance positive ». Ajoutant, comme une mise en garde : « ce temps nous semble bientôt révolu »… Pour continuer à produire de la performance au cours des prochaines années, certaines qualités seront nécessaires. Convictions, compétences, sélectivité, travail des équipes immobilières, précise Atland Voisin. Mais aussi intégration des critères ISR. Et la société de gestion entend bien « rester dans cette catégorie d’acteurs ». En complément de son activité SCPI, elle prévoit par ailleurs de mettre en place de « nouveaux relais de croissance ».

Frédéric Tixier


Lire aussi

Immo Placement joue les prolongations

Epargne Pierre : sa croissance n’affecte pas sa rentabilité

L’interview de Jean-Christophe Antoine


A propos d’Atland Voisin(i)

Pionnier en matière de placement immobilier collectif, avec la création d’Immo Placement dès 1968, Atland Voisin gère plusieurs SCPI en immobilier d’entreprise qui représentaient un patrimoine de près de 1,5 Mds € pour le compte de 23 000 associés environ au 31/12/2019. Son développement se poursuit en 2019 avec une collecte de près de 500 M€. Atland Voisin est filiale de Foncière Atland, Société d’Investissement Immobilier Cotée.

 (i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

Immo Placement joue les prolongations

La SCPI gérée par Atland Voisin – le nouveau nom de la société de gestion Voisin – majore de 30% le montant de son augmentation de capital. Et annonce un taux de distribution 2019 (5,51%) en progression par rapport à 2018 (5,48%).

Succès sur toute la ligne pour Immo Placement. La SCPI à capital fixe gérée par Atland-Voisin[1], en phase d’augmentation de capital depuis juin 2019, a déjà fait carton plein. En 6 mois, elle a collecté l’intégralité des sommes envisagées : 15,4 M€.

Immo Placement majore de 30% le montant de son augmentation de capital

Raison pour laquelle elle vient de décider de relever le plafond de la levée de fonds en cours. Ses modalités juridiques l’y autorisent. Cette augmentation de capital, comme la plupart des autres opérations de ce type, prévoit en effet la possibilité, pour la société de gestion, d’utiliser une clause dite de surallocation. Qui lui permet d’augmenter jusqu’à 30% le niveau des sommes à collecter. Le plafond de l’augmentation de capital d’Immo Placement a donc été porté à 20 M€. Ces 5 M€ supplémentaires pourront être souscrits jusqu’au 30 avril prochain, date de clôture de l’opération.

Un prix de souscription en hausse de 2,35%

Pour mémoire, le prix de souscription est fixé à 870 €. Cette nouvelle valeur constate une hausse de 2,35% par rapport à l’ancien prix de souscription (850 €), établi lors de la précédente augmentation de capital (en 2018). Et de 4,82% par rapport à celui fixé lors de l’opération menée en 2016/2017 (830 €). Cette revalorisation est justifiée par l’appréciation régulière du patrimoine d’Immo Placement. Dont la valeur de reconstitution a progressé de 1,98% en 2018. A noter que le prix de souscription reste de ce fait inférieur de 5% à cette valeur de reconstitution 2018[2].

Un taux de distribution 2019 en hausse par rapport à 2018

Le succès de cette nouvelle tranche est quasi assuré. Comme l’écrit Jean-Christophe Antoine, le président d’Atland-Voisin, dans le dernier bulletin trimestriel de la SCPI, « les excellents résultats 2019 devraient soutenir cette tendance » favorable à la collecte. Immo Placement affiche en effet un résultat avant distribution et un dividende en hausse par rapport à 2018. Le dividende 2019 devrait s’établir à 48 € par part[3], soit 4,16% au-delà de son niveau 2018 (46,08€). Le prix moyen de la part (VPM), compte tenu de l’augmentation de capital, s’est également apprécié l’an dernier. De 3,38% précise Atland-Voisin. Une hausse conséquente -et favorable aux actionnaires- qui n’empêche pas le taux de distribution sur valeur de marché (DVM) de s’afficher lui aussi en légère progression. Ce ratio[4] s’établirait à 5,51%, soit au delà du rendement 2018 (5,48%). Et probablement, une nouvelle fois, au-dessus de la moyenne du marché des SCPI…

Amélioration du taux d’occupation financier

Immo Placement, désormais diversifiée sur l’ensemble des métropoles régionales, possède également un autre atout. Elle dispose en effet de réserves importantes, correspondant à 115 jours de distribution. Le fruit d’une longue stratégie d’investissements rentables -Immo Placement a été lancée en… 1968-, que les augmentations de capital successives lui ont permis de continuer à déployer ces derniers mois. En 2019, la SCPI s’est notamment renforcée sur la région lyonnaise. Sur le dernier semestre, elle a procédé à trois acquisitions à Lyon. Exclusivement des actifs de bureaux, pour un total d’un peu plus de 18,7 M€. Un renouvellement du patrimoine qui lui a notamment permis d’améliorer, une nouvelle fois, son taux d’occupation financier. Celui-ci est passé de 92,27% (fin mars 2019) à 94,6% (fin 2019).

Frédéric Tixier

[1] La société de gestion Voisin a changé de nom et s’appelle dorénavant Atland-Voisin
[2] 916,12 €
[3] En 4 acomptes de 11,25 € + un solde de 3,00 € réparti prorata temporis sur l’année
[4] Le taux de Distribution sur Valeur de Marché (DVM) d’une SCPI est égal au rapport entre le dividende brut distribué et le prix moyen de la part (VPM)


Lire aussi

400 millions pour les SCPI Voisin

L’interview de Jean-Christophe Antoine, président d’Atland-Voisin


A propos de Voisin(i)

Créateur et gérant de produits collectifs immobiliers (SCPI-OPCI) depuis 1968, Atland Voisin opère sur l’ensemble du marché français depuis Paris et Dijon. En tant que filiale de Foncière Atland, société d’investissement immobilier cotée (SIIC) spécialisée en immobilier d’entreprise, Atland-Voisin fait partie du Groupe Atland, un acteur global et indépendant de l’immobilier.

  (i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

 

SCPI, OPCI, SIIC, véhicules de la pierre-papier, immobilier : les autres news de la semaine

Plusieurs acquisitions ont été menées par des SCPI, des OPCI, des OPPCI ou des SIIC cette semaine. Edmond de Rothschild analyse le potentiel du marché résidentiel en Europe. Et Sofidy prédit que la rotation des fonds en euros vers les unités de compte immobilières est « inéluctable »…

SCPI, Immo Placement, Voisin, acquisition

La SCPI Immo Placement, gérée par la société de gestion Voisin, s’est portée acquéreur d’un immeuble de bureaux, le Néo, situé à Bron au cœur du Parc Saint-Exupéry. L’actif développe 3 380 m² sur trois niveaux et dispose de 468 m² d’archives et de 91 emplacements de parking. L’immeuble, certifié Breeam, est loué à 12 entreprises. Prix de la transaction : 6,5 M€.

OPCI, Groupama Gan Pierre 1, Groupama Gan REIM, acquisition

Groupama Gan REIM, pour le compte de l’OPCI Groupama Gan Pierre 1, a annoncé l’acquisition d’une nouvelle plateforme logistique. Située sur le parc logistique Actipole de l’A2, à proximité immédiate de Cambrai, l’actif, neuf, développe plus de 52 000 m². Il est loué à un spécialiste de la vente de solutions logistiques sur la base d’un bail d’une durée ferme de neuf années. Prix de la transaction : 35,9 M€ (droits inclus).

SCPI, PFO, Perial Asset Management, acquisition

Perial Asset Management annonce un nouvel investissement en Allemagne pour le compte de la SCPI PFO. Il s’agit de l’hôtel Star Inn Comfort, situé à Stuttgart. L’immeuble, récent (construit en 2015), développe une surface de 4 861 m² pour 159 chambres. Il est loué au groupe Star Inn Hotels dans le cadre d’un bail double net, d’une durée ferme de 25 ans.

OPPCI, Impact Investing, Swiss Life Asset Managers France, acquisition

Swiss Life Asset Managers France et Cedrus & Partners ont acquis en VEFA (vente en l’état futur d’achèvement) une résidence étudiants, à Dijon, pour le compte de l’OPPCI Immobilier Impact Investing. Une première acquisition idéalement située au cœur du nouveau pôle de la Cité internationale de la gastronomie et du vin. La livraison de la résidence (144 lots) est prévue pour la rentrée universitaire 2021. Elle sera exploitée par Réside Etudes.

SIIC, Icade, acquisition

Icade Santé, filiale de la SIIC Icade (à 56,8%), a annoncé l’acquisition du Groupe Confluent (Nouvelles Cliniques Nantaises) qui détient l’Hôpital Privé du Confluent situé à Nantes. Au terme de la transaction, Icade Santé devient propriétaire de l’immobilier de cette société, d’une valeur de 194 millions d’euros. Développant près de 58 000 m2 pour 509 lits et places d’hospitalisation et 28 salles d’opération, l’Hôpital Privé du Confluent figure parmi les plus importantes cliniques privées. Il est loué par le groupe Vivalto Santé dans le cadre d’un bail ferme de 12 ans.

Immobilier résidentiel, Edmond de Rothschild, perspectives

Selon l’équipe de recherche économique d’Edmond de Rothschild, la croissance des prix de l’immobilier résidentiel pourrait rester soutenue en Allemagne, alors qu’elle devrait fléchir en France.
Si une stabilisation est attendue en Suisse, les prix devraient progresser au Royaume-Uni dans le cas où un Brexit sans accord serait évité. Ce sont les conditions de crédit avantageuses et, dans une moindre mesure, la croissance économique et l’inflation, qui ont soutenu la hausse des marchés immobiliers ces dernières années.

Assurance-vie, unités de compte immobilières, Sofidy, prédictions

La société de gestion Sofidy considère que la « baisse structurelle des taux d’intérêt menace directement la survie du fonds en euros ». Pour remplacer ces produits, dont les rendements qui frôlent désormais la barre de 1%, la «rotation vers les unités de compte immobilières est inéluctable ». Car, « avec un rendement moyen de 4,5% et une moindre volatilité, l’immobilier, plus précisément la pierre-papier, coche toutes les cases », précise Sofidy, en rappelant que la gamme large et variée des unités de compte immobilières (SCPI, OPCI grand public, SCI ou OPCVM investi sur des foncières cotées) doit permettre à l’épargnant, « selon ses convictions et son profil de risque, de trouver la solution qui lui correspond ».

SCPI, performances

Recul en septembre de l’échantillon de SCPI représentatives du marché mesuré par l’indice EDHEC IEIF Immobilier d’entreprise France. Sa performance, sur un an glissant, passe de 7,5% à 6,29%. Depuis le début de l’année à fin septembre, elle s’établit à 5,10%.

Frédéric Tixier

MyShareSCPI change de gestionnaire

MyShareCompany va devenir officiellement la société de gestion de MyShareSCPI. La filiale à 50/50 de Voisin et de Drouot Estate annonce une capitalisation supérieure à 100 M€ pour MyShareSCPI d’ici la fin de l’année. Et un taux de rendement prévisionnel de 5%.

« Drouot Estate, filiale d’AXA France, et Voisin, filiale de Foncière Atland, annoncent l’agrément par l’AMF de leur filiale à 50%-50% MyShareCompany en tant que société de gestion de portefeuille », exposent les deux gestionnaires dans un communiqué commun en date du 5 novembre.

MyShareCompany : agréée par l’AMF depuis le 9 octobre 2019

MyShareCompany, dont la création est concomitante au lancement de MyShareSCPI, l’une des premières SCPI à avoir massivement intégré la digitalisation dans ses processus de gestion (voir « AXA Drouot Estate et Voisin lancent MyShareSCPI, un véhicule au process de gestion partiellement digitalisé »), a effectivement reçu son agrément avec effet au 9 octobre dernier. Elle pourra donc désormais reprendre directement la gestion de MyShareSCPI, jusqu’à présent déléguée à Voisin (voir « 400 millions pour les SCPI Voisin »). Aujourd’hui dirigée par Philippe Ifergane (président), un ancien de Perial, et Foulques de Sainte Marie (directeur général), MyShareCompany a vocation à fournir des offres de diversification aux réseaux de distribution d’AXA France. Pour l’heure, seule MyShareSCPI, lancée en 2018, figure dans son catalogue.

MyShareSCPI : bientôt 100 M€ d’encours sous gestion

La SCPI connaît en tout cas un succès croissant. Depuis le début de l’année, sa collecte trimestrielle se situe entre 20 et 25 M€, portant sa capitalisation fin septembre à 88,4 M€. Un rythme qui permet aux dirigeants de la société de gestion d’espérer franchir le cap des 100 M€ avant la fin de l’année. MyShareSCPI, qui ne détenait que 10 actifs fin 2018, en possédait 26 fin septembre, et annonce un programme d’investissements de plus de 40 M€ d’ici la fin de l’année. Très diversifiée géographiquement sur l’ensemble des régions françaises, elle est de plus en plus majoritairement investie en actifs de bureaux, dont la proportion dans son patrimoine est passée de 47% fin 2018 à 74% fin septembre 2019.

MyShareSCPI : un taux de distribution de 5% en 2019 ?

Le taux d’occupation financier de la SCPI est en baisse depuis plusieurs mois, passant de 99,26% fin mars à 93,59% fin septembre. Une situation « non structurelle », qui s’explique « par l’acquisition de certains immeubles avec des surfaces vacantes » mais qui possèdent « un fort potentiel de valorisation en cas de relocation », explique la société de gestion qui affirme que les mesures de commercialisation mises en œuvre « devraient porter leurs fruits à moyen terme ». Un optimisme que l’on retrouve également dans les perspectives de distribution de la SCPI pour 2019. MyShareSCPI, qui affichait un taux de rendement « annualisé » de 7% en 2018 (9,45 € par part), annonce en effet un dividende de 9 € par part pour cette année, soit un taux de distribution (TDVM) de 5%, supérieur au rendement net moyen des SCPI d’entreprise en 2018 (4,35%).

Frédéric Tixier


A propos d’AXA France et de Drouot Estate(i)

Présidée par Jacques de Peretti, AXA France, leader de l’assurance en France accompagne 6,3 millions de clients particuliers, entreprises et professionnels grâce à l’expertise et à la proximité de ses réseaux de distributions et de ses 14000 collaborateurs. Drouot Estate est une filiale à 100% d’AXA France, spécialiste en immobilier patrimonial et défiscalisation. Au service des réseaux de distribution d’AXA France, Drouot Estate sélectionne les produits immobiliers défiscalisant et les partenaires promoteurs en tenant compte de la solidité du marché locatif.

A propos de Voisin(i)

Pionnier en matière de placement immobilier collectif, avec la création d’Immo Placement dès 1968, Voisin gère plusieurs SCPI en immobilier d’entreprise qui représentaient un patrimoine de près de 800 M€ pour le compte de 15 000 associés environ au 31/12/2018. Son développement se poursuit en 2019 avec une collecte de près de 400 M€ au 30 septembre. Voisin est filiale de Foncière Atland, société d’investissement immobilier cotée.

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

Jean-Christophe Antoine

L’immobilier d’entreprise est-il trop cher ?
Jean-Christophe Antoine

&nbsp

Immo Placement : +2,35%

La SCPI à capital fixe gérée par Voisin est en phase d’augmentation de capital. Et depuis le 21 juin, son prix de souscription est passé à 870 €, soit une revalorisation de 2,35%. Le dividende 2019 devrait être « supérieur ou égal » à celui de 2018.

Voisin ne se contente pas des succès commerciaux de sa SCPI désormais vedette, Epargne Pierre, qui a encore recueilli plus de 100 M€ de souscriptions au cours du 1er trimestre 2019 (voir «+112,9% pour les SCPI Voisin ») : elle vient de relancer le marché primaire de sa SCPI historique, Immo Placement, en phase d’augmentation de capital depuis le 21 juin dernier.

Immo Placement, une SCPI « hyper-mutualisée »

Véhicule à capital fixe, Immo Placement est l’une des plus anciennes SCPI du marché. Lancée en 1968, elle s’est initialement développée autour du Grand Est et de la région dijonnaise, origine géographique historique de la société de gestion Voisin désormais intégrée au groupe Atland (voir « Foncière Atland : augmentation de capital après le rachat des SCPI Voisin »). Suite à l’évolution de sa stratégie, et à plusieurs opérations de « croissance externe » qui lui auront permis d’absorber d’autres SCPI régionales du groupe Voisin, en 2014 (voir « Le cabinet Voisin fusionne 3 de ses 5 SCPI régionales ») et, plus récemment, en 2017 (voir « Réouverture du marché secondaire de la SCPI Immo Placement »), Immo Placement bénéficie désormais d’une couverture plus équilibrée sur les grandes métropoles régionales. Son portefeuille, « hyper-mutualisé » comme le qualifie Voisin, comporte plus de 200 actifs et 400 entreprises locataires.

Immo Placement, une stratégie d’optimisation du patrimoine

Depuis sa dernière augmentation de capital, finalisée en avril 2017, Immo Placement a enrichi son patrimoine de « plusieurs actifs de qualité » situés dans des villes comme Nantes, Toulouse, Lille, Roubaix ou Metz (voir « Première acquisition de l’année pour la SCPI Immo Placement »). Après une année 2017 déjà active (5 opérations, pour un total de 22,2 M€), la SCPI s’est portée acquéreur en 2018 de 4 nouveaux actifs, pour un total de 18,8 M€, générant un rendement moyen d’environ 6,5%. Ces opérations ont été financées par le produit de l’augmentation de capital (15 M€), mais également par un important programme de cession (9,3 M€) et le recours à de nouveaux emprunts (8,8 M€). Cette stratégie d’optimisation et de valorisation de son patrimoine a permis à la SCPI d’améliorer significativement son taux d’occupation financier (plus de 94% fin 2018).

Immo Placement, poursuite du développement

Afin de poursuivre son développement et de financer ses nouvelles acquisitions (déjà 3,8 M€ sur le 1er trimestre 2019), Immo Placement avait donc besoin de capitaux. L’augmentation de capital en cours vise une collecte du même ordre qu’en 2017, de 15 M€. Compte tenu de l’appréciation régulière de la valeur d’expertise de ses actifs sous gestion (nouvelle hausse de 1,98% de sa valeur de reconstitution en 2018), le prix de souscription sur le marché primaire est fixé à 870 €, soit une hausse de 2,35% par rapport au prix de souscription 2018 (850 €) et de 4,82% par rapport à celui fixé lors de l’augmentation de capital de 2016/2017 (830 €). A ce nouveau niveau, le prix de souscription s’établit à près de 95% de la valeur de reconstitution fin 2018 (916,12 €) et dans la fourchette des derniers prix acquéreur des parts constatés sur le marché secondaire ces derniers mois (865€/875€).

Immo Placement, maintien ou hausse du dividende en 2019

Rappelons qu’Immo Placement a distribué en 2018 l’un des taux de rendement les plus élevés du marché (5,48%), et qu’elle dispose d’un impressionnant report à nouveau (125 jours de distribution). Mieux encore, la société de gestion Voisin estime que le dividende 2019 sera « supérieur ou égal au dividende 2018 ». Le succès de l’augmentation de capital en cours semble donc d’ores et déjà assuré…

Frédéric Tixier


A propos de Voisin(i)

Pionnier en matière de placement immobilier collectif, avec la création d’Immo Placement dès 1968, Voisin gère plusieurs SCPI en immobilier d’entreprise qui représentent un patrimoine de près de 800 M€ pour le compte de 15 000 associés environ (au 31/12/2018). Depuis septembre 2016, la société est présente sur le marché des OPCI professionnels avec les véhicules Transimmo et Dumoulin, qui représentent 250 M€ de patrimoine (au 31/12/2018). Voisin est filiale de Foncière Atland, société d’investissement immobilier cotée.

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

La société de gestion filiale du groupe Atland vient d’annoncer les rendements 2018 de ses SCPI. Epargne Pierre maintient un niveau de distribution identique à 2017, à 5,97%. Immo Placement et Foncière Remusat restent aussi dans le haut du classement.

Année bellissime pour Voisin… Depuis sa reprise par Foncière Atland, en 2015, et l’arrivée d’une nouvelle équipe de direction, la belle endormie dijonnaise connaît un rythme de développement exponentiel. Elle vient d’annoncer une collecte nette 2018 en SCPI de 350 M€, soit un niveau plus de deux fois supérieur à celui de 2017.

Une collecte multipliée par plus de 7 en deux ans

Rapportés au niveau des souscriptions nettes engrangées en 2016 et en 2015, les ratios sont encore plus impressionnants : 7,7 fois par rapport à 2016 (45 M€ de collecte nette) et 40 fois par rapport à 2015 (8,9 M€)… Une dynamique qui a porté la capitalisation des SCPI gérées par Voisin de 245 M€ fin 2015 à plus de 800 M€ aujourd’hui, le total des encours sous gestion dépassant désormais, en prenant en compte les OPPCI gérés par Voisin, à plus d’un milliard d’euros. Un résultat d’autant plus étonnant qu’il intervient dans un contexte global de ralentissement de la collecte des véhicules de la pierre-papier, plus sensible il est vrai du côté des grandes sociétés de gestion que de celui des petits acteurs en devenir. Pour Alexandre Claudet, le directeur général de Voisin, la réponse en revanche est évidente : « cette croissance atteste de l’adhésion des épargnants et des professionnels du patrimoine à notre vision de l’immobilier au service des particuliers », affirme-t-il dans le communiqué publié par la société de gestion.


Des ratios de gestion maintenus

Mais, pour les porteurs de parts de SCPI, la prise de poids des véhicules qu’ils détiennent n’est pas une fin en soi. Même si l’accroissement de taille se traduit généralement par une meilleure mutualisation du patrimoine – donc des risques -, l’important reste, pour eux, la qualité de la gestion et la consistance des dividendes. De ce point de vue, Voisin fait aussi un quasi-sans-faute. En dépit d’une capitalisation plus que doublée en l’espace d’un an, Epargne Pierre, la SCPI phare de la société de gestion, délivrera en 2018 un rendement identique à celui de 2017, de 5,97%. Ce qui la placera, une nouvelle fois, parmi les SCPI les plus performantes du marché. Les deux autres SCPI de la gamme ne déméritent pas, Foncière Remusat, la SCPI de commerces se payant même le luxe d’afficher un taux de distribution en hausse (5,45% vs 5,35%). Immo Placement, la SCPI de bureaux qui a fusionné en 2017 avec Immauvergne, accuse un léger recul de son taux de rendement (5,48% vs 5,51%), mais plus que compensé par la progression du prix moyen de la part (+1,30%). Les trois SCPI alignent en outre des taux d’occupation financier désormais largement supérieurs à 94,5%, en nette progression notamment pour Foncière Remusat (96,32% vs 89,85% fin 2017) et Immo Placement (94,64% vs 91,8%).

Frédéric Tixier


A propos de Voisin(i)

Pionnier en matière de placement immobilier collectif, avec la création d’Immo Placement dès 1968, Voisin gère plusieurs SCPI en immobilier d’entreprise qui représentent un patrimoine de près de 800 M€ pour le compte de 15 000 associés environ (au 31/12/2018). Depuis septembre 2016, la société est présente sur le marché des OPCI professionnels avec les véhicules Transimmo et Dumoulin, qui représentent 250 M€ de patrimoine (au 31/12/2018). Voisin est filiale de Foncière Atland, société d’investissement immobilier cotée.

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

La SCPI diversifiée gérée par Voisin vient de franchir le cap des 400 M€ de capitalisation, cette dernière ayant plus que doublé depuis le début de l’année. Epargne Pierre a néanmoins réussi à investir la quasi-totalité de sa trésorerie disponible, en réalisant près de 290 M€ d’acquisitions en 2018, dont 166 M€ au 3trimestre.

Son rythme de croissance est toujours plus impressionnant : la « petite » Epargne Pierre, créée en juillet 2013, et qui ne pesait que 8 M€ il y a 3 ans, s’est hissée en quelques mois dans le top 35 des SCPI les plus capitalisées du marché.

Doublement de la capitalisation en 9 mois

Après avoir multiplié par 5 ses encours l’an dernier, elle a encore réussi à les doubler sur les neufs premiers mois de l’année, passant de 203 M€ fin 2017 à 413 M€ de capitalisation fin septembre 2018. Une collecte exponentielle donc – de l’ordre d’une soixantaine de millions d’euros par trimestre actuellement -, mais que la société de gestion Voisin réussit visiblement à couvrir par une politique d’acquisitions tout aussi dynamique. Epargne Pierre, qui vient d’annoncer une nouvelle opération sur le 4trimestre – un portefeuille de 15 magasins majoritairement occupés par Devianne, une enseigne nationale de prêt-à-porter -, avait en effet réussi à investir fin septembre, comme l’indique son dernier bulletin trimestriel, « la totalité de sa trésorerie disponible ».

Près de 290 M€ d’acquisitions depuis le début de l’année

Après avoir procédé à 26 M€ d’acquisitions au 1er trimestre (sur 5 opérations), 85,5 M€ au second (11 opérations), la SCPI s’est encore portée acquéreur, au 3trimestre, de 44 immeubles de bureaux, pour un montant global de 166 M€. Comme nous l’indiquions en juillet dernier, cette accélération du rythme des investissements n’est toutefois pas sans conséquences sur la nature des actifs acquis et leur rentabilité immédiate. Alors qu’en 2017 Epargne Pierre, encore positionnée sur des actifs de petite taille (de 0,5 M€ à 10 M€), majoritairement situés dans des métropoles régionales, avait réussi à dégager un taux de rendement moyen de ses acquisitions supérieur à 7,50%, ce n’est plus le cas aujourd’hui. Au 2trimestre, ce rendement moyen « acte en main » n’était déjà plus que de 6,87%. Il devrait encore baisser à l’avenir, la SCPI s’intéressant désormais à des actifs d’une valeur unitaire bien plus élevée sur lesquels, la concurrence entre investisseurs étant plus vive, les taux de rendement sont moins élevés. Au 3trimestre, elle a notamment acheté un portefeuille de 38 commerces dans la périphérie rémoise pour un total de 93,7 M€, assorti d’un taux de rendement de 6,03%.

Dividende 2018 compris entre « 12 € et 12,24€ »

Cette stratégie d’hyper croissance a aussi conduit Epargne Pierre à allonger dernièrement le délai de jouissance des nouvelles parts (passé du 1er jour du 4mois suivant la souscription au 1er jour du 6mois suivant la souscription), et à envisager d’élargir le champ de ses investissements à la zone euro. La SCPI affichant toujours par ailleurs d’excellents ratios de gestion locative (98,53% à fin septembre), elle maintient son objectif de distribution sur 2018 d’un dividende annualisé compris entre 12€ et 12,24€ (contre 12,24 € en 2017), soit un taux de rendement prévisionnel compris entre 5,85% et 5,97%. Pour mémoire, Epargne Pierre figurait l’an dernier en 3position dans le palmarès annuel des SCPI les plus performantes

Frédéric Tixier


A propos de Voisin(i)
Active depuis près de 50 ans sur le marché des SCPI, la société Voisin est, depuis septembre 2015, filiale à 100% de Foncière Atland, SIIC spécialisée en immobilier d’entreprise, au sein du Groupe Atland. Pionnière en matière de placement immobilier collectif, Voisin est une société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF, spécialisée dans la gestion et la création de placements et de fonds immobiliers (SCPI, OPCI…) pour le compte de tiers, particuliers ou institutionnels. Au 31 décembre 2017, Voisin gère un patrimoine de 615 millions d’euros, au travers notamment de 3 SCPI de rendement (Epargne Pierre, Immo Placement, Foncière Rémusat) et de deux OPPCI professionnels (Transimmo et Dumoulin).

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

La SCPI historique à capital fixe de la société de gestion Voisin a réalisé un investissement de 4,2 M€ au premier semestre, et annonce un « pipe » d’opérations supérieur à 18 M€ sur le second semestre. Son taux d’occupation financier s’est grandement amélioré depuis le début de l’année.

Voisin a réalisé l’acquisition, pour le compte de sa SCPI Immo Placement, d’un bâtiment de bureaux situé à Metz, pour un montant de 4,2 M€. Neuf locataires sont déjà en place, les lots vacants représentent moins de 10% de la surface locative. L’opération a été réalisée au cours du 2trimestre 2018.

Première acquisition de l’année pour Immo Placement

Il s’agit du premier investissement annuel de la SCPI historique de la société de gestion Voisin, un véhicule à capital fixe rouvert aux souscriptions en décembre dernier, postérieurement à sa fusion avec Immauvergne. Voisin annonce par ailleurs trois autres opérations sur le second semestre, pour un montant total de plus de 18 M€, ce qui situerait le bilan des acquisitions annuelles 2018 de la SCPI au moins au même niveau que l’an dernier. L’année 2017 avait pourtant été particulièrement active pour Immo Placement. Avec plus de 22 M€ d’investissements, répartis sur 5 actifs, la SCPI a totalement utilisé ses fonds alors disponibles. Des acquisitions essentiellement régionales, en phase donc avec le positionnement d’Immo Placement au tropisme résolument national, et extrêmement rentables. Ces opérations ont en effet été réalisées à un rendement net moyen de 7,24%. Mieux encore, leur valeur d’expertise (tout du moins pour les actifs acquis au cours des 10 premiers mois de l’année) s’était déjà appréciée de 8,76% fin 2017…

Forte amélioration du taux d’occupation financier

Depuis le début de l’année, les équipes d’Immo Placement se sont en revanche davantage concentrées sur l’optimisation du patrimoine existant. La stratégie de recentrage et d’arbitrage sur les actifs les plus rentables a été poursuivie. Après avoir déjà cédé pour 7,1 M€ d’actifs en 2017, la SCPI a encore procédé à neuf cessions au cours du 1er semestre, pour un total de 5,1 M€. La gestion locative a été particulièrement efficace, puisque le taux d’occupation financier a été remonté à 92,14% fin juin, contre 88,89% à la fin du 1er trimestre 2018. Les ratios financiers sont par ailleurs toujours au beau fixe. La SCPI a distribué l’an dernier l’un des meilleurs rendements du marché (5,51%), avec un dividende par part de 45,72 €. Immo Placement, qui dispose d’un report à nouveau équivalent à 120 jours de distribution, a déjà distribué deux acomptes au titre de 2018, identiques en montant à ceux versés sur les deux premiers trimestres 2017 (11,25 €).

Frédéric Tixier


A propos de Voisin(i)

Pionnier en matière de placement immobilier collectif, avec la création d’Immo Placement dès 1968, Voisin gère 3 SCPI de rendement qui représentent une capitalisation de près de 615 M€ pour le compte de 12 000 associés environ (au 30/06/2018). Depuis septembre 2016, la société est présente sur le marché des OPCI professionnels avec les véhicules Transimmo et Dumoulin, qui représentent 175 M€ de patrimoine (au 30/06/2018). Voisinest une filiale de Foncière Atland, société d’investissement immobilier cotée. 

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

Le gestionnaire de SCPI, filiale du groupe Atland, a collecté 147 M€ au 1er semestre 2018, soit deux fois plus qu’au 1er semestre 2017. L’activité gestion pour compte de tiers contribue aujourd’hui à hauteur de 71% du chiffre d’affaires de la foncière.

Tout va bien pour Voisin et sa maison-mère, foncière Atland, laquelle vient de publier ses résultats semestriels. Ceux-ci, selon les termes du communiqué du groupe, attestent d’une « dynamique solide », avec une progression du chiffre d’affaires semestriel de 20,2% (11,4 M€), et une multiplication par 1,67 du résultat net consolidé part du groupe (2,8 M€).

Contribution croissante de la gestion pour compte de tiers

A l’instar de Paref et sa filiale Paref Gestion, la part du chiffre d’affaires et des revenus en provenance de Voisin prend une part croissante dans l’activité du groupe Atland. Depuis l’acquisition de la société de gestion régionale, en septembre 2015, la contribution de la division « asset management » au chiffre d’affaires du groupe est passée de 21,8% (exercice 2015) à plus de 71% (1er semestre 2018). Même constat, moins flagrant, dans la répartition des encours sous gestion : la gestion « réglementée », qui représentait 65% du patrimoine sous gestion du groupe fin 2016 (362 M€ sur 555 M€ au total), s’établit, à la fin du 1er semestre, à près de 75% (635 M€, sur un total de 847 M€).

La gestion pour compte de tiers, une activité croissante
au sein de Foncière Atland

Sources : communiqués de presse Foncière Atland

Voisin, en 7position des sociétés de gestion les plus collectrices

Une progression qui s’explique par la très forte dynamique commerciale des SCPI Voisin. Ces dernières ont collecté près de 150 M€ de souscriptions nettes sur les six premiers mois de l’année, essentiellement au profit d’Epargne Pierre, le navire amiral de la société de gestion, propulsant Voisin en 7place du palmarès IEIF des sociétés de gestion les plus collectrices du semestre. Contre une 10place fin 2017, une année déjà record en termes de collecte pour la société de gestion. Parmi les raisons de ce succès commercial, la pérennité et la qualité des rendements générés par le groupe sur ses actifs sous gestion. Selon Foncière Atland, fin juin 2018, le taux de rendement locatif net sur le patrimoine détenu en propre par la foncière s’élevait à 8,03%, et à 7,70% sur les actifs logés dans les différentes SCPI de la société Voisin.

Frédéric Tixier


A propos de Voisin(i)
Active depuis près de 50 ans sur le marché des SCPI, la société Voisin est, depuis septembre 2015, filiale à 100% de Foncière Atland, SIIC spécialisée en immobilier d’entreprise, au sein du Groupe Atland. Pionnière en matière de placement immobilier collectif, Voisin est une société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF, spécialisée dans la gestion et la création de placements et de fonds immobiliers (SCPI, OPCI…) pour le compte de tiers, particuliers ou institutionnels. Au 31 décembre 2017, Voisin gère un patrimoine de 615 millions d’euros, au travers notamment de 3 SCPI de rendement (Epargne Pierre, Immo Placement, Foncière Rémusat) et de deux OPPCI professionnels (Transimmo et Dumoulin).

A propos de Foncière Atland(i)
Partenaire immobilier des entreprises, Foncière Atland est une société d’investissement immobilier cotée (SIIC). Au travers de ses activités d’investissement, d’asset management et de construction, la société est un acteur de référence sur le marché des externalisations d’actifs d’entreprises et la réalisation d’opérations de clés en main locatifs. Foncière Atland est également présente sur le marché des SCPI via sa filiale Voisin, société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF gérant 3 SCPI pour le compte de 10 000 associés et deux OPCI professionnels avec comme associés PGGM et AG Real Estate. Au 31 décembre 2017, Foncière Atland gère pour compte propre et compte de tiers un patrimoine de 745 millions d’euros hors droits, dont 537 millions pour Voisin, représentant 455 actifs et un loyer total de 52 millions d’euros.

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société