Articles

MyShareSCPI change de gestionnaire

MyShareCompany va devenir officiellement la société de gestion de MyShareSCPI. La filiale à 50/50 de Voisin et de Drouot Estate annonce une capitalisation supérieure à 100 M€ pour MyShareSCPI d’ici la fin de l’année. Et un taux de rendement prévisionnel de 5%.

« Drouot Estate, filiale d’AXA France, et Voisin, filiale de Foncière Atland, annoncent l’agrément par l’AMF de leur filiale à 50%-50% MyShareCompany en tant que société de gestion de portefeuille », exposent les deux gestionnaires dans un communiqué commun en date du 5 novembre.

MyShareCompany : agréée par l’AMF depuis le 9 octobre 2019

MyShareCompany, dont la création est concomitante au lancement de MyShareSCPI, l’une des premières SCPI à avoir massivement intégré la digitalisation dans ses processus de gestion (voir « AXA Drouot Estate et Voisin lancent MyShareSCPI, un véhicule au process de gestion partiellement digitalisé »), a effectivement reçu son agrément avec effet au 9 octobre dernier. Elle pourra donc désormais reprendre directement la gestion de MyShareSCPI, jusqu’à présent déléguée à Voisin (voir « 400 millions pour les SCPI Voisin »). Aujourd’hui dirigée par Philippe Ifergane (président), un ancien de Perial, et Foulques de Sainte Marie (directeur général), MyShareCompany a vocation à fournir des offres de diversification aux réseaux de distribution d’AXA France. Pour l’heure, seule MyShareSCPI, lancée en 2018, figure dans son catalogue.

MyShareSCPI : bientôt 100 M€ d’encours sous gestion

La SCPI connaît en tout cas un succès croissant. Depuis le début de l’année, sa collecte trimestrielle se situe entre 20 et 25 M€, portant sa capitalisation fin septembre à 88,4 M€. Un rythme qui permet aux dirigeants de la société de gestion d’espérer franchir le cap des 100 M€ avant la fin de l’année. MyShareSCPI, qui ne détenait que 10 actifs fin 2018, en possédait 26 fin septembre, et annonce un programme d’investissements de plus de 40 M€ d’ici la fin de l’année. Très diversifiée géographiquement sur l’ensemble des régions françaises, elle est de plus en plus majoritairement investie en actifs de bureaux, dont la proportion dans son patrimoine est passée de 47% fin 2018 à 74% fin septembre 2019.

MyShareSCPI : un taux de distribution de 5% en 2019 ?

Le taux d’occupation financier de la SCPI est en baisse depuis plusieurs mois, passant de 99,26% fin mars à 93,59% fin septembre. Une situation « non structurelle », qui s’explique « par l’acquisition de certains immeubles avec des surfaces vacantes » mais qui possèdent « un fort potentiel de valorisation en cas de relocation », explique la société de gestion qui affirme que les mesures de commercialisation mises en œuvre « devraient porter leurs fruits à moyen terme ». Un optimisme que l’on retrouve également dans les perspectives de distribution de la SCPI pour 2019. MyShareSCPI, qui affichait un taux de rendement « annualisé » de 7% en 2018 (9,45 € par part), annonce en effet un dividende de 9 € par part pour cette année, soit un taux de distribution (TDVM) de 5%, supérieur au rendement net moyen des SCPI d’entreprise en 2018 (4,35%).

Frédéric Tixier


A propos d’AXA France et de Drouot Estate(i)

Présidée par Jacques de Peretti, AXA France, leader de l’assurance en France accompagne 6,3 millions de clients particuliers, entreprises et professionnels grâce à l’expertise et à la proximité de ses réseaux de distributions et de ses 14000 collaborateurs. Drouot Estate est une filiale à 100% d’AXA France, spécialiste en immobilier patrimonial et défiscalisation. Au service des réseaux de distribution d’AXA France, Drouot Estate sélectionne les produits immobiliers défiscalisant et les partenaires promoteurs en tenant compte de la solidité du marché locatif.

A propos de Voisin(i)

Pionnier en matière de placement immobilier collectif, avec la création d’Immo Placement dès 1968, Voisin gère plusieurs SCPI en immobilier d’entreprise qui représentaient un patrimoine de près de 800 M€ pour le compte de 15 000 associés environ au 31/12/2018. Son développement se poursuit en 2019 avec une collecte de près de 400 M€ au 30 septembre. Voisin est filiale de Foncière Atland, société d’investissement immobilier cotée.

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

400 millions pour les SCPI Voisin

Foncière Atland, maison mère de la société de gestion Voisin, a publié son chiffre d’affaires trimestriel. Il progresse de près de 50%, en raison notamment d’une nouvelle envolée de la collecte en SCPI : + 80 %.

Foncière Atland, maison mère de la société de gestion de SCPI Voisin, mais aussi, dorénavant, actionnaire majoritaire de la plateforme de crowdfunding immobilier Fundimmo, vient de publier un chiffre d’affaires trimestriel de nouveau en forte hausse. Celui-ci progresse de 50% par rapport à son niveau à fin septembre 2018. C’est mieux qu’au 1er semestre, où la foncière annonçait une progression annualisée de son chiffre d’affaires consolidé de + 43 %.

Foncière Atland : un chiffre d’affaires tiré par l’activité pour compte de tiers

Et, une nouvelle fois, c’est l’activité de gestion pour compte de tiers qui explique l’essentiel de la hausse. Avec des revenus de 21,3 M€ (sur un total de 25,7 M€), ce pôle affiche une croissance de 71,5%, contre seulement 10,1% pour l’activité investissements pour compte propre (3,9 M€ de chiffre d’affaires). Des revenus quant à eux essentiellement issus des loyers générés par les immeubles construits et conservés par la foncière, qui s’est délestée au cours du dernier trimestre de deux actifs non stratégiques acquis en 2007. Atland, qui privilégie désormais la construction pour compte propre, s’est également essayée à l’activité promotion en 2018, qui n’a en revanche pas généré de chiffre d’affaires en 2019. L’activité de gestion pour compte de tiers est, quant à elle, portée par la forte collecte dont bénéficient les SCPI gérées par sa filiale Voisin. Trimestre après trimestre, ces dernières enregistrent de nouveaux records de souscriptions. Fin septembre, leur collecte brute, d’environ 400 M€, dépasse le niveau déjà exceptionnel constaté en 2018 (environ 350 M€).

SCPI Voisin : Epargne Pierre toujours en vedette, montée en puissance de MyShareSCPI

C’est toujours la SCPI phare de Voisin, Epargne Pierre, qui concentre l’essentiel des souscriptions avec une collecte de plus de 331 M€ sur les neufs derniers mois de 2019. Une croissance exponentielle qui l’oblige à multiplier les acquisitions pour investir les sommes récoltées – la SCPI vient encore d’annoncer l’acquisition de l’immeuble SX B1, à Strasbourg, pour environ 16 M€ – mais qui, pour l’instant, ne semble pas affecter sa rentabilité. Mais une autre SCPI commence elle aussi à afficher des niveaux de souscription soutenus : MyShareSCPI, développée en partenariat depuis 2018 avec AXA Drouot Estate, et lauréate du Prix de l’Innovation de la Pierre-Papier en 2018, avait recueilli fin septembre 62 M€ de capitaux supplémentaires. Sa collecte du 3e trimestre, d’environ 37 M€, est de plus de 50% supérieure à celle du 2e trimestre (environ 24,7 M€), elle-même supérieure de 27% à celle du trimestre précédent.

Foncière Atland : un taux de rendement locatif net de 7,15% sur l’activité gestion pour compte de tiers

Foncière Atland peut en outre désormais s’appuyer, outre Voisin, sur la plateforme de crowdfunding immobilier Fundimmo, dont elle a acquis 60% du capital en juillet dernier. Cette dernière connaît elle aussi un rythme de croissance important, puisqu’elle affiche une collecte, fin septembre 2019, de 20 M€, soit 63% de plus que sur les neuf premiers mois de 2018. Foncière Atland, qui gérait un portefeuille immobilier de près de 1,5 Md€ fin septembre, toutes activités confondues, confirme son objectif d’atteindre 2 Md€ d’actifs sous gestion fin 2021. En termes de rentabilité, la foncière rappelle qu’à fin juin le taux de rendement locatif net sur son patrimoine détenu en propre s’établissait à 8,73%, et à 7,15% sur celui géré pour le compte de tiers. Pour mémoire, le cours de Foncière Atland affiche une performance positive d’environ 38% depuis le 1er janvier 2019…

Frédéric Tixier


A propos de Foncière Atland(i)

Partenaire immobilier des entreprises, Foncière Atland est une société d’investissement immobilier cotée (SIIC) intervenant au travers de ses activités d’investissement, d’asset management et de développement d’opérations de clés en main locatifs. Foncière Atland est la filiale cotée du Groupe Atland. A la fois promoteur, investisseur et gestionnaire d’actifs, Atland, est un acteur global de l’immobilier de 170 collaborateurs, qui intervient sur deux marchés : le logement et l’immobilier d’entreprise. Ses clients sont les particuliers, les investisseurs professionnels et les entreprises. Foncière Atland est également présente sur le marché des SCPI via sa filiale Voisin, société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF gérant 4 SCPI pour le compte de plus de 15 000 associés et 2 OPCI professionnels avec comme associés PGGM et AG Real Estate. Au 30 septembre 2019, Foncière Atland et ses filiales gèrent pour compte propre et compte de tiers un patrimoine immobilier de 1,5 milliard d’euros hors droits représentant un loyer total de 94 millions d’euros. Foncière Atland est cotée sur Eurolist C (FR0000064362). 

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

Le gestionnaire de SCPI, filiale du groupe Atland, vient d’annoncer la mise en place d’un outil de souscription dématérialisé destiné aux professionnels du patrimoine, en partenariat avec la société ManyMore. Voisin, cofondateur de MyShareSCPI avec AXA, s’était déjà équipé en avril dernier d’un outil d’aide à la décision dans le sourcing des actifs immobiliers. Il a également introduit le vote électronique aux assemblées générales.

Les sociétés de gestion de SCPI sont en marche vers la digitalisation. En retard dans ce domaine par rapport à d’autres gestionnaires d’actifs, en partie pour des raisons réglementaires, elles sont désormais de plus en plus nombreuses à intégrer des outils d’optimisation de leurs processus de gestion.

Souscription dématérialisée

Alors que des enveloppes telles que les contrats d’assurance-vie, pourtant elles aussi complexes à manier sur le plan réglementaire, peuvent depuis longtemps être souscrites directement en ligne, les SCPI accessibles via un outil de souscription dématérialisé étaient jusqu’à peu l’exception. Depuis l’apparition de ce type de fonctionnalités sur certaines plateformes de distribution dédiées aux véhicules de la pierre-papier (telles FranceSCPI ou Moniwan), ou chez certains gestionnaires « disruptifs » – tel Corum -, un grand nombre de sociétés de gestion de SCPI semblent toutefois s’être lancées dans l’aventure digitalisation. Voisin, plutôt pionnier en la matière, vient à son tour de rejoindre le camp de l’e-souscription.

Une offre dédiée aux professionnels

L’outil mis en place par la filiale d’Atland est toutefois réservé aux seuls professionnels du patrimoine partenaires. L’offre Connective Software, développée par la société ManyMore – un éditeur de solutions logiciels pour les professionnels du patrimoine -, vient en effet se substituer, depuis un espace en ligne dédié, « au remplissage fastidieux des bulletins classiques en papier », précise Voisin. L’outil guide le conseiller, et son client, de la saisie des informations jusqu’à la signature électronique du dossier, ce dernier, accompagné des éléments justificatifs, étant directement transmis à la société de gestion.

Digitalisation des process de gestion

L’e-souscription n’est pas le seul outil dont s’équipent désormais les gestionnaires de SCPI. Elles sont de plus en plus nombreuses à avoir mis en place des systèmes d’e-convocation et d’e-vote aux assemblées générales, comme Voisin il y a quelques semaines. Certaines, comme La Française, Swiss Life, ou, une nouvelle fois, Voisin, disposent également de solutions basées sur le big data et le machine learning, développées par des start-up du secteur immobilier, comme PriceHubble – la solution choisie par Voisin en avril dernier – ou Telescop – le lauréat du Grand Prix de la Start-up 2018. Ces outils en partie prédictifs leur permettent notamment d’optimiser la sélection des actifs immobiliers qui entreront dans les portefeuilles de leurs SCPI. D’autres, enfin, ajoutent des outils d’optimisation de la relation avec les locataires ou de la gestion immobilière, comme Immovalor Gestion ou My Share Company. Cette dernière, avec le lancement récent de MyShareSCPI, tente d’ailleurs de digitaliser l’ensemble de ses processus de gestion, dans l’objectif affiché de « créer de la valeur » pour les porteurs de parts.

Frédéric Tixier


A propos de Voisin(i)
Active depuis près de 50 ans sur le marché des SCPI, la société Voisin est, depuis septembre 2015, filiale à 100% de Foncière Atland, SIIC spécialisée en immobilier d’entreprise, au sein du Groupe Atland. Pionnière en matière de placement immobilier collectif, Voisin est une société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF, spécialisée dans la gestion et la création de placements et de fonds immobiliers (SCPI, OPCI…) pour le compte de tiers, particuliers ou institutionnels. Au 31 décembre 2017, Voisin gère un patrimoine de 615 millions d’euros, au travers notamment de 3 SCPI de rendement (Epargne Pierre, Immo Placement, Foncière Rémusat) et de deux OPPCI professionnels (Transimmo et Dumoulin).
(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

AXA Drouot Estate, une filiale d’AXA France, et la société de gestion Voisin sont en train de créer une société de gestion commune, My Share Company. Une nouvelle SCPI, gérée dans un premier temps par Voisin, sera lancée demain. Dédiée à la clientèle d’AXA France, MyShareSCPI se démarque par une digitalisation poussée de ses processus de gestion

C’est, à en croire Sophie Sosamrith, directeur d’AXA Drouot Estate, une SCPI au mode de fonctionnement totalement inédit que se prépare à lancer le groupe AXA demain, vendredi 16 mars…

Digitalisation des processus de gestion – MyShareSCPI va en effet utiliser des outils digitaux « à tous les stades de la création de valeur », explique Sophie Sosamrith. Les gestionnaires de cette nouvelle SCPI diversifiée entre bureaux, commerces, et résidences gérées, bénéficieront notamment d’un outil d’aide à la décision dans le « sourcing » de leurs actifs immobiliers. Un modèle prédictif qui ne « prendra pas les décisions à la place des gérants », mais leur permettra d’investir plus surement dans les localisations les plus porteuses. La gestion locative sera elle aussi en partie digitalisée. Outre l’utilisation de maquettes numériques, pour améliorer la gestion et l’entretien du parc immobilier, les locataires se verront proposer des services numériques innovants. Enfin, le processus de souscription sera intégralement dématérialisé.

Optimiser pour mieux performer – Cette optimisation de l’ensemble des processus de gestion suit avant tout un objectif de rentabilité. Elle doit permettre à MyShareSCPI « de délivrer des revenus supérieurs à la moyenne du marché », espère Sophie Sosamrith. En investissant « mieux », la SCPI maximise en effet ses chances de valoriser son patrimoine. En gérant plus efficacement, de manière moins couteuse, et en développant des relations plus qualitatives avec les locataires -induisant donc moins de carences locatives-, elle vise à générer davantage de revenus pour ses porteurs de part. MyShareSCPI compte également se démarquer de ses concurrents par une politique tarifaire plus « transparente ». « MyShareSCPI ne facturera des frais sur les cessions d’immeubles que si leurs reventes génèrent de la plus-value. De la même manière, elle ne touchera des commissions sur travaux que si ces derniers dépassent un certain montant (250 000 euros) et ont un impact sur la valorisation de l’actif immobilier », précise Sophie Sosamrith.

D’autres produits « différenciants » en préparation – L’arrivée sur le marché de ce nouveau produit risque donc de remettre en cause certaines pratiques bien établies dans l’univers des SCPI… Et My Share Company, la structure commune entre la société de gestion Voisin et AXA Drouot Estate en cours de constitution, ne compte pas en rester là. « Jusqu’alors Drouot Estate jouait le rôle d’incubateur et de sélectionneur d’offres nouvelles pour AXA France. L’objectif est désormais de créer des produits différenciants sans équivalent sur le marché », explique Sophie Sosamrith. D’autres projets sont déjà à l’étude, notamment dans le domaine des « club deals » à destination des investisseurs particuliers. Pour l’heure, la gestion de MyShareSCPI est assurée par les équipes de Voisin. Elle sera transférée aux gestionnaires de My Share Company une fois sa création finalisée. Les souscriptions aux parts de MyShareSCPI seront ouvertes dans les réseaux AXA France à compter du 16 mars. Le prix de souscription est de 180 € par part, avec un minimum de 278 parts.

Frédéric Tixier

A propos d’AXA France(i)
Présidée par Jacques de Peretti, AXA France, leader de l’assurance en France accompagne 7,4 millions de clients, particuliers, entreprises et professionnels grâce à l’expertise et à la proximité de ses réseaux commerciaux et de ses 15 000 collaborateurs.

A propos de Voisin(i)
Pionnier en matière de placement immobilier collectif, avec la création d’IMMO PLACEMENT dès 1968, VOISIN gère 3 SCPI de rendement qui représentent un patrimoine de près de 465 M€ pour le compte de 10 000 associés environ (au 31/12/2017). Depuis septembre 2016, la société est présente sur le marché des OPCI professionnels avec les véhicules Transimmo et Dumoulin, qui représentent 150 M€ de patrimoine (au 31/12/2017). VOISIN est filiale de Foncière ATLAND, Société d’Investissement Immobilier Cotée du Groupe ATLAND.À la fois promoteur, investisseur et gestionnaire d’actifs, le groupe ATLAND est un opérateur global de l’immobilier de 125 collaborateurs, qui intervient sur deux marchés : le logement et l’immobilier d’entreprise. Ses clients sont les particuliers, les investisseurs professionnels et les entreprises.

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société