Articles

Les SCPI toujours actives pendant la crise

La crise du coronavirus et le confinement ont très fortement réduit les transactions immobilières. Mais le marché n’est pas totalement gelé. Preuve en est : certaines SCPI ont finalisé des opérations initiées avant la crise. Et continuent de mener des négociations. Revue de détails.     

Il s’agit, pour l’essentiel, d’opération initiées avant la période de confinement. Mais pas que… Les SCPI, qui disposent pour la plupart de liquidités importantes – et continuent à collecter -, poursuivent les acquisitions et cessions d’actifs en cours. Plusieurs transactions ont été finalisées au cours des dernières semaines. D’autres sont à venir. Etat des lieux, par société de gestion.

Advenis REIM

Le gestionnaire des SCPI Eurovalys et Elyalis annonçait début mars l’acquisition d’un immeuble de bureaux à Gaimersheim, en Bavière. Prix de la transaction : environ 25 M€ hors droits. Quelques jours auparavant, la toute jeune SCPI Elyalis procédait à son premier investissement à Madrid. Pour 15,5 M€.

Amundi Immobilier

La structure dédiée à l’immobilier du groupe Amundi avait réalisé 3,8 Md€ d’acquisitions en 2019. Pour le compte de ses SCPI et OPCI grand public, mais aussi pour l’ensemble de ses fonds sous gestion. Elle vient de procéder à plusieurs nouvelles opérations. En avril 2020, elle a notamment annoncé l’acquisition de son premier actif de bureaux à Barcelone (8 330 m²) et à Varsovie (11 529 m²). Ainsi qu’une plateforme logistique (occupée par Zalando) en Allemagne.

Atream

La société de gestion spécialisée sur le secteur du tourisme et de l’hôtellerie a annoncé en mars deux nouvelles acquisitions en Allemagne. Il s’agit des murs de l’hôtel et des infrastructures récréatives du Center Parcs Nordseeküste, pour un montant de 11,8 M€. Et des murs de l’hôtel B&B Stuttgart Airport, pour un montant de 10,6 M€. Ces deux opérations ont été réalisées pour le compte de la SCPI Atream Hôtels.

BNP Paribas REIM

La division immobilière de BNP Paribas a annoncé le 17 avril l’acquisition d’un immeuble de bureaux neuf d’une surface totale de 25 000 m². Livré fin 2019, cet actif se situe dans le nouveau quartier des Docks de Saint-Ouen. Il accueille le siège de la Région Île-de-France. L’opération a été réalisée pour le compte de la SCPI Accimmo Pierre. Le montant de transaction dépasserait les 200 M€

Corum

Le gestionnaire des SCPI à succès Corum Origin et Corum XL a annoncé, le 25 mars, la première acquisition de sa nouvelle SCPI Eurion. Cette dernière s’est portée acquéreur des murs d’un supermarché situé près de Cork, en Irlande. Prix d’acquisition : 6,1 M€. Rendement estimé à l’acquisition : 7,44% acte en main.

Foncia Pierre Gestion

La société de gestion récemment passée sous la coupe de BlackFin Capital Partners a finalisé fin février son 1er investissement en Belgique. L’opération a été réalisée pour le compte de 3 de ses SCPI : Foncia Cap’Hebergimmo, à hauteur de 51% ; Foncia Pierre Rendement pour 30% ; et Placement Pierre, pour 19%. Le montant total de la transaction est supérieur à 57 M€.

Groupama Gan Reim

Le gestionnaire des SCPI Affinités Pierre et de l’OPCI Groupama Gan Pierre 1 poursuit visiblement l’optimisation de ses patrimoines. Il annonçait notamment le 14 avril dernier la cession d’une boutique située au centre-ville de Cannes. L’opération génère une plus-value de 34% pour l’OPCI Groupama Gan Pierre 1. Quelques jours plus tôt, il communiquait sur l’acquisition d’un commerce à Paris. Pour le compte cette fois d’un OPPCI (Groupama Gan Retail France).

La Française REM

La société de gestion dirigée par Marc Bertrand a finalisé en avril l’acquisition d’un immeuble de bureaux dans le 17e arrondissement parisien. Il s’agit d’un ensemble de plus de 10 000 m², siège social du groupe Rexel. Le prix de la transaction serait supérieur à 100 M€. L’opération a été menée pour le compte des SCPI Epargne Foncière (40 %), Eurofoncière 2 (10 %), LF Grand Paris Patrimoine (40 %) et Multimmobilier 2 (10 %). La SCPI LF Europimmo vient pour sa part d’annoncer (le 17 avril) l’acquisition d’un premier actif au Royaume-Uni. Il s’agit d’un immeuble mixte situé Bartholomew Close, à Londres. Le prix net vendeur est de M£. Et le taux de rendement initial ressort à 3,9 %.

Norma Capital

La société de gestion de la SCPI Vendôme Régions a fortement investi au cours du 1er trimestre. Elle a en effet acquis durant cette période 6 nouveaux actifs, pour un total de 22 M€. Il s’agit majoritairement d’immeubles de bureaux, situés en province. Les acquisitions comprennent également un immeuble de commerces situé à Montlhéry (91). Et une boutique située rue de Clichy, dans le 9e arrondissement parisien.

Novaxia

La SCPI Neo, gérée par Novaxia, a procédé à sa 5e acquisition. Il s’agit d’un « data center » situé à Nanterre, d’une surface de 3 256 m². Il est actuellement loué à Interxion, une entreprise spécialisée dans la location d’espaces de data center, pour un bail résiduel de 4,6 ans. Selon Novaxia, le rendement acte en main de cette opération est de 6,68 %

Perial AM

Perial AM a réalisé coup sur coup trois acquisitions pour ses SCPI PFO2 et PFO. Et en mars, cette dernière se portait acquéreur d’un immeuble de bureaux à Amsterdam. Pour environ 24 M€. En février, PFO2 devenait quant à elle propriétaire d’un immeuble de bureaux neufs situé dans la périphérie de Rennes. Pour environ 35,9 M€. Elle vient d’annoncer, le 20 avril, une nouvelle opération, aux Pays-Bas cette fois. Il s’agit de l’immeuble Deloitte Building situé à Utrecht. L’actif comprend 7 127 m² de bureaux et 154 emplacements de parking. Prix de l’opération : 28,8 M€. Il s’agit de la 9e acquisition aux Pays-Bas de PFO2.

Primonial REIM

Primonial REIM a finalisé le 12 mars dernier l’acquisition de l’immeuble de bureaux « Le Valmy », situé à Montreuil (93). L’opération a été réalisée pour le compte de sa SCPI Primopierre. Et cet actif de 29 000 m² a été acquis auprès de la foncière Gecina. La transaction se serait faite sur la base d’un prix supérieur à 200 M€. Primonial REIM poursuit activement la recherche de nouveaux actifs. Y compris dans le secteur de l’hôtellerie. Il vient en effet de finaliser un partenariat avec B&B Hotels, un opérateur hôtelier français. En s’engageant à investir 50 M€ par an dans cette classe d’actifs au cours des 15 prochaines années.

Sofidy

Sofidy a finalisé le 11 mars une nouvelle acquisition : l’immeuble « Le Georges V », situé dans la ville de Montpellier. Cet actif, d’une surface de 2 597 m², a été acquis pour le compte de l’OPCI Sofidy Pierre Europe. Prix de l’opération : 5,9 M€

Swisslife AM

Swiss Life Asset Managers France a concrétisé début mars l’acquisition du portefeuille  « Margaux » comprenant quatre hôtels espagnols. L’opération a été réalisée pour le compte de l’OPCI SwissLife Dynapierre. Ce dernier s’est également engagé à acquérir un immeuble majoritairement de bureaux situé dans le « QCA » parisien.

Frédéric Tixier


Lire aussi

Coronavirus : surprise, crise et châtiment

Coronavirus, une crise économique pas du tout comme les autres

Collecte et dividendes en hausse pour les SCPI Perial en 2019

La société de gestion annonce une collecte en hausse de 34%, à 535 M€. Ses trois SCPI affichent des dividendes en progression. Pour deux d’entre elles, le taux de distribution 2019 est même supérieur à celui de 2018.

Nouvelle année de croissance et de performance pour Perial Asset Management. La société de gestion annonce une collecte brute « record », à 535 M€. C’est 34% de plus qu’en 2018. Perial boucle également un exercice dynamique en termes d’investissements et de transactions.

Perial AM : 725 M€ d’investissements en 2019

La filiale du groupe présidé par Eric Cosserat a réalisé un volume global d’investissement de 725 M€ l’an dernier. Contre 660 M€ en 2018. Le programme 2019 est déjà bouclé à hauteur de 433 M€. Et « 292 M€ sont engagés pour être investis dans les premiers mois de 2020 », précise Perial AM. La société de gestion a également procédé à 200 M€ d’arbitrages, dont 94 M€ actés. Ces cessions d’immeubles « qui ne participaient plus de manière optimale à la performance des fonds » sont en léger retrait par rapport à 2018 (240 M€). Pour financer une partie des acquisitions, Perial AM a continué à utiliser l’effet de levier du crédit. Mais en maintenant un taux d’endettement moyen de ses fonds « en deçà de 20% ». Cette stratégie de croissance sera maintenue en 2020. Le groupe en effet prévoit d’investir cette année plus de 800 M€.

Une collecte en hausse de 34%

L’origine des fonds investis demeure, bien entendu, la collecte engrangée par les SCPI de Perial. En 2019, elles ont reçu 535 M€ de nouveaux capitaux. C’est 34% de plus qu’en 2018. Comme lors des exercices précédents, c’est la SCPI PFO2 qui en recueille l’essentiel. Sa collecte brute 2019 s’établit à près de 300 M€. Contre 120 M€ environ pour PFO et PF Grand Paris. En termes de capitalisation, PFO2 – que Perial espère voir bientôt labelisée ISR -, reste donc également en tête. Fin 2019, cette dernière pesait 2,28 Md€. Soit environ 3 fois plus que les deux autres SCPI du groupe. PF Grand Paris, la « SCPI de référence pour investir dans le Grand Paris », s’affiche à 791 M€. PFO, la SCPI historique, qui « diversifie son patrimoine dans les capitales européennes », à 745 M€.


Dividendes en progression pour les 3 SCPI

Les 3 SCPI voient une nouvelle fois leurs dividendes progresser. La hausse la plus significative est à porter au crédit de PF Grand Paris. Son dividende 2019 s’établit à 22 € par part. 4,8% de plus qu’en 2018. Vient ensuite PFO2, avec une progression de 2,9% (9 € par part). Et PFO, avec +2,1% (à 47 € par part). Côté taux de distribution, la mieux-disante en termes de hausse de dividende est en revanche la seule à ne pas afficher d’amélioration. En raison d’une progression importante du prix de sa part l’an dernier[1], le taux de distribution de PF Grand Paris recule à 4,38%. Il était de 4,40% en 2018. Le taux DVM de PF0, le plus élevé des trois, passe quant à lui de 4,87% à 4,92%. Celui de PFO2 s’établit à 4,61%, à 10 points de mieux qu’en 2018 (4,51%).


Valeurs patrimoniales accrues

La valeur du patrimoine des trois SCPI s’inscrit également à la hausse. Leur valeur d’expertise, à périmètre constant, augmente de respectivement 4,1% pour PF Grand Paris, 1,2% pour PFO, et 2,1% pour PFO2. Des revalorisations qui devraient se traduire, à un moment ou à un autre, par une progression de la valeur des parts. Ces dernières ont déjà été réajustées en 2019. Outre celui PF Grand Paris (+3,5%), le prix de souscription de PFO a été réhaussé de 2,1%, et celui de PFO2 de 1%. En 2020, Perial espère prolonger cette tendance. Et « proposer des dividendes annuels orientés à la hausse, si les conditions de marché le permettent ». La société de gestion s’affirme toujours aussi engagée dans sa démarche ESG. Elle prévoit d’ailleurs de lancer de nouveaux produits. Dont l’un serait basé sur des stratégies bas-carbone…

Frédéric Tixier

[1] Passé de 492 € à 510 € en mai 2019.


Lire aussi

Perial : +2,11% pour la SCPI PFO

Perial revalorise PF Grand Paris


A propos de Perial Asset Management(i)

Perial Asset Management gère plus de 4,3 milliards d’euros au 31/12/2019. Elle distribue des produits SCPI, OPCI par l’intermédiaire des CGP, banques privées, compagnies d’assurance, réseaux nationaux et investisseurs institutionnels. Perial Asset Management compte 550 immeubles en portefeuille pour les fonds gérés, plus de 1500 entreprises locataires et 45 000 associés, porteurs de parts de SCPI et d’OPCI.

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société