Articles

SCPI Primonial REIM : une performance globale de 4,60% en 2020

Les cinq principales SCPI gérées par Primonial alignent une performance globale qui devrait se situer au-dessus de la moyenne du marché. Le premier collecteur net en SCPI en 2020 affiche une « confiance réitérée » dans la capacité de ses fonds à tenir leurs objectifs de performance, notamment environnementale, en 2021.

Le taux de distribution 2020 de la SCPI Primopierre devrait s’établir à 5,04%. A 4,5% pour Primovie. Mais à seulement 3,41% pour Patrimmo Commerce et à 3,50% pour Primofamily. Cette dernière affichant toutefois, grâce à la revalorisation du prix de sa part intervenue en décembre dernier[1], une performance globale de 5,05%. Patrimmo Croissance, la SCPI investie dans la nue-propriété de lots résidentiels, affiche quant à elle une progression annuelle de 5% de sa valeur.

Primonial REIM : une performance globale supérieure à la moyenne du marché des SCPI

Si certaines des SCPI gérées par Primonial REIM affichent, comme la plupart des véhicules immobiliers, des rendements en baisse par rapport à 2019, d’autres, à l’inverse, font mieux en 2020. Leur performance globale, réévaluation des parts incluse, devrait d’ailleurs « se situer au-dessus de la moyenne du marché », précise la société de gestion dans un communiqué. En rappelant le travail accompli par ses équipes pour recouvrer les loyers. Ou procéder à des réaménagements en faveur des locataires les plus exposés à la crise. Pour les SCPI investies dans les secteurs les plus résilients, l’exercice 2020 se conclut effectivement par un surcroît de performance. C’est le cas pour Patrimmo Croissance. Dont la progression du prix de souscription, revalorisé chaque mois, n’était que de 4,81% en 2019. Mais de 5% en 2020.

Les SCPI exposées au secteur résidentiel améliorent leur performance

Primofamily, elle aussi investie dans des actifs de type résidentiel, en France et en Europe, fait également mieux. Pas en termes de rendement, qui passe de 4,03% à 3,50%. Mais en raison d’une revalorisation de ses parts d’un pourcentage supérieur à celui de 2019 (0,82%). Conduisant à une performance globale de 5,05%. Contre 4,85% en 2019. Pour Primovie, l’impact sur les rendements est marginal. La SCPI spécialiste du secteur de la santé va en réalité distribuer au titre de 2020 un dividende quasiment identique à celui de 2019, où son taux de distribution était de 4,51%. Primopierre, la SCPI spécialiste des bureaux, récemment labellisée ISR, accuse quant à elle un recul plus marqué. Tout en restant au-dessus de la barre des 5%. Son taux de rendement passe en effet de 5,92% en 2019 à 5,04% en 2020.

Rendements en baisse sur les SCPI bureaux et commerce

Un écart qui s’explique en partie par la distribution d’une plus-value exceptionnelle moins importante que durant le précédent exercice. Fort logiquement, c’est la SCPI dédiée au secteur commerce, Patrimmo Commerces, qui connaît le repli le plus significatif de sa performance. En 2019, elle affichait un taux de rendement de 4,61%. En 2020, les souscripteurs devront se contenter d’un taux de 3,41%. Mais la situation devrait s’améliorer en 2021, les acomptes trimestriels sur dividende ayant été revus à la hausse depuis le 3e trimestre 2020. Côté produits immobiliers disponibles en unités de compte, le bilan est lui aussi contrasté. La SCI Primonial Capimmo fait moins bien qu’en 2019, avec une performance de 2,50% (vs 4,56% en 2019). L’OPCI PREIMium paye son exposition aux marchés cotés.


Une confiance réitérée pour 2021

Le repli des cours des foncières cotées (de près de 23% en 2020), qui représentent environ le tiers de ses actifs, se traduit par un recul, mais de moindre ampleur, de sa valeur liquidative. Qui baisse de 4,50% en 2020. Primonial REIM, dont la collecte globale sur ses véhicules immobiliers a frôlé les 2 milliards d’euros l’an dernier, aborde d’ailleurs l’exercice 2021 avec confiance. Outre le renforcement de sa démarche responsable, déjà récompensée par l’attribution de deux labels ISR, la société de gestion compte poursuivre sa stratégie de développement cette année. En combinant son approche de diversification géographique et sectorielle à une approche sélective des investissements, « portant à la fois sur l’efficience du bâtiment et la qualité de la localisation et du locataire ».

Frédéric Tixier


[1] Le prix de la part de Primofamily a été porté de 194€ à 197€ (+1,55%) le 1er décembre 2020


Lire aussi

Deux fonds immobiliers labellisés ISR chez Primonial REIM

971 M€ pour Primonial REIM, 500 M€ pour Perial AM


A propos de Primonial REIM(i)

Société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF en 2011, Primonial Real Estate Investment Management (Primonial REIM) a pour vocation de concevoir et gérer une gamme de véhicules d’investissement traduisant ses convictions fortes sur les marchés immobiliers. Son objectif est de mettre à la disposition du plus grand nombre une gamme de SCPI investissant dans l’immobilier de bureaux, de commerces, de santé/éducation et résidentiel. Primonial REIM, en qualité de société de gestion de portefeuille, constitue et gère des OPCI (dédiés aux investisseurs institutionnels ou grand public). Le 10 juin 2014, Primonial REIM a obtenu l’agrément AIFM (Alternative Investment Fund Manager) auprès de l’Autorité des Marchés Financiers pour la gestion de Fonds d’Investissement Alternatifs (FIA), soumis à ce titre à des obligations renforcées en termes notamment d’information, de suivi de la liquidité et de gestion des risques.

 (i)  Information extraite d’un document officiel de la société

Les SCPI toujours actives sur le front des acquisitions

Au 3e trimestre 2020, les SCPI d’immobilier d’entreprise ont été très acheteuses. Elles ont investi plus de 2,5 Md€ sur les marchés français et européens. Contre 2 Md€ pour le 3e trimestre 2019. Le 4e trimestre 2020 semble toujours aussi actif… Détail des principales dernières opérations.

Advenis REIM

Comme l’annonçait Jean-François Chaury, le directeur général d’Advenis REIM, en octobre dernier, Eurovalys a bouclé son programme d’acquisition annuel. La SCPI spécialisée sur l’immobilier de bureau allemand vient d’annoncer 3 opérations sur des bureaux situés respectivement à Wolfsburg, Bremerhaven et Stuttgart. Montant total de ces acquisitions : 112,75 M€. Ce qui porte à un peu plus de 300 M€ le total des montants investis par Eurovalys en 2020.

Alderan

La SCPI dédiée à la logistique gérée par Alderan boucle sa 8e acquisition. Pas mal pour un véhicule lancé il y a un peu plus d’un an… Activimmo vient d’annoncer l’achat en état futur d’achèvement d’un parc d’activité à Bailly-Romainvilliers (77). L’ensemble immobilier développera une surface locative de 5 470 m2 divisée en huit cellules. La livraison de ce parc est prévue au plus tard en janvier 2022. Et vise une certification environnementale E+C. Activimmo devrait servir un rendement de 6% en 2020.

Amundi Immobilier

Après avoir récemment acquis le premier actif irlandais (le Fitzwilliam 28 à Dublin) de l’OPCI Opcimmo, Amundi Immobilier a confirmé l’achat de l’immeuble Curve à Saint-Denis. Développant plus de 24 000 m², il est loué à 95% à deux locataire, l’Agence Régionale de Santé (ARS) Île-de-France et le courtier en assurances Verspieren. Cette acquisition -dont le montant dépasserait les 110 M€- a été réalisée par la société de gestion pour le compte de plusieurs de ses fonds sous gestion.

Atland Voisin

Si la SCPI Epargne Pierre est devenue plus prudente en matière d’investissements, elle n’en pas moins réalisé un important programme d’acquisitions en 2020. Dernières en date : une importante opération de sale & lease-back avec le groupe Pierre Fabre, réalisée en co-investissement avec la SCPI MyShareSCPI. Rendement de cet investissement : 6,50%. Atland Voisin a également dernièrement mené une autre opération de co-investissement entre les deux SCPI. Il s’agit d’un ensemble de bureaux situé au 7 avenue Charles Tillon, à Rennes.

Atream

Grosse acquisition pour la SCPI Carac Perspectives Immo. La société de gestion Atream a annoncé l’achat d’un immeuble de bureau, le « Botany 2 », situé à Suresnes. L’actif, de près de 5 500 m², comprend 5 étages à usage de bureaux et de commerces, et est certifié HQE Exploitation niveau « Très Bon ». Il est occupé par 8 locataires, dont une crèche et une surface de commerce louée par MaCaille, restaurant lounge du Top Chef Norbert Tarayre. Selon le site CFNewsImmo&Infra, l’opération aurait été valorisée 34 M€, et générerait un taux de rendement de 4,85%.

BNP Paribas REIM

BNP Paribas REIM a réalisé, pour le compte de la SCPI Accimmo Pierre, l’une des plus grosses opérations des dernières années sur le marché nantais. Elle vient en effet d’acquérir un ensemble de bureaux « Ilot 4B » dans le quartier d’affaires Euronantes. Cet actif s’inscrit dans un programme immobilier plus global de plus de 25 000 m², « Amazing Amazones », mêlant immobilier tertiaire, logements et équipements sportifs. Développé par Altarea, les 16 200 m² acquis par Accimmo Pierre seraient valorisés 62 M€, selon le site CFNewsImmo&Infra. La SCPI a distribué des acomptes aux 2e (1,8 €) et 3e (1,71 €) trimestres, en diminution par rapport à l’an dernier. Mais la société de gestion annonce la distribution possible d’une plus-value de cession pour le 4e trimestre. Pour un rendement prévisionnel de 3,80% en 2020.

Iroko

Déjà un premier actif pour Iroko Zen, la nouvelle SCPI lancée il y a quelques jours par la fintech Iroko. Il s’agit d’un immeuble de bureaux de 1 000 m² situé dans le quartier administratif de Reims. Sa valorisation est inférieure à 2,5 M€, et affiche des caractéristiques énergétiques dans le haut de la fourchette. Loué depuis 2014 à Pôle Emploi, avec un bail ferme d’une durée résiduelle de 9 ans, l’actif génère un taux de rendement immédiat de 7%. Rappelons qu’Iroko Zen se présente comme une SCPI digitale et engagée. Elle ambitionne de lever 100 M€ dans les trois ans.

Perial AM

Pour sa 1ère opération, PF Hospitalité Europe choisit l’Espagne. La nouvelle SCPI dédiée à l’immobilier d’accueil lancée par Perial AM il y a quelques mois vient d’annoncer l’acquisition d’un établissement hôtelier situé à Mataro, une commune proche de Barcelone. Montant de la transaction : 6 M€. L’actif sera exploité par l’enseigne B&B Hotels lors de sa réouverture, prévue pour le 1er trimestre 2021. La SCPI a été, selon Perial AM, « très bien accueillie par le marché ». PF Hospitalité Europe, qui ambitionne un taux de distribution de 5%, a collecté près de 20 M€ dès son premier mois de lancement.

Primonial REIM

Première acquisition dans l’immobilier de santé belge pour Primovie. La SCPI gérée par Primonial REIM vient d’annoncer la signature d’une résidence senior à Court-Saint-Etienne, à 40 km de Bruxelles. Elle sera livrée dans le courant du 3e trimestre 2022. D’une surface de 8 200 m², elle abritera 119 logements du T2 au T3 et bénéficiera d’un large socle de services. Elle sera exploitée par Domitys, une filiale de Nexity. Rappelons que Primovie ambitionne de distribuer en 2020 un dividende identique à celui de 2019, année où elle avait affiché un rendement de 4,51%.

Sofidy

Chez Sofidy, l’OPCI Sofidy Pierre Europe réalise une opération à Lyon. Il vient d’acquérir les mûrs de l’immeuble Triptyk (3 830 m²) pour un montant de 8,9 M€. L’immeuble est occupé par deux locataires, Merck et Burgundi School of Business, via des baux sécurisés de 6 et 9 ans. Le rendement sur loyer immédiat, à l’acquisition, est de 5,7%, un taux « particulièrement compétitif sur le marché lyonnais », rappelle Sofidy.

Swiss life AM

Après son opération barcelonaise, l’OPCI SwissLife Dynapierre poursuit son recentrage. Il s’est porté acquéreur d’un ensemble immobilier parisien d’environ 3 000 m² situé rue de Fleurus (6e arrondissement). Entièrement rénové par GDG Investissements, il est loué à Ionis qui va y installer l’école d’ingénieurs ESME Sudria pour neuf ans. Une opération qui, fin octobre, avait permis à l’OPCI d’investir l’intégralité de sa collecte. Et de réduire sa poche immobilier physique dédiée à l’hôtellerie à 11,5% (contre près de 20% en mars dernier).

Frédéric Tixier


Lire aussi

Faut-il craindre une baisse de la valeur des parts des SCPI ?

Investissements immobiliers : priorité à la qualité

Primonial REIM conserve la pole position en termes de collecte

La société de gestion des SCPI Primopierre et Primovie se place une nouvelle fois au premier rang en termes de collecte nette sur le 1er semestre. Et sur les 8 premiers mois de l’année, elle revendique une collecte nette de 1,3 milliard d’euros pour l’ensemble de ses fonds immobiliers grand public.

Primonial REIM confirme son statut de leader en termes de collecte en SCPI. Comme en 2019, comme en 2018, comme en 2017, la société de gestion se place en tête des sociétés de gestion les plus collectrices sur le 1er semestre 2020.

Une collecte nette globale de 1,3 Md€ fin août

Avec une collecte nette de 429 M€ sur le premier semestre pour ses seules SCPI, Primonial REIM fait mieux que ses trois principaux compétiteurs. La Française REIM se place à la deuxième place (395 M€). Amundi Immobilier et BNP Paribas REIM aux 3e et 4e rangs. Ces deux sociétés se positionnent en revanche à la 1re (744 M€) et 2e places (610 M€). Si l’on ajoute la collecte en OPCI. Devant, cette fois, Primonial REIM (472 M€). A ces chiffres validés par l’ASPIM et l’IEIF, Primonial REIM ajoute ses propres données à fin août. La société de gestion revendique sur les 8 premiers mois de l’année une collecte de 572 M€ pour ses SCPI. Et une collecte globale, tous supports confondus, de 1,3 milliard d’euros. Ses UC immobilières et OPCI afficheraient en effet une collecte de 787 M€ fin août.


Confiance dans la résilience de la stratégie d’investissement

Pour expliquer ce niveau de collecte « malgré les incertitudes liées au contexte sanitaire », Primonial REIM met en avant la « solidité de son modèle ». Et la « confiance des épargnants » dans ses solutions d’investissement. « Primonial REIM a construit ses politiques d’investissement immobilier et son allocation d’actifs pour résister à des chocs économiques majeurs », explique la société de gestion. La preuve ? « La valeur du patrimoine de Primonial REIM au 30 juin 2020 est quasiment identique à sa valeur au 31 décembre 2019 », argumente-t-elle. Le portefeuille immobilier du groupe (22 Md€ fin juin) bénéficie d’une bonne mutualisation. Le secteur commerce y est minoritaire (10%). Les bureaux dominent (55%). Ils sont en outre « occupés principalement par des groupes internationaux solides ». L’immobilier de santé, secteur reconnu comme résilient, est aussi très présent (29%).

Taux de recouvrement des loyers à 95%

Conséquence et autre point positif de cette allocation d’actifs, un taux de recouvrement des loyers qui s’affiche à 95% fin août. Ce qui a permis à la société de gestion de distribuer des acomptes sur dividende, au 2e trimestre, « très proches » de ceux du 2e trimestre 2019. C’est effectivement le cas pour les deux SCPI vedettes de la société de gestion. Primopierre (3,2 Md€ de capitalisation) a distribué au 2T 2020 un acompte de 2,34 € par part. Identique à celui du 2T 2019. Primovie (3,1 Md€ de capitalisation) a quant à elle distribué 2,23 € ce deuxième trimestre. Contre 2,30 € en 2019. Soit 97% de l’acompte 2019. L’affirmation ne fonctionne pas en revanche pour Patrimmo Commerce. L’acompte du 2T 2020 (1,20 €) s’avère en effet ne représenter qu’un peu plus de 50% de celui du 1T 2019 (2,21 €)…

Distribution du revenu « naturel »

Mais quel objectif pour l’ensemble de l’année 2020 ? Primonial REIM affirme envisager « avec confiance » la capacité de la société de gestion « à tenir ses engagements ». En rappelant que, l’année dernière, ses SCPI avaient distribué des rendements compris entre « 4,03% et 5,92% ». La stratégie de Primonial REIM reste en tout cas, comme l’expliquait Daniel While en mai dernier, celle d’une distribution du revenu « naturel ». Autrement dit, de distribuer les loyers effectivement perçus. Si le taux de recouvrement global reste effectivement à ce niveau de 95%, il y a donc de fortes chances pour que les taux de rendement des SCPI de Patrimonial en 2020 soient eux aussi « très proches » de leur niveau de 2019. Tout du moins pour les meilleures d’entre elles…

Frédéric Tixier

Lire aussi

Daniel While, Primonial REIM : « Historiquement, le futur n’est jamais le présent au carré… »

Corum confirme l’objectif de performance 2020 de ses SCPI


A propos du groupe Primonial(i)

Primonial, leader indépendant en gestion de patrimoine et en asset management, propose une gamme complète de solutions d’épargne investies dans un large éventail de classes d’actifs, en architecture ouverte. Le groupe Primonial intervient principalement dans les domaines de l’assurance vie, de l’asset management et de l’Immobilier, en s’appuyant sur des équipes d’investissement reconnues pour leur expertise. Avec plus de 45 milliards d’euros d’actifs gérés ou conseillés, le groupe Primonial déjà présent dans plusieurs pays affirme son empreinte européenne.

(i) Information extraite d’un document officiel de la société

La SCPI Primovie multiplie les acquisitions

La SCPI spécialisée sur le secteur santé vient de réaliser coup sur coup trois investissements. Pour plus de 354 M€ au total. Des acquisitions qui renforcent la position de Primonial REIM sur le secteur des infrastructures sociales au niveau européen.

Primovie, la SCPI « qui accompagne toutes les étapes de la vie », est en pleine forme. Le véhicule dédié au secteur de la santé chez Primonial REIM vient de procéder, coup sur coup, à trois investissements d’importance.

Un portefeuille de 6 Ehpad en Italie du Nord

Début juillet, Primovie annonçait en effet la finalisation de l’acquisition d’un portefeuille en Italie du Nord. Négocié à 110 M€ auprès de la société de gestion Numeria SGR, ce portefeuille comprend 6 établissements pour personnes âgées dépendantes. Il sera entièrement livré d’ici 2022. Et représentera alors une surface totale de près de 44 000 m², pour une offre globale de 900 lits. Ces actifs seront intégralement exploités, dans le cadre des baux de long terme, par Gruppo Gheron. Ce qui permet d’ailleurs à Primonial REIM de nouer un premier partenariat avec cet opérateur clef sur le marché italien de l’accompagnement des seniors.

Deux opérations, coup sur coup, pour plus de 250 M€

Huit jours plus tard, c’est du côté de l’Allemagne que Primovie procédait à une nouvelle opération. La SCPI annonçait alors l’acquisition, dans le cadre d’un sale & lease-back, d’un portefeuille de 8 établissements. Le cédant, l’opérateur local Dana-Sarec, conserve la gestion des actifs dans le cadre de baux de 20 ans fermes. La transaction, valorisée 145 M€, porte sur six maisons de retraite médicalisées, une résidence senior, et un actif mixte. Il s’agit, selon Primonial REIM, d’actifs core. Au même moment, la société de gestion annonçait l’acquisition en vefa, pour 109 M€, d’un ensemble immobilier à Ivry-sur-Seine. « Urban Ivry », développé par Icade Promotion, sera achevé d’ici le 4e trimestre 2022. D’une surface totale de près de 25 000 m², il comprend des résidences services senior. Mais aussi des résidences d’étudiants et de tourisme d’affaires, ainsi qu’un hôtel de 175 chambres (exploité par B&B Hôtels) et des bureaux.

Plus de 10 % de sa capitalisation

En l’espace de quelques jours, Primovie aura donc investi plus de 350 M€. Soit un peu plus de 10 % de sa capitalisation à fin mars, qui s’élevait à environ 3,1 Md€… Rappelons que la SCPI avait collecté plus de 134 M€ sur le 1er trimestre (les chiffres du 2e ne sont pas encore disponibles). Soit à peine moins que son score du 4e trimestre 2019 (144 M€). Et qu’elle disposait, fin mars, d’une trésorerie de près de 75 M€. L’impact de ces acquisitions, sur le taux d’occupation financier (94,4 % fin mars) et la rentabilité de la SCPI, sont donc difficiles à estimer pour l’instant. Rappelons que Primonial REIM fait partie des sociétés de gestion qui ont décidé de distribuer le résultat « naturel » de leurs SCPI. En d’autres termes, les loyers réellement encaissés.

Leader européen de l’immobilier de santé et d’éducation

Au 1er trimestre, Primovie a ainsi distribué un dividende identique à celui du 1er trimestre 2019. L’importance des investissements réalisés par Primovie ces dernières semaines sont aussi à replacer dans le contexte stratégique global de Primonial REIM. La société de gestion, qui revendique déjà un statut de leader européen de l’immobilier de santé et d’éducation (plus de 8 Md€ sous gestion), compte en effet encore développer ce pan de ses activités. Elle a d’ailleurs lancé en juin dernier ESI, un fonds paneuropéen dédié aux infrastructures sociales qui vise un encours global de l’ordre d’un milliard d’euros.

Frédéric Tixier


Lire aussi

Daniel While, Primonial REIM : « Historiquement, le futur n’est jamais le présent au carré… »

Nouveau record de collecte pour les SCPI de Primonial


A propos de Primonial(i)

Primonial, leader indépendant en gestion de patrimoine et en asset management, propose une gamme complète de solutions d’épargne investies dans un large éventail de classes d’actifs, en architecture ouverte. Le groupe Primonial intervient principalement dans les domaines de l’assurance vie, de l’asset management et de l’Immobilier, en s’appuyant sur des équipes d’investissement reconnues pour leur expertise. Avec plus de 45 milliards d’euros d’actifs gérés ou conseillés, le groupe Primonial déjà présent dans plusieurs pays affirme son empreinte européenne.

 (i) Information extraite d’un document officiel de la société

Nouveau record de collecte pour les SCPI de Primonial en 2019

Ses 5 principales SCPI ont collecté 1,343 Md€ en 2019. C’est près de 50% de plus qu’en 2018. L’ensemble des solutions investies en immobilier du groupe Primonial connaît en outre un succès inédit : 6 Md€, sur une collecte brute globale de 11,4 Md€.

C’est l’un des premiers chiffres officiels du marché… Primonial vient d’annoncer, outre le niveau de sa collecte brute globale, tous produits de placement confondus, celle réalisées par ses SCPI. Et le chiffre publié, comme attendu, établit un niveau record.

Plus de 1,3 Md€ de collecte pour les SCPI Primonial

Les 5 SCPI de Primonial (Primovie, Primopierre, Patrimmo Commerce, Patrimmo Croissance et Primofamily) ont recueilli 1 343 M€ l’an dernier. C’est 47,4% de mieux que le chiffre 2018 (911 M€). Et quelques milliers d’euros au-delà du précédent record établi en 2017 : 1 332 M€[1]. Fin septembre dernier, selon les données IEIF, les SCPI Primonial avaient collecté près de 969 M€. Le 4e trimestre a donc été encore plus dynamique que les précédents. Primonial ne donne pas encore la répartition de la collecte entre ses SCPI. Mais il y a fort à parier que, comme l’an dernier, les deux produits phares du groupe se taillent la part du lion.

Des chiffres qui valident l’hypothèse d’un nouveau record pour le marché des SCPI en 2019

Fin septembre, Primovie se plaçait en effet une nouvelle fois en pole position, avec une collecte brute d’environ 485 M€. Suivie de Primopierre, avec 385 M€. Les deux SCPI trustaient donc déjà à elles seules 90% de la collecte. Les chiffres publiés par Primonial, juste après ceux communiqués par Perial en début de semaine (une collecte brute de 525 M€ pour ses SCPI, contre 354 M€ en 2018), confirment par ailleurs le rebond de la collecte des SCPI. Le marché s’attend à ce que le précédent record, établi en 2017 (6,2 Md€), soit très largement battu. Fin septembre, la collecte nette des SCPI recensées par l’ASPIM et l’IEIF dépassait déjà les 6,1 Md€… Les données sur l’intégralité de l’année 2019 devraient être publiées mi-février. Elles viendront donc simplement préciser l’ampleur de la hausse.

Forte progression des unités de comptes immobilières

Les SCPI ne sont pas les seuls supports investis en immobilier à rencontrer plus de succès. Primonial REIM annonce également une très forte augmentation de la collecte enregistrée sur sa SCI Capimmo et son OPCI PREIMium. Ces deux produits affichent 1,8 Md€ de collecte brute. Soit deux fois plus qu’en 2018 (911 M€). Et 2,5 fois plus qu’en 2017 (702 M€). Si l’on ajoute son activité Club Deal (2,12 Md€) et son offre de fonds à stratégie pan-européenne (225 M€), ce sont au total 6 Md€ que le groupe Primonial aura collectés en immobilier collectif en 2019. Ce qui constitue, là aussi, un nouveau record.

Plus de 45 Md€ d’encours sous gestion

Au total, le groupe Primonial revendique une collecte brute globale de 11,4 Md€. Ce qui porte ses encours sous gestion, ou conseillés, à plus de 45 Md€. Soit 23% au-dessus de leur niveau fin 2018. Le résultat d’une stratégie de croissance – notamment pan-européenne – clairement assumée. Après avoir renforcé, en 2019, sa structure capitalistique, Primonial confirme son ambition de devenir « l’un des leaders indépendants européens de la gestion d’actifs ». Et Stéphane Vidal, son président, affirme aborder l’année 2020 « avec beaucoup d’enthousiasme et de confiance ».

Frédéric Tixier

[1] Chiffre issu du communiqué de presse Primonial du 16/01/2018.


Lire aussi

L’interview de Gregory Frapet, président du directoire de Primonial REIM

Le secteur résidentiel profite à la SCPI Primofamily


A propos du groupe Primonial(i)

Primonial, leader indépendant en gestion de patrimoine et en asset management, propose une gamme complète de solutions d’épargne investies dans un large éventail de classes d’actifs, en architecture ouverte. Le groupe Primonial intervient principalement dans les domaines de l’assurance vie, de l’asset management et de l’Immobilier, en s’appuyant sur des équipes d’investissement reconnues pour leur expertise. Avec plus de 45 milliards d’euros d’actifs gérés ou conseillés, le groupe Primonial déjà présent dans plusieurs pays affirme son empreinte européenne.

  (i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

Grégory Frapet

Grégory FRAPET
Primonial Reim

Les SCPI gérées par Primonial REIM enregistrent une collecte de 911 M€ en 2018, dont plus de la moitié (497 M€) au profit de la seule Primovie. Le groupe Primonial, toutes classes d’actifs confondues, revendique une collecte brute de 9,71 Md€…

Encore exceptionnel, mais en retrait… Primonial REIM, premier collecteur en SCPI en 2017 avec un montant record de 1,39 Md€, boucle l’année 2018 sur un score toujours impressionnant – une collecte nette de 911 M€ -, mais revenu autour de son niveau de 2016 (959 M€).

Primovie capte plus de la moitié des souscriptions

C’est une nouvelle fois en grande partie grâce au succès commercial de Primovie, la SCPI dédiée à la thématique santé, que la société de gestion dope ses encours. Cette dernière recueille à elle seule 497 M€, soit 54,5% de la collecte globale. Là encore, le niveau des souscriptions est moins impressionnant qu’en 2017, où Primovie avait reçu 808 M€ d’argent frais. Contrairement à ce précédent exercice, la SCPI n’a pas revalorisé ses parts l’an dernier. En 2017, elle avait servi un dividende annuel de 9,56 € par part, correspondant à un taux de rendement de 4,89%. Sur 2018, 3 acomptes de 2,30 € par part (6,90 € au total) ont déjà été distribués.

Forte collecte en immobilier

Avec ses autres SCPI sous gestion (notamment Primopierre, une SCPI bureaux qui recueille 282 M€ de souscription), et les autres fonds immobilier (la SCI Capimmo et l’OPCI Preimium), c’est au total une collecte de 1,82 Md€ qu’enregistre Primonial sur ses véhicules grand public. Si l’on ajoute son activité Club Deal, portée par Primonial REIM et Primonial Luxembourg, c’est 2,62 Md€ de collecte supplémentaire qu’il faut ajouter à la classe d’actif immobilier du groupe, et encore 87 M€ portés par l’immobilier résidentiel logé au sein de la structure Leemo.

Près de 40 Md€ d’encours sous gestion

Au total, le groupe Primonial, désormais entré dans une logique de développement européen, et boosté depuis son rapprochement avec la Financière de l’Echiquier en février 2018¹, revendique une collecte brute totale, toutes classes d’actifs confondues, de 9,71 Md€, et un niveau d’encours sous gestion (gérés ou conseillés) de 36,79 Md€ fin 2018, soit 57% de plus que fin 2017.

Frédéric Tixier


A propos de Primonial(i)

Primonial, leader indépendant en gestion de patrimoine et en asset management, propose une gamme complète de solutions d’épargne investies dans un large éventail de classes d’actifs, en architecture ouverte. Le groupe Primonial intervient principalement dans les domaines de l’assurance-vie, de l’asset management et de l’immobilier en s’appuyant sur des équipes d’investissement reconnues pour leur expertise. Avec près de 37 milliards d’euros d’actifs gérés ou conseillés, le groupe Primonial déjà présent dans plusieurs pays affirme son empreinte européenne.

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

[1] Prise de participation stratégique de 40%.

Deux opérations réalisées coup sur coup par la SCPI gérée par Primonial REIM vont lui permettre de rééquilibrer son portefeuille sur les secteurs de la santé, des seniors, et de l’éducation qui ne représentaient plus que 57% de ses actifs à fin 2017.

La SCPI gérée par Primonial REIM, l’une des premières à s’être lancée sur le secteur de la santé, des seniors, et de l’éducation, vient d’acquérir coup sur coup un portefeuille d’EHPAD, en Espagne, et un ensemble immobilier à usage médical, près de Tours.

Vers un rééquilibrage du portefeuille – Des opérations qui vont permettre à Primovie de rééquilibrer son portefeuille vers son secteur cible. En raison d’une croissance de ses encours pour le moins explosive l’an dernier –plus de 818 M€ de collecte nette-, et d’une stratégie d’acquisitions elle aussi très agressive -915 M€ de transactions-, la SCPI, sans doute par manque d’opportunités dans son domaine de prédilection, se trouvait, à fin 2017, très fortement exposée au secteur des … bureaux. Suite à d’importantes opérations, notamment en fin d’année avec une prise de participation de 121 M€ dans l’emblématique immeuble Cœur Défense, le portefeuille de Primovie était alors placé à plus de 43% en actifs de bureaux. Contre 9% à fin 2016…

D’autres opérations à venir – Du coup, les secteurs de la santé, des seniors et de l’éducation, qui représentaient respectivement 26%, 52%, et 14% du portefeuille à fin 2016, ne totalisaient plus que 57% des actifs de Primovie à fin 2017. L’acquisition d’un portefeuille de 6 EHPAD en Espagne, en février dernier, pour un total de 35 M€, constitue une première étape dans le rééquilibrage. Elle vient d’être suivie par une opération sans doute encore plus importante -le montant de la transaction n’a pas encore été communiqué-, et qui, surtout, ouvre la voie à d’autres investissements. Primonial REIM vient en effet d’annoncer l’acquisition d’un ensemble immobilier à usage médical de 43 000 m2situé à côté de Tours, auprès du groupe Pôle Santé Léonard de Vinci. Une opération qui s’inscrit dans le cadre plus global d’un partenariat avec cet opérateur, et qui « pourrait déboucher à terme sur la cession d’autres actifs immobiliers de santé détenus par des sociétés filiales de la structure faitière du groupe, la société Ovalie », précise le communiqué de Primonial REIM.

Développement européen – La montée en puissance de la collecte et des acquisitions 2017 -en partie financées par l’emprunt- a en revanche permis à la société de gestion, qui affiche clairement ses ambitions européennes, d’internationaliser le portefeuille de Primovie. Celle-ci n’était exposée qu’à hauteur de 4% aux marchés européens à fin 2016, contre 14,1% à fin 2017, avec une présence en Italie (8,8%), en Allemagne (4,1%) et en Espagne (1,2%). Coté résultats, la SCPI qui pèse désormais près de 1,9 Md€, affiche un taux d’occupation financier sans défaut (98,8% à fin 2017), et un taux de distribution (4,89%) qui reste confortable.

Frédéric Tixier


A propos de Primonial REIM(i)
Société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF en 2011, Primonial Real Estate Investment Management (Primonial REIM) a pour vocation de concevoir et gérer une gamme de véhicules d’investissement traduisant ses convictions fortes sur les marchés immobiliers. Son objectif est de mettre à la disposition du plus grand nombre une gamme de SCPI de bureaux, de santé, de commerces et de logements. Primonial REIM, en qualité de société de gestion de portefeuille, constitue et gère des OPCI (dédiés aux investisseurs institutionnels ou grand public). Le 10 juin 2014, Primonial REIM a obtenu l’agrément AIFM (Alternative Investment Fund Manager) auprès de l’Autorité des Marchés Financiers pour la gestion de Fonds d’Investissement Alternatifs (FIA), soumis à ce titre à des obligations renforcées en termes notamment d’information, de suivi de la liquidité et de gestion des risques. Chiffres clés au 31 décembre 2017 :  50 000 associés // 14 milliards € d’encours sous gestion // 3 500 000 m² de patrimoine immobilier sous gestion // 7 000 locataires.
(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

Primovie, Primopierre et Patrimmo Commerce verront leur prix de souscription revalorisé à compter du 1er avril prochain. Les hausses s’échelonnent de +3,14% à +6,28%. Une opération « attendue » par un certain nombre d’intermédiaires…

La rumeur courait depuis plusieurs semaines… Mais l’information est désormais officielle : à compter du 1er avril prochain, trois des SCPI de Primonial REIM verront leur prix de souscription augmenter. Dans des proportions non négligeables…

Des hausses comprises entre 3,14% et 6,28% – C’est Primovie, la plus récente du lot (2012), qui voit la valeur de sa part le plus s’apprécier. Le prix de souscription de cette SCPI spécialisée sur le secteur de la santé, qui connaît un succès foudroyant (sa taille a doublé en 2016…), passe de 191 € à 203 €, soit une progression de +6,28%. Primopierre, la SCPI paquebot essentiellement investie en bureaux, a elle aussi réalisé une belle année en termes de collecte (325 M€). Son prix de souscription, qui n’avait pas varié depuis 2014 (date à laquelle il était passé de 191 € à 194 €), augmente quant à lui à 208 €, soit là encore une hausse de plus de 6% (+6,12%). Enfin, Patrimmo Commerce, une SCPI axée sur les actifs commerciaux, affichera une revalorisation de 3,14%, son prix de souscription passant de 191 € (inchangé depuis sa création en 2012) à 197 €.

Perspectives de dividendes maintenus – En 2016, ces trois SCPI, investissant pourtant sur des classes d’actifs assez différenciées en termes de rentabilité, ont toutes affiché un rendement (DVM) de 5%. Les dividendes distribués en 2016, de respectivement 9,55 € pour Primovie, 9,80€ pour Primopierre, et 9,56 € pour Patrimmo Commerce, sont en outre identiques à ceux versés en 2015, et devraient s’établir sensiblement aux mêmes niveaux l’an prochain. Primonial REIM précise en effet dans chacun des bulletins trimestriels du 4e trimestre 2016 de ces trois SCPI que sa perspective, « non garantie, est de maintenir un revenu constant au titre de l’année 2017 ». Bien évidemment, compte tenu de la revalorisation des prix de souscription, et à supposer même que les dividendes restent identiques, les nouveaux souscripteurs de ces 3 SCPI (ceux qui auront souscrit après le 31 mars) ne pourront pas prétendre au même rendement net que les anciens.

Rumeur dans les réseaux – Sachant qu’il est toujours préférable « d’entrer » sur une SCPI juste avant la revalorisation de ses parts, que juste après – l’écart entre les deux valeurs permet « d’effacer » plus rapidement les frais de souscription -, une rumeur courait dans les réseaux de distribution depuis plusieurs semaines. Selon le site cBanque, qui avait enquêté sur le sujet, certains intermédiaires « savaient » que les prix de souscription de Primovie et de Primopierre allaient être revalorisés d’au moins « 6% » et à « fin mars »… Une information censée être confidentielle, qui aurait toutefois été répandue par la société de gestion pour « stimuler » sa collecte. Une pratique plutôt étonnante maintenant que les SCPI connaissent un succès exponentiel auprès des épargnants, et que les sociétés de gestion, y compris et notamment Primonial REIM, alignent chaque année de nouveaux records de montants de souscription…

A propos de Primonial REIM(i)
Primonial REIM est une société de gestion de portefeuille, agréée le 16 décembre 2011 par l’Autorité des Marchés Financiers sous le numéro GP-11000043. Elle a reçu l’agrément AIFM le 10 juin 2014. Son capital social est détenu par Primonial Holding (majoritairement) et UFF Banque. Son Directoire est composé de Laurent Fléchet (Président), Grégory Frapet et Stéphanie Lacroix (Directeurs Généraux). Chiffres clés au 1er janvier 2017 : 38 000 associés / 10,7 milliards € d’encours sous gestion / 2.600.000 m² de patrimoine immobilier sous gestion /1.600 entreprises locataires.
(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société