Articles

Les taux immobiliers remontent, mais restent attractifs

Le rappel à l’ordre du HSCF et de la Banque de France a porté ses fruits. Les taux des crédits immobiliers ont enregistré une légère hausse en janvier. Mais les observateurs ne s’attendent pas à une remontée brutale et généralisée.

 Le Haut Conseil de stabilité financière s’inquiétait, en novembre dernier, d’un risque de surchauffe. Une préoccupation entendue par la Banque de France qui, en janvier, rappelait à l’ordre le système bancaire. Pas de prêt excédant 25 ans, a-t-elle recommandé. Et des mensualités de remboursement strictement inférieures à 33% des revenus de l’emprunteur….

Exclure 100 000 ménages du marché du crédit immobilier

Un durcissement qui aurait pu avoir comme conséquence, selon Michel Mouillart[1], d’exclure 100 000 ménages du marché du crédit immobilier. Face aux réactions des professionnels du crédit[2], l’institution a donc depuis lors quelque peu amendé sa position. Début février, la Banque de France faisait ainsi savoir que « la production d’une banque en matière de crédits immobiliers pourra, jusque dans la limite de 15%, ce qui est significatif, aller au-delà de ces deux règles ». Autrement dit, au-delà d’une durée de 25 ans. Et de mensualités équivalentes à 33% des revenus. Sur ces 15%, la Banque de France demande en outre à ce que 75% soient réservés aux primo-accédants. Ou, plus globalement, à ceux qui achètent leur résidence principale.

Les conditions du crédit ont changé

Même relativisées, les recommandations de l’institution financière ont visiblement porté leurs fruits. « Les recommandations de la Banque de France suite au rapport du HCSF et la pression mise sur les banques françaises avec l’arrivée prochaine de Bale 3, entraînent une hausse des taux sur toutes les durées et sur tous les profils », constate ainsi Philippe Taboret, le directeur général adjoint de Cafpi, dans le dernier commentaire de marché du courtier. Côté Meilleurtaux, on rappelle que « les banques ne pourront plus appliquer des taux extrêmement bas. Ou des conditions de prêt trop souples, au risque de compromettre leur rentabilité ». Conséquence : elles ne pourront plus «accorder des prêts à des taux similaires à ceux de 2019 », estime le courtier.

Hausse des taux sur toutes les durées, et tous les profils

Selon les opérateurs, les nouvelles conditions offertes aux emprunteurs sont évidemment variables. Mais toutes sont révisées à la hausse. Chez Cafpi, les barèmes des meilleurs taux pour février s’établissent à 0,46% sur 10 ans. Et à 0,66% sur 15 ans, 0,83% sur 20 ans et 1,04% sur 25 ans. Maël Bernier, chez Meilleurtaux, prévoit que la moyenne 2020 s’établira entre 1,3 % et 1,5 %. Et que « les emprunteurs ne pourront plus espérer obtenir des prêts avec des taux largement inférieurs à 1 % ». Les courtiers s’avèrent en revanche confiants quant au dynamisme du marché. Meilleurtaux ne s’attend pas à une diminution du volume des financements accordés pour 2020. Chez Empruntis, on considère que « la production de crédit immobilier continue de tourner à plein régime ». Et que « la plupart des banques ont des objectifs d’octroi de crédits plus élevés qu’en 2019 »…

Un environnement qui reste favorable aux emprunteurs

En outre, rappelle Cafpi, les taux restent « très attractifs », malgré des conditions d’obtention « plus contraignantes ». Les acquéreurs sont donc encore largement en situation favorable. Et ce en dépit de la baisse du pouvoir d’achat immobilier, conséquence de la hausse des prix. Mais il semble clair que les meilleurs dossiers disposeront, en 2020, d’un avantage encore plus discriminant que l’an dernier.

Frédéric Tixier

[1] fondateur de l’Observatoire des crédits aux ménages, entité financée par la FBF et l’Association des sociétés financières (ASF)
[2] et notamment des courtiers


Lire aussi

Surchauffe sur les crédits immobiliers ?

Crédits immobiliers : record battu…


A propos de Cafpi(i)

Cafpi est le leader du marché des courtiers en crédits. Il est totalement indépendant, aucun groupe bancaire ne figurant dans son capital. Avec un effectif de 1.420 personnes, Cafpi est présent, via ses 230 agences en propre, dans toute la France & DOM-TOM pour accompagner ses clients dans toutes les étapes de leur projet immobilier. En 2018, Cafpi a finalisé 38 000 dossiers, pour plus de 8 milliards d’euros de crédits signés. Le métier de courtage en prêts immobiliers est toujours en plein essor puisque près de 40 % des crédits en France se font via un courtier. Grâce à ses volumes, Cafpi obtient des 150 banques et assureurs partenaires avec lesquelles il travaille en permanence des conditions particulièrement avantageuses dont il fait bénéficier directement ses clients. Cafpi est l’expert de tous les crédits avec ses offres de crédits immobilier, de regroupement de crédits, de crédits à l’international, de crédits professionnels et d’assurances emprunteur en ligne sur www.Cafpi.fr.

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

 

 

 

Logements anciens : plus d’un million de transactions en 2019

Le réseau Century 21 vient de publier un bilan du marché du logement ancien en 2019. Qui signe une année exceptionnelle en termes de transactions. 2020 semble, de ce point de vue, moins prometteur…

« Plus d’un million de transactions en 2019 » : les chiffres publiés début janvier par le réseau Century 21 corroborent les données annualisées des Notaires de France établies fin septembre. Le millésime écoulé établit donc un nouveau record pour le marché de l’immobilier ancien avec une progression, en volume, de l’ordre de 10%.

Un marché dopé par les taux et l’investissement locatif

Cette hausse, continue depuis 5 ans, s’explique d’abord bien sûr par le faible niveau des taux d’intérêt. Qui pousse primo-accédants, mais aussi investisseurs, à concrétiser leurs achats immobiliers. C’est l’autre caractéristique du marché en 2019 : plus d’un achat sur 4 (27,2%) a été dédié à l’investissement locatif. Soit 25% de plus qu’en 2018. « C’est du jamais vu dans l’Hexagone », commente l’étude de Century 21. Qui pointe également une autre tendance : l’évolution du profil des investisseurs. « Les employés/ouvriers sont à l’origine de plus d’un quart des investissements locatifs », constate le réseau immobilier. Ils représentent ainsi « la catégorie socioprofessionnelle la plus importante parmi les investisseurs ». Comme le prouve le prix de vente moyen d’un bien dédié au placement. Situé autour de 134 202 €, il est très largement inférieur au prix moyen de l’ensemble des transactions (217 617 €).

Prix moyen en hausse de 3,1% pour les appartements

Un constat qui ne vaut toutefois que sur la France entière. A Paris, où le prix du mètre carré s’est encore envolé de 6,5% en 2019, ce sont les cadres, moyens et supérieurs, qui s’arrogent 85% des opérations. Dans la capitale, le mètre carré vaut dorénavant plus de 10 000 € en moyenne. C’est deux fois plus qu’en 2005… « Le montant moyen d’une transaction atteint 487 749 €», constate Century 21. Soit 250 000 € de plus qu’il y a 15 ans… Au niveau national, les prix sont également orientés à la hausse, mais sans l’excès francilien. Selon les Notaires de France, fin septembre, la progression des appartements anciens sur un an glissant s’établissait à 4%. Century 21 la fixe à +3,1% sur 2019, avec un prix moyen au mètre carré de 3 639 €. Et à +1% pour les maisons (2 106 €).

Marché de l’ancien : quid en 2020 ?

Comment va évoluer le marché en 2020 ? Pour Century 21, tout dépendra du niveau des taux d’intérêt. Et de l’attitude des banques, dont on sait qu’elles sont appelées à plus de vigilance dans l’octroi des crédits. Le réseau craint par ailleurs l’attitude des vendeurs. Ils pourraient être «tentés d’élever leurs prétentions financières » dans un marché où le stock de biens disponibles « s’est considérablement réduit ». Les prix pourraient donc continuer à monter au 1er semestre. Mais, compte tenu de la possible contraction des crédits, et d’un recours plus important à l’apport personnel, il deviendra de plus en plus difficile de concrétiser un projet immobilier. Conséquence : Century 21 s’attend à une baisse de l’activité transactionnelle en 2020. Et anticipe un ajustement des prix « dans le courant de l’année »…

Lire aussi

Les rendements immobiliers pourraient de nouveau se compresser en 2020

Surchauffe sur les crédits immobiliers ?

Frédéric Tixier


A propos de Century 21(i)

Premier réseau d’agences immobilières dans le monde, Century 21 fédère en France 902 agences et cabinets, et regroupe 7 012 personnes qui interviennent sur les métiers de la transaction (immobilier résidentiel neuf et ancien, entreprise et commerce), de la gestion locative et de la gestion de copropriétés sur l’ensemble du territoire français.

  (i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

Selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA, le taux moyen des crédits immobiliers s’est établi, en moyenne, à 1,29% en mai. Le plancher de fin 2016 est enfoncé. Et, selon les courtiers en crédit, de nouvelles baisses sont encore possibles…

« Les taux des crédits immobiliers baissent encore. Ils s’établissent maintenant au niveau le plus bas jamais constaté jusqu’alors, en deçà du plancher de novembre 2016 (1,33%) », constate la dernière édition de l’Observatoire Crédit Logement/CSA.

Merci à la politique monétaire accommodante

En l’espace d’un an (mai 2018/mai 2019), rappelle-t-il, les taux ont diminué de 17 points de base pour l’ensemble des durées et des types d’emprunt. La baisse est plus importante pour le financement de l’ancien (18 points, à 1,29% en mai 2019) que pour celui du neuf (14 points, à 1,35%) et s’accentue avec l’allongement des durées d’emprunt (-23 points pour les échéances 15 et 20 ans, -26 points pour les prêts à 25 ans). Mieux encore, le niveau des taux des crédits immobiliers est aujourd’hui « 4 fois moindre qu’au début des années 2000, et presque 10 fois moins élevé qu’au début des années 90 », précise l’observatoire. Qui rappelle que, pour le 12mois consécutif, leurs niveaux sont inférieurs au rythme de l’inflation, « une situation inédite depuis la Libération ». La principale cause de la faiblesse actuelle des taux du crédit sont évidemment toujours à rechercher du côté de la politique accommodante de la BCE. Toutefois, en dépit d’un léger recul de l’inflation en mai (1% sur un an glissant), les taux d’intérêt réels, qui étaient – autre situation inédite – passés en territoire négatif l’an dernier, restent toutefois de nouveau positifs, depuis leur bascule de janvier dernier (voir « Crédit immobilier : les taux redeviennent positifs »).


Des taux de marché inférieurs à 0,55% sur 10 ans

Pour certains emprunteurs, et sur des durées inférieures à 10 ans, il est toutefois possible d’emprunter en deçà du taux de l’inflation. Chez CAFPI, l’un des principaux courtiers en crédit, les meilleurs profils peuvent obtenir jusqu’à 0,55% sur 10 ans. Selon CAFPI, les taux qu’il sera en mesure de proposer ce mois-ci à ses clients s’affichent d’ailleurs encore à la baisse : jusqu’à 0,95% négociés sur 20 ans (contre 1% au plus bas enregistré en 2016) et 1,23% sur 25 ans (contre 1,25% au plus bas enregistré en 2016). Et la tendance reste favorable aux emprunteurs. « Des baisses sont encore possibles, même si les taux plancher se rapprochent. La situation économique mondiale, avec une croissance en berne, ne laisse présager aucune inflexion des taux pour les mois qui viennent », explique Philippe Taboret, le directeur général adjoint de CAFPI. Qui estime néanmoins que le marché est de plus en plus tendu. La demande en crédit est de plus en plus forte (+8% chez CAFPI sur les 5 premiers mois de l’année). Mais la chute des permis de construire et des mises en chantier de logements neufs fait craindre de nouvelles tensions sur les prix de l’immobilier ancien. Or, « la baisse des taux et l’allongement des durées ne sont pas extensibles à l’infini, il reste une marge de manœuvre, mais de plus en plus faible», souligne Philippe Taboret.

Frédéric Tixier


A propos l’Observatoire Crédit Logement/CSA(i)

Les analyses réalisées par l’Observatoire Crédit Logement/CSA s’appuient sur des volumes significatifs et représentatifs : + de 16 000 opérations en moyenne. Les analyses de l’Observatoire excluent les rachats de créances, les prêts relais et les prêts mixtes, c’est-à-dire les financements nouveaux incluant une part de rachat.

A propos de CAFPI(i)

CAFPI est le leader du marché des courtiers en crédit. Il est totalement indépendant, aucun groupe bancaire ne figurant dans son capital. Avec un effectif de 1420 personnes, CAFPI est présent, via ses 230 agences en propre, dans toute la France et DOM-TOM pour accompagner ses clients dans toutes les étapes de leur projet immobilier. En 2018, CAFPI a finalisé 38 000 dossiers, pour plus de 8 milliards d’euros de crédits signés. Le métier de courtage en prêts immobiliers est toujours en plein essor puisque près de 40 % des crédits en France se font via un courtier. Grâce à ses volumes, CAFPI obtient des 150 banques et assureurs partenaires avec lesquelsil travaille en permanence des conditions particulièrement avantageuses dont il fait bénéficier directement ses clients. CAFPI est l’expert de tous les crédits avec ses offres de crédits immobiliers, de regroupement de crédits, de crédits à l’international, de crédits professionnels et d’assurances emprunteur en ligne sur www.cafpi.fr.

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

Dans le sillage du repli des taux à 10 ans (0,29% à fin mars), le niveau des prêts immobiliers a encore baissé en avril, constatent la plupart des courtiers en crédit. Ce contexte favorable aux emprunteurs devrait rester d’actualité au cours des prochains mois.

« On frôle les records historiques d’octobre 2016 où les taux les plus bas s’établissaient à 0,65% sur 10 ans, 0,90% sur 15 ans, 1% sur 20 ans, et 1,25% sur 25 ans… », écrit Philippe Taboret, le directeur général adjoint du courtier Cafpi, dans le dernier édito de sa lettre « La météo des taux ».

Le 15 ans passe sous la barre du 1%

Les derniers accords passés avec les banques partenaires du courtier pour le mois d’avril montrent la poursuite de la baisse des taux des crédits immobiliers. L’échéance à 15 ans, par exemple, passe d’un taux moyen de 1,09% au 4e trimestre 2018 à 0,98% en mars et à 0,90% en avril. L’échéance 25 ans passe de 1,35% en mars à 1,25% en avril. Une situation que l’on retrouve chez les autres courtiers en crédit. Vousfinancer constate que « le mouvement de baisse des taux enclenché en mars semble se poursuivre. Les banques qui ne l’avaient pas encore fait ont diminué leur taux de 0,05% à 0,20% ». Pour les meilleurs dossiers, le courtier affirme pourvoir obtenir du 0,60% sur 15 ans (contre 1,30% en moyenne). Idem pour empruntis, qui observe 14 grilles bancaires à la baisse, 7 stables, et 1 stable ou à la baisse selon le profil.

Nouvelle baisse des taux

Ce mouvement est bien évidemment guidé par la baisse des taux de référence du marché, et l’attitude de plus en plus conciliante de la Banque centrale européenne, son président Mario Draghi ayant même indiqué qu’il veillerait à ce que les banques ne souffrent pas de l’effet néfaste de taux négatifs. L’OAT 10 ans est ainsi passé de 0,36% à 0,29% fin mars, tandis que la menace d’un mouvement de reprise des taux d’intérêt est une nouvelle fois repoussée. Les banques ont donc toute latitude pour répondre à une demande des emprunteurs elle aussi en reprise, à la fois côté primo-accédants, mais aussi, note Cafpi, « des investisseurs qui semblent vouloir revenir ». Les courtiers constatent toutefois que le marché risque d’être de plus en plus segmenté dans les prochains mois. Vousfinancer note par exemple la nouvelle baisse des taux de l’usure, qui augmente le risque d’exclusion de certains emprunteurs. Empruntis s’interroge de son côté sur l’effet des stratégies qui seront mises en œuvre par les banques : conquête de masse, ou approches segmentées privilégiant la rentabilité…

Frédéric Tixier


A propos de Cafpi(i)

CAFPI est le leader du marché des courtiers en crédits. Il est totalement indépendant, aucun groupe bancaire ne figurant dans son capital. Avec un effectif de 1.420 personnes, CAFPI est présent, via ses 230 agences en propre, dans toute la France & DOM-TOM pour accompagner ses clients dans toutes les étapes de leur projet immobilier. En 2018, CAFPI a finalisé 38 000 dossiers, pour plus de 8 milliards d’euros de crédits signés. Le métier de courtage en prêts immobiliers est toujours en plein essor puisque près de 40 % des crédits en France se font via un courtier. Grâce à ses volumes, CAFPI obtient des 150 banques et assureurs partenaires avec lesquelles il travaille en permanence des conditions particulièrement avantageuses dont il fait bénéficier directement ses clients. CAFPI est l’expert de tous les crédits avec ses offres de crédits immobilier, de regroupement de crédits, de crédits à l’international, de crédits professionnels et d’assurances emprunteur en ligne sur www.cafpi.fr.

A propos de Meilleurtaux.com(i)

Depuis sa création en 1999, Meilleurtaux.com s’affirme de plus en plus comme un véritable « tiers de confiance », autonome et indépendant. Meilleurtaux.com conseille les particuliers à la recherche de services financiers, à commencer par le crédit immobilier. Il les met en relation avec les établissements bancaires susceptibles de leur accorder la meilleure solution de financement (taux du crédit, assurance de prêt, etc.), compte tenu de leur profil et de leur projet. L’offre de meilleurtaux.com s’est étendue aux autres crédits, à l’assurance, à la banque et à l’épargne. Les services sont accessibles à partir du site www.meilleurtaux.com, sur mobile, via les plateformes téléphoniques, ou auprès de l’une des 308 agences à Paris et en région.

A propos de Credixia(i)

Depuis 1999, CREDIXIA conseille les emprunteurs dans la recherche de leurs financements immobiliers. La stratégie de développement basée sur le « tout gratuit » est un concept innovant dans le secteur du courtage en crédits immobiliers. CREDIXIA est indépendant de toutes institutions financières. En tant que membre de l’AFIB, Association Française des Intermédiaires Bancaires, CREDIXIA s’engage à en respecter le code éthique. CREDIXIA propose également des solutions pour les crédits professionnels et les rachats de crédits. Grâce à sa filiale INIXIA, tous les emprunteurs bénéficient d’une assurance de prêt au meilleur rapport qualité-prix

A propos d’Empruntis(i)

Empruntis.com est un site créé dans le but d’accompagner les particuliers dans leur recherche de financement, d’assurance et de défiscalisation. Empruntis.com propose aussi des services complémentaires tels que des annonces immobilières, des outils d’estimation en ligne du prix d’un logement.

A propos de Vousfinancer(i)

Fondé en 2008 par Jérôme Robin, Vousfinancer, réseau de courtiers en crédits immobiliers, accompagne de façon personnalisée, les particuliers dans la recherche de la meilleure solution de financement pour leur projet immobilier. La stratégie de Vousfinancer se base sur la rencontre avec un seul et unique interlocuteur expert en financement, la transparence (montage du dossier financier réalisé avec le client), et la garantie de trouver rapidement (moins d’une semaine) la solution globale la plus adéquate (assurance de prêt, taux, garanties, mensualités, durées, coût du crédit, frais de dossiers, partenaires bancaires). Vousfinancer propose également des solutions pour les crédits professionnels et le rachat de crédits.

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

Selon la plupart des courtiers en crédit, les taux des prêts immobiliers ont baissé en mars, de l’ordre de 0,05% à 0,20% selon les banques. Il est possible de trouver des emprunts à moins de 1%, y compris sur les échéances les plus longues. Un contexte favorable aux emprunteurs qui pourrait se maintenir ces prochains mois.

« Il est à nouveau possible d’emprunter à moins de 1% sur 10, 15, ou même 20 ans… », écrit le courtier Vousfinancer dans un communiqué publié aujourd’hui. Pour Meilleurtaux.com, qui constate une « baisse généralisée » de la grille tarifaire des établissements bancaires reçue fin février et début mars, le recul des taux immobiliers observé varie entre 0,05% et 0,15%. Une fourchette estimée à -0,10%/-0,25% par Credixia, un autre courtier en crédit qui affirme qu’il est actuellement en mesure de financer un emprunt immobilier « à un taux fixe de 0,20% sur 7 ans »…

Baisse des taux directeurs et attitude des banques

Tous les courtiers en crédit, y compris Cafpi, le leader du marché, s’accordent donc à constater que le début d’année 2019 est extrêmement favorable aux candidats à l’emprunt immobilier. C’est évidemment l’attitude des banques centrales américaine (qui a mis un terme ponctuel à la remontée de ses taux directeurs) et européenne (qui a repoussé l’option d’un renchérissement des taux, du fait du ralentissement économique dans la zone euro) qui explique en grande partie ce contexte. Les taux de l’OAT à 10 ans sont donc revenus à un niveau plancher début mars (autour de 0,53%), contre 0,64% en février. Les banques peuvent donc continuer à prêter à des taux avantageux et ce d’autant plus, comme on le souligne chez Vousfinancer et Credixia, que certaines d’entre elles continuent d’utiliser le crédit immobilier pour capter de nouveaux clients.

Des taux compris entre 1% et 1,3% sur 15 ans

Les conditions de crédit moyennes offertes aux emprunteurs varient assez peu d’un opérateur à l’autre. Cafpi publie l’évolution du taux moyen par échéance obtenu par ses clients sur les 4 trimestres de 2018 et à fin février. Le taux moyen des taux à 15 ans, fin février, se situe par exemple à 1,09%, ramené à 1% pour les meilleurs dossiers. Chez Meilleurtaux, cette échéance ressort à 1,35% en moyenne (0,80% pour les meilleurs dossiers), ou à 1,30% chez Vousfinancer. Globalement, toutes les échéances sont orientées à la baisse, notamment celle à 25 ans, qui ressort à 1,50% en moyenne chez Cafpi, 1,55% chez Meilleurtaux, et 1,75% chez Vousfinancer, mais peuvent descendre jusqu’à 1,20% pour les meilleurs profils. Des niveaux qui, selon tous ces courtiers, ont de fortes chances de se maintenir au cours des prochains mois.

Frédéric Tixier


A propos de Cafpi(i)

CAFPI est le leader du marché des courtiers en crédits. Il est totalement indépendant, aucun groupe bancaire ne figurant dans son capital. Avec un effectif de 1.420 personnes, CAFPI est présent, via ses 230 agences en propre, dans toute la France & DOM-TOM pour accompagner ses clients dans toutes les étapes de leur projet immobilier. En 2018, CAFPI a finalisé 38 000 dossiers, pour plus de 8 milliards d’euros de crédits signés. Le métier de courtage en prêts immobiliers est toujours en plein essor puisque près de 40 % des crédits en France se font via un courtier. Grâce à ses volumes, CAFPI obtient des 150 banques et assureurs partenaires avec lesquelles il travaille en permanence des conditions particulièrement avantageuses dont il fait bénéficier directement ses clients. CAFPI est l’expert de tous les crédits avec ses offres de crédits immobilier, de regroupement de crédits, de crédits à l’international, de crédits professionnels et d’assurances emprunteur en ligne sur www.cafpi.fr.

A propos de Meilleurtaux.com(i)

Depuis sa création en 1999, Meilleurtaux.com s’affirme de plus en plus comme un véritable « tiers de confiance », autonome et indépendant. Meilleurtaux.com conseille les particuliers à la recherche de services financiers, à commencer par le crédit immobilier. Il les met en relation avec les établissements bancaires susceptibles de leur accorder la meilleure solution de financement (taux du crédit, assurance de prêt, etc.), compte tenu de leur profil et de leur projet. L’offre de meilleurtaux.com s’est étendue aux autres crédits, à l’assurance, à la banque et à l’épargne. Les services sont accessibles à partir du site www.meilleurtaux.com, sur mobile, via les plateformes téléphoniques, ou auprès de l’une des 308 agences à Paris et en région.

A propos de Credixia(i)

Depuis 1999, CREDIXIA conseille les emprunteurs dans la recherche de leurs financements immobiliers. La stratégie de développement basée sur le « tout gratuit » est un concept innovant dans le secteur du courtage en crédits immobiliers. CREDIXIA est indépendant de toutes institutions financières. En tant que membre de l’AFIB, Association Française des Intermédiaires Bancaires, CREDIXIA s’engage à en respecter le code éthique. CREDIXIA propose également des solutions pour les crédits professionnels et les rachats de crédits. Grâce à sa filiale INIXIA, tous les emprunteurs bénéficient d’une assurance de prêt au meilleur rapport qualité-prix

A propos de Vousfinancer(i)

Fondé en 2008 par Jérôme Robin, Vousfinancer, réseau de courtiers en crédits immobiliers, accompagne de façon personnalisée, les particuliers dans la recherche de la meilleure solution de financement pour leur projet immobilier. La stratégie de Vousfinancer se base sur la rencontre avec un seul et unique interlocuteur expert en financement, la transparence (montage du dossier financier réalisé avec le client), et la garantie de trouver rapidement (moins d’une semaine) la solution globale la plus adéquate (assurance de prêt, taux, garanties, mensualités, durées, coût du crédit, frais de dossiers, partenaires bancaires). Vousfinancer propose également des solutions pour les crédits professionnels et le rachat de crédits.

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société