Articles

Fiducial Gérance : promotions sur deux SCPI jusqu’au 30 juin

Ficommerce Europe et Buroboutic Métropoles bénéficient, théoriquement jusqu’au 30 juin prochain, d’un coup de pouce à l’entrée. Un moyen de compenser les pertes de revenus subies par ces deux SCPI de commerce l’an dernier. Et de relancer leur collecte.  

Délai de jouissance offert… Les futurs souscripteurs des SCPI Ficommerce Europe et Buroboutic Métropoles, deux des SCPI gérées par Fiducial Gérance, peuvent actuellement bénéficier d’un prix d’entrée discounté. La société de gestion a en effet décidé de rembourser, « à titre exceptionnel », l’équivalent du délai de jouissance aux souscripteurs de ces deux SCPI. Une offre théoriquement valable jusqu’au 30 juin prochain.

Remboursement de l’équivalent du délai de jouissance

Ce remboursement interviendra lors du versement du 1er acompte trimestriel aux nouveaux associés. Le délai de jouissance (fixé au 1er jour du 4e mois suivant la souscription, soit environ 3 mois) sera calculé sur l’acompte sur dividende servi au 3e trimestre 2020. Soit 2,30 € par part pour la SCPI Ficommerce Europe. Et 2,60 € par part pour la SCPI Buroboutic Métropoles. Les prix de souscription de ces deux SCPI sont de respectivement 230 € (Ficommerce) et 267 € (Buroboutic). Le montant des souscriptions ouvrant droit à ces remboursements est plafonné à 300 000 € par SCPI. Fiducial Gérance précise qu’elle se réserve le droit « de mettre un terme à cette opération à tout moment ».

Pertes de revenus en 2020

Ce système de promotion, que Fiducial Gérance a déjà utilisé, a évidemment pour but de relancer les souscriptions sur ces deux SCPI. Investies dans des actifs de commerce, elles ont, plus que d’autres, souffert l’an dernier d’une diminution de leurs revenus. Fiducial Gérance a en effet dû consentir des reports de loyers aux locataires les plus fragiles. Ficommerce Europe a de fait enregistré une baisse de son dividende. Celui-ci est passé de 10,50 € à 9,50 € par part. Ramenant son rendement de 4,57% (en 2019) à 4,13%. Buroboutic Métropoles a connu une évolution similaire, un peu moins accentuée. Son dividende est passé de 11,80 € à 11,40 € par part. Et son taux de rendement de 4,42% à 4,27%.

Des taux de rendement en retrait, mais supérieurs à la moyenne de la catégorie

Des taux qui, bien qu’en retrait, restent néanmoins parmi les meilleurs de la catégorie commerce. Dont le rendement moyen, en 2020, s’est établi à 3,67% (contre 4,18% pour l’ensemble du marché). Même si Fiducial Gérance revendique la « capacité de résilience » de ces SCPI, il a bien conscience que les investisseurs peuvent être encore aujourd’hui échaudés par ces véhicules thématiques. Dont le secteur sous-jacent souffre toujours des conséquences de la crise sanitaire. C’est donc, au moment « où l’espoir renaît avec les vaccins », qu’il a décidé de leur permettre de « bénéficier d’une performance financière complète et attractive dès la 1ere année ». L’avenir dira si l’argument aura suffi à les convaincre…

Repositionnement de Pierre Expansion Santé

Fiducial Gérance ne compte d’ailleurs pas que sur ces deux SCPI pour booster sa collecte. Sa gamme restructurée, notamment dans ses appellations, compte désormais un véhicule supplémentaire, Capiforce Pierre[1]. La société de gestion mise notamment sur le repositionnement de Pierre Expansion Santé sur les secteurs de la vie et du bien-être. Cette SCPI, dont le marché des parts a rouvert le 1er mars dernier, est en outre en lice pour l’obtention du label ISR.

Frédéric Tixier

[1] Historiquement géré par BNP Paribas, puis par Paref Gestion depuis 2013. Fiducial Gérance en est le gestionnaire depuis le 1er janvier 2021.


Lire aussi

SCPI Fiducial Gérance : les rendements résistent, les valeurs progressent

Thierry Gaiffe, Fiducial Gérance: « Le point fort des SCPI, c’est leur proximité avec leurs locataires »

La SCPI Pierre Expansion met le cap sur la santé


A propos de Fiducial Gérance(i)

Fiducial Gérance est une des principales sociétés de gestion indépendantes du marché des SCPI depuis plus de 40 ans. Elle gère pour le compte de tiers, qu’ils soient particuliers ou institutionnels, des Fonds d’Investissements Alternatifs Immobiliers et des Groupements Forestiers. Avec 2 milliards d’euros d’actifs gérés, répartis à travers 7 SCPI, Fiducial Gérance propose une gamme de SCPI complémentaires et différenciantes (bureaux parisiens, commerce, santé, résidences gérées, résidentiel, diversifiée), couvrant les différents segments du marché. Fiducial Gérance gère également 6 groupements forestiers et un fonds de fonds immobilier. Adossée au groupe Fiducial, Fiducial Gérance bénéficie de la solidité d’un grand groupe et de ses compétences pluridisciplinaires.

 (i) Information extraite d’un document officiel de la société

SCPI Fiducial Gérance : les rendements résistent, les valeurs progressent

Fiducial Gérance vient de communiquer les résultats 2020 de ses SCPI et autres véhicules immobiliers et forestiers. Les rendements s’affichent globalement en baisse, mais masquent quelques progressions des dividendes nominaux. En raison d’une revalorisation parfois importante de la valeur des parts.  

Rendement en hausse pour Sélectipierre 2 « Paris », une SCPI majoritairement investie en bureaux. Rendement en forte baisse pour Logipierre 3 « Résidences services », quant à elle essentiellement investie en actifs hôteliers et en résidences gérées. Et bonne résistance globale des rendements pour les trois autres SCPI à capital variable gérées par Fiducial Gérance en 2020, dont les baisses sont plus circonstanciées et dans l’épure de la moyenne du marché. Comme l’annonce la société de gestion dans un communiqué, ses résultats 2020 sont en tout cas en phase avec les objectifs, révisés par prudence lors du premier confinement.

Progression de la valeur des parts pour plusieurs SCPI

Il convient d’ailleurs de signaler que plusieurs des SCPI de Fiducial Gérance compensent le recul relatif de leurs rendements par une réévaluation – parfois importante – de la valeur de leurs parts. Cette hausse, qui a pour effet mécanique de réduire le « TDVM[1] », masque dans certains cas la progression de la valeur nominale des dividendes servis. Pierre Expansion, qui s’est récemment recentrée sur le secteur de la santé, a par exemple distribué 11,25 € par part au titre de 2020. Contre 11 € en 2019. Mais, compte tenu de la forte revalorisation du prix moyen de ses parts, passé de 220 à 261 €, son taux de distribution se replie, passant de 5% à 4,31%.


Sélectipierre 2 Paris : hausse du dividende et de la valeur des parts

La hausse du rendement de Sélectipierre 2 Paris (passé de 3,56% à 4,07%) aurait quant à elle été encore plus importante sans une nouvelle revalorisation du prix des parts. Celles-ci progressent pour la 5e année consécutive. Passant, cette fois, d’une valeur moyenne de 701,95 € en 2019 à 712,29 € en 2020. Le dividende 2020 est évidemment lui aussi en progression. Sélectipierre 2 aura finalement distribué 29 € par part l’an dernier. Contre 25 € en 2019. Signalons toutefois que sur ces 29 €, 5 € sont issus de plus-values de cession. En 2019, ces plus-values n’entraient qu’à hauteur de 1 € du montant distribué.

Logipierre 3 Résidences services : touchée de plein fouet par la crise sanitaire

Logipierre 3 Résidences services a quant à elle été « touchée de plein fouet par la crise sanitaire », reconnaît Fiducial Gérance dans le dernier bulletin semestriel de la SCPI. Son dividende passe de 70 à 28 € par part. La chute est plus que brutale. Les associés présents avant le début de la crise auront toutefois bénéficié d’une revalorisation importante du prix de leur part. Celui-ci est passé de 1 456 € à 1 600 € à compter du 1er mars 2020. Soit une hausse de 9,90%. Pour mémoire, Logipierre 3 Résidences services avait déjà revalorisé son prix de souscription en 2019, à hauteur de 6,43%. Si le rendement 2020 est donc en forte baisse (de 5,03% à 1,81%), la performance globale de la SCPI (DVM + VPM) est en revanche deux fois plus élevée qu’en 2019. Elle passe en effet de 6,74% à 12,70%…

Bonne résistance des SCPI commerce

Ficommerce s’est pour sa part diversifiée à l’international l’an dernier. En investissant dans des retail parks suisses. Ce qui lui vaut l’ajout d’une précision géographique à son patronyme, qui devient Ficommerce « Europe ». A l’instar, d’ailleurs, des autres SCPI de Fiducial Gérance, dont le positionnement – géographique ou sectoriel – est désormais ajouté à sa dénomination antérieure. Ficommerce Europe connaît une baisse de son dividende (de 10,50 € à 9,50 € par part) qui ramène son rendement à la moyenne du marché (4,13% vs 4,57% en 2019). L’autre SCPI commerce, Buroboutic (rebaptisée Buroboutic Métropoles), connaît une évolution similaire, un peu moins accentuée. Son dividende passe de 11,80 à 11,40 € par part, son taux de rendement de 4,42% à 4,27%.

Ambitions renouvelées pour 2021

Fiducial Gérance, qui gère également le fonds de fonds immobilier Fidimmo (4,15% de rendement annuel moyen) et, depuis le 1er janvier 2021, la SCPI Capiforce Pierre[2], dresse donc un bilan globalement positif de l’exercice 2020. Il affiche des « ambitions renouvelées » pour 2021. S’appuyant sur des « fondamentaux robustes qui ont déjà prouvé leur résilience ». Et la volonté « d’intensifier une relation de proximité avec les locataires ». La société de gestion rappelle l’intensification de ses engagements en matière de développement durable (avec l’objectif d’une labellisation ISR pour Pierre Expansion Santé). Elle annonce aussi le lancement prochain d’un nouveau groupement forestier d’investissement, GFI Forecial.

Frédéric Tixier


[1] Taux de distribution sur valeur de marché. Ce taux est égal à la division du dividende brut de l’année par le prix de la part acquéreur moyen de l’année.
[2] Auparavant gérée par Paref Gestion.


Lire aussi

Thierry Gaiffe, Fiducial Gérance: « Le point fort des SCPI, c’est leur proximité avec leurs locataires »

La SCPI Pierre Expansion met le cap sur la santé

Fiducial Gérance ajuste les acomptes trimestriels de ses SCPI


A propos de Fiducial Gérance(i)

Fiducial Gérance est une des principales sociétés de gestion indépendantes du marché des SCPI depuis plus de 40 ans. Elle gère pour le compte de tiers, qu’ils soient particuliers ou institutionnels, des Fonds d’Investissements Alternatifs Immobiliers et des Groupements Forestiers. Avec 2 milliards d’euros d’actifs gérés, répartis à travers 7 SCPI, Fiducial Gérance propose une gamme de SCPI complémentaires et différenciantes (bureaux parisiens, commerce, santé, résidences gérées, résidentiel, diversifiée), couvrant les différents segments du marché. Fiducial Gérance gère également 6 groupements forestiers et un fonds de fonds immobilier. Adossée au groupe Fiducial, Fiducial Gérance bénéficie de la solidité d’un grand groupe et de ses compétences pluridisciplinaires.

 (i) Information extraite d’un document officiel de la société

Fiducial Gérance ajuste les acomptes trimestriels de ses SCPI

Fiducial Gérance dévoile à son tour l’impact attendu de la crise sur la rentabilité de ses SCPI. Les acomptes trimestriels sur dividendes du 1er trimestre 2020 sont soit maintenus à 100 % de leur niveau 2019. Soit réduits, au pire, à 80 %. Les réductions pourraient être plus sévères au 2e trimestre. Mais la société de gestion n’exclut pas d’utiliser les réserves constituées.

« Les encaissements des loyers au 1er trimestre sont conformes à nos attentes »… Fiducial Gérance, gestionnaire de 5 SCPI investies en immobilier d’entreprise, n’envisage donc pas, dans un premier temps, de réduire trop drastiquement leurs premiers acomptes trimestriels sur dividendes. La situation permet en effet « une distribution au 1er trimestre 2020 proche des objectifs initiaux », explique-t-elle dans un communiqué publié le 28 avril.

Un premier acompte trimestriel « proche des objectifs initiaux »

Proche des objectifs initiaux signifie un niveau de distribution au 1T 2020 plus ou moins identique à celui constaté au 1T 2019. Deux des SCPI d’entreprise de Fiducial Gérance vont ainsi verser un acompte trimestriel équivalent à 100 % de celui de l’an dernier. C’est le cas pour Sélectipierre 2, une SCPI majoritairement investie en bureaux, de taille intermédiaire (396 M€). Et pour Pierre Expansion, une SCPI diversifiée de beaucoup plus petite taille (42 M€). Dont le capital a d’ailleurs été variabilisé l’an dernier. En revanche, pour Ficommerce, la plus importante en termes de capitalisation (700 M€ fin 2019), seul 90,2 % du montant de l’acompte de l’an dernier sera versé. Ficommerce est en effet très exposée au secteur du commerce (81 % de ses actifs sous gestion).

Révisions plus sensibles pour les SCPI exposées au commerce et à l’hôtellerie

Révision de même ampleur pour Buroboutic, avec un versement équivalent à 89,66 % de l’acompte 2019. Cette SCPI n’est pourtant exposée qu’à hauteur de 50 % de son patrimoine aux actifs de commerce. La baisse est en revanche plus rude pour Logipierre 3. Cette SCPI est en effet essentiellement investie en actifs hôteliers et en résidences gérées (95 % fin 2019). Des secteurs « plus sensibles à la crise actuelle », comme le reconnaît Fiducial Gérance. Conséquence : l’acompte du 1er trimestre est fixé à seulement 80 % de son niveau de l’an dernier. Et les révisions, pour l’ensemble de ces SCPI, pourraient être plus drastiques au 2e trimestre. Fiducial Gérance prévient : « l’impact du confinement, et la fermeture d’un grand nombre d’établissements, nous obligeront vraisemblablement à diminuer sensiblement la distribution ». De quelle ampleur ? Fiducial Gérance reste, pour l’instant, relativement vague.


Ajustements spécifiques à chaque trimestre

Les prochains acomptes seront ajustés « en fonction des perspectives d’encaissement, actif par actif, locataire par locataire ». Il faudra attendre le 3e trimestre, et « une meilleure visibilité », pour ajuster « plus sereinement » la distribution annuelle. Fiducial Gérance préfère de fait attendre, comme bon nombre de sociétés de gestion, d’avoir une vision plus précise de l’ampleur de la crise post-confinement. Ce n’est qu’alors que « les réserves pourront le cas échéant être utilisées pour conforter les distributions ». Le niveau de ces RAN (report à nouveau) à fin 2019 n’a pas été communiqué par la société de gestion. L’étude des rapports annuels 2018 des 5 SCPI permet d’avoir une estimation de leur importance.


Utilisation possible des reports à nouveau

La mieux dotée était alors Pierre Expansion, avec un RAN alors équivalent à 240 jours de distribution (du dividende 2018). Venait ensuite Logipierre 3, avec 197 jours. Puis, très en retrait, Sélectipierre 2 et Ficommerce, avec 39 jours. Buroboutic, quant à elle, affichait un RAN de 20 jours seulement. Ces montants ont pu varier depuis lors. Ils permettent simplement de constater que parmi les deux SCPI les plus « exposées », Logipierre 3 semble mieux armée pour résister au choc que Buroboutic… Mais Fiducial Gérance reste confiant. Et rassurant. « Nous sommes convaincus que les revenus de nos SCPI resteront largement positifs », explique la société de gestion. En rappelant que les SCPI vont continuer à offrir à leurs associés une bonne mutualisation des risques. Et une réduction de la volatilité des revenus. « Même si ces derniers ne seront pas au niveau attendu en 2020 ». Dont acte.

Frédéric Tixier


Lire aussi

Fiducial Gérance lance son plan d’épargne immobilière programmée

Les SCPI toujours actives pendant la crise


A propos de Fiducial Gérance(i)

Fiducial Gérance est l’une des principales sociétés de gestion indépendantes du marché des SCPI. Avec près de 1,9 milliard d’euros d’actifs gérés, répartis sur 6 SCPI, Fiducial Gérance propose une gamme de SCPI complémentaire et différenciante (bureaux, commerce, résidentiel, résidences gérées, diversifiée), couvrant les différents segments du marché, ainsi qu’un fonds de fonds immobiliers, FIDIMMO. Fiducial Gérance gère également 6 groupements forestiers.

 (i) Information extraite d’un document officiel de la société

Pas de trêve estivale pour les SCPI… Même si le rythme des acquisitions s’est quelque peu relâché au cours des deux derniers mois, la vie sociale des véhicules de la pierre-papier s’est quant à elle poursuivie sans interruption pendant l’été.

Outre Fructipierre, Cristal Rente, Foncia Cap’Hébergimmo, Atout Pierre Diversification et, plus récemment, Allianz Pierre, plusieurs SCPI « entreprise » ont procédé, elles aussi, à des augmentations de capital et/ou à la revalorisation de leur prix de souscription durant les mois de juillet et d’août.

Plusieurs augmentations de capital en cours pour les SCPI d’entreprises

C’est le cas notamment pour Unidelta, une SCPIà capital fixe créée en 1990 par 5 caisses régionales du Crédit Agricole (et gérée par Deltaloger). Celle-ci procède depuis le 9 juillet dernier à sa 17augmentation de capital (date de clôture : 14 décembre 2018). En émettant 20 000 parts nouvelles au prix de 1 330 €, la SCPI espère collecter 26,6 M€ de nouvelles souscriptions. Le prix d’émission est revalorisé de 6,40% par rapport à la dernière augmentation de capital, réalisée en juillet 2015. Augmentation de capital et hausse du prix de souscription également pour Affinités Pierre, chez Groupama Gan REIM. La SCPI « diversifiés » est en phase d’augmentation de capital depuis le 3 août dernier (date de clôture : 20 juin 2020). La société espère recueillir près de 67 M€, en émettant 270 000 parts au prix de 247 € (soit une revalorisation du prix de souscription de 2,07% par rapport à la dernière augmentation de capital, en juin 2017). Placement Pierre, chez Foncia Pierre Gestion, à peine clôturée sa deuxième augmentation de capital, en a ouvert une troisième le 13 août dernier. La SCPI de bureaux émet 21 000 parts nouvelles au prix de 345 €, constatant une revalorisation de 1,47% par rapport à la dernière opération. L’opération, qui devrait lui permettre de récolter un peu plus de 7,2 M€ de capitaux additionnels, doit s’achever en décembre 2018.

Et pour certaines SCPI fiscales

Côté SCPI « fiscales », l’été a également été actif. Plusieurs d’entre elles ont procédé à des opérations financières. C’est le cas notamment pour deux SCPI d’Urban Premium, Urban Vitalim 2 et Urban Prestigimmo 4. Urban Vitalim 2, une SCPI Pinel, est en phase d’augmentation de capital depuis le 17 juillet (jusqu’au 31 décembre 2018). Elle émet 61 057 parts nouvelles au prix de souscription (inchangé) de 500 €. Urban Prestigimmo4, nouveau millésime des SCPI Malrauxde la société de gestion, émet quant à elle 69 231 parts nouvelles au prix (inchangé) d’également 500 € depuis le 7 août (jusqu’au 31 décembre 2019). Notons par ailleurs la dissolution anticipée de la SCPI Logipierre 1, chez Fiducial Gérance, dont la disparition avait été actée par le conseil de surveillance en début d’année.

Frédéric Tixier