Articles

Norma Capital, le nouveau gestionnaire de la SCPI Vendôme Régions, vient d’annoncer le versement d’un dividende exceptionnel de 2,21 € par part, ce qui porterait le taux de distribution de la SCPI à 5,96%, contre environ 5,61% auparavant. La société de gestion maintient un objectif de distribution sur 2018 proche de 6%.

Nouveau rebondissement dans « l’affaire Vendôme Régions ». Cette SCPI, dont le précédent gestionnaire, Vendôme Capital, s’était vu retirer son agrément en février dernier, affichera finalement un rendement 2017 plus élevé que prévu.

Taux de distribution de 5,96%

Norma Capital, le nouveau gestionnaire de la SCPI Vendôme Régions, vient d’annoncer « une affectation exceptionnelle du résultat 2017 », d’un montant de « 2,21 € en moyenne par part en jouissance pleine sur l’année ». Ce qui porterait le taux de distribution sur valeur de marché (TDVM) de Vendôme Régions à 5,96%, contre 5,61% auparavant. Norma Capital rappelle que cette affectation, déjà fiscalisée – puisque intégrée dans le résultat de la SCPI -, « ne fera pas l’objet de modification de déclaration fiscale pour les associés de Vendôme Régions ». Le versement a été effectué le 16 juillet dernier.

Rendement prévisionnel de 6% en 2018

La société de gestion confirme par ailleurs son objectif de rendement pour 2018, toujours fixé à 6%. Rappelons que Vendôme Régions a toujours été très bien placée dans les classements annuels de sa catégorie. En 2016, la SCPI avait déjà distribué un rendement élevé, de 6,13%. Sur 2018, elle a procédé au versement d’un 1er acompte sur dividende 9,48€ par part – correspondant à un rendement annuel de 6,01% -, et devrait verser un 2acompte avant le 31 juillet.

Frédéric Tixier


A propos de Norma Capital(i)
Norma Capital (près de 650 millions d’euros d’actif brut sous gestion) est une société de gestion de portefeuille, agréée par l’Autorité des Marchés Financiers, qui provient du rachat de la société GLAD Patrimoine au groupe Réalités. Frédéric Haven, Président de Norma Capital, ancien directeur général de BNP Paribas REIM, a reconstitué un actionnariat entrepreneurial dans une logique de spin-off.
L’expertise de Norma Capital est concentrée autour de la création et la gestion de fonds d’investissement à sous-jacent immobilier (OPPCI / SCPI / SCI club deal), à la fois pour des clients institutionnels et une clientèle privée. L’équipe de gestion est composée de huit professionnels de la gestion de fonds et d’actifs immobiliers.
(i) Information extraite d’un document officiel de la société

L’Autorité des Marchés Financiers a décidé de retirer son agrément à la société de gestion Vendôme Capital Partners, gestionnaire notamment la SCPI régionale Vendôme Régions, à compter du 27 avril prochain.

C’est désormais officiel… La société de gestion Vendôme Capital Partners, agréée en 2010 pour la gestion d’OPCI, va perdre son agrément.

Retrait effectif à compter du 27 avril – La rumeur courait depuis plusieurs mois. Vendôme Capital Partners, qui n’a pas publié ses comptes en 2016, apparaissait depuis janvier dans la base de données GECO de l’AMF dans la rubrique « en cours de retrait d’agrément ». Selon notre confrère l’Agefi, la société de gestion était en proie à des conflits managériaux et présentait des « irrégularités techniques ». Dans un communiqué publié ce 12 février, l’autorité de tutelle des marchés confirme la nouvelle. Le collège de l’AMF ayant constaté, lors de sa séance du 23 janvier « que la société ne respectait plus les conditions de son agrément », il a décidé de prononcer son retrait « en qualité de société de gestion de portefeuille ». Cette décision prendra effet à compter du 27 avril prochain.

Dans l’attente d’un repreneur – Jusqu’à cette date, Vendôme Capital Partners est placée sous le contrôle d’un mandataire désigné par l’AMF, « afin de s’assurer que la société n’effectue pendant cette période que des opérations strictement nécessaires à la préservation des intérêts des clients et des porteurs des fonds qu’elle gère ». Une période qui va permettre de sélectionner des candidats à la reprise des fonds gérés par la société, et notamment la SCPI Vendôme Régions, lancée en juin 2015. Cette SCPI régionale, qui affichait une capitalisation de 37,9 M€ à la fin du 3e trimestre 2017 et comptait 688 associés, figurait en 2016 parmi les fonds immobiliers les plus rentables du marché, avec un taux de rendement de 6,13 %. Le rendement 2017 n’est pas encore officialisé, mais Vendôme Régions a déjà procédé au versement de trois acomptes sur dividende correspondant à un rendement annualisé de 6,05%. Plusieurs sociétés de gestion d’actifs immobiliers se seraient déjà manifestées. La décision finale reviendra aux actionnaires, lorsqu’ils seront réunis en assemblée générale pour procéder à la désignation d’un nouveau gestionnaire.

Frédéric Tixier

A propos de Vendôme Capital Partners(i)
Vendôme Capital Partners (VCP), Société de Gestion de Portefeuille agréée AIFM spécialisée en immobilier, répond à la demande de tout investisseur français ou étranger : institutionnels, foncières, promoteurs, Family Office, Private Equity, personnes physiques. VCP a été agréée par l’Autorité des marchés financiers (AMF) en août 2010 pour la gestion d’OPCI (Organisme de Placement Collectif Immobilier). VCP gère 25 fonds OPCI  professionnels à effet de levier et développe des opérations de SCI club deal. L’encours sous gestion à ce jour dépasse 4,3 milliards d’euros et concerne toutes les typologies d’actifs immobiliers (résidentiel, bureaux, logistique, activité, commerce, hôtel, résidence sénior).
(i) Information est extraite d’un document officiel de la société

La SCPI régionale de Vendôme Capital Partners, avec 6,13%, affiche l’un des taux de rendement les plus élevés de 2016. Elle vient d’annoncer le versement d’un dividende de 9,68 € par part au titre du 1er trimestre, soit un rendement annualisé de 6,05%. La SCPI a investi près de 6,2 M€ sur les trois premiers mois de l’année.

La SCPI régionale lancée en mai 2015 poursuit son développement. Et continue à tenir ses promesses en matière de rendement.

Rendement de 6,13% en 2016, 6,05% au 1T 2017 – Après avoir relevé, trimestre après trimestre, ses projections de rendement annualisé, Vendôme Régions a confirmé, sur son premier exercice annuel complet, l’ambition annoncée lors de sa création : un rendement supérieur à 6%. Avec un taux de distribution de 6,13% en 2016, elle se situe d’ailleurs dans le peloton de tête des SCPI les plus rentables l’an dernier. Rappelons que les premiers souscripteurs ont bénéficié d’une revalorisation de 3,2% du prix de la part en mai dernier, le prix de souscription étant alors passé de 620 € à 640 €. Pour l’heure, pas de projet de revalorisation annoncé, sachant en outre que la valeur de reconstitution[1] de la SCPI (684,90 €) reste à moins de 10% (7%) au-delà du prix de souscription. Vendôme Régions vient par ailleurs d’annoncer un dividende de 9,68 € par part au titre du 1er trimestre, soit un rendement annualisé de 6,05%. Un léger tassement par rapport à l’an dernier donc, qui reflète la contraction des taux de capitalisation constatés sur les dernières acquisitions réalisées par la SCPI. Mais qui reste supérieur à l’objectif annoncé.

Près de 6,2 M€ investis au 1T 2017 – La SCPI, qui a réalisé une collecte record en 2016 (plus de 20 M€), et semble poursuivre au même rythme ses nouvelles souscriptions (6,13 M€ au 1T 2017), a en effet procédé à 4 investissements au cours des trois premiers mois de l’année, pour un montant total à peu près équivalent (6,2 M€) aux capitaux collectés. Deux de ces opérations (à Dijon et au Mans) ont effectivement été contractées à des taux de rendement inférieurs à 7%, une première pour la SCPI sur les marchés provinciaux. Vendôme Régions, qui avait pris soin, en novembre dernier, de porter le délai de jouissance des parts des nouveaux associés à 60 jours calendaires après le 1er jour ouvré suivant l’encaissement de la souscription, ne semble pas en revanche avoir du mal à trouver des biens correspondant à ses critères d’investissement, la SCPI n’étant pas, comme indiqué précédemment, en retard dans son programme d’acquisitions.

A la fin du 1er trimestre 2017, Vendôme Régions affichait toujours un taux d’occupation physique et financier de 100%, une capitalisation de 28,6 M€ (27% de mieux qu’à la fin 2016), détenait 14 actifs immobiliers, et comptait 491 associés.

A propos de Vendôme Capital Partners(i)
Vendôme Capital Partners (VCP), Société de Gestion de Portefeuille agréée AIFM spécialisée en immobilier répond à la demande de tout investisseur français ou étranger : institutionnels, foncières, promoteurs, Family Office, Private Equity, personnes physiques. VCP a été agréée par l’Autorité des marchés financiers (AMF) en août 2010 pour la gestion d’OPCI (Organisme de Placement Collectif Immobilier). VCP gère 25 fonds OPCI professionnels à effet de levier et développe des opérations de SCI club deal. L’encours sous gestion à ce jour dépasse 4,3 milliards d’euros et concerne toutes les typologies d’actifs immobiliers (résidentiel, bureaux, logistique, activité, commerce, hôtel, résidence sénior).
(i) Information est extraite d’un document officiel de la société

[1] Valeur vénale des immeubles augmentée de la valeur nette des autres actifs de la société (valeur de réalisation), augmentée des frais afférents à une reconstitution du patrimoine (frais de recherche, frais de commission…).

La SCPI régionale de Vendôme Capital Partners, lancée en mai 2015, qui a collecté près de 20 M€ l’an dernier, confirme la distribution d’un dividende de 38,9 € par part, soit un rendement de 6,13% sur 2016. Elle vient d’acquérir son 11e actif, un immeuble de bureaux situé à Rennes.

Objectif tenu et amplifié. Vendôme Régions, qui affichait déjà au troisième trimestre un rendement annualisé de 6,13%, fait encore mieux sur le dernier trimestre de l’année. Avec un taux de 6,14%, la SCPI régionale lancée en 2015 améliore une nouvelle fois la rentabilité servie à ses actionnaires.

Rendement de 6,13% en 2016 – Une progression qui lui permet de servir sur l’ensemble de l’année 2016 un dividende de 38,9 € par part, soit un rendement DVM de 6,13%. Vendôme Régions valide ainsi, pour son premier exercice annuel complet, l’ambition annoncée lors de sa création – un rendement supérieur à 6% -. Les premiers souscripteurs bénéficient en outre d’une revalorisation de 3,2% du prix de la part, le prix de souscription étant passé, en mai dernier, de 620 € à 640 €. A noter toutefois un léger tassement de la valeur de réalisation de la SCPI et donc de sa valeur de reconstitution[1] entre fin septembre et fin décembre 2016. Cette dernière est en effet passée de 684,33 € par part à 681,62 €. Le prix de souscription reste néanmoins toujours inférieur de plus de 6% à la valeur de reconstitution.

Forte collecte et poursuite des investissements – La SCPI, qui a réalisé une collecte record (plus de 20 M€) et multiplié par 9 sa capitalisation en 2016 (22,45 M€ à fin décembre), poursuit ses investissements. Après 5 acquisitions au 3T 2016, pour un total de près de 8 M€, elle s’est portée acquéreur de deux nouveaux actifs ces dernières semaines. En décembre dernier, elle a signé l’acquisition d’un immeuble de bureaux situé à Saint-Herblain, près de Nantes, pour un montant de 2,65 M€, et vient d’annoncer un autre actif signé en janvier – le 11e – à Rennes. Il s’agit là encore d’un immeuble de bureaux, acquis pour 1,73 M€. Ces deux investissements génèrent une rentabilité nette acquéreur de 7,2%. A fin 2016, Vendôme Régions affichait un taux d’occupation physique et financier de 100%.

A propos de Vendôme Capital Partners(i)
Vendôme Capital Partners clôture l’année 2015 avec un encours sous gestion dépassant les 3,7 milliards d’euros au travers d’une vingtaine de fonds dédiés. Depuis 2010, VCP a créé 24 fonds OPCI professionnels dédiés à des typologies de clients diversifiées et 1 SCPI à capital variable à destination du grand public. À périmètre constant, l’encours sous gestion a progressé de +23% entre fin 2014 et fin 2015.
(i) Information est extraite d’un document officiel de la société

[1] Valeur vénale des immeubles augmentée de la valeur nette des autres actifs de la société (valeur de réalisation), augmentée des frais afférents à une reconstitution du patrimoine (frais de recherche, frais de commission…).

 

enghienLa SCPI régionale de Vendôme Capital Partners, toujours en phase de forte collecte, a réduit le délai de jouissance des parts à 60 jours calendaires depuis le 14 novembre dernier. L’assemblée générale du 3 novembre a par ailleurs approuvé l’augmentation de son capital statutaire, qui passe de 20 M€ à 50 M€.

Vendôme Régions poursuit sa croissance. La SCPI régionale, qui a procédé à 9 acquisitions depuis sa création, et capitalisait près 16,3 M€ au 30 septembre dernier, ajuste donc son capital pour faire face à de futures nouvelles souscriptions.

Hausse du capital minimum statutaire – La hausse de son capital minimum statutaire, passé de 20 M€ à 50 M€, a été approuvé par l’assemblée générale des porteurs de parts qui s’est tenue le 3 novembre dernier. Rappelons également que la société a réduit le délai de jouissance des parts, auparavant fixé au 1er jour du 3e mois suivant celui de la réception intégrale des fonds, à 60 jours calendaires après le 1er jour ouvré suivant l’encaissement de l’intégralité de la souscription. Cette modification est effective depuis le 14 novembre.

La SCPI a annoncé le versement d’un acompte sur dividende au titre du 3e trimestre, équivalent à un rendement annualisé de 6,13%, ce qui la situe dans le peloton de tête des SCPI les plus rémunératrices en 2016.

vendome-regions

A propos de Vendôme Capital Partners(i)
Vendôme Capital Partners clôture l’année 2015 avec un encours sous gestion dépassant les 3,7 milliards d’euros au travers d’une vingtaine de fonds dédiés. Depuis 2010, VCP a créé 24 fonds OPCI professionnels dédiés à des typologies de clients diversifiées et 1 SCPI à capital variable à destination du grand public. À périmètre constant, l’encours sous gestion a progressé de +23% entre fin 2014 et fin 2015.
(i) Information est extraite d’un document officiel de la société

hallLa SCPI régionale de Vendôme Capital Partners, lancée en mai 2015, en phase de forte collecte (près de 10 M€ au 1S 2016), multiplie les acquisitions (près de 8 M€ au 3T 2016).  Avec 9 actifs en portefeuille au 30 septembre, elle annonce un rendement annualisé en phase avec ses objectifs (6,13%). Et prévoit une réduction du délai de jouissance à 60 jours calendaires.

Objectif pour l’instant toujours tenu : Vendôme Régions, qui ambitionnait lors de sa création de se hisser rapidement dans le peloton de tête des SCPI de rendement, avec un taux de distribution supérieur à 6%, améliore, mois après mois, ses perspectives de rendement annualisé. Après 6,10% annoncés au 4e trimestre 2015, 6,11% au 1er trimestre 2016 et 6,12% au 2e, la SCPI régionale affiche du 6,13% au 3e trimestre.

Rendement annualisé de 6,13% au 3e trimestre – Vendôme Régions a en effet procédé le 18 octobre dernier au versement d’un acompte sur dividende de 178 237,51 € au titre du 3e trimestre, ce qui, explique la société de gestion, « équivaut à un rendement annualisé de 6,13% » rapporté au prix de souscription à la date de versement. Ce prix de souscription, augmenté à 640 € depuis le 16 mai dernier (+3,2%). A ce niveau, il convient de noter qu’il est dorénavant inférieur de près de 6,5% à la valeur de reconstitution[1] au 30 septembre 2016 (684,33 €)…

Cinq nouvelles acquisitions au 3T 2016 – Pour tenir un tel niveau de rendement, et employer des capitaux collectés en forte hausse (9,9 M€ au 1S 2016), Vendôme Régions multiplie désormais les acquisitions. Après deux premiers achats en 2015, deux autres au cours du 1er trimestre 2016, et une en mai dernier, la SCPI a procédé à 5 nouveaux investissements au cours du 3e trimestre 2016, dont les rendements s’échelonnent entre 6,8% et 9% (voir tableau). Ce qui porte à 9 le nombre d’actifs sous gestion à fin septembre 2016, répartis entre bureaux (53%), commerces (36%) et locaux d’activités (11%). Pour l’heure, la totalité des immeubles sont loués (taux d’occupation financier égal à 100%).

vendomeregions_2016_10_24_acquisitions

Modification du délai de jouissance – La SCPI, qui affiche une capitalisation de près de 16,3 M€ au 30 septembre, et disposait à cette date d’une trésorerie de plus de 2,6 M€, a par ailleurs décidé de changer le délai de jouissance des parts. Actuellement fixé au 1er jour du 3e mois suivant celui de la réception intégrale des fonds, il passera à compter du 14 novembre prochain à 60 jours calendaires après le 1er jour ouvré suivant l’encaissement de l’intégralité de la souscription, « afin d’améliorer la corrélation entre la collecte et les investissements de la SCPI », explique la société de gestion dans l’avis de convocation à l’assemblée générale du 3 novembre prochain.

vendomeregions_2016_10_24_caracteristiques

[1] Valeur vénale des immeubles augmentée de la valeur nette des autres actifs de la société (valeur de réalisation), augmentée des frais afférents à une reconstitution du patrimoine (frais de recherche, frais de commission…).
A propos de Vendôme Capital Partners(i)
Vendôme Capital Partners clôture l’année 2015 avec un encours sous gestion dépassant les 3,7 milliards d’euros au travers d’une vingtaine de fonds dédiés. Depuis 2010, VCP a créé 24 fonds OPCI professionnels dédiés à des typologies de clients diversifiées et 1 SCPI à capital variable à destination du grand public. À périmètre constant, l’encours sous gestion a progressé de +23% entre fin 2014 et fin 2015.
(i)Information est extraite d’un document officiel de la société

fond-investissementLa SCPI régionale de Vendôme Capital Partners vient d’acquérir un actif commercial situé dans le Bas-Rhin, pour un montant acte-en-mains d’un peu plus de 2 M€. Ce qui porte à environ 7 M€ le total des acquisitions réalisées depuis sa création, en mai 2015. Les associés ont approuvé la hausse du prix de souscription, et viennent de recevoir un dividende trimestriel équivalent à un rendement annualisé de 6,11%.

Objectif pour l’instant tenu : Vendôme Régions ambitionnait, lors de sa création, de se hisser rapidement dans le peloton de tête des SCPI de rendement, avec un taux de distribution supérieur à 6%. Avec un rendement annualisé de 6,10% au quatrième trimestre 2015, et de 6,11% au 1er trimestre 2016, la SCPI régionale semble tenir sa feuille de route.

Rendement annualisé de 6,11% au 1er trimestre – Vendôme Régions a en effet procédé le 4 mai dernier au versement d’un acompte sur dividende de 32 873,08 € au titre du 1er trimestre, ce qui, explique la société de gestion, « équivaut à un rendement annualisé de 6,11% » rapporté au prix de souscription à la date de versement (620 €). Ce prix de souscription, dont la revalorisation a été soumise dernièrement aux associés, a quant à lui été augmenté à 640 € depuis le 16 mai dernier, soit une hausse de 3,2%. A ce niveau, il affiche une prime de 4,45% sur la valeur de reconstitution[1] au 31 décembre 2015.

Cinq actifs en portefeuille – Pour tenir un tel niveau de rendement, Vendôme Régions investit dans des actifs immobiliers régionaux, principalement des bureaux, des locaux d’activité et des commerces et, ponctuellement, toute autre forme d’immobilier tertiaire à fort rendement. Après deux premières acquisitions en 2015, et deux autres au cours du 1er trimestre 2016, la SCPI vient de procéder à un nouvel investissement à Wissembourg, dans le Bas-Rhin. Il s’agit d’un commerce occupé par l’enseigne Vima, acquis pour 2 087 500 € acte-en-mains. D’une surface de 2 427 m², l’actif génère actuellement un loyer annuel de 182 055 € (HT HC), soit un rendement net de 8,70%. Le total des acquisitions réalisées par la SCPI depuis sa création représente un montant d’environ 7 M€. Vendôme Régions, qui n’annonce pas de nouveaux investissements dans son dernier bulletin trimestriel, envisage en revanche la cession d’un parking sur le site d’Orléans.

vendome-regions

A propos de Vendôme Capital Partners(i)
Vendôme Capital Partners clôture l’année 2015 avec un encours sous gestion dépassant les 3,7 milliards d’euros au travers d’une vingtaine de fonds dédiés. Depuis 2010, VCP a créé 24 fonds OPCI professionnels dédiés à des typologies de clients diversifiées et 1 SCPI à capital variable à destination du grand public. À périmètre constant, l’encours sous gestion a progressé de +23% entre fin 2014 et fin 2015.
(i) Information est extraite d’un document officiel de la société

[1] Valeur vénale des immeubles augmentée de la valeur nette des autres actifs de la société (valeur de réalisation), augmentée des frais afférents à une reconstitution du patrimoine (frais de recherche, frais de commission…).

SCPI_Vendome-RegionsCette SCPI de création récente – mai 2015 -, gérée par Vendôme Capital Partners, a convoqué ce 14 avril une assemblée générale mixte d’actionnaires et de porteurs de parts. Parmi les résolutions proposées, la revalorisation de 3,2% du prix de souscription, qui passerait donc à 640 €. La conséquence d’une forte appréciation du patrimoine de la SCPI, sa valeur de reconstitution à dire d’expert ayant progressé de 7,15% en 2015.

La SCPI Vendôme Régions, qui a procédé récemment à deux investissements importants, se prépare à revaloriser son prix de souscription qui passerait de 620 € à 640 € (+3,2%) le 16 mai prochain, et à augmenter le plafond de son capital statutaire (de 10 M€ à 20 M€), sous réserve des votes de l’assemblée générale mixte convoquée ce 14 avril.

Forte revalorisation des valeurs d’expertises – Une décision justifiée par la forte progression des valeurs d’expertises du patrimoine de la SCPI. A fin 2015, selon l’évaluation effectuée par la société Cushman & Wakefield, sa valeur de réalisation[1] s’établissait à 523,65 € par part, et sa valeur de reconstitution[2] à 612,76 € par part. Cette valeur de reconstitution, évaluée à 571,89 € à fin 2014, aurait donc progressé de 7,15% sur l’exercice 2015. D’où la décision de revaloriser le prix de souscription de Vendôme Régions dans des proportions toutefois moins importantes, l’écart entre l’actuel prix de souscription (620 €) et la valeur de reconstitution 2014 étant déjà de 8,41%. A 640 €, prochain nouveau prix de souscription, l’écart avec la valeur de reconstitution 2015 s’établirait à 4,45%, une surcote plus conforme aux pratiques du marché.

Doublement du plafond statutaire – Vendôme Régions envisage également un doublement du plafond de son capital social statutaire, qui passerait de 10 M€ à 20 M€ (sous réserve du vote de l’assemblée générale mixte), ce dernier ayant déjà été relevé en septembre dernier de 2 M€ à 10 M€. Une décision qui traduit les ambitions en termes de collecte de cette SCPI qui a offert à ses actionnaires l’un des meilleurs taux de distribution du marché en 2015, à 6,10%

vendome-regions

A propos de Vendôme Capital Partners(i)
Vendôme Capital Partners clôture l’année 2015 avec un encours sous gestion dépassant les 3,7 milliards d’euros au travers d’une vingtaine de fonds dédiés. Depuis 2010, VCP a créé 24 fonds OPCI professionnels dédiés à des typologies de clients diversifiées et 1 SCPI à capital variable à destination du grand public. À périmètre constant, l’encours sous gestion a progressé de +23% entre fin 2014 et fin 2015.
(i) Information est extraite d’un document officiel de la société

[1] Valeur vénale des immeubles augmentée de la valeur nette des autres actifs de la société.

[2] Valeur de réalisation augmentée des frais afférents à une reconstitution du patrimoine (frais de recherche, frais de commission…).

Vendome-RegionsCette SCPI de création récente – mai 2015 -, gérée par Vendôme Capital Partners, n’avait procédé qu’à deux acquisitions en 2015. Depuis fin janvier, deux nouveaux investissements d’un montant total de 3,3 M€ portent le patrimoine de la SCPI à plus de 4,8 M€. Au 4e trimestre 2015, elle a distribué un acompte sur dividende correspondant à un rendement annualisé de 6,10 %.

La SCPI Vendôme Régions a été créée le 22 mai 2015 par Vendôme Capital Partners, un groupe jusqu’alors spécialisé dans la gestion d’OPCI professionnels. Orientée, comme son nom l’indique, vers l’immobilier régional, son objectif est de constituer un patrimoine d’actifs immobiliers tertiaires, « principalement des bureaux, des locaux d’activité et des commerces et, ponctuellement, toute autre forme d’immobilier tertiaire ».

Objectif de rendement supérieur à 6 % – Dès le départ, la SCPI Vendôme Régions affichait des objectifs ambitieux, avec un taux de rendement cible supérieur à 6 %. Pour y parvenir, la société de gestion met en œuvre une stratégie d’investissement opportuniste qui privilégie les revenus locatifs immédiats, mais également leur potentiel d’optimisation. Elle ne s’interdit d’ailleurs pas d’investir dans des locaux d’activités pour booster ses résultats. Ses premières acquisitions, réalisées fin juillet, sont restées dans son cœur de cible : un commerce à Pau, occupé historiquement par une agence bancaire du CIC, acquis pour 566 600 €, et un immeuble de bureaux à Orléans, acquis pour 972 900 €. Ces deux actifs génèrent un rendement immobilier de respectivement 9,2 % et 10,9 %. Ils permettaient à la SCPI d’afficher un taux d’occupation physique de 100 % et financier de 97 % à fin décembre 2015. A la fin de l’exercice 2015, elle avait réalisé un bénéfice de 41 935,14 € et décidé de distribuer deux acomptes trimestriels de respectivement 15 319,42 € (3e trimestre) et 23 884,43 € (4e trimestre, payé en février 2016), soit un total de 39 203,85 € sur l’ensemble de l’exercice (93,5 % du résultat). Ce montant « équivaut à un rendement annualisé de 6,10 % sur le prix de souscription » explique la société dans son dernier rapport trimestriel.

Nouvelles acquisitions en 2016 – La SCPI a continué à étoffer son patrimoine en début d’année. Une promesse de vente signée au cours de l’année 2015 a été concrétisée en janvier. Il s’agit de deux plateaux de bureaux de plus de 1 500 m², situés à Orléans, et loués au ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion sociale. « L’investissement délivre un rendement immobilier de plus de 13 % », précise la SCPI. Toujours en janvier dernier, la société s’est portée acquéreur d’un ensemble mixte bureaux/activités, situé à Migné-Auxances près de Poitiers, d’une surface de plus de 4 000 m². Le bâtiment est loué à SECA, un acteur français de la construction d’ascenseurs, avec un bail ferme de 6 ans, et devrait délivrer un rendement « supérieur à 9 % ». Au total, ces deux acquisitions réalisées pour un montant d’environ 3,3 M€ portent le patrimoine de la SCPI Vendôme Régions à plus de 4,8 M€.

Collecte modeste – Si les résultats en termes de rendement sont en ligne avec les objectifs, la collecte 2015 (un peu plus de 1,6 M€ selon les données IEIF) semble en-deçà des ambitions initiales. La SCPI, à capital variable, a pourtant procédé au relèvement du capital statutaire en septembre dernier, celui-ci passant de 2 à 10 M€. Et le rythme des souscriptions s’est effectivement accéléré au dernier trimestre 2015 (+ 40 % par rapport au 3e trimestre). Le prix de souscription, toujours fixé à 620 € (dont 120 € de prime d’émission) reste supérieur à la valeur de reconstitution des parts (571,89 € au 31 décembre).

Vendôme Régions

A propos de Vendôme Capital Partners(i)
Vendôme Capital Partners clôture l’année 2015 avec un encours sous gestion dépassant les 3,7 milliards d’euros au travers d’une vingtaine de fonds dédiés. Depuis 2010, VCP a créé 24 fonds OPCI professionnels dédiés à des typologies de clients diversifiées et 1 SCPI à capital variable à destination du grand public. À périmètre constant, l’encours sous gestion a progressé de +23% entre fin 2014 et fin 2015.
(i) Information est extraite d’un document officiel de la société

La nouvelle SCPI investie en bureaux et commerce en région ambitionne de se hisser rapidement dans le club des SCPI à fort rendement.

Coup double dans la nouveauté avec la SCPI Vendôme Régions qui vient d’être agréée par le régulateur de marchés financiers (AMF). Cette nouvelle SCPI est également la première lancée par le groupe Vendôme Capital Partners. Ce dernier est un acteur important de la gestion d’OPCI professionnels avec un encours de plus de 3 milliards d’euros.

Cet encours se partage entre un très gros véhicule de plus de 1,5 milliard d’euros de capitalisation et une trentaine d’autres OPCI de taille plus modeste, voire dépassant à peine la dizaine de millions d’euros. Parmi ces deniers, certains relèvent d’une logique de club deal constitué en partenariat avec des conseillers en gestion de patrimoine ou des family office, structures patrimoniales destinées à gérer les biens d’une famille. Comme l’explique Thibault Feuillet, Directeur des partenariats de Vendôme Capital Partners : « avec des fonds, nous nous sommes construit une légitimité qui nous a permis de passer d’une offre aux institutionnels à une offre destinées aux particuliers. »

Cette légitimité est renforcée par la présence dans le conseil de surveillance de membres aguerris sur le terrain de l’immobilier ou des SCPI. La présidence du conseil de surveillance revient à Rémy Bourgeon (créateur de la foncière Ojirel) et à Serge Blanc, ancien président de l’Association des porteurs de parts de SCPI (APPSCPI), qui en est le vice-président.

La nouvelle SCPI va investir dès le troisième trimestre 2015 en régions pour se constituer un patrimoine d’actifs immobiliers tertiaires, principalement des bureaux, des locaux d’activité et des commerces, et ponctuellement toute autre forme d’immobilier tertiaire. Dans une optique d’assurer le meilleur équilibre possible entre un rendement satisfaisant et une valorisation à terme du patrimoine, la politique d’investissement de la SCPI vise à développer un patrimoine immobilier diversifié en immobilier de bureau, d’activités et de commerce à travers une stratégie d’investissement opportuniste qui privilégie les revenus locatifs immédiats, mais également leur potentiel d’optimisation.

Elle ne s’interdit pas d’acquérir des actifs dans les locaux d’activités pour booster ses résultats car elle ambitionne de se hisser rapidement dans le peloton des SCPI à fort rendement en visant un rendement des parts de 6%, net de frais. La société de gestion entend, en accord avec le conseil de surveillance et les associés, développer cette politique d’investissement en sélectionnant des acquisitions situées de préférence dans les grandes agglomérations françaises, ou dans leur immédiate périphérie, pour une part, dans des bureaux et/ou locaux d’activités et, d’autre part, dans des boutiques, retail parks et galeries commerciales à fort potentiel de valeur ajoutée. Accessoirement, la SCPI pourra investir dans toute autre typologie d’immobilier tertiaire. Si le marché immobilier des capitales et grandes métropoles de l’Union européenne (relevant de la zone euro) se révèle porteur, la SCPI pourra y réaliser jusqu’à 20% maximum de ses investissements afin de diversifier son patrimoine.

Le capital social d’origine est fixé à 791 500 euros, divisé en 1583 parts sociales de 500 euros de nominal chacune, entièrement libérées et attribuées aux associés en représentation de leurs apports. Le capital statutaire va être relevé dans les prochaines semaines en assemblée générale à 300 millions d’euros. D’ici la fin de l’année, l’objectif de collecte est d’une douzaine de millions d’euros. Il serait suivi en 2016 par des souscriptions d’un montant de 30 à 35 millions d’euros.

Pour parvenir à réaliser ces objectifs, Vendôme Capital Partners va privilégier les canaux de distribution des conseillers en gestion de patrimoine, des banques privées, les family office et les plateformes de distribution.

Le prix d’émission des parts est fixé à 620 euros dont 120 euros de prime d’émission acquise à la SCPI, ce qui permet d’amortir les frais de constitution, de réalisation, d’augmentation de capital et d’acquisition du patrimoine et de préserver par son évolution l’égalité entre anciens et nouveaux associés. Sur cette prime d’émission sera prélevée une commission de souscription, dont le montant est égal à 10 % HT du prix de souscription (12 % TTC au taux de TVA actuellement en vigueur), qui est acquise à la société de gestion pour couvrir les frais de collecte, de recherche et d’investissement des capitaux.

pierrepapier.fr