Articles

Foncia Pierre Gestion devient Aestiam

Nouvelle étape dans la transformation de Foncia Pierre Gestion. Le gestionnaire d’actifs immobiliers aux plus de 30 ans d’expérience, désormais détenu par BlackFin Capital Partners, change de nom à compter du 8 juin prochain. Certaines de ses SCPI sont également renommées.

C’est la troisième étape du repositionnement de Foncia Pierre Gestion. L’ex-filiale du groupe Foncia, passée dans le giron du fonds BlackFin Capital Partners en début d’année, s’est d’abord dotée d’une nouvelle direction générale. Elle va prochainement changer de nom.

Un nouveau dirigeant à compter du 1er juillet

La société de gestion a annoncé en avril dernier la nomination d’Alexandre Claudet au poste de directeur général délégué. Ce dernier, qui a participé au redéploiement de la société Voisin aux côtés de Jean-Christophe Antoine, devrait prendre la direction générale et la présidence de Foncia Pierre Gestion à compter du 1er juillet prochain. Il remplacera donc Danièle François-Brazier, précédemment à la tête de cette société qu’elle a fortement contribué à développer. Une nouvelle équipe est de fait en train de se constituer. Le 12 mai, c’est Bruno Pauly qui rejoignait la structure, en qualité de directeur du développement. Il était auparavant directeur Vie Gestion Privée au sein du groupe Pasteur Mutualité (GPM).

Aestiam, symbole de la ville et de son immobilier

Pour accélérer sa croissance, la société va également changer de nom. Dès le 8 juin prochain, Foncia Pierre Gestion deviendra Aestiam (prononcez « Estiam »). Cette nouvelle dénomination, « plus dynamique et universelle », fait référence à une divinité grecque, Hestia. Cette déesse de la cité et du foyer symbolise donc la ville et son immobilier. Elle évoque également, précise la société de gestion, « le thème de l’estime ». En référence, donc, aux valeurs de confiance et de respect partagé revendiquées par Aestiam. Ainsi que la « valeur des actifs ». En référence cette fois à la qualité et aux soins apportés aux biens détenus par la société de gestion.

Nouveau site, nouveaux services, nouvelle stratégie de distribution

Ces derniers mois ont utilement été mis à profit par la future Aestiam. Pour accompagner son changement de nom, celle-ci mettra en ligne le 8 juin prochain un nouveau site internet. « Plus ergonomique, plus moderne », précise Alexandre Claudet. Les associés disposeront également prochainement d’un espace dédié, doté de nouveaux services. Une transformation digitale destinée à accompagner une nouvelle stratégie de distribution. Davantage tournée, sans doute, vers les réseaux de conseillers. Aestiam, qui peut dorénavant s’appuyer sur les moyens financiers mis à disposition par son actionnaire majoritaire -et ses réseaux au sein de l’univers financier-, compte en effet s’imposer comme « un acteur de référence sur le marché des SCPI ».

Devenir un acteur de référence sur le marché des SCPI

Fin 2019, la société de gestion affichait une capitalisation en SCPI de 1,18 Md€. Ce qui la situait à la 15e place du classement, juste derrière… Atland Voisin. Cette dernière, à la différence de l’ex-Foncia Pierre Gestion, connaît une explosion de ses encours depuis sa reprise par le groupe Atland. Rien que l’an dernier, sa capitalisation a bondi de 64% (1,3 Md€ fin 2019). Contre 3% seulement pour celle de la future Aestiam. Celle-ci dispose donc d’une marge de croissance importante. Outre ses nouveaux outils de développement, elle peut s’appuyer sur la performance historique de ses SCPI. L’an dernier, ces dernières ont affiché des rendements compris entre 4,59% et 4,92%. Tous supérieurs à la moyenne du marché (4,4%). Elles figurent toujours en outre parmi les meilleures contributrices en termes de performances sur longue période.

Des SCPI siglées Aestiam

Sur les 5 SCPI actuellement sous gestion, 3 vont également prochainement changer de nom. Leurs assemblées générales mixtes se tiendront entre le 8 et 17 juin prochain. Foncia Pierre Rendement, la plus imposante par la taille, deviendra -sous réserve de l’approbation des associés-, Aestiam Pierre Rendement. Foncia Cap’Hebergimmo, dédiée au secteur des résidences hôtelières, sera rebaptisée Aestiam Cap’Hebergimmo. Placement Pierre, la SCPI bureaux, sera désormais siglée du nom de la société de gestion. Et s’appellera donc Aestiam Placement Pierre. Pierrevenus et Le Patrimoine Foncier (l’une des plus anciennes SCPI du marché) ne sont pas embarquées dans cette refonte nominative. Faut-il y voir le signe d’une prochaine rationalisation de la gamme ? A suivre.


Frédéric Tixier


Lire aussi

Foncia Pierre Gestion change d’actionnaire

SCPI, OPCI : l’année 2020 avait si bien démarré


A propos d’Aestiam(i)

Aestiam (ex-Foncia Pierre Gestion) gère 5 SCPI représentant une capitalisation de près de 1,2 milliard d’euros. Ces SCPI sont détenues par près de 19 000 associés, avec près de 500 actifs immobiliers sous gestion (bureaux, commerces, hôtels) de près de 450 000 m². Aestiam intègre l’ensemble des métiers liés à la gestion immobilière (Asset Management et Property Management). Au total l’équipe est composée de 28 professionnels expérimentés.

A propos de BlackFin Capital Partners(i)

BlackFin Capital Partners est un fonds sectoriel dédié aux services financiers en Europe. Ces métiers incluent notamment la gestion d’actifs, l’intermédiation sur les marchés financiers, la distribution et le courtage de produits d’assurance ou bancaires, l’administration de fonds, les paiements, l’externalisation et la gestion pour compte de tiers et, plus généralement, toute technologie liée à l’industrie financière. BlackFin intervient en tant qu’investisseur actif et influent, en apportant son soutien à des équipes de management performantes, en vue de permettre à leurs sociétés de franchir des étapes importantes de développement. BlackFin gère trois fonds de capital-développement et un fonds Fintech pour un montant total de plus de 1,7 milliard d’euros.

 (i) Information extraite d’un document officiel de la société

Les SCPI toujours actives pendant la crise

La crise du coronavirus et le confinement ont très fortement réduit les transactions immobilières. Mais le marché n’est pas totalement gelé. Preuve en est : certaines SCPI ont finalisé des opérations initiées avant la crise. Et continuent de mener des négociations. Revue de détails.     

Il s’agit, pour l’essentiel, d’opération initiées avant la période de confinement. Mais pas que… Les SCPI, qui disposent pour la plupart de liquidités importantes – et continuent à collecter -, poursuivent les acquisitions et cessions d’actifs en cours. Plusieurs transactions ont été finalisées au cours des dernières semaines. D’autres sont à venir. Etat des lieux, par société de gestion.

Advenis REIM

Le gestionnaire des SCPI Eurovalys et Elyalis annonçait début mars l’acquisition d’un immeuble de bureaux à Gaimersheim, en Bavière. Prix de la transaction : environ 25 M€ hors droits. Quelques jours auparavant, la toute jeune SCPI Elyalis procédait à son premier investissement à Madrid. Pour 15,5 M€.

Amundi Immobilier

La structure dédiée à l’immobilier du groupe Amundi avait réalisé 3,8 Md€ d’acquisitions en 2019. Pour le compte de ses SCPI et OPCI grand public, mais aussi pour l’ensemble de ses fonds sous gestion. Elle vient de procéder à plusieurs nouvelles opérations. En avril 2020, elle a notamment annoncé l’acquisition de son premier actif de bureaux à Barcelone (8 330 m²) et à Varsovie (11 529 m²). Ainsi qu’une plateforme logistique (occupée par Zalando) en Allemagne.

Atream

La société de gestion spécialisée sur le secteur du tourisme et de l’hôtellerie a annoncé en mars deux nouvelles acquisitions en Allemagne. Il s’agit des murs de l’hôtel et des infrastructures récréatives du Center Parcs Nordseeküste, pour un montant de 11,8 M€. Et des murs de l’hôtel B&B Stuttgart Airport, pour un montant de 10,6 M€. Ces deux opérations ont été réalisées pour le compte de la SCPI Atream Hôtels.

BNP Paribas REIM

La division immobilière de BNP Paribas a annoncé le 17 avril l’acquisition d’un immeuble de bureaux neuf d’une surface totale de 25 000 m². Livré fin 2019, cet actif se situe dans le nouveau quartier des Docks de Saint-Ouen. Il accueille le siège de la Région Île-de-France. L’opération a été réalisée pour le compte de la SCPI Accimmo Pierre. Le montant de transaction dépasserait les 200 M€

Corum

Le gestionnaire des SCPI à succès Corum Origin et Corum XL a annoncé, le 25 mars, la première acquisition de sa nouvelle SCPI Eurion. Cette dernière s’est portée acquéreur des murs d’un supermarché situé près de Cork, en Irlande. Prix d’acquisition : 6,1 M€. Rendement estimé à l’acquisition : 7,44% acte en main.

Foncia Pierre Gestion

La société de gestion récemment passée sous la coupe de BlackFin Capital Partners a finalisé fin février son 1er investissement en Belgique. L’opération a été réalisée pour le compte de 3 de ses SCPI : Foncia Cap’Hebergimmo, à hauteur de 51% ; Foncia Pierre Rendement pour 30% ; et Placement Pierre, pour 19%. Le montant total de la transaction est supérieur à 57 M€.

Groupama Gan Reim

Le gestionnaire des SCPI Affinités Pierre et de l’OPCI Groupama Gan Pierre 1 poursuit visiblement l’optimisation de ses patrimoines. Il annonçait notamment le 14 avril dernier la cession d’une boutique située au centre-ville de Cannes. L’opération génère une plus-value de 34% pour l’OPCI Groupama Gan Pierre 1. Quelques jours plus tôt, il communiquait sur l’acquisition d’un commerce à Paris. Pour le compte cette fois d’un OPPCI (Groupama Gan Retail France).

La Française REM

La société de gestion dirigée par Marc Bertrand a finalisé en avril l’acquisition d’un immeuble de bureaux dans le 17e arrondissement parisien. Il s’agit d’un ensemble de plus de 10 000 m², siège social du groupe Rexel. Le prix de la transaction serait supérieur à 100 M€. L’opération a été menée pour le compte des SCPI Epargne Foncière (40 %), Eurofoncière 2 (10 %), LF Grand Paris Patrimoine (40 %) et Multimmobilier 2 (10 %). La SCPI LF Europimmo vient pour sa part d’annoncer (le 17 avril) l’acquisition d’un premier actif au Royaume-Uni. Il s’agit d’un immeuble mixte situé Bartholomew Close, à Londres. Le prix net vendeur est de M£. Et le taux de rendement initial ressort à 3,9 %.

Norma Capital

La société de gestion de la SCPI Vendôme Régions a fortement investi au cours du 1er trimestre. Elle a en effet acquis durant cette période 6 nouveaux actifs, pour un total de 22 M€. Il s’agit majoritairement d’immeubles de bureaux, situés en province. Les acquisitions comprennent également un immeuble de commerces situé à Montlhéry (91). Et une boutique située rue de Clichy, dans le 9e arrondissement parisien.

Novaxia

La SCPI Neo, gérée par Novaxia, a procédé à sa 5e acquisition. Il s’agit d’un « data center » situé à Nanterre, d’une surface de 3 256 m². Il est actuellement loué à Interxion, une entreprise spécialisée dans la location d’espaces de data center, pour un bail résiduel de 4,6 ans. Selon Novaxia, le rendement acte en main de cette opération est de 6,68 %

Perial AM

Perial AM a réalisé coup sur coup trois acquisitions pour ses SCPI PFO2 et PFO. Et en mars, cette dernière se portait acquéreur d’un immeuble de bureaux à Amsterdam. Pour environ 24 M€. En février, PFO2 devenait quant à elle propriétaire d’un immeuble de bureaux neufs situé dans la périphérie de Rennes. Pour environ 35,9 M€. Elle vient d’annoncer, le 20 avril, une nouvelle opération, aux Pays-Bas cette fois. Il s’agit de l’immeuble Deloitte Building situé à Utrecht. L’actif comprend 7 127 m² de bureaux et 154 emplacements de parking. Prix de l’opération : 28,8 M€. Il s’agit de la 9e acquisition aux Pays-Bas de PFO2.

Primonial REIM

Primonial REIM a finalisé le 12 mars dernier l’acquisition de l’immeuble de bureaux « Le Valmy », situé à Montreuil (93). L’opération a été réalisée pour le compte de sa SCPI Primopierre. Et cet actif de 29 000 m² a été acquis auprès de la foncière Gecina. La transaction se serait faite sur la base d’un prix supérieur à 200 M€. Primonial REIM poursuit activement la recherche de nouveaux actifs. Y compris dans le secteur de l’hôtellerie. Il vient en effet de finaliser un partenariat avec B&B Hotels, un opérateur hôtelier français. En s’engageant à investir 50 M€ par an dans cette classe d’actifs au cours des 15 prochaines années.

Sofidy

Sofidy a finalisé le 11 mars une nouvelle acquisition : l’immeuble « Le Georges V », situé dans la ville de Montpellier. Cet actif, d’une surface de 2 597 m², a été acquis pour le compte de l’OPCI Sofidy Pierre Europe. Prix de l’opération : 5,9 M€

Swisslife AM

Swiss Life Asset Managers France a concrétisé début mars l’acquisition du portefeuille  « Margaux » comprenant quatre hôtels espagnols. L’opération a été réalisée pour le compte de l’OPCI SwissLife Dynapierre. Ce dernier s’est également engagé à acquérir un immeuble majoritairement de bureaux situé dans le « QCA » parisien.

Frédéric Tixier


Lire aussi

Coronavirus : surprise, crise et châtiment

Coronavirus, une crise économique pas du tout comme les autres

Danielle François-Brazier

Danielle FRANÇOIS-BRAZIER
Foncia Pierre Gestion

Cette SCPI de bureaux gérée par Foncia Pierre Gestion a procédé à la variabilisation de son capital en décembre dernier. Le marché de ses parts, suspendu depuis lors, s’ouvrira de nouveau le 5 mars prochain. Avec un prix de souscription (350 €) en légère hausse (+1,45%).

Nouveau départ pour Placement Pierre… Les associés de cette SCPI majoritairement investie en bureaux franciliens ont approuvé le 19 décembre dernier, à une très large majorité (94%), son changement de statut capitalistique. Le marché des parts a été suspendu depuis lors. Il s’ouvrira de nouveau le 5 mars prochain, avec des ambitions de développement renouvelées pour la SCPI.

De nouveau à capital variable

Placement Pierre, lancée en 1986, a connu une histoire mouvementée. Initialement constituée sous la forme d’une SCPI à capital fixe – sous le nom de Placement Pierre Select 1 -, elle s’était transformée en SCPI à capital variable en 1994. À la suite de l’absorption d’une autre SCPI elle redevient, en 2003, SCPI à capital fixe. Un statut qu’elle conserve lorsqu’elle absorbe de nouveau d’autres SCPI – Finipierre et Rocher Pierre 1, en 2015 – et change de dénomination pour devenir Placement Pierre. La décision prise par les associés le 19 décembre dernier de la transformer de nouveau en SCPI à capital variable marque donc un nouveau départ pour cette SCPI dont la collecte ne sera plus dépendante d’augmentations de capital successives.

Hausse du prix de souscription

La dernière opération, qui s’était achevée en octobre dernier, avait permis de recueillir 18 M€ de nouveaux encours, sur la base d’un prix de la part fixé à 345 €, soit à 98,5% de la valeur de reconstitution au 31 décembre 2017 (350,29 €). La réouverture du marché des parts, qui interviendra donc le 5 mars, se fera sur la base d’un prix de souscription en hausse de 1,45%, à 350 €, un niveau quasiment identique à la valeur de reconstitution. Il est à noter que la SCPI, également lors de l’AGE du 19 décembre, a procédé à une réduction de son capital social maximal (fixé à 185 M€) et décidé d’une extension de son objet social l’autorisant plus précisément à procéder à des travaux sur les actifs détenus ou à détenir des « droits réels ».

Rentabilité maintenue

Placement Pierre affiche des résultats financiers de meilleure tenue qu’en 2017. Son résultat net 2018 par part progresse de 1,87% (à 16,34€, vs 16,04€ en 2017), lui permettant de distribuer le même niveau de dividende (16,20€ par part) qu’au cours de l’exercice précédent, tout en dotant le report à nouveau. Une hausse qui s’explique notamment par une nette amélioration du taux d’occupation financier en 2018 qui s’est établi en moyenne à 88,64% l’an dernier, contre 87,05% en 2017. Fin 2018, il dépassait sa moyenne annuelle, à 89,96%, avec un taux de vacance toutefois encore élevé (9,83%), en dépit d’une forte activité de relocation et d’une stratégie d’arbitrage qui a conduit la SCPI à céder pour 4 M€ d’actifs l’an dernier, sans procéder à aucun nouvel investissement.

“Pipe” d’investissements sur 2019

Normal, quand on sait que Placement Pierre a anticipé, comme à son habitude, sa collecte à venir, et se trouvait, fin 2017, en situation de sur-investissement net, avec un volume d’acquisitions de 95 M€ sur l’année (financées pour partie par la collecte -37 M€- et le recours à l’emprunt -25 M€ sur un encours autorisé de 40 M€-). La SCPI débute d’ailleurs l’année 2019 avec un “pipe” prévisionnel d’opérations d’environ 40 M€, dont une acquisitions en VEFA qui devrait se finaliser fin 2019. Placement Pierre, avec un taux de distribution (DVM) de 4,73% (vs 4,76% en 2017), reste parmi les meilleures de sa catégorie (catégorie « bureaux », dont le DVM moyen s’affiche à 4,18%), et présente l’un des meilleurs taux de rendement interne (TRI) à 5 ans du marché (avec 6,96%, 7position sur 67 SCPI de plus de 5 ans).

Frédéric Tixier


A propos de Foncia Pierre Gestion(i)

Depuis près de 30 ans, Foncia groupe a déployé par le biais de sa filiale Foncia Pierre Gestion, une expertise reconnue dans le domaine de la gestion des SCPI et en particulier des SCPI de rendement. En tant que société de gestion de portefeuille, elle est placée sous le contrôle de l’AMF (autorité des marchés financiers). Foncia Pierre Gestion gère 5 SCPI représentant une capitalisation de plus de 1,07 milliards d’euros. Ces SCPI sont détenues par plus de 17 500 associés, avec près de 500 actifs immobiliers sous gestion (bureaux et commerces) de plus de 430 000 m². Conformément aux exigences légales, des experts indépendants évaluent chaque année le patrimoine de nos SCPI. Au 31 décembre 2017, la valeur d’expertise de l’ensemble du patrimoine géré par Foncia Pierre Gestion s’élève à plus de 980 millions d’euros hors droits. Foncia Pierre Gestion intègre l’ensemble des métiers liés à la gestion immobilière (Asset et Property Management). Par sa diversité, le patrimoine géré est représentatif de l’ensemble des secteurs de l’investissement immobilier. 

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

Pas de trêve estivale pour les SCPI… Même si le rythme des acquisitions s’est quelque peu relâché au cours des deux derniers mois, la vie sociale des véhicules de la pierre-papier s’est quant à elle poursuivie sans interruption pendant l’été.

Outre Fructipierre, Cristal Rente, Foncia Cap’Hébergimmo, Atout Pierre Diversification et, plus récemment, Allianz Pierre, plusieurs SCPI « entreprise » ont procédé, elles aussi, à des augmentations de capital et/ou à la revalorisation de leur prix de souscription durant les mois de juillet et d’août.

Plusieurs augmentations de capital en cours pour les SCPI d’entreprises

C’est le cas notamment pour Unidelta, une SCPIà capital fixe créée en 1990 par 5 caisses régionales du Crédit Agricole (et gérée par Deltaloger). Celle-ci procède depuis le 9 juillet dernier à sa 17augmentation de capital (date de clôture : 14 décembre 2018). En émettant 20 000 parts nouvelles au prix de 1 330 €, la SCPI espère collecter 26,6 M€ de nouvelles souscriptions. Le prix d’émission est revalorisé de 6,40% par rapport à la dernière augmentation de capital, réalisée en juillet 2015. Augmentation de capital et hausse du prix de souscription également pour Affinités Pierre, chez Groupama Gan REIM. La SCPI « diversifiés » est en phase d’augmentation de capital depuis le 3 août dernier (date de clôture : 20 juin 2020). La société espère recueillir près de 67 M€, en émettant 270 000 parts au prix de 247 € (soit une revalorisation du prix de souscription de 2,07% par rapport à la dernière augmentation de capital, en juin 2017). Placement Pierre, chez Foncia Pierre Gestion, à peine clôturée sa deuxième augmentation de capital, en a ouvert une troisième le 13 août dernier. La SCPI de bureaux émet 21 000 parts nouvelles au prix de 345 €, constatant une revalorisation de 1,47% par rapport à la dernière opération. L’opération, qui devrait lui permettre de récolter un peu plus de 7,2 M€ de capitaux additionnels, doit s’achever en décembre 2018.

Et pour certaines SCPI fiscales

Côté SCPI « fiscales », l’été a également été actif. Plusieurs d’entre elles ont procédé à des opérations financières. C’est le cas notamment pour deux SCPI d’Urban Premium, Urban Vitalim 2 et Urban Prestigimmo 4. Urban Vitalim 2, une SCPI Pinel, est en phase d’augmentation de capital depuis le 17 juillet (jusqu’au 31 décembre 2018). Elle émet 61 057 parts nouvelles au prix de souscription (inchangé) de 500 €. Urban Prestigimmo4, nouveau millésime des SCPI Malrauxde la société de gestion, émet quant à elle 69 231 parts nouvelles au prix (inchangé) d’également 500 € depuis le 7 août (jusqu’au 31 décembre 2019). Notons par ailleurs la dissolution anticipée de la SCPI Logipierre 1, chez Fiducial Gérance, dont la disparition avait été actée par le conseil de surveillance en début d’année.

Frédéric Tixier

La SCPI de bureaux gérée par Foncia Pierre Gestion prolonge le délai de l’augmentation de capital, entamée en décembre 2016, jusqu’au 30 juin 2018. Placement Pierre, qui a généré un taux de distribution de 5,16% l’an dernier, espère collecter encore une quinzaine de millions d’euros supplémentaires.

Pour une fois, Placement Pierre est en dessous de ses objectifs… La SCPI à capital fixe, née de la fusion en juin 2015 de Placement Pierre Select 1, Fininpierre et Rocher Pierre 1, avait entamé, en décembre 2016, sa seconde augmentation de capital, dans la foulée du succès de la précédente.

Plus de 30 M€ collectés – Cette opération, lancée le 23 décembre dernier, visait une collecte maximale de 51 M€. D’un montant nominal de 22,95 M€, elle devait porter le capital social de la SCPI à plus de 150 M€ par l’émission de 150 000 parts nouvelles, assortie d’une prime d’émission fixée à 187 € par part, soit un prix d’émission de 340 € (+7,94% de revalorisation par rapport au prix précédent). Au 30 septembre dernier, Placement Pierre n’avait toutefois recueilli qu’environ 34 M€ de souscriptions nouvelles, soit une quinzaine de millions en deçà de l’objectif. D’où la décision prise par la société de gestion de prolonger la période de l’augmentation de capital, dont la clôture était initialement fixée au 22 décembre 2017, jusqu’au 30 juin 2018. Si le quota n’a donc pas été rempli, la SCPI signe néanmoins une collecte fort honorable, supérieure à celle de sa précédente augmentation de capital (environ 31,5 M€), bouclée en octobre 2016.

Plus de 63 M€ investis à fin septembre – Placement Pierre, dont la capitalisation dépasse désormais les 300 M€ (318 M€ au 30 septembre), n’a pas réduit pour autant son programme d’investissements. Au 30 septembre dernier, le bulletin trimestriel annonçait « plusieurs investissements pour un montant global de 63 M€ ‘’acte en main’’ » depuis le début de l’année. Et un « pipeline » d’acquisitions en cours de signature de plus de 31 M€… Parmi les principales opérations de l’année, un immeuble de bureaux situé à Antony (92), acquis en janvier dernier pour un montant global de 22 M€, et 2 autres immeubles à proximité immédiate de Toulouse, pour un total de 21 M€.

Maintien des dividendes en absolu – Placement Pierre, qui avait distribué un dividende global de 16,29 € par part en 2016 (soit un taux de rendement sur valeur de marché de 5,16%) a déjà procédé au versement de 3 acomptes au titre de 2017, de 4,05 € chacun. A supposer que le dernier acompte soit d’un montant identique, le niveau absolu du dividende 2017 devrait donc avoisiner celui de 2016. Mais, compte tenu de la progression du prix acquéreur moyen, qui devrait se trouver selon toute probabilité au niveau du prix de souscription (340 €, soit 7,6% de plus que le prix acquéreur moyen 2016), le taux de rendement 2017 devrait a priori s’afficher sous le seuil des 5%. Rappelons que Foncia Pierre Gestion est connue pour la régularité et l’homogénéité de ses performances, régulièrement distinguées aux Assises de la Pierre Papier et de l’investissement immobilier. Elle fait aussi partie des rares sociétés de gestion à calculer le rendement moyen de sa gamme. En avril dernier, ce taux de rendement interne ressortait à 10,46% par an sur la période 2006/2016 . Sur la même durée, le TRI de Placement Pierre s’établissait à 9,15%.

Frédéric Tixier

A propos de Foncia Pierre Gestion(i)
Depuis près de 30 ans, Foncia groupe a déployé par le biais de sa filiale Foncia Pierre Gestion une expertise reconnue dans le domaine de la gestion des SCPI et en particulier des SCPI de rendement. En tant que société de gestion de portefeuille, elle est placée sous le contrôle de l’AMF (Autorité des Marchés Financiers). Foncia Pierre Gestion gère 5 SCPI représentant une capitalisation de près de 950 M€. Ces SCPI sont détenues par plus de 16 500 associés, avec plus de 450 actifs immobiliers sous gestion (bureaux et commerces) de près de 400 000 m². Au 31 décembre 2016, la valeur d’expertise de l’ensemble du patrimoine géré par Foncia Pierre Gestion s’élève à près de 800 M€ hors droits.
(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

La SCPI de bureaux gérée par Foncia Pierre Gestion va émettre 150 000 nouvelles parts à compter du 23 décembre 2016. Le prix de souscription est fixé à 340 €, soit une hausse de 7,94%. La société espère collecter en 2017 plus de 50 M€ de nouveaux capitaux.

Une augmentation de capital chasse l’autre… Placement Pierre, née de la fusion en juin 2015 des SCPI Placement Pierre Select 1, Fininpierre et Rocher Pierre 1, vient à peine de clôturer l’ouverture de son capital entamée en décembre 2015, mais prépare déjà la suivante.

Une collecte de plus de 30 M€ en 2016 – La précédente opération, qui a été clôturée par anticipation le 18 octobre dernier, est selon Danielle François-Brazier, Directeur Général de Foncia Pierre Gestion, « un franc succès », tout comme celle d’une autre SCPI du groupe, Foncia Pierre Rendement, clôturée en décembre. Au 30 septembre dernier, l’opération Placement Pierre était déjà « souscrite à hauteur de 92% », explique-t-elle dans le dernier bulletin trimestriel de la SCPI. Placement Pierre aura donc recueilli 31,5 M€ de souscriptions nouvelles, dans l’hypothèse où l’intégralité des 100 000 parts émises ont été souscrites. Des sommes qui, rappelle Danielle François-Brazier, ont permis à la SCPI de réaliser des « investissements immobiliers de qualité », pour « un montant total d’investissement de près de 34 M€ hors droits ». Au 3e trimestre, Placement Pierre s’est notamment portée acquéreur, en indivision avec les SCPI Pierrevenus et Foncia Pierre Rendement, du Château Saint-Just, à proximité de Paris (prix d’acquisition de 1,67 M€), et d’un compromis sur un actif de bureaux à Anthony (8,8 M€).

Prix de souscription en hausse de 4,76% – La nouvelle augmentation de capital, qui débute le 23 décembre, est d’un montant nominal de 22,95 M€, et vise à porter le capital social de la SCPI à plus de 150 M€[1] par l’émission de 150 000 parts nouvelles. La prime d’émission est fixée à 187 € (contre 162 € en 2015), le prix d’émission se situant donc à 340 €, versus 315 € en 2015, soit une revalorisation de 7,94% du prix d’émission. La SCPI table donc sur une collecte maximale de 51 M€. Elle prévoit, classiquement, que « si à la date de clôture prévue, le montant n’est pas intégralement souscrit, cette dernière sera limitée au montant des souscriptions reçues, sous réserve que celui-ci représente au moins 75 % de l’augmentation de capital ».

Pas de rendement prévisionnel – La société de gestion ne donne pas d’estimation du dividende qui sera versé au 4e trimestre, traditionnellement plus élevé que les trois premiers acomptes. Ceux-ci étaient de 4,05 € par part, soit 12,45 € de versement sur les 9 premiers mois de l’année. En 2015, la SCPI avait distribué un revenu total de 16,29 € par part (16,11 € en 2014), soit un taux de distribution sur valeur de marché (DVM) exceptionnel de 5,68%.

Foncia Pierre Gestion est connue pour la régularité et l’homogénéité de ses performances. Elle fait partie des rares sociétés de gestion à calculer le rendement moyen de sa gamme. En avril dernier, ce taux de rendement interne ressortait à 11,03% par an sur la période 2005-2015.

A propos de Foncia Pierre Gestion(i)
Depuis plus de 25 ans, Foncia groupe a déployé par le biais de sa filiale Foncia Pierre Gestion une expertise reconnue dans le domaine de la gestion des SCPI et en particulier des SCPI de rendement. En tant que société de gestion de portefeuille, elle est placée sous le contrôle de l’AMF (Autorité des Marchés Financiers). Foncia Pierre Gestion gère 5 SCPI représentant une capitalisation de plus de 819 M€. Ces SCPI sont détenues par plus de 15 000 associés, avec plus de 460 actifs immobiliers sous gestion (bureaux et commerces) de près de 350 000 m². Au 31 décembre 2015, la valeur d’expertise de l’ensemble du patrimoine géré par Foncia Pierre Gestion s’élève à plus de 708 M€.
(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société.

[1] 150 675 777 €