Articles

Kyaneos Pierre : le résidentiel « vert » fait recette

Kyaneos Pierre, la toute jeune SCPI « sociétale » dédiée à l’immobilier résidentiel écologiquement et socialement responsable, a collecté plus de 8 M€ sur le seul 2e trimestre. Elle vise les 100 M€ sur 2020.

Le résidentiel « vert » fait recette. Kyaneos Pierre, première SCPI dédiée aux logements écologiquement et socialement responsables lancée en juillet 2018 (voir « Kyaneos Pierre, une nouvelle SCPI dédiée à l’immobilier résidentiel »), connaît un succès croissant auprès des investisseurs.

SCPI Kyaneos Pierre : plus de 8 M€ de collecte au 2e trimestre

Sa collecte a été multipliée par plus de 6 entre le 1er et le 2e trimestre 2019, pour atteindre près de 8,3 M€. Le nombre peut sembler insignifiant, au regard des souscriptions nettes enregistrées par les SCPI d’entreprise sur la même période : jusqu’à 160 M€ et plus pour les plus collectrices d’entre elles (169 M€ pour Primovie, chez Primonial, 160 M€ pour Edissimmo, chez Amundi Immobilier). Mais, rapporté à la seule catégorie des SCPI résidentielles non fiscales, à laquelle appartient Kyaneos Pierre, il se compare avantageusement aux autres produits qui y figurent. Sur ce seul trimestre, la SCPI gérée par Kyaneos AM fait même mieux que ses « concurrentes », Patrimmo Croissance (7,3 M€), Sofiprime (4,5 M€), Primofamily (3,5 M€), ou Novapierre Résidentiel (en décollecte ce trimestre), pourtant pilotées par des poids lourds du secteur des SCPI (Primonial REIM, Sofidy et Paref Gestion).

SCPI Kyaneos Pierre : un rendement théoriquement supérieur à 6,5% en 2019

Si la toute jeune SCPI réalise un score aussi remarquable, c’est sans doute parce qu’elle allie les deux « drivers » les plus susceptibles de plaire aujourd’hui aux investisseurs. Le rendement, bien sûr. Mais aussi une dimension sociétale et environnementale qui séduit de plus en plus les épargnants. Côté rendement, après avoir distribué l’an dernier un dividende -annualisé…- de 7,05%, Kyaneos Pierre anticipait toujours à fin juin le versement d’un dividende annuel de l’ordre de 60 à 65 € par part sur 2019. Compte tenu de la revalorisation du prix de la part de la SCPI en juillet dernier (voir « Kyaneos Pierre augmente son prix de souscription »), son rendement prévisionnel devait donc être compris cette année entre 6% et 6,5% pour les actionnaires historiques[1], et entre 5,77% et 6,25% pour les nouveaux souscripteurs[2]. Mais la société de gestion a révisé, début septembre, cet objectif de rendement à la hausse, annonçant un taux de distribution prévisionnel compris “entre 6,5 et 7%”.

SCPI Kyaneos Pierre : un bilan énergétique largement positif

Côté « investissement éthique », Kyaneos Pierre se défend également très bien. Rappelons que la SCPI intègre dans son ADN l’amélioration de la performance énergétique des logements qu’elle acquiert, tout en visant à accroître le bien-être des locataires qu’elle héberge, et à promouvoir l’économie locale. Depuis sa création, avec 86 logements rénovés à son actif, Kyaneos Pierre revendique une diminution de 33% de la consommation énergétique de ses immeubles et une réduction de 53% des gaz à effet de serre produits. Selon Jérémie Rouzaud, le président de Kyaneos AM – et lauréat du Grands Prix « Technologie et Innovation Immobilière », by Finance Innovation et pierrepapier.fr 2019 – les logements détenus par la SCPI émettraient « environ 4 fois moins que la moyenne française ». L’impact indirect des rénovations menées par Kyaneos Pierre est également limité au maximum, puisque 96% des travaux sont confiés à des entreprises situées à moins de 50 kilomètres des chantiers. Le matériel utilisé est en outre à 54% issu de la production française.

SCPI Kyaneos Pierre : diversification géographique en cours

La SCPI a par ailleurs commencé à démontrer sa capacité à gérer un afflux de souscriptions plus conséquent. Kyaneos Pierre, initialement centrée autour de la région d’Avignon, est en train de diversifier ses implantations géographiques, et cible désormais le centre et le sud-ouest de la France. Les premières acquisitions réalisées hors de sa « zone de confort », avec des objectifs de rentabilité parfaitement en phase avec ses autres investissements, tendent à prouver que la SCPI pourra gérer sa croissance sans obérer sa capacité bénéficiaire. Ses objectifs sont d’ailleurs ambitieux. Jérémie Rouzaud, interviewé dernièrement par Terre.tv, espère collecter en 2020 près de 100 M€ et pouvoir ainsi « rénover 1 200 logements par an ». Une nouvelle pierre dans l’édifice de l’amélioration énergétique des immeubles…

Frédéric Tixier


A propos de Kyaneos Asset Management(i)

Kyaneos Asset Management est une société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF en date du 26 février 2018. 

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

[1] Ayant souscrit sur la base de l’ancien prix de souscription de 1 000 €
[2] Ayant souscrit sur la base du nouveau prix de souscription de 1 040 €

SCPI : des prix de souscription à la hausse

Depuis le 1er juin, près d’une dizaine de SCPI ont revalorisé – à la hausse – leur prix de souscription. Les progressions s’échelonnent entre +0,4% et +4%. PFO fut la 1ère à ouvrir le bal.

Après deux autres des SCPI gérées par Perial, PFO2 en avril, et PF Grand Paris en mai, la SCPI historique de la société de gestion dirigée par Eric Cosserat procédait à l’augmentation du prix de ses parts, passé de 946 € à 966 € (voir « Perial : +2,11% pour la SCPI PFO »

Juin : revalorisation des parts de PFO, Immo Placement, Cœur de Ville, Cœur de Région

Quelques semaines plus tard, c’était au tour d’Immo Placement, la SCPI à capital fixe gérée par Voisin, d’entrer en augmentation de capital et de faire passer son prix de souscription à 870 € (voir « Immo Placement : +2,35% »). Fin juin enfin, ce sont les deux SCPI de Sogenial qui revalorisaient le prix de leurs parts. Cœur de Ville, le véhicule « historique » de la société de gestion, procédait en effet à une nouvelle revalorisation, seulement six mois après la précédente (+1,5% de revalorisation le 31 décembre 2018). Cette nouvelle augmentation, qui porte le prix de la part à 206 € (vs 203 € précédemment), est du même ordre de grandeur (+1,48%). Cœur de Régions, l’autre SCPI de Sogenial, pourtant lancée en décembre dernier (voir « Double cœur chez Sogenial »), annonçait elle aussi une revalorisation du prix de ses parts, forcément plus modeste (de 620 € à 622,50 €, soit une hausse de 0,40%).

Juillet : revalorisation des parts de Kyaneos Pierre, Pierrevenus, Vendôme Régions, Eurovalys, Elysées Pierre

En juillet, c’est Kyaneos Pierre, la SCPI sociétale dédiée au logement distinguée par les Grands Prix « Technologie & Innovation Immobilière » édition 2019, et Pierrevenus, chez Foncia Pierre Gestion, qui procédaient aux premières annonces mensuelles. Le prix de souscription de Kyaneos Pierre, revalorisé pour la 1ère fois à peine un an après la création de la SCPI, progresse néanmoins significativement, de 4% (voir « Kyaneos Pierre augmente son prix de souscription »). Celui de Pierrevenus, plus modestement, s’apprécie en moyenne de 1,9%, contre +3,2% en 2018 et +0,8% en 2017. Rappelons que Pierrevenus fait l’objet d’une « double cotation », en raison d’une stratégie de distribution différenciée : selon la cible, son prix de souscription est passé à 281,14 € ou à 263 € (voir « Pierrevenus : +1,9% »). Enfin, quelques jours avant les annonces de revalorisation de la valeurs des parts d’Eurovalys, chez Advenis REIM (voir « SCPI Eurovalys : +1,5% »), et la suspension du marché des parts d’Elysées Pierre, chez HSBC REIM (voir « Elysées Pierre s’apprête à revaloriser son prix de souscription »), c’est Vendôme Régions, chez Norma Capital, qui procédait à l’augmentation de son prix de souscription. La SCPI active en régions, qui a récemment réalisé plusieurs acquisitions (voir « Vendôme Régions investit en bureaux lillois »), a en effet porté le prix de ses parts le 11 juillet dernier de 640 € à 655 €, soit une progression de 2,34%.

Frédéric Tixier

Kyaneos Pierre augmente son prix de souscription

Kyaneos Pierre, la toute jeune SCPI « sociétale » dédiée à l’immobilier résidentiel écologiquement et socialement responsable, augmente son prix de souscription à compter du 1er juillet prochain. Il passera à 1 040 €, soit une revalorisation de 4%.

Quelques jours après avoir allongé le délai de jouissance de ses parts (voir « Plus de jouissance pour Kyaneos Pierre »), la SCPI sociétale dédiée à l’immobilier résidentiel va procéder à leur revalorisation. A compter du 1er juillet prochain, son prix de souscription passera de 1 000 € à 1 040 €, soit une progression de 4%.

Rendement estimé de 6% à 6,5% en 2019

Une bonne nouvelle pour les associés d’origine, dont l’épargne investie il y a à peine douze mois (voir « Kyaneos Pierre, une nouvelle SCPI dédiée à l’immobilier résidentiel »), est déjà réévaluée. A noter que, compte tenu de ce nouveau prix de souscription, et d’un dividende prévisionnel 2019 compris entre 60 € et 65 € (dont un 1er acompte de 19 € distribué en avril dernier), le rendement prévisionnel de la SCPI devrait osciller entre 6% et 6,5%.

Collecte en forte hausse

A ce nouveau niveau, le prix de souscription s’établit à 97,41% de la valeur de reconstitution au 31 décembre 2018 (1 067,64€), contre 93,66% précédemment. Pour mémoire, l’ensemble du patrimoine de la SCPI était estimé (valeur vénale) à 1,7 M€ au 31 décembre dernier. A la fin du 1er trimestre, la SCPI capitalisait 3,19 M€ (contre 1,9 M€ en fin d’année), grâce à une collecte en forte hausse (1,3 M€ sur le 1er trimestre, contre 1,8 M€ sur l’ensemble de l’année 2018). Selon les dirigeants de Kyaneos AM, le niveau des souscriptions aurait encore très largement progressé sur le second trimestre de l’année, ce qui permettrait à la SCPI d’être en ligne avec les objectifs « d’une collecte annuelle supérieure à 20 M€ pour 2019 ».

Frédéric Tixier


A propos de Kyaneos Asset Management(i)

Kyaneos Asset Management est une société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF en date du 26 février 2018.
(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

Kyaneos Pierre, la toute jeune SCPI « sociétale » dédiée à l’immobilier résidentiel écologiquement et socialement responsable, vient d’allonger le délai de jouissance de ses parts. Fin mars, elle ne pesait encore que 3,19 M€ de capitalisation…

Ouverte aux souscriptions depuis tout juste un an (voir « Kyaneos Pierre, une nouvelle SCPI dédiée à l’immobilier résidentiel »), la jeune SCPI « sociétale » poursuit tranquillement son développement. Au 1er trimestre 2019, elle a procédé à une nouvelle acquisition, et séduit une trentaine de nouveaux actionnaires.

Une 6acquisition à son actif

Pour rappel, Kyaneos Pierre est positionnée sur le créneau original de l’investissement sociétal, et investit dans l’immobilier résidentiel en respectant un triple objectif : rentabilité, amélioration de la performance énergétique des immeubles, et respect des locataires. La 6acquisition réalisée par la SCPI entre parfaitement dans cette philosophie d’investissement. Toujours situé dans la zone géographique de prédilection (la région d’Avignon) de Kyaneos AM, la société de gestion de la SCPI, ce nouvel actif (sis à Cavaillon) a été acquis pour 792 000 € et fait immédiatement l’objet de travaux de rénovation afin d’en améliorer le bilan énergétique. Selon Kyaneos, l’isolation des murs périphériques et le remplacement des systèmes de chauffage par des pompes à chaleur ont permis de réduire la consommation d’énergie de 37% et les émissions à effet de serre de 71%. A l’acquisition, l’état général des lots (10 logements, un commerce et un bureau en rdc) a été jugé faible par Kyaneos AM, qui leur avait attribué une note moyenne de 3,7/10. « Après travaux, la note moyenne s’élève à 8,2/10 », affirme la société de gestion.

Un bilan énergétique largement positif

Le bilan énergétique de Kyaneos Pierre est d’ailleurs largement positif. Toujours selon son gestionnaire, son parc immobilier, certes encore modeste (2 269 m² répartis sur 47 lots), émettrait 4 fois moins que la moyenne française. Grâce au remplacement systématique des chauffages existants par des pompes à chaleur, l’installation de panneaux photovoltaïques, et des travaux systématiquement réalisés par des entreprises locales, l’énergie consommée aurait été réduite de 31% par rapport à la situation pré-acquisition, et l’émission des gaz à effet de serre de 57%. Sur le plan financier, les résultats sont aussi au rendez-vous. Pour l’instant, après avoir distribué l’an dernier un dividende – annualisé… – de 7,05%, Kyaneos Pierre anticipe le versement d’un dividende annuel de l’ordre de 60 à 65 € par part sur 2019, soit un rendement prévisionnel compris entre 6% et 6,5% (sur la base d’un prix de souscription inchangé, à 1 000 €).

Taux d’occupation fluctuant et faible capitalisation

La réalisation systématique de travaux d’amélioration se traduit toutefois, à court terme, par un taux d’occupation fluctuant. Sur le 1er trimestre, ce « TOF » s’établissait à 89,1% (contre 95,5% fin 2018), soit un taux de vacance de 10,9% « dont 9% lié à l’indisponibilité des appartements pendant la réalisation des travaux », explique la SCPI. Un pourcentage élevé pour une SCPI aussi jeune nuit bien sûr ponctuellement à la rentabilité du véhicule. Pour en gommer une partie des effets sur les nouveaux associés, Kyaneos Pierre a d’ailleurs décidé d’augmenter le délai de jouissance des parts nouvelles, celui-ci étant passé de 3 à 4 mois le 1er juin dernier. Enfin, il faut bien être conscient que, même si la classe d’actifs choisie par Kyaneos AM – le résidentiel -, et la thématique générale de son positionnement – la gestion à impact – font clairement partie des tendances identifiées comme très porteuses, la jeune SCPI doit encore faire ses preuves. Avec un ancrage encore essentiellement local, et une capitalisation encore très faible (quoiqu’ayant plus que doublée au cours des 6 derniers mois),   les résultats obtenus depuis sa création sont encourageants. Mais quid lorsque Kyaneos Pierre sortira de sa zone géographique de compétence, et devra gérer un flux de souscriptions plus conséquent ? A suivre.

Frédéric Tixier


A propos de Kyaneos Asset Management(i)

Kyaneos Asset Management est une société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF en date du 26 février 2018.

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

Les unes après les autres, les sociétés de gestion annoncent les taux de distribution 2018 (DVM) de leurs SCPI. Depuis mercredi 6 février, Pierre papier recense pour vous ces premières publications.


Frédéric Tixier

Les unes après les autres, les sociétés de gestion annoncent les taux de distribution 2018 (DVM) de leurs SCPI. Plus d’une trentaine est déjà disponible. Il s’agit pour l’heure de données en partie provisoires. Pierre papier a recensé pour vous ces premières publications.

Les données officielles, collectées par l’ASPIM et l’IEIF, ne seront disponibles que dans quelques jours. Seront alors notamment dévoilés le niveau de la collecte des SCPI et leur taux de distribution moyen en 2018. Ce dernier devrait tourner autour de 4,40%, en léger retrait donc par rapport à 2017 (4,44%).

Les premières publications sont encourageantes

Les premiers chiffres publiés par les sociétés de gestion, soit via des communiqués, soit via leur derniers bulletins trimestriels, ne reflètent qu’en partie cette tendance. Sur les 32 SCPI d’entreprises recensées à ce jour (à la date de la rédaction de l’article, le tableau de suivi a été actualisé depuis lors), 8 affichent en effet des taux de distribution en hausse par rapport à 2017. C’est le cas notamment des deux SCPI de Corum (aux premières marches du podium, comme en 2017), de deux des SCPI de Perial (PF Grand Paris et PFO2), et des SCPI Foncière Remusat chez Voisin, Efimmo chez Sofidy, et Pierre Capitale chez Swiss Life REIM France.


Des reculs assez limités

Plusieurs SCPI publient des résultats identiques à ceux de 2017. C’est le cas d’Epargne Pierre chez Voisin (5,97), d’Interpierre France chez Paref Gestion (5,26%) et de Pierval Santé chez Euryale Asset Management (5,05%). On sait également que les SCPI de Primonial REIM devraient afficher des rendements identiques à ceux de l’an passé, a priori supérieurs à 4,50%. Deux SCPI nouvellement créées – donc sans référence 2017 – délivrent pour leur part des rendements annualisés de très bonne facture (Kyaneos Pierre et Cœur de Régions). Le reste de l’échantillon accuse des replis, mais somme toute assez modérés, de -0,01% par exemple pour Novapierre Allemagne chez Paref Gestion (4,70%, nets d’impôt, taux provisoire) jusqu’à -0,30% pour Multimmobilier 2 à La Française

Revalorisation du prix des parts

Il convient également de noter qu’une bonne partie du recul du taux de distribution peut s’expliquer par la revalorisation du prix des parts. Rappelons en effet que le taux DVM – distribution sur valeur de marché -, qui mesure officiellement le rendement d’une SCPI, résulte du rapport entre dividendes distribués et prix de la part, dont l’évolution est mesurée par la variation du prix moyen (VPM). Si, à dividendes constants, ce prix moyen augmente, en raison d’une revalorisation du prix de la part (elle-même conséquence de l’appréciation de la valeur des actifs composant le patrimoine d’une SCPI), le taux de rendement diminue mécaniquement. C’est ce qui s’était notamment produit en 2017, le prix moyen des parts des SCPI s’étant revalorisé de 1,79%. Compte tenu de la probable augmentation de la valeur d’expertise des immeubles, on s’attend à ce que ce prix moyen soit une nouvelle fois en progression en 2018. Ce qui constitue une mauvaise nouvelle pour le rendement affiché, certes, mais pas nécessairement pour les porteurs de parts de SCPI dont la valeur du patrimoine se retrouverait ainsi révisée à la hausse…

Frédéric Tixier

Kyaneos Pierre, SCPI « sociétale » dédiée à l’immobilier résidentiel écologiquement et socialement responsable, boucle sa 1ère demi-année d’existence. Les deux dividendes versés en 2018 génèrent un rendement annualisé de 7,05%. La SCPI anticipe un rendement 2019 supérieur à 6%.

Jeune, mais rentable… Kyaneos Pierre, qui s’est ouverte aux souscriptions en juin dernier, a versé deux acomptes trimestriels au titre de 2018, de respectivement 16,25 € et 19 € par part. Ce qui correspond à un rendement annualisé de 7,05%.

5 acquisitions à son actif

Positionnée sur le créneau original – et porteur – de l’investissement sociétal, Kyaneos Pierre investit dans l’immobilier résidentiel en respectant un triple objectif : rentabilité, amélioration de la performance énergétique des immeubles, et respect des locataires. Avec les 5 opérations réalisées depuis sa création, le premier but est clairement atteint. Toutes les acquisitions opérées par Kyaneos Pierre ont été négociées avec un rendement brut à l’achat compris entre 7,80% (un immeuble nîmois acquis tout début janvier) et 10,7% (un immeuble situé à Roquemaure, en banlieue d’Avignon). Fin 2018, la SCPI détenait 39 lots, loués à 95,5%, 3% de ce taux de vacance étant liés à l’indisponibilité des appartements pendant les travaux.

Bilan énergétique positif

Si l’on en croit les données fournies par Kyaneos AM, la société de gestion de la SCPI, le second objectif semble lui aussi respecté. Les travaux engagés pour améliorer le bilan énergétique des logements acquis ont permis de faire baisser de 29% leur consommation électrique, et de réduire de 52,5% leurs émissions de gaz à effet de serre. Le tout en faisant appel exclusivement à des entreprises locales. Enfin, le troisième objectif – la satisfaction des locataires – s’apprécie au travers d’un autre indice publié par la société de gestion : la notation de la qualité de l’habitat. La note serait passée de 6,2 à 8,8 avant et après travaux…

Perspectives positives

Pour 2019, forte de ces premiers résultats, Kyaneos Pierre espère délivrer un rendement compris entre 6% et 6,5%. La SCPI n’en est toutefois qu’à ses tout débuts. Avec une capitalisation d’à peine 1,9 M€ fin 2018, et 42 associés, les contraintes de gestion sont nécessairement moins lourdes que lorsque le véhicule pèse plusieurs dizaines, voire centaines, de millions d’euros. Si l’essai reste à confirmer, il n’en reste pas moins que la classe d’actifs choisie par Kyaneos AM – le résidentiel -, et la thématique générale de son positionnement – la gestion à impact – font clairement partie des tendances identifiées comme très porteuses par l’ensemble des gestionnaires d’actifs…

Frédéric Tixier


A propos de Kyaneos Asset Management(i)

Kyaneos Asset Management est une société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF en date du 26 février 2018.

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

Kyaneos Pierre, lancée fin juin dernier, a déjà procédé à ses premières acquisitions. La SCPI « sociétale » dédiée à l’immobilier résidentiel écologiquement et socialement responsable a investi près de 1,4 M€ dans trois ensembles immobiliers situés dans sa zone de prédilection, l’Occitanie. La société de gestion Kyaneos AM annonce en outre le lancement prochain d’un OPCI grand public, Kyaneos Résidentiel.

A peine lancée, déjà investie… Kyaneos Pierre, la toute jeune SCPI ouverte aux souscriptions depuis fin juin dernier, a déjà trouvé plusieurs ensembles immobiliers correspondant à ses critères d’investissement. En juillet dernier, la société a en effet réalisé trois acquisitions, pour un montant global de 1,365 M€.

Focus sur le quart sud-est de la France

La SCPI a privilégié dans un premier temps des investissements situés dans le quart sud-est de la France, « zone d’implantation initiale de Kyaneos AM », la société de gestion de la SCPI basée à Avignon. Ses premières opérations ne concernent d’ailleurs que des immeubles d’habitation situés dans le département du Gard. Il s’agit d’ensembles immobiliers de centre-ville ou de première ceinture des villes de Beaucaire, Nîmes et Roquemaure. De faibles montants unitaires, ces acquisitions devraient dégager des rendements bruts compris entre 8% et 11%. Toutes sont en phase avec la stratégie d’investissement de Kyaneos Pierre, qui vise à maximiser conjointement le rendement locatif, l’efficience énergétique des logements, et la satisfaction des locataires.

Améliorer l’efficacité énergétique des immeubles

Kyaneos Pierre vise en effet notamment à améliorer la performance énergétique des logements. Préalablement à chaque opération, la société de gestion établit un bilan énergétique des biens ciblés, s’appuyant en particulier sur le classement DPE¹. Si la note obtenue est inférieure à un certain niveau (D, dans la terminologie DPE), des travaux seront immédiatement entrepris afin de mettre les logements en conformité. Kyaneos s’engage en outre, autant que faire se peut, à utiliser des entrepreneurs locaux pour effectuer les travaux, ainsi que des matériaux produits localement. Kyaneos Pierre a ainsi réalisé des travaux sur deux des biens acquis, conduisant à d’importants gains d’énergie, et à l’amélioration du confort des locataires (la notation Kyaneos est ainsi passée de 3,4 à 9,4 sur l’immeuble situé à Roquemaure).

Lancement prochain d’un OPCI résidentiel

La société de gestion, qui a convoqué une assemblée générale mixte des actionnaires de Kyaneos Pierre pour le 6 septembre prochain, notamment pour entériner le passage du capital maximal statutaire de 2,5 M€ à 25 M€, s’apprête également à lancer un OPCI, Kyaneos Résidentiel. Kyaneos AM, qui a déjà reçu l’agrément AMF lui permettant de commercialiser ce nouveau produit dédié aux mêmes thématiques et stratégies d’investissement que Kyaneos Pierre, annonce l’ouverture des souscriptions « courant septembre ». « Kyaneos AM sera ainsi la 12société de gestionà commercialiser un OPCI grand public (le 17sur le marché, toute forme juridique confondue), et la 1ère société de gestion à proposer un OPCI grand public (format SPPICAV) dont la stratégie suit les thématiques de l’immobilier résidentiel, l’amélioration de la performance énergétique, et le confort des locataires », précise la société de gestion.

Frédéric Tixier


A propos de Kyaneos Asset Management(i)
Kyaneos Asset Management est une société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF en date du 26 février 2018.
(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

[1]Diagnostic Performance Energétique

Une nouvelle société de gestion d’actifs immobiliers – Kyaneos AM – lance une nouvelle SCPI – Kyaneos Pierre -. Son crédo : investir en immobilier résidentiel, en respectant un triple objectif : distribuer des revenus, bien sûr, mais tout en participant à la transition énergétique – par l’amélioration de la performance des immeubles -, et en faisant preuve de respect vis-à-vis des locataires.

Une SCPI écologique, socialement responsable, et soucieuse de participer au développement de l’économie locale : Kyaneos Pierre, première SCPI lancée par la toute nouvelle société de gestion Kyaneos AM, se situe clairement sur le créneau de l’économie sociétale. « Nous souhaitons faire le lien entre le monde de la finance et l’économie réelle », affirme Jérémie Rouzaud, président fondateur de Kyaneos AM.

Une toute nouvelle société de gestion

Kyaneos Asset Management est une société de gestion de portefeuille immobilier agréée par l’AMF le 26 février dernier et basée à Avignon. Dotée d’un capital social de 250 000 €, elle est détenue majoritairement par Jérémie Rouzaud, ancien trader chez Bank of America et gérant d’OCPVM au sein du groupe Le Conservateur. Le gérant de la SCPI Kyaneos Pierre, Eric Willmann, est quant à lui un ancien gestionnaire de fonds immobiliers, notamment chez Groupama Immobilier. Toute l’équipe de cette nouvelle entité semble partager une conviction : qu’il est possible de dégager un rendement dans l’immobilier résidentiel, tout en adoptant une démarche responsable en termes d’efficacité énergétique et de relations avec les locataires.

Améliorer l’efficacité énergétique des immeubles

La stratégie d’acquisition et de gestion des immeubles intègre en effet la volonté d’améliorer leurs performances énergétiques, « dans un contexte de recherche d’optimisation des ressources environnementales et de bien-être des locataires », précise la note d’information de la SCPI. Préalablement à chaque opération, la société de gestion établie notamment un bilan énergétique des biens ciblés, s’appuyant en particulier sur le classement DPE[1]. Si la note obtenue est inférieure à un certain niveau (D, dans la terminologie DPE), des travaux seront immédiatement entrepris afin de mettre les logements en conformité. Kyaneos s’engage en outre, autant que faire se peut, à utiliser des entrepreneurs locaux pour effectuer les travaux, ainsi que des « matériaux produits au plus près de nos immeubles », expliquent les gestionnaires.

Un cercle vertueux

Au-delà de l’engagement environnemental, ce type de stratégie est aussi porteuse de synergies potentielles. La pose de panneaux photovoltaïques, par exemple, peut s’avérer sources d’économies énergétiques, et de ce fait, améliorer le rendement financier. De la même manière, des appartements mieux isolés contribuent au confort des locataires. Lesquels, de ce fait, bénéficiant par ailleurs d’un « service locatif de qualité » – autre engagement de Kyaneos -, seront moins enclins à déménager, améliorant là encore le rendement financier via la baisse du taux de vacance locative…

Investissement minimum de 10 000 €

Il reste maintenant à mettre en pratique tous ces objectifs sur un créneau – l’immobilier résidentiel -, qui intéresse effectivement de plus en plus de SCPI de rendement – avec, notamment, le lancement récent de Primo Family, par Primonial REIM – . Kyaneos Pierre vise dans un premier temps un capital de 2,5 M€ – contre 832 000 € actuellement -, soit une collecte d’environ 1,7 M€. L’investissement minimal est de 10 000 € (10 parts à 1 000 €), la date d’entrée en jouissance des nouveaux associés est fixée au 1er jour du 3mois suivant la souscription. La commission de souscription (prélevée, comme de coutume, sur la prime d’émission, est de 11% TTC. A noter que la SCPI s’autorise à s’endetter à hauteur de 50% de la valeur de ses actifs immobiliers, un bien pris individuellement pouvant en outre être financé jusqu’à 100% de sa valeur d’acquisition…

Frédéric Tixier


A propos de Kyaneos Asset Management(i)
Kyaneos Asset Management est une société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF en date du 26 février 2018.
(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

[1] Diagnostic Performance Energétique