Articles

Foncia Pierre Gestion devient Aestiam

Nouvelle étape dans la transformation de Foncia Pierre Gestion. Le gestionnaire d’actifs immobiliers aux plus de 30 ans d’expérience, désormais détenu par BlackFin Capital Partners, change de nom à compter du 8 juin prochain. Certaines de ses SCPI sont également renommées.

C’est la troisième étape du repositionnement de Foncia Pierre Gestion. L’ex-filiale du groupe Foncia, passée dans le giron du fonds BlackFin Capital Partners en début d’année, s’est d’abord dotée d’une nouvelle direction générale. Elle va prochainement changer de nom.

Un nouveau dirigeant à compter du 1er juillet

La société de gestion a annoncé en avril dernier la nomination d’Alexandre Claudet au poste de directeur général délégué. Ce dernier, qui a participé au redéploiement de la société Voisin aux côtés de Jean-Christophe Antoine, devrait prendre la direction générale et la présidence de Foncia Pierre Gestion à compter du 1er juillet prochain. Il remplacera donc Danièle François-Brazier, précédemment à la tête de cette société qu’elle a fortement contribué à développer. Une nouvelle équipe est de fait en train de se constituer. Le 12 mai, c’est Bruno Pauly qui rejoignait la structure, en qualité de directeur du développement. Il était auparavant directeur Vie Gestion Privée au sein du groupe Pasteur Mutualité (GPM).

Aestiam, symbole de la ville et de son immobilier

Pour accélérer sa croissance, la société va également changer de nom. Dès le 8 juin prochain, Foncia Pierre Gestion deviendra Aestiam (prononcez « Estiam »). Cette nouvelle dénomination, « plus dynamique et universelle », fait référence à une divinité grecque, Hestia. Cette déesse de la cité et du foyer symbolise donc la ville et son immobilier. Elle évoque également, précise la société de gestion, « le thème de l’estime ». En référence, donc, aux valeurs de confiance et de respect partagé revendiquées par Aestiam. Ainsi que la « valeur des actifs ». En référence cette fois à la qualité et aux soins apportés aux biens détenus par la société de gestion.

Nouveau site, nouveaux services, nouvelle stratégie de distribution

Ces derniers mois ont utilement été mis à profit par la future Aestiam. Pour accompagner son changement de nom, celle-ci mettra en ligne le 8 juin prochain un nouveau site internet. « Plus ergonomique, plus moderne », précise Alexandre Claudet. Les associés disposeront également prochainement d’un espace dédié, doté de nouveaux services. Une transformation digitale destinée à accompagner une nouvelle stratégie de distribution. Davantage tournée, sans doute, vers les réseaux de conseillers. Aestiam, qui peut dorénavant s’appuyer sur les moyens financiers mis à disposition par son actionnaire majoritaire -et ses réseaux au sein de l’univers financier-, compte en effet s’imposer comme « un acteur de référence sur le marché des SCPI ».

Devenir un acteur de référence sur le marché des SCPI

Fin 2019, la société de gestion affichait une capitalisation en SCPI de 1,18 Md€. Ce qui la situait à la 15e place du classement, juste derrière… Atland Voisin. Cette dernière, à la différence de l’ex-Foncia Pierre Gestion, connaît une explosion de ses encours depuis sa reprise par le groupe Atland. Rien que l’an dernier, sa capitalisation a bondi de 64% (1,3 Md€ fin 2019). Contre 3% seulement pour celle de la future Aestiam. Celle-ci dispose donc d’une marge de croissance importante. Outre ses nouveaux outils de développement, elle peut s’appuyer sur la performance historique de ses SCPI. L’an dernier, ces dernières ont affiché des rendements compris entre 4,59% et 4,92%. Tous supérieurs à la moyenne du marché (4,4%). Elles figurent toujours en outre parmi les meilleures contributrices en termes de performances sur longue période.

Des SCPI siglées Aestiam

Sur les 5 SCPI actuellement sous gestion, 3 vont également prochainement changer de nom. Leurs assemblées générales mixtes se tiendront entre le 8 et 17 juin prochain. Foncia Pierre Rendement, la plus imposante par la taille, deviendra -sous réserve de l’approbation des associés-, Aestiam Pierre Rendement. Foncia Cap’Hebergimmo, dédiée au secteur des résidences hôtelières, sera rebaptisée Aestiam Cap’Hebergimmo. Placement Pierre, la SCPI bureaux, sera désormais siglée du nom de la société de gestion. Et s’appellera donc Aestiam Placement Pierre. Pierrevenus et Le Patrimoine Foncier (l’une des plus anciennes SCPI du marché) ne sont pas embarquées dans cette refonte nominative. Faut-il y voir le signe d’une prochaine rationalisation de la gamme ? A suivre.


Frédéric Tixier


Lire aussi

Foncia Pierre Gestion change d’actionnaire

SCPI, OPCI : l’année 2020 avait si bien démarré


A propos d’Aestiam(i)

Aestiam (ex-Foncia Pierre Gestion) gère 5 SCPI représentant une capitalisation de près de 1,2 milliard d’euros. Ces SCPI sont détenues par près de 19 000 associés, avec près de 500 actifs immobiliers sous gestion (bureaux, commerces, hôtels) de près de 450 000 m². Aestiam intègre l’ensemble des métiers liés à la gestion immobilière (Asset Management et Property Management). Au total l’équipe est composée de 28 professionnels expérimentés.

A propos de BlackFin Capital Partners(i)

BlackFin Capital Partners est un fonds sectoriel dédié aux services financiers en Europe. Ces métiers incluent notamment la gestion d’actifs, l’intermédiation sur les marchés financiers, la distribution et le courtage de produits d’assurance ou bancaires, l’administration de fonds, les paiements, l’externalisation et la gestion pour compte de tiers et, plus généralement, toute technologie liée à l’industrie financière. BlackFin intervient en tant qu’investisseur actif et influent, en apportant son soutien à des équipes de management performantes, en vue de permettre à leurs sociétés de franchir des étapes importantes de développement. BlackFin gère trois fonds de capital-développement et un fonds Fintech pour un montant total de plus de 1,7 milliard d’euros.

 (i) Information extraite d’un document officiel de la société

SCPI : des prix de souscription à la hausse

Depuis le 1er juin, près d’une dizaine de SCPI ont revalorisé – à la hausse – leur prix de souscription. Les progressions s’échelonnent entre +0,4% et +4%. PFO fut la 1ère à ouvrir le bal.

Après deux autres des SCPI gérées par Perial, PFO2 en avril, et PF Grand Paris en mai, la SCPI historique de la société de gestion dirigée par Eric Cosserat procédait à l’augmentation du prix de ses parts, passé de 946 € à 966 € (voir « Perial : +2,11% pour la SCPI PFO »

Juin : revalorisation des parts de PFO, Immo Placement, Cœur de Ville, Cœur de Région

Quelques semaines plus tard, c’était au tour d’Immo Placement, la SCPI à capital fixe gérée par Voisin, d’entrer en augmentation de capital et de faire passer son prix de souscription à 870 € (voir « Immo Placement : +2,35% »). Fin juin enfin, ce sont les deux SCPI de Sogenial qui revalorisaient le prix de leurs parts. Cœur de Ville, le véhicule « historique » de la société de gestion, procédait en effet à une nouvelle revalorisation, seulement six mois après la précédente (+1,5% de revalorisation le 31 décembre 2018). Cette nouvelle augmentation, qui porte le prix de la part à 206 € (vs 203 € précédemment), est du même ordre de grandeur (+1,48%). Cœur de Régions, l’autre SCPI de Sogenial, pourtant lancée en décembre dernier (voir « Double cœur chez Sogenial »), annonçait elle aussi une revalorisation du prix de ses parts, forcément plus modeste (de 620 € à 622,50 €, soit une hausse de 0,40%).

Juillet : revalorisation des parts de Kyaneos Pierre, Pierrevenus, Vendôme Régions, Eurovalys, Elysées Pierre

En juillet, c’est Kyaneos Pierre, la SCPI sociétale dédiée au logement distinguée par les Grands Prix « Technologie & Innovation Immobilière » édition 2019, et Pierrevenus, chez Foncia Pierre Gestion, qui procédaient aux premières annonces mensuelles. Le prix de souscription de Kyaneos Pierre, revalorisé pour la 1ère fois à peine un an après la création de la SCPI, progresse néanmoins significativement, de 4% (voir « Kyaneos Pierre augmente son prix de souscription »). Celui de Pierrevenus, plus modestement, s’apprécie en moyenne de 1,9%, contre +3,2% en 2018 et +0,8% en 2017. Rappelons que Pierrevenus fait l’objet d’une « double cotation », en raison d’une stratégie de distribution différenciée : selon la cible, son prix de souscription est passé à 281,14 € ou à 263 € (voir « Pierrevenus : +1,9% »). Enfin, quelques jours avant les annonces de revalorisation de la valeurs des parts d’Eurovalys, chez Advenis REIM (voir « SCPI Eurovalys : +1,5% »), et la suspension du marché des parts d’Elysées Pierre, chez HSBC REIM (voir « Elysées Pierre s’apprête à revaloriser son prix de souscription »), c’est Vendôme Régions, chez Norma Capital, qui procédait à l’augmentation de son prix de souscription. La SCPI active en régions, qui a récemment réalisé plusieurs acquisitions (voir « Vendôme Régions investit en bureaux lillois »), a en effet porté le prix de ses parts le 11 juillet dernier de 640 € à 655 €, soit une progression de 2,34%.

Frédéric Tixier

Pierrevenus : +1,9%

Comme chaque année, la SCPI diversifiée gérée par Foncia Pierre Gestion va procéder à la revalorisation de son prix de souscription. Celui-ci passera, à compter du 1er juillet 2019, à 281,14 € pour les souscriptions inférieures à 250 000 €, et à 263 € pour les souscriptions d’un montant supérieur. Soit une progression d’environ 1,9% de la valeur des parts.

Petite progression, cette année, du prix de souscription de Pierrevenus… Les parts de cette SCPI diversifiée à capital variable créée en 1988, aujourd’hui gérée par Foncia Pierre Gestion, sont de fait habituellement revalorisées au début de l’été.

Revalorisation de 1,9% du prix de souscription

L’an dernier, elles avaient progressé de 3,2%. Et de 0,8% en 2017. La revalorisation 2019, a mi-chemin entre ces deux références, s’inscrit à 1,9%. Elle s’explique et se justifie par une hausse de moindre ampleur que l’an dernier de la valeur d’expertise et de la valeur de reconstitution de la SCPI. Cette dernière s’établit, pour les souscriptions inférieures à 250 000 €, à 283,77€ par part fin 2108 (contre 280,33€ fin 2017) et, pour les souscriptions supérieures à 250 000 €, à 264,71 € par part (contre 261,50 € fin 2017), soit une progression de 1,23% pour l’ensemble des souscripteurs.

« Double cotation » pour Pierrevenus

Rappelons que cette « double cotation » de Pierrevenus s’explique par une stratégie de distribution différenciée selon le niveau des souscriptions. Majoritairement distribuée via des contrats d’assurance-vie (ceux d’Aviva, pour l’essentiel), la SCPI perçoit en effet une commission de souscription décomposée en deux parties : une commission destinée à couvrir les frais de recherche, d’étude et de réalisation des investissements de 3 % HT + TVA, prélevée sur la prime d’émission, qui s’applique à tous les souscripteurs ; et une commission de 6 % HT + TVA (soit actuellement 7,20 % TTC), en supplément du prix de souscription, mais uniquement prélevée sur les souscriptions d’un montant inférieur à 250 000 €. A noter que ce palier de souscription, qui était auparavant de 100 000 €, a été relevé en mai 2018.

Prix de souscription proche de la valeur de réalisation

Les nouveaux prix de souscription, de respectivement 281,14 € pour les souscriptions inférieures à 250 000 €, et de 263 € pour les souscriptions d’un montant supérieur à 250 000 €, s’établissent à 99,35% de leur valeur de reconstitution 2018 respective, contre 97,5% sur la base des anciens prix de souscriptions. Foncia Pierre Gestion, qui auparavant préférait se positionner dans le bas de la fourchette autorisée, afin de faire bénéficier les nouveaux souscripteurs d’une décote sur le prix des parts, confirme donc sa nouvelle stratégie visant davantage à aligner au mieux le prix de souscription sur la valeur de reconstitution.

Pierrevenus : progression du taux de rendement

Pierrevenus a encore amélioré ses ratios de gestion. Sur l’exercice écoulé, la SCPI a fait progresser son taux d’occupation financier moyen (91,70%, contre 90,06% en 2017), terminant même l’année avec un TOF supérieur à 94%, un niveau confirmé sur le 1er trimestre 2019 (94,5%). Pierrevenus a investi près de 20 M€ en 2018 – grâce à une collecte de 7 M€ et à l’utilisation d’une ligne de crédit -, et s’est encore portée acquéreur de deux nouveaux actifs au 1er trimestre, pour 9 M€, et assortis de baux fermes de longue durée. Cette performance locative a permis à la SCPI d’augmenter, en 2018, le niveau du dividende servi à ses actionnaires. Le taux de rendement, à 4,88%, est en hausse par rapport à 2017 (4,65%).

Frédéric Tixier


A propos de Foncia Pierre Gestion(i)

Depuis près de 30 ans, Foncia groupe a déployé par le biais de sa filiale Foncia Pierre Gestion, une expertise reconnue dans le domaine de la gestion des SCPI et en particulier des SCPI de rendement. En tant que société de gestion de portefeuille, elle est placée sous le contrôle de l’AMF (Autorité des marchés financiers). Foncia Pierre Gestion gère 5 SCPI représentant une capitalisation de plus de 1,146 Md€. Ces SCPI sont détenues par près de 18 500 associés, avec près de 500 actifs immobiliers sous gestion (bureaux et commerces) de plus de 430 000 m². Conformément aux exigences légales, des experts indépendants évaluent chaque année le patrimoine de nos SCPI. Au 31 décembre 2018, la valeur d’expertise de l’ensemble du patrimoine géré par Foncia Pierre Gestion s’élève à plus de 1,041 Md€ hors droits. Foncia Pierre Gestion intègre l’ensemble des métiers liés à la gestion immobilière (Asset et Property Management). Par sa diversité, le patrimoine géré est représentatif de l’ensemble des secteurs de l’investissement immobilier.

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

Comme chaque année, la SCPI diversifiée gérée par Foncia Pierre Gestion va procéder à la revalorisation de son prix de souscription. Celui-ci passera, à compter du 1er juillet, à 276,58 € pour les souscriptions inférieures à 250 000 €, et à 258 € pour des montants supérieurs. Soit une progression de 3,2% de la valeur des parts.

Forte progression du prix de souscription de Pierrevenus cette année… Les parts de cette SCPI diversifiée à capital variable créée en 1988, aujourd’hui gérée par Foncia Pierre Gestion, sont de fait habituellement revalorisées au début de l’été.

Revalorisation de 3,2% du prix de souscription

L’an dernier, elles avaient progressé de 0,8%. Cette année, l’augmentation est nettement plus conséquente : +3,2%. Elle s’explique par une hausse effectivement significative de la valeur d’expertise de la SCPI (+4,76%, à patrimoine identique), entraînantune évolution, de moindre ampleur, de sa valeur de reconstitution (+3,71%). Les nouveaux prix de souscription, de respectivement 276,58 € pour les souscriptions inférieures à 250 000 €, et de 258 € pour les souscriptions d’un montant supérieur à 250 000 €, s’établissent à 98,66% et 92,03% de leur valeur de reconstitution respective, confirmant la décote dont bénéficient traditionnellement les nouveaux souscripteurs de cette SCPI.

Relèvement du palier de souscription

Rappelons que cette « double cotation » de Pierrevenus s’explique par une stratégie de distribution différenciée selon le niveau des souscriptions. Majoritairement distribuée via des contrats d’assurance-vie (ceux d’Aviva, pour l’essentiel), la SCPI perçoit en effet une commission de souscription décomposée en deux parties : une commission destinée à couvrir les frais de recherche, d’étude et de réalisation des investissements de 3 % HT + TVA, prélevée sur la prime d’émission, qui s’applique à tous les souscripteurs ; et une commission de 6 % HT+ TVA (soit actuellement 7,20 % TTC), en supplément du prix de souscription, mais uniquement prélevée sur les souscriptions d’un montant inférieur à 250 000 €. A noter que ce palier de souscription, qui était auparavant de 100 000 €, a été relevé lors de la dernière assemblée générale de la SCPI, fin mai.

Rendement de 4,65% en 2017

Pierrevenus affiche toujours des ratios de gestion de bonne tenue. La SCPI a distribué l’an dernier un dividende de 12,36 € par part, identique à celui versé en 2016, conduisant au maintien d’un taux de distribution de 4,65% en 2017. Un rendement qui vient s’ajouter à la revalorisation du prix moyen de la part acquéreur (+0,12% en 2017). Sur l’exercice écoulé, la SCPI a amélioré son taux d’occupation financier (91,70% en fin d’année, contre 90,06% en moyenne), et continué à faire croître sa collecte, passée de 4,9 M€ en rythme annuel en 2015 à plus de 25 M€ en 2017 (12 M€ en 2017). La SCPI a réalisé pour plus de 29 M€ d’acquisitions l’an dernier, grâce à l’utilisation d’une ligne de découvert de 4 M€, un effet de levier qui sera de nouveau mis à contribution « afin d’optimiser les résultats de la SCPI », comme l’explique Danielle François-Brazier, Directeur Général de Foncia Pierre Gestion.

Frédéric Tixier


A propos de Foncia Pierre Gestion(i)
Depuis près de 30 ans, le Groupe Foncia développe, au travers de sa filiale Foncia Pierre Gestion, une compétence reconnue dans le domaine de la gestion des SCPI, et en particulier des SCPI de Rendement. Foncia Pierre Gestion gère 5 SCPI réputées pour le niveau et la régularité de leurs performances, et souvent saluées par la presse économique et patrimoniale, détenues par plus de 17 500 porteurs de parts, propriétaires d’un patrimoine de près de 500 lignes d’actifs immobiliers (commerces, bureaux). Ce patrimoine, régulièrement évalué par des experts indépendants, représente une valeur d’expertise de plus de 980 millions d’euros hors droits. Il a procuré en 2017 à chaque détenteur de part un rendement moyen allant de 4,48 % à 4,98 % avant impact fiscal.
(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

Comme l’an dernier à pareille époque, le prix de la part de cette SCPI diversifiée est réévalué. Il passe, à compter du 1er juillet, à 268 € pour les souscriptions inférieures à 100 000 €, à 250 € pour des montants supérieurs. Soit une progression de 0,8%. Pierrevenus, auquel il est désormais possible de souscrire en direct, a distribué l’an dernier un dividende générant un rendement de 4,65% (5,03% pour les souscriptions de plus de 100 000 €).

Essentiellement distribuée via des contrats d’assurance-vie (ceux d’Aviva, pour l’essentiel), Pierrevenus n’est pas la plus emblématique des SCPI de Foncia Pierre Gestion. Moins en tout cas que l’exceptionnelle « Le Patrimoine Foncier », lauréate une nouvelle fois des Prix de la Pierre-Papier pour sa performance sur 10 ans… Elle a toutefois gagné en notoriété depuis l’an dernier, et la décision de la société de gestion de développer la commercialisation en direct.

Hausse significative de la collecte – Depuis mi-2016, la SCPI et tous ses attributs juridiques et commerciaux (bulletin de souscription, reporting, rapport annuel…) sont en effet présents sur le site de Foncia Pierre Gestion. Résultat, la collecte nette a été pratiquement multipliée par 3 entre 2015 (4,9 M€) et 2016 (12 M€). Le ratio capitalisation (153 M€ à fin 2016) sur le nombre de parts (environ 577 000) reste en revanche toujours atypique. Pour mémoire, cette situation résulte pour partie de conditions commerciales différenciées selon la taille des souscriptions. La société de gestion perçoit en effet une commission de souscription comportant deux parties. Une commission qui s’applique uniquement aux souscriptions inférieures à 100 000 €, réglée par le souscripteur en supplément de son prix de souscription, de 6 % HT (soit actuellement 7,20 % TTC) du montant, prime d’émission incluse, de sa souscription, soit 18 € TTC par part souscrite.

Revalorisation du prix de souscription – Et une commission destinée à couvrir les frais de recherche, d’étude et de réalisation des investissements de 3 % HT + TVA, prélevée sur la prime d’émission[1]. Conséquence : le prix de souscription, qui sera augmenté à compter du 1er juillet prochain (+0,8%), s’établira à 268 € pour les souscriptions inférieures à 100 000 €, et à seulement 250 € pour les souscriptions d’un montant supérieur à 100 000 € (18 € d’écart). Au 31 décembre dernier, la valeur de reconstitution par part de Pierrevenus se situait à 270,29 € (pour une souscription inférieure à 100 000 €) : à la différence des autres SCPI de Foncia Pierre Gestion, le nouvel actionnaire ne devra donc pas s’acquitter d’une prime pour devenir associé… Ce ne devrait pas non plus être le cas pour l’autre SCPI à capital variable de la société de gestion – Foncia Cap’Hebergimmo – dont il se dit que le prix de souscription devrait quant à lui être revalorisé de 4% le 1er août prochain…

Frédéric Tixier

A propos du groupe Foncia Pierre Gestion(i)
Depuis près de 30 ans, le Groupe Foncia développe, au travers de sa filiale Foncia Pierre Gestion, une compétence reconnue dans le domaine de la gestion des SCPI, et en particulier des SCPI de Rendement. Foncia Pierre Gestion gère 5 SCPI réputées pour le niveau et la régularité de leurs performances, et souvent saluées par la presse économique et patrimoniale, détenues par plus de 16 500 porteurs de parts, propriétaires d’un patrimoine de plus de 460 immeubles (commerces, bureaux). Ce patrimoine, régulièrement évalué par des experts indépendants, représente une valeur d’expertise de près de 800 millions d’euros hors droits. Il a procuré en 2016 à chaque détenteur de part un rendement moyen allant de 4,65 % à 5,16 % avant impact fiscal.
(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société


[1] Etant précisé que cette commission ne sera due sur les investissements réalisés qu’en cas d’excédent de la collecte nette depuis le 1er janvier 2000 sur la masse des investissements réalisés depuis cette même date.

Le prix passe, à compter du 1er juillet, à 265,86€ pour les souscriptions inférieures à 100 000 €, à 248 € pour des montants supérieurs. Cette SCPI, essentiellement distribuée via des contrats d’assurance-vie, va faire l’objet d’une commercialisation directe plus intense à compter du mois de juillet prochain. En 2015, elle a distribué un dividende générant un rendement de 4,79% (5,14% pour les souscriptions de plus de 100 000 €).

Ne cherchez pas la notice d’information, ou le reporting trimestriel de la SCPI Pierrevenus sur le site de Foncia Pierre Gestion : essentiellement distribuée via des contrats d’assurance-vie (ceux d’Aviva, pour l’essentiel), cette SCPI diversifiée à capital variable ne faisait jusqu’à présent l’objet d’aucune promotion directe de la part de la société de gestion.

Reprise de la commercialisation en direct – Les choses devraient changer à compter de juillet prochain. Selon nos informations, Foncia Pierre Gestion a l’intention de développer la vente directe de Pierrevenus. L’an dernier, celle-ci a collecté 4,92 M€ (collecte brute), contre plus de 6 M€ en 2014. C’est évidemment beaucoup moins que la SCPI star de Foncia, Foncia Pierre Rendement (plus de 46 M€ de collecte en 2015). Cette reprise de la commercialisation explique à la fois la revalorisation du prix de souscription, à compter du 1er juillet – le prix acquéreur moyen de la part n’a quasiment pas varié depuis 2013 –, et la mise à jour du site, qui intégrera prochainement toutes les informations relatives à cette SCPI. Elle permettra aussi sans doute de rééquilibrer la répartition entre associés. A fin 2015, Pierrevenus ne comptait que 165 associés, essentiellement des personnes morales (près de 95%), du fait de la commercialisation via l’enveloppe assurance-vie. Et un ratio capitalisation (proche de 140 M€) sur nombre de parts (environ 530 000 parts) lui aussi assez atypique.

Prix de souscription à deux vitesses – Cette situation résulte également de conditions commerciales différenciées selon la taille des souscriptions. La société de gestion perçoit en effet une commission de souscription comportant deux parties. Une commission qui s’applique uniquement pour les souscriptions inférieures à 100 000 €, réglée par le souscripteur en supplément de son prix de souscription, de 6 % HT (soit actuellement 7,20 % TTC) du montant, prime d’émission incluse, de sa souscription, soit 17,86 € TTC par part souscrite. Et une commission destinée à couvrir les frais de recherche d’étude et de réalisation des investissements de 3 % HT + TVA, prélevée sur la prime d’émission[1]. Conséquence : le prix de souscription, qui sera augmenté à compter du 1er juillet prochain, s’établira à 265,86 € pour les souscriptions inférieures à 100 000 €, et à seulement 248 € pour les souscriptions d’un montant supérieur à 100 000 € (17,86 € d’écart).

Investissements en cours – Cette relative discrétion commerciale n’a pas empêché la SCPI de poursuivre sa politique d’investissement. En 2014 et 2015, elle a procédé à respectivement 7,5 M€ et 9,7 M€ d’acquisitions (pas de cessions), soit des montants supérieurs à sa collecte nette des deux années passées. Elle serait également en train d’examiner des dossiers d’investissements. On comprend donc que, dans ces conditions, une accentuation de la collecte soit nécessaire…

scpi-foncia-pierre-gestion

Frédéric Tixier

A propos du groupe Foncia Pierre Gestion(i)
Depuis plus de 25 ans, le Groupe Foncia développe, au travers de sa filiale Foncia Pierre Gestion, une compétence reconnue dans le domaine de la gestion des SCPI et en particulier des SCPI de Rendement. Foncia Pierre Gestion gère 5 SCPI réputées pour le niveau et la régularité de leurs performances, et souvent saluées par la presse économique et patrimoniale, détenues par plus de 15000 porteurs de parts, propriétaires d’un patrimoine de plus de 460 immeubles (commerces, bureaux). Ce patrimoine, régulièrement évalué par des experts indépendants, représente une valeur d’expertise de 760 millions d’euros droits inclus. Il a procuré en 2015 à chaque détenteur de part un rendement moyen allant de 4,80 % à 5,68 % avant impact fiscal.
(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

[1] Etant précisé que cette commission ne sera due sur les investissements réalisés qu’en cas d’excédent de la collecte nette depuis le 1er janvier 2000 sur la masse des investissements réalisés depuis cette même date