Articles

Les SCPI toujours actives pendant la crise

La crise du coronavirus et le confinement ont très fortement réduit les transactions immobilières. Mais le marché n’est pas totalement gelé. Preuve en est : certaines SCPI ont finalisé des opérations initiées avant la crise. Et continuent de mener des négociations. Revue de détails.     

Il s’agit, pour l’essentiel, d’opération initiées avant la période de confinement. Mais pas que… Les SCPI, qui disposent pour la plupart de liquidités importantes – et continuent à collecter -, poursuivent les acquisitions et cessions d’actifs en cours. Plusieurs transactions ont été finalisées au cours des dernières semaines. D’autres sont à venir. Etat des lieux, par société de gestion.

Advenis REIM

Le gestionnaire des SCPI Eurovalys et Elyalis annonçait début mars l’acquisition d’un immeuble de bureaux à Gaimersheim, en Bavière. Prix de la transaction : environ 25 M€ hors droits. Quelques jours auparavant, la toute jeune SCPI Elyalis procédait à son premier investissement à Madrid. Pour 15,5 M€.

Amundi Immobilier

La structure dédiée à l’immobilier du groupe Amundi avait réalisé 3,8 Md€ d’acquisitions en 2019. Pour le compte de ses SCPI et OPCI grand public, mais aussi pour l’ensemble de ses fonds sous gestion. Elle vient de procéder à plusieurs nouvelles opérations. En avril 2020, elle a notamment annoncé l’acquisition de son premier actif de bureaux à Barcelone (8 330 m²) et à Varsovie (11 529 m²). Ainsi qu’une plateforme logistique (occupée par Zalando) en Allemagne.

Atream

La société de gestion spécialisée sur le secteur du tourisme et de l’hôtellerie a annoncé en mars deux nouvelles acquisitions en Allemagne. Il s’agit des murs de l’hôtel et des infrastructures récréatives du Center Parcs Nordseeküste, pour un montant de 11,8 M€. Et des murs de l’hôtel B&B Stuttgart Airport, pour un montant de 10,6 M€. Ces deux opérations ont été réalisées pour le compte de la SCPI Atream Hôtels.

BNP Paribas REIM

La division immobilière de BNP Paribas a annoncé le 17 avril l’acquisition d’un immeuble de bureaux neuf d’une surface totale de 25 000 m². Livré fin 2019, cet actif se situe dans le nouveau quartier des Docks de Saint-Ouen. Il accueille le siège de la Région Île-de-France. L’opération a été réalisée pour le compte de la SCPI Accimmo Pierre. Le montant de transaction dépasserait les 200 M€

Corum

Le gestionnaire des SCPI à succès Corum Origin et Corum XL a annoncé, le 25 mars, la première acquisition de sa nouvelle SCPI Eurion. Cette dernière s’est portée acquéreur des murs d’un supermarché situé près de Cork, en Irlande. Prix d’acquisition : 6,1 M€. Rendement estimé à l’acquisition : 7,44% acte en main.

Foncia Pierre Gestion

La société de gestion récemment passée sous la coupe de BlackFin Capital Partners a finalisé fin février son 1er investissement en Belgique. L’opération a été réalisée pour le compte de 3 de ses SCPI : Foncia Cap’Hebergimmo, à hauteur de 51% ; Foncia Pierre Rendement pour 30% ; et Placement Pierre, pour 19%. Le montant total de la transaction est supérieur à 57 M€.

Groupama Gan Reim

Le gestionnaire des SCPI Affinités Pierre et de l’OPCI Groupama Gan Pierre 1 poursuit visiblement l’optimisation de ses patrimoines. Il annonçait notamment le 14 avril dernier la cession d’une boutique située au centre-ville de Cannes. L’opération génère une plus-value de 34% pour l’OPCI Groupama Gan Pierre 1. Quelques jours plus tôt, il communiquait sur l’acquisition d’un commerce à Paris. Pour le compte cette fois d’un OPPCI (Groupama Gan Retail France).

La Française REM

La société de gestion dirigée par Marc Bertrand a finalisé en avril l’acquisition d’un immeuble de bureaux dans le 17e arrondissement parisien. Il s’agit d’un ensemble de plus de 10 000 m², siège social du groupe Rexel. Le prix de la transaction serait supérieur à 100 M€. L’opération a été menée pour le compte des SCPI Epargne Foncière (40 %), Eurofoncière 2 (10 %), LF Grand Paris Patrimoine (40 %) et Multimmobilier 2 (10 %). La SCPI LF Europimmo vient pour sa part d’annoncer (le 17 avril) l’acquisition d’un premier actif au Royaume-Uni. Il s’agit d’un immeuble mixte situé Bartholomew Close, à Londres. Le prix net vendeur est de M£. Et le taux de rendement initial ressort à 3,9 %.

Norma Capital

La société de gestion de la SCPI Vendôme Régions a fortement investi au cours du 1er trimestre. Elle a en effet acquis durant cette période 6 nouveaux actifs, pour un total de 22 M€. Il s’agit majoritairement d’immeubles de bureaux, situés en province. Les acquisitions comprennent également un immeuble de commerces situé à Montlhéry (91). Et une boutique située rue de Clichy, dans le 9e arrondissement parisien.

Novaxia

La SCPI Neo, gérée par Novaxia, a procédé à sa 5e acquisition. Il s’agit d’un « data center » situé à Nanterre, d’une surface de 3 256 m². Il est actuellement loué à Interxion, une entreprise spécialisée dans la location d’espaces de data center, pour un bail résiduel de 4,6 ans. Selon Novaxia, le rendement acte en main de cette opération est de 6,68 %

Perial AM

Perial AM a réalisé coup sur coup trois acquisitions pour ses SCPI PFO2 et PFO. Et en mars, cette dernière se portait acquéreur d’un immeuble de bureaux à Amsterdam. Pour environ 24 M€. En février, PFO2 devenait quant à elle propriétaire d’un immeuble de bureaux neufs situé dans la périphérie de Rennes. Pour environ 35,9 M€. Elle vient d’annoncer, le 20 avril, une nouvelle opération, aux Pays-Bas cette fois. Il s’agit de l’immeuble Deloitte Building situé à Utrecht. L’actif comprend 7 127 m² de bureaux et 154 emplacements de parking. Prix de l’opération : 28,8 M€. Il s’agit de la 9e acquisition aux Pays-Bas de PFO2.

Primonial REIM

Primonial REIM a finalisé le 12 mars dernier l’acquisition de l’immeuble de bureaux « Le Valmy », situé à Montreuil (93). L’opération a été réalisée pour le compte de sa SCPI Primopierre. Et cet actif de 29 000 m² a été acquis auprès de la foncière Gecina. La transaction se serait faite sur la base d’un prix supérieur à 200 M€. Primonial REIM poursuit activement la recherche de nouveaux actifs. Y compris dans le secteur de l’hôtellerie. Il vient en effet de finaliser un partenariat avec B&B Hotels, un opérateur hôtelier français. En s’engageant à investir 50 M€ par an dans cette classe d’actifs au cours des 15 prochaines années.

Sofidy

Sofidy a finalisé le 11 mars une nouvelle acquisition : l’immeuble « Le Georges V », situé dans la ville de Montpellier. Cet actif, d’une surface de 2 597 m², a été acquis pour le compte de l’OPCI Sofidy Pierre Europe. Prix de l’opération : 5,9 M€

Swisslife AM

Swiss Life Asset Managers France a concrétisé début mars l’acquisition du portefeuille  « Margaux » comprenant quatre hôtels espagnols. L’opération a été réalisée pour le compte de l’OPCI SwissLife Dynapierre. Ce dernier s’est également engagé à acquérir un immeuble majoritairement de bureaux situé dans le « QCA » parisien.

Frédéric Tixier


Lire aussi

Coronavirus : surprise, crise et châtiment

Coronavirus, une crise économique pas du tout comme les autres

SCPI, OPCI, foncières : leurs dernières acquisitions

SCPI et OPCI poursuivent leurs acquisitions. Focus sur une partie des investissements réalisés par les sociétés de gestion d’actifs immobiliers pour leurs véhicules grand public ces dernières semaines.


Groupama GAN REIM investit à Maubeuge

Nouvelle acquisition pour la SCPI Affinités Pierre. Après une plateforme logistique, à proximité de Lille, et deux commerces du centre-ville d’Aix-en-Provence, elle vient de se porteur acquéreur de deux autres commerces à proximité de Maubeuge. Loués aux enseignes Babou et Jysk, ils seront livrés en avril 2020. L’investissement est de 5,7 M€ (droits inclus).

La Française, cap sur Bordeaux, Rennes et Bois-Colombe

La société de gestion La Française REM vient de réaliser trois opérations pour le compte de ses véhicules grand public. C’est d’abord à Mérignac, à l’ouest de Bordeaux, que l’OPCI OPSIS Patrimoine s’est porté acquéreur d’un immeuble de bureaux, Le Ferry. Celui-ci, livré en septembre 2017, développe 4650 m². A Rennes, la SCPI Multimmobilier 2 a mis la main sur Identity 2. Cet immeuble de bureaux, livré au 3e trimestre 2019, développe une surface de 7 875m². Enfin, les SCPI Epargne Foncière et LF Grand Paris ont acquis conjointement le CityZen B, à Bois-Colombes. Vendu dans le cadre d’une transaction plus globale par Union Investment, l’immeuble développe 8 000 m². Entièrement loué, il est certifié BREEAM, HQE et BBC Effinergie.

La Française achète à Gecina

Par ailleurs une autre opération d’envergure est en cours de finalisation. Il s’agit de la cession, par Gecina, de l’immeuble « Park Azur ». Cet actif, situé à Montrouge, développe 24 000 m², et est entièrement loué au groupe EDF. La transaction est de 185 M€. La Française réalise l’opération pour le compte de l’EFRAP et de plusieurs SCPI de la Française REM.

Primonial REIM voit « Le Jour »

Primonial REIM annonce quant à elle l’acquisition de l’ensemble immobilier de bureaux « Le Jour ». L’opération est notamment réalisée pour le compte de la SCPI Primopierre. Conçu en 1970, l’actif a fait l’objet d’une restructuration complète en 2018. Situé dans le 14e arrondissement parisien, il développe une surface utile de près de 25 000 m².

Urban Premium investit dans le commerce

Urban Premium a procédé, pour le compte la SCPI Urban Cœur Commerce, à l’acquisition d’un portefeuille de murs de boutique. Le montant de la transaction s’élève à 4,2 M€, hors frais, hors droits. Il est composé de 12 actifs commerciaux situés en centre-ville de villes telles que Nantes, Aix en Provence, ou Orléans. Il développe par ailleurs une surface globale de plus de 3 000 m² et affiche un taux d’occupation de 100 %. Bon à savoir : la SCPI Urban Cœur Commerce est en augmentation de capital depuis décembre 2018.

Norma Capital se pose à Blagnac

Norma Capital a finalisé l’acquisition d’un immeuble de bureaux situé en zone aéroportuaire, à Blagnac (Haute-Garonne). D’une surface de plus de 5 500 m², l’actif a été certifié en 2016 « Breeam In Use-Good ». La transaction, en promesse depuis juillet dernier, a été réalisée pour le compte de la SCPI Vendôme Régions. Le prix est d’environ 13 M€.

AEW-Ciloger, cap sur l’Espagne

AEW-Ciloger a pour sa part acquis deux locaux commerciaux à Valence, en Espagne. Annoncée fin novembre, c’est la SCPI Actipierre Europe qui porte l’opération. Les locaux sont loués au restaurant « El Reino Asador » et à l’enseigne d’ameublement « Maison du Monde ». Le prix de la transaction : 9,3 M€.

HSBC REIM à Massy

La SCPI Elysées Pierre, gérée par HSBC REIM, vient d’annoncer ce 9 décembre 2019 l’acquisition de « l’Iliade ». Cet immeuble de bureaux, situé au cœur du quartier tertiaire de Massy, développe 17 470 m². Il est actuellement loué à plus de 90 % à des locataires de premier rang. Le vendeur est Generali.

Sofidy, des commerces à Joinville-Le-Pont

Par ailleurs Sofidy vient d’annoncer, ce 9 décembre, l’acquisition de 10 actifs commerciaux à Joinville-le-Pont. C’est l’OPCI Sofidy Pierre Europe qui ajoute ces actifs à son patrimoine. Il s’agit d’un ensemble occupé à 100% par des grandes enseignes, mais également par des commerçants indépendants. Ces actifs commerciaux représentent en outre une surface totale de plus de 1 200 m².

Voisin prend Neo

La société de gestion Voisin, enfin, a procédé à un nouvel investissement pour le compte de la SCPI Immo Placement. Il s’agit donc de l’immeuble Neo, situé à Bron, dans le Parc Saint Exupery. L’actif développe une surface de 3 380 m². Complètement rénové, il bénéficie d’une certification Breeam. Prix de la transaction : 6 ,5 M€.


Lire aussi

ActivImmo boucle sa première acquisition en logistique

Dynapierre prend position dans l’immeuble In Défense

 

Frédéric Tixier

SCPI, OPCI, SIIC, véhicules de la pierre-papier, immobilier : les autres news de la semaine

Plusieurs acquisitions ont été menées par des SCPI, des OPCI, des OPPCI ou des SIIC cette semaine. Edmond de Rothschild analyse le potentiel du marché résidentiel en Europe. Et Sofidy prédit que la rotation des fonds en euros vers les unités de compte immobilières est « inéluctable »…

SCPI, Immo Placement, Voisin, acquisition

La SCPI Immo Placement, gérée par la société de gestion Voisin, s’est portée acquéreur d’un immeuble de bureaux, le Néo, situé à Bron au cœur du Parc Saint-Exupéry. L’actif développe 3 380 m² sur trois niveaux et dispose de 468 m² d’archives et de 91 emplacements de parking. L’immeuble, certifié Breeam, est loué à 12 entreprises. Prix de la transaction : 6,5 M€.

OPCI, Groupama Gan Pierre 1, Groupama Gan REIM, acquisition

Groupama Gan REIM, pour le compte de l’OPCI Groupama Gan Pierre 1, a annoncé l’acquisition d’une nouvelle plateforme logistique. Située sur le parc logistique Actipole de l’A2, à proximité immédiate de Cambrai, l’actif, neuf, développe plus de 52 000 m². Il est loué à un spécialiste de la vente de solutions logistiques sur la base d’un bail d’une durée ferme de neuf années. Prix de la transaction : 35,9 M€ (droits inclus).

SCPI, PFO, Perial Asset Management, acquisition

Perial Asset Management annonce un nouvel investissement en Allemagne pour le compte de la SCPI PFO. Il s’agit de l’hôtel Star Inn Comfort, situé à Stuttgart. L’immeuble, récent (construit en 2015), développe une surface de 4 861 m² pour 159 chambres. Il est loué au groupe Star Inn Hotels dans le cadre d’un bail double net, d’une durée ferme de 25 ans.

OPPCI, Impact Investing, Swiss Life Asset Managers France, acquisition

Swiss Life Asset Managers France et Cedrus & Partners ont acquis en VEFA (vente en l’état futur d’achèvement) une résidence étudiants, à Dijon, pour le compte de l’OPPCI Immobilier Impact Investing. Une première acquisition idéalement située au cœur du nouveau pôle de la Cité internationale de la gastronomie et du vin. La livraison de la résidence (144 lots) est prévue pour la rentrée universitaire 2021. Elle sera exploitée par Réside Etudes.

SIIC, Icade, acquisition

Icade Santé, filiale de la SIIC Icade (à 56,8%), a annoncé l’acquisition du Groupe Confluent (Nouvelles Cliniques Nantaises) qui détient l’Hôpital Privé du Confluent situé à Nantes. Au terme de la transaction, Icade Santé devient propriétaire de l’immobilier de cette société, d’une valeur de 194 millions d’euros. Développant près de 58 000 m2 pour 509 lits et places d’hospitalisation et 28 salles d’opération, l’Hôpital Privé du Confluent figure parmi les plus importantes cliniques privées. Il est loué par le groupe Vivalto Santé dans le cadre d’un bail ferme de 12 ans.

Immobilier résidentiel, Edmond de Rothschild, perspectives

Selon l’équipe de recherche économique d’Edmond de Rothschild, la croissance des prix de l’immobilier résidentiel pourrait rester soutenue en Allemagne, alors qu’elle devrait fléchir en France.
Si une stabilisation est attendue en Suisse, les prix devraient progresser au Royaume-Uni dans le cas où un Brexit sans accord serait évité. Ce sont les conditions de crédit avantageuses et, dans une moindre mesure, la croissance économique et l’inflation, qui ont soutenu la hausse des marchés immobiliers ces dernières années.

Assurance-vie, unités de compte immobilières, Sofidy, prédictions

La société de gestion Sofidy considère que la « baisse structurelle des taux d’intérêt menace directement la survie du fonds en euros ». Pour remplacer ces produits, dont les rendements qui frôlent désormais la barre de 1%, la «rotation vers les unités de compte immobilières est inéluctable ». Car, « avec un rendement moyen de 4,5% et une moindre volatilité, l’immobilier, plus précisément la pierre-papier, coche toutes les cases », précise Sofidy, en rappelant que la gamme large et variée des unités de compte immobilières (SCPI, OPCI grand public, SCI ou OPCVM investi sur des foncières cotées) doit permettre à l’épargnant, « selon ses convictions et son profil de risque, de trouver la solution qui lui correspond ».

SCPI, performances

Recul en septembre de l’échantillon de SCPI représentatives du marché mesuré par l’indice EDHEC IEIF Immobilier d’entreprise France. Sa performance, sur un an glissant, passe de 7,5% à 6,29%. Depuis le début de l’année à fin septembre, elle s’établit à 5,10%.

Frédéric Tixier

SCPI : toujours plus d’acquisitions

Les SCPI multiplient les acquisitions. Après avoir déjà investi 3,6 Md€ au premier semestre 2019, majoritairement d’ailleurs hors de France (voir « SCPI : de plus en plus européennes »), elles continuent d’enrichir leurs patrimoines. Focus sur une partie des opérations réalisées par les sociétés de gestion d’actifs immobiliers ces dernières semaines.

AEW-Ciloger

AEW-Ciloger vient d’annoncer l’acquisition (13 novembre), pour le compte de la SCPI Actipierre Europe, de trois espaces de commerces d’une surface totale de 4 584 m² situés à Valence, en Espagne. Les espaces sont situés en plein cœur du complexe commercial Bonaire, à 12 km du centre de la ville et à 2 km de l’aéroport. En octobre, AEW-Ciloger avait mis la main sur un retail park de 14 200 m² situé à Herblay-sur-Seine dans le Val-d’Oise, pour le compte de ses SCPI Actipierre Europe et Atout Pierre Diversification.

Alderan

Alderan, la nouvelle société de gestion de SCPI qui a lancé en septembre dernier un véhicule spécialisé sur le secteur de la logistique (voir « ActivImmo, une nouvelle SCPI dédiée à la logistique urbaine »), est en passe de boucler son premier investissement. Il s’agit d’un actif logistique situé en périphérie de Rouen, et d’une surface de plus de 7 000 m². Le « closing » devrait intervenir d’ici la fin de l’année.

Amundi Immobilier

Amundi Immobilier se diversifie en Belgique. La société de gestion a annoncé avoir acquis, pour le compte de plusieurs de ses fonds immobiliers grand public, le complexe immobilier Marnix situé à Bruxelles, dans le quartier d’affaires Léopold, à proximité du Parlement européen. Marnix est un ensemble de deux immeubles « Marnix 13-15 » et « Marnix 17 » totalisant une surface d’environ 23 000 m². Parmi ses locataires clés figurent Deutsche Bank, la Banque mondiale et le cabinet de conseil ICF.

BNP Paribas REIM

BNP Paribas REIM France vient de procéder à l’acquisition (4 novembre) d’un immeuble de 2 500 m² sur le boulevard du Montparnasse, à Paris, le « 170M », pour le compte de la SCPI Accès Valeur Pierre. En octobre dernier, c’est Opus Real qui s’était porteur acquéreur de l’immeuble « H. Trium » situé dans l’ouest de Munich. Il s’agit de la 3eacquisition pour la SCPI allemande, lancée début 2017, après un immeuble de bureaux à Bad Homburg, dans la région de Francfort, et d’un hôtel Ibis, à Munich.

Euryale Asset Management

La SCPI Pierval Santé s’ouvre sur le Portugal. Après la France, l’Allemagne et l’Irlande (voir «SCPI Pierval Santé : 14 actifs en Irlande» ), la SCPI dédiée au secteur de la santé prend pied (13 novembre) dans la péninsule ibérique avec l’acquisition de 6 actifs, 5 Ehpad et résidences services seniors et une clinique ophtalmologique.

La Française REM

La SCPI Epargne Foncière s’est montrée très active ces dernières semaines. En octobre dernier, elle s’est portée acquéreur d’une résidence quatre-étoiles en VEFA, située à Toulouse, et sous enseigne Adagio. L’actif comportera 114 appartements. Le prix de la transaction serait de l’ordre de 17 M€. Plus récemment, selon le site CFNews, elle aurait acquis un complexe de trois immeubles, toujours dans la région de Toulouse, pour environ 46 M€.

Groupama GAN REIM

La SCPI Affinités Pierre continue à se renforcer sur le secteur de la logistique. Après l’opération réalisée en octobre dernier (voir « Affinités Pierre confirme son virage vers la logistique »), elle vient d’annoncer (12 novembre) l’acquisition d’une nouvelle plateforme logistique. L’actif, de plus de 35 000 m², et situé à proximité de Lille, près de la frontière belge, a été acquis pour 15 M€ (droits inclus). Quelques jours plus tôt (4 novembre), la SCPI annonçait un investissement dans un portefeuille de deux commerces du centre-ville d’Aix-en-Provence et loués à l’enseigne Le Coq Sportif, pour un total de 7,2 M€ (droits inclus). Par ailleurs, l’OPCI Groupama Gan Pierre s’est porté acquéreur (8 novembre), pour une quote-part de 16 M€, d’un portefeuille d’une trentaine d’actifs commerciaux régionaux.

Primonial REIM

Méga-acquisition en octobre pour le compte de plusieurs des fonds d’investissement gérés par Primonial REIM – dont la SCPI Primovie -. La société de gestion s’est portée acquéreur de l’ensemble immobilier « Sémaphore », un actif de bureaux de plus de 12 000 m² entièrement restructuré, valorisé à un montant total de 142,5 M€. Situé à Levallois-Perret, il sera entièrement loué à Doctolib, le service en ligne de rendez-vous médicaux.

Sofidy

Sofidy, pour le compte des SCPI Immorente et Efimmo 1, de l’OPCI Pierre Europe, et de son unité de compte immobilière, la SCI Convictions Immobilières, a acquis en octobre dernier l’immeuble Helys, à Suresnes. La société de gestion met la main sur 22 000 m² de bureaux pour 119 M€, ce qui constitue la plus grosse acquisition jamais réalisée par Sofidy. L’actif est en outre particulièrement rentable, avec un rendement acte en main de l’ordre de 5,6%…

Voisin

La SCPI Epargne Pierre, qui a multiplié les acquisitions depuis le début de l’année, et investi près de 170 M€ rien qu’au 3e trimestre (voir « SCPI Epargne Pierre : 166 M€ d’acquisitions au 3e trimestre »), s’est encore portée acquéreur d’un nouvel actif. Il s’agit de l’immeuble SXB1 (8 957 m² de bureaux), situé à Strasbourg et loué à 94% à 10 locataires dont Pôle Emploi, REGUS et Engie. Pour mémoire, Epargne Pierre et MyShareSCPI s’étaient conjointement emparés récemment d’un autre actif strasbourgeois, le Crystal Park, pour environ 11,5 M€.

Frédéric Tixier

Affinités Pierre confirme son virage vers la logistique

La SCPI gérée par Groupama Gan REIM vient de procéder à l’achat d’un nouvel entrepôt. Avec l’objectif de détenir un patrimoine justement équilibré entre bureaux, commerces et logistique.

Et de deux… Trois mois à peine après sa première incursion dans le secteur de la logistique (voir « La SCPI Affinités Pierre investit la logistique »), la SCPI gérée par Groupama Gan REIM ajoute un nouvel entrepôt à son patrimoine.

SCPI Affinités Pierre : nouvelle acquisition en logistique

Cette plateforme d’environ 20 000 m², située à proximité de Troyes, a été acquise pour 17,4 M€. Livrée très prochainement, elle sera louée dans le cadre d’un bail de long terme d’une durée ferme de 9 ans à l’opérateur Logtex, un spécialiste de la logistique omnicanale. Son rendement immédiat ressort à 5,5%, un peu inférieur donc à celui généré lors de l’opération menée en juin dernier. L’entrepôt acquis dans la région nantaise, louée au groupe LDLC, affichait en effet un rendement immédiat de 6,2%. Cette nouvelle acquisition, dans un domaine où Groupama Gan REIM, le gestionnaire de la SCPI, est de plus en plus investi[1], aura en tout cas pour effet de quasiment faire doubler la part du secteur logistique (18% au 30 juin) dans le patrimoine de la SCPI. Un objectif revendiqué par Groupama Gan REIM qui rappelle que l’opération va effectivement permettre à la SCPI Affinités Pierre « d’équilibrer un peu plus la répartition de son patrimoine entre bureaux, commerces et logistique ».

SCPI Affinités Pierre : patrimoine justement équilibré entre bureaux, commerces et logistique

Un « mix sectoriel » qui présente nombre d’avantages, au premier rang desquels l’élévation de la durée moyenne des baux contractés par la SCPI. Les plateformes logistiques sont en effet souvent louées via des baux de plus long terme que les commerces de centre-ville, cœurs de cible initiaux d’Affinités Pierre. Après l’acquisition de la plateforme nantaise, la durée moyenne des baux d’Affinités Pierre est ainsi passée de 5,7 ans (fin mars) à 6,6 ans (fin juillet). L’opération troyenne devrait porter cette durée moyenne autour de 7 années. La nouvelle répartition du patrimoine de la SCPI va donc lui permettre d’ajouter la consolidation de ses cash-flows à ses deux précédents piliers de développement (recherche de rendements élevés sur des actifs situés en province, recherche de plus-values potentielles sur les murs de commerce parisien). Affinités Pierre continue en effet à se positionner sur les bureaux provinciaux et les commerces de centre-ville. Elle vient notamment de signer, fin septembre, un immeuble en plein centre de Marseille (une nouvelle implantation pour la SCPI). Un investissement de 4 M€, qui devrait lui rapporter du 4,7%…

SCPI Affinités Pierre : en phase d’augmentation de capital

Côté rentabilité, Affinités Pierre se défend en effet plutôt bien. L’an dernier, elle avait distribué un dividende de 12,58 € par part, correspondant à un taux de distribution de 5,15%. Cette année, avec un taux d’occupation financier toujours au sommet (99% à mi-septembre), elle a déjà distribué deux premiers acomptes d’un montant nominal (6,2 €) supérieur à ceux de 2018 (5,95 €). Il n’est donc pas impossible d’imaginer que le dividende annuel 2019 s’avère plus élevé que celui de l’an dernier. Rappelons qu’Affinités Pierre, qui a bouclé sa précédente levée de fonds en juin dernier, est de nouveau en phase d’augmentation de capital (voir « La SCPI Affinités Pierre relève son prix de souscription »).

Frédéric Tixier


A propos de Groupama Gan REIM(i)

Groupama Gan REIM, société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF (Autorité des marchés financiers), structure, développe et gère des véhicules d’investissement immobilier pour le compte d’une clientèle d’investisseurs diversifiée. La SCPI Affinités Pierre est une SCPI à capital fixe destinée à des investisseurs désireux d’accéder à l’immobilier d’entreprise pour une durée de placement minimum recommandée de 8 années.

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

[1] Groupama Gan REIM a lancé en septembre un nouvel OPPCI (OPCI professionnel), Groupama Gan Logistics dédié, comme son nom l’indique, au secteur logistique.

La SCPI Affinités Pierre relève son prix de souscription

Comme prévu, la SCPI gérée par Groupama Gan REIM est entrée en phase d’augmentation de capital. Son prix de souscription est passé à 250€, soit une augmentation 1,21%. Mais affiche toujours une décote par rapport à sa valeur de reconstitution…

Comme l’annonçait pierrepapier.fr en juillet dernier (voir « La SCPI Affinités Pierre investit la logistique »), la SCPI gérée par Groupama Gan REIM a entamé cet été sa 4augmentation de capital.

SCPI Affinités Pierre, prix de souscription en hausse de 1,21%

Ouverte depuis le 6 août dernier, elle a pour but de faire passer le capital social de la SCPI de 90 M€ à 210 M€ via l’émission de 600 000 parts nouvelles. Au total, la SCPI prévoit de collecter 150 M€, dont 120 M€ en nominal. Comme c’était prévisible, la société de gestion profite en outre de l’opération pour relever le prix de souscription, qui passe de 247€ à 250 €, soit une augmentation de 1,21%. Une hausse finalement assez peu significative, qui ne réduit que très légèrement la décote du prix de la part vis-à-vis de sa valeur de reconstitution à fin 2018 (266,27€). Cette décote, sur la base du nouveau prix de souscription, ressort à 6,11%, contre 7,24% avant l’augmentation. Le minimum de souscription (5 parts pour les nouveaux associés) reste inchangé. La fin théorique de l’augmentation de capital est fixée au 31 décembre 2021.

SCPI Affinités Pierre, des ratios de qualité

Rappelons qu’Affinités Pierre n’avait eu aucun mal à boucler sa précédente opération, achevée en juillet dernier. Il faut dire que la SCPI affiche des ratios au vert dans quasiment tous les domaines. Avec un taux d’occupation financier proche de 100% (98% à fin juin), des investissements à la rentabilité généralement supérieure à 6%, et un dividende en forte hausse (+24,8% entre 2017 et 2018, pour un taux de distribution de 5,15% l’an dernier), elle devrait séduire sans difficulté de nouveaux investisseurs. D’autant que sa dernière acquisition, dans le secteur logistique, ajoute un nouveau levier de croissance à la SCPI qui profitera également de la stabilité apportée par des baux de plus longue durée.

Frédéric Tixier


A propos de Groupama Gan REIM(i)

Groupama Gan REIM, société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF (Autorité des Marchés Financiers), structure, développe et gère des véhicules d’investissement immobilier pour le compte d’une clientèle d’investisseurs diversifiée. La SCPI Affinités Pierre, est une SCPI à capital fixe destinée à des investisseurs désireux d’accéder à l’immobilier d’entreprise pour une durée de placement minimum recommandée de 8 années.

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

La SCPI Affinités Pierre investit la logistique

La SCPI gérée par Groupama Gan REIM vient d’investir plus de 12 M€ dans une plateforme logistique nantaise. Elle a bouclé avec succès sa 3augmentation de capital, et s’apprête à en lancer une nouvelle. Avec un prix de souscription revu à la hausse ?

Affinités Pierre se diversifie : aux côtés des bureaux (60% fin mars 2019) et des commerces (40%), elle ajoute dorénavant une composante logistique à son portefeuille. La SCPI à capital fixe lancée en 2016 par Groupama GAN REIM (voir « Groupama GAN REIM lance, comme prévu, la SCPI Affinités Pierre ») vient en effet d’annoncer l’acquisition d’une plateforme d’environ 20 000 m² près de Nantes.

Affinités Pierre, diversification en logistique

L’investissement est d’importance, puisqu’il s’élève à 12,1 M€, soit 15% de la capitalisation de la SCPI au 31 mars dernier, et près de sept fois le montant de la précédente opération réalisée par Affinités Pierre (les murs d’un commerce de centre-ville, situé dans le Marais parisien, pour environ 1,8 M€). Cette plateforme logistique, acquise en juin dernier dans le cadre d’une opération de sale and leaseback, est louée au groupe LDLC (leader français de l’e-commerce high-tech) dans le cadre d’un bail d’une durée ferme de 12 ans. Elle devrait en outre générer un rendement annuel de 6,19%, en phase avec les investissements provinciaux réalisés jusqu’alors par la SCPI.

Affinités Pierre, augmentation de la durée des baux

Cette entrée dans le secteur de la logistique ajoute un nouveau levier de croissance à Affinités Pierre, qui s’était plutôt renforcée en commerces de centre-ville (notamment parisiens) au cours des derniers mois. A ses deux axes de développement (recherche de rendements élevés sur des actifs situés en province, recherche de plus-values potentielles sur les murs de commerce parisien), elle adjoint celui de la consolidation de ses cash-flows par la signature de baux de long terme. Déjà élevée, la durée moyenne de ses baux (5,7 ans à fin mars) va en effet encore augmenter à la suite de l’acquisition de la plateforme nantaise.

Affinités Pierre, clôture de la 3augmentation de capital

La SCPI, qui affiche donc des ratios au vert dans tous les domaines – taux d’occupation financier supérieur à 95%, rentabilité des investissements supérieure à 6%, qualité du patrimoine, et hausse du dividende servi aux actionnaires (+24,8% entre 2017 et 2018 !) -, n’a donc eu aucun mal à boucler son augmentation de capital lancée en août 2018. Fin mars 2019, elle avait déjà collecté 35,9 M€ sur les 67 M€ attendus. L’opération a été clôturée avec succès le 17 juin dernier. Affinités Pierre prépare d’ailleurs une 4augmentation de capital, ayant déjà prévu de porter son capital statutaire à 330 M€ lors de sa dernière assemblée générale.

Affinités Pierre : à quand une revalorisation du prix de souscription ?

Que des bonnes nouvelles pour les associés de la SCPI qui devraient en outre pouvoir compter sur la revalorisation prochaine du prix de leurs parts (sans doute lors de l’ouverture de la prochaine augmentation de capital ?). Le prix de souscription actuel (247 €), rapporté à la valeur de reconstitution de la SCPI à fin 2018 (266,27€), s’établit en effet dans la fourchette basse autorisée (à 92,76%). Il est donc fort probable que ce prix soit réévalué, ce qui ajouterait un nouveau moteur de performance à la rentabilité de la SCPI qui, avec un taux de distribution de 5,15% en 2018, se situe déjà dans le haut de la fourchette en termes de rendement…

Frédéric Tixier


A propos de Groupama Gan REIM(i)

Groupama Gan REIM, société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF (Autorité des marchés financiers), structure, développe et gère des véhicules d’investissement immobilier pour le compte d’une clientèle d’investisseurs diversifiée. La SCPI Affinités Pierre est une SCPI à capital fixe destinée à des investisseurs désireux d’accéder à l’immobilier d’entreprise pour une durée de placement minimum recommandée de 8 années.

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

La SCPI diversifiée gérée par Groupama Gan REIM vient de procéder à l’acquisition d’une nouvelle boutique parisienne. La stratégie d’Affinités Pierre, concentrée sur « les belles adresses, bien occupées », s’avère payante. L’an dernier, son dividende a progressé de près de 25%, et son taux de distribution est passé à 5,15%, contre 4,18% en 2017.

Comme prévu, Affinités Pierre aura distribué l’an dernier un dividende en très nette hausse. A 12,58 € par part, il progresse de 24,80% par rapport à 2017 (10,08 €). Les souscripteurs, qui auront également bénéficié d’une hausse du prix de leur titre (+0,94% de variation du prix moyen de la part – VPM -, à la suite de la revalorisation du prix de souscription, en août 2018), ont ainsi vu leur rendement nettement s’améliorer, à 5,15%, contre 4,18% en 2017.

Une stratégie payante

Ils recueillent les fruits de la stratégie mise en place par Groupama Gan REIM depuis le lancement d’Affinités Pierre, en 2016 : un positionnement sur les actifs tertiaires de profil « core» – neufs, récents, ou ayant été rénovés ou restructurés – situés dans les grandes villes françaises ou européennes. Diversifiée sur plusieurs typologies d’actifs, quoiqu’avec une dominante bureaux (63% fin 2018), Affinités Pierre est majoritairement investie en régions (88% fin 2018), où elle trouve des rendements relativement élevés. Au 4trimestre 2018, elle a par exemple acquis 3 boutiques de pied d’immeuble situées à Metz et à Troyes, générant un rendement brut moyen de 6%.

Recentrage parisien

Mais Affinités Pierre ne joue pas que sur le simple levier du rendement immédiat, d’ailleurs en partie sécurisé par des baux de longue durée (6 ans en moyenne, dont 54% des baux d’une durée inférieure ou égale à 9 ans). Elle utilise aussi, marginalement, le levier du crédit (taux d’endettement de 11% fin 2018), tout en se positionnant sur des actifs à plus fort potentiel de revalorisation. C’est ainsi qu’elle augmente progressivement la part de son patrimoine placé en boutiques parisiennes, moins rentables à court terme, mais dont la valeur vénale est plus susceptible de s’apprécier dans les années à venir que les actifs régionaux. Affinités Pierre, qui avait déjà procédé à l’acquisition de commerces en pied d’immeuble en 2017 et 2018 (dans les 3e, 6et 16arrondissements de Paris), vient d’ailleurs de rajouter une nouvelle boutique à son patrimoine. Situé cette fois dans le 4arrondissement, le commerce, acquis pour 1,8 M€, est loué à l’enseigne de prêt-à-porter Hero Seven.

Possible revalorisation

Cette nouvelle opération va une nouvelle fois remonter le pourcentage des actifs parisiens de la SCPI, déjà passé de 10% fin 2017 à 12% fin 2018. Compte tenu de l’appréciation régulière de ce type de commerces, et d’un prix de la part déjà dans le bas de la limite autorisée (le prix de souscription, à 247 €, s’établit à 94,12% de la valeur de reconstitution fin 2017), il est par ailleurs fort probable qu’Affinités Pierre procède à une nouvelle revalorisation de son prix de souscription, déjà réhaussé de 2,07% en 2018. Signalons toutefois que la SCPI, à capital fixe, est toujours en augmentation de capital – dont la fin théorique est fixée en juin 2020 – et qu’elle n’avait recueilli, fin 2018, qu’environ 19,5 M€ de nouvelles souscriptions, soit moins de 30% de l’objectif (67 M€)…

Frédéric Tixier


A propos de Groupama Gan REIM(i)

Groupama Gan REIM, société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF (Autorité des marchés financiers), structure, développe et gère des véhicules d’investissement immobilier pour le compte d’une clientèle d’investisseurs diversifiée. La SCPI Affinités Pierre, est une SCPI à capital fixe destinée à des investisseurs désireux d’accéder à l’immobilier d’entreprise pour une durée de placement minimum recommandée de 8 années.

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

Une trentaine de SCPI, sur les quelque 90 véhicules commercialisés actuellement, ont offert à leurs souscripteurs des rendements 2018 supérieurs à ceux distribués en 2017. Et souvent également supérieurs à la moyenne du marché.

Si le rendement moyen des SCPI d’entreprise s’est érodé en 2018, passant de 4,43% à 4,35%, une trentaine d’entre elles affichent toutefois des rendements en hausse par rapport à 2017. Avec des progressions de plus de 1% pour les meilleures, inférieures à 0,1% pour les plus anecdotiques…

Des sociétés de gestion plus présentes que d’autres

On retrouve dans ce palmarès, assez logiquement, les véhicules les plus performants en valeur absolue. C’est le cas des deux SCPI de Corum, encore aux premières places cette année avec des rendements supérieurs à 7%, en hausse de 133 points pour Corum XL (7,91% vs 6,58%) et de 83 pour Corum Origin (7,28% vs 6,45%). Paref Gestion réalise également un joli tir groupé puisque 4 de ses 7 SCPI affichent une hausse de leur taux de distribution (DVM), notamment Novapierre Allemagne dont le rendement passe de 4,71% à 4,99% (+ 28 points). BNP Paribas REIM France est aussi bien placée, avec 3 véhicules sur 5 en progression. Pierre Sélection et France Investipierre, deux SCPI de taille moyenne (moins de 500 M€), font 30 points de mieux qu’en 2017 (respectivement 4,25% vs 3,94% et 4,72% vs 4,42%). Accès Valeur Pierre, plus imposante (avec une capitalisation de 1,2 Md€), ajoute 0,08% à sa rémunération de 2017 (4,44% vs 4,36%) quand la SCPI « paquebot » du groupe, Accimmo Pierre (2,5 Md€), baisse de 0,06% (4,02% vs 4,08%).

Des SCPI en solo

On peut également citer Perial Asset Management, dont deux SCPI sur trois progressent en termes de DVM, et Fiducial Gérance, avec deux SCPI sur cinq en progression, ou bien encore La Française REM, AEW Ciloger et Sofidy, qui placent au moins deux de leurs véhicules dans le palmarès des variations en hausse des DVM. Plusieurs sociétés ne gérant qu’une seule SCPI y figurent également, comme Groupama Gan REIM avec Affinités Pierre, Swiss Life REIM France avec Pierre Capitale, ou Immovalor Gestion avec Allianz Pierre


Frédéric Tixier

La SCPI à capital fixe lancée en 2016 par Groupama Gan REIM a procédé à trois investissements depuis le début de l’année, dont deux boutiques parisiennes. Elle a déjà versé, en trois acomptes trimestriels, près de 91% du montant du dividende distribué en 2017 (10,08 €).

Affinités Pierre, lancée en 2016, est positionnée, comme l’OPCI Groupama Gan Pierre 1 créé un an plus tôt, sur les actifs tertiaires de profil « core» – neufs, récents, ou ayant été rénovés ou restructurés – situés dans les grandes villes françaises ou européennes.

Un patrimoine très majoritairement régional

La SCPI, investie à la fois en actifs de commerces et de bureaux, attache un soin tout particulier à identifier « de belles adresses, bien occupées, et où le dynamisme commercial n’est plus à démontrer », comme le souligne Victor Pinto, le Directeur de la gestion de portefeuille de Groupama Gan REIM. C’est le cas des investissements en province (plus de 90% de l’actif fin du 3trimestre 2018), et peut-être plus encore des acquisitions parisiennes, où le critère essentiel est une « localisation commerciale de première qualité occupée par des enseignes de référence ». Affinités Pierre, déjà propriétaire de deux boutiques particulièrement bien situées, s’est encore renforcée sur ce segment de marché en procédant à deux nouvelles opérations ces six derniers mois : une boutique située rue de Bretagne (3arrondissement parisien), acquise pour 1,7 M€, et plus récemment, un commerce rue de Rennes (6arrondissement), pour 1,5 M€. Ces deux actifs sont loués respectivement à Ladurée et à Blue Garage, deux enseignes reconnues.

Augmentation de capital en cours

Depuis le début de l’année, la SCPI s’est toutefois montrée moins active en termes d’acquisitions que l’an dernier. Elle a simplement procédé, en plus des deux boutiques parisiennes, à l’achat d’un ensemble immobilier de bureaux à Valence (pour 10,5 M€). Soit, pour l’instant, 3 opérations – 3fois moins qu’en 2017 où la SCPI avait réalisé 9 investissements -, pour un total de 13,7 M€ (contre 20 M€ en 2017). Affinités Pierre dispose donc toujours d’un solde à investir (il était déjà de 4 M€ fin 2017), la SCPI, en augmentation de capital depuis août dernier, ayant collecté 31 M€ sur les 9 premiers mois de l’année. Cette nouvelle augmentation de capital (objectif : 67 M€), dont la clôture est prévue en juin 2020, s’est en outre accompagnée d’une revalorisation du prix de souscription, passé de 242 € à 247 € (+2,07%). A ce niveau, le prix de souscription affiche une décote de 5,88% par rapport à la valeur de reconstitution au 31 décembre 2017 (262,44 €).

Hausse attendue du dividende

Les souscripteurs, qui ont déjà bénéficié de la revalorisation du prix de la part, peuvent également s’attendre à une bonne nouvelle côté dividende. Affinités Pierre a en effet déjà versé trois acomptes trimestriels pour un montant total de 9,15 €, soit près de 91% du dividende annuel distribué en 2017 (10,08 €). Il y a donc de fortes chances pour que la distribution 2018 s’avère supérieure à celle de l’an dernier. De fortes chances aussi pour que, malgré le relèvement du prix de souscription, le rendement 2018 soit plus élevé que celui de 2017 (4,18%) …

Frédéric Tixier


A propos de Groupama Gan REIM(i)

Groupama Gan REIM, société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF (Autorité des Marchés Financiers), structure, développe et gère des véhicules d’investissement immobilier pour le compte d’une clientèle d’investisseurs diversifiée. La SCPI Affinités Pierre, est une SCPI à capital fixe destinée à des investisseurs désireux d’accéder à l’immobilier d’entreprise pour une durée de placement minimum recommandée de 8 années.

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société