Articles

Alexandre Claudet, Aestiam : « même la période de confinement a été créative »

Alexandre Claudet, Aestiam : « Même la période de confinement a été créative »
&nbsp

Les SCPI toujours actives pendant la crise

La crise du coronavirus et le confinement ont très fortement réduit les transactions immobilières. Mais le marché n’est pas totalement gelé. Preuve en est : certaines SCPI ont finalisé des opérations initiées avant la crise. Et continuent de mener des négociations. Revue de détails.     

Il s’agit, pour l’essentiel, d’opération initiées avant la période de confinement. Mais pas que… Les SCPI, qui disposent pour la plupart de liquidités importantes – et continuent à collecter -, poursuivent les acquisitions et cessions d’actifs en cours. Plusieurs transactions ont été finalisées au cours des dernières semaines. D’autres sont à venir. Etat des lieux, par société de gestion.

Advenis REIM

Le gestionnaire des SCPI Eurovalys et Elyalis annonçait début mars l’acquisition d’un immeuble de bureaux à Gaimersheim, en Bavière. Prix de la transaction : environ 25 M€ hors droits. Quelques jours auparavant, la toute jeune SCPI Elyalis procédait à son premier investissement à Madrid. Pour 15,5 M€.

Amundi Immobilier

La structure dédiée à l’immobilier du groupe Amundi avait réalisé 3,8 Md€ d’acquisitions en 2019. Pour le compte de ses SCPI et OPCI grand public, mais aussi pour l’ensemble de ses fonds sous gestion. Elle vient de procéder à plusieurs nouvelles opérations. En avril 2020, elle a notamment annoncé l’acquisition de son premier actif de bureaux à Barcelone (8 330 m²) et à Varsovie (11 529 m²). Ainsi qu’une plateforme logistique (occupée par Zalando) en Allemagne.

Atream

La société de gestion spécialisée sur le secteur du tourisme et de l’hôtellerie a annoncé en mars deux nouvelles acquisitions en Allemagne. Il s’agit des murs de l’hôtel et des infrastructures récréatives du Center Parcs Nordseeküste, pour un montant de 11,8 M€. Et des murs de l’hôtel B&B Stuttgart Airport, pour un montant de 10,6 M€. Ces deux opérations ont été réalisées pour le compte de la SCPI Atream Hôtels.

BNP Paribas REIM

La division immobilière de BNP Paribas a annoncé le 17 avril l’acquisition d’un immeuble de bureaux neuf d’une surface totale de 25 000 m². Livré fin 2019, cet actif se situe dans le nouveau quartier des Docks de Saint-Ouen. Il accueille le siège de la Région Île-de-France. L’opération a été réalisée pour le compte de la SCPI Accimmo Pierre. Le montant de transaction dépasserait les 200 M€

Corum

Le gestionnaire des SCPI à succès Corum Origin et Corum XL a annoncé, le 25 mars, la première acquisition de sa nouvelle SCPI Eurion. Cette dernière s’est portée acquéreur des murs d’un supermarché situé près de Cork, en Irlande. Prix d’acquisition : 6,1 M€. Rendement estimé à l’acquisition : 7,44% acte en main.

Foncia Pierre Gestion

La société de gestion récemment passée sous la coupe de BlackFin Capital Partners a finalisé fin février son 1er investissement en Belgique. L’opération a été réalisée pour le compte de 3 de ses SCPI : Foncia Cap’Hebergimmo, à hauteur de 51% ; Foncia Pierre Rendement pour 30% ; et Placement Pierre, pour 19%. Le montant total de la transaction est supérieur à 57 M€.

Groupama Gan Reim

Le gestionnaire des SCPI Affinités Pierre et de l’OPCI Groupama Gan Pierre 1 poursuit visiblement l’optimisation de ses patrimoines. Il annonçait notamment le 14 avril dernier la cession d’une boutique située au centre-ville de Cannes. L’opération génère une plus-value de 34% pour l’OPCI Groupama Gan Pierre 1. Quelques jours plus tôt, il communiquait sur l’acquisition d’un commerce à Paris. Pour le compte cette fois d’un OPPCI (Groupama Gan Retail France).

La Française REM

La société de gestion dirigée par Marc Bertrand a finalisé en avril l’acquisition d’un immeuble de bureaux dans le 17e arrondissement parisien. Il s’agit d’un ensemble de plus de 10 000 m², siège social du groupe Rexel. Le prix de la transaction serait supérieur à 100 M€. L’opération a été menée pour le compte des SCPI Epargne Foncière (40 %), Eurofoncière 2 (10 %), LF Grand Paris Patrimoine (40 %) et Multimmobilier 2 (10 %). La SCPI LF Europimmo vient pour sa part d’annoncer (le 17 avril) l’acquisition d’un premier actif au Royaume-Uni. Il s’agit d’un immeuble mixte situé Bartholomew Close, à Londres. Le prix net vendeur est de M£. Et le taux de rendement initial ressort à 3,9 %.

Norma Capital

La société de gestion de la SCPI Vendôme Régions a fortement investi au cours du 1er trimestre. Elle a en effet acquis durant cette période 6 nouveaux actifs, pour un total de 22 M€. Il s’agit majoritairement d’immeubles de bureaux, situés en province. Les acquisitions comprennent également un immeuble de commerces situé à Montlhéry (91). Et une boutique située rue de Clichy, dans le 9e arrondissement parisien.

Novaxia

La SCPI Neo, gérée par Novaxia, a procédé à sa 5e acquisition. Il s’agit d’un « data center » situé à Nanterre, d’une surface de 3 256 m². Il est actuellement loué à Interxion, une entreprise spécialisée dans la location d’espaces de data center, pour un bail résiduel de 4,6 ans. Selon Novaxia, le rendement acte en main de cette opération est de 6,68 %

Perial AM

Perial AM a réalisé coup sur coup trois acquisitions pour ses SCPI PFO2 et PFO. Et en mars, cette dernière se portait acquéreur d’un immeuble de bureaux à Amsterdam. Pour environ 24 M€. En février, PFO2 devenait quant à elle propriétaire d’un immeuble de bureaux neufs situé dans la périphérie de Rennes. Pour environ 35,9 M€. Elle vient d’annoncer, le 20 avril, une nouvelle opération, aux Pays-Bas cette fois. Il s’agit de l’immeuble Deloitte Building situé à Utrecht. L’actif comprend 7 127 m² de bureaux et 154 emplacements de parking. Prix de l’opération : 28,8 M€. Il s’agit de la 9e acquisition aux Pays-Bas de PFO2.

Primonial REIM

Primonial REIM a finalisé le 12 mars dernier l’acquisition de l’immeuble de bureaux « Le Valmy », situé à Montreuil (93). L’opération a été réalisée pour le compte de sa SCPI Primopierre. Et cet actif de 29 000 m² a été acquis auprès de la foncière Gecina. La transaction se serait faite sur la base d’un prix supérieur à 200 M€. Primonial REIM poursuit activement la recherche de nouveaux actifs. Y compris dans le secteur de l’hôtellerie. Il vient en effet de finaliser un partenariat avec B&B Hotels, un opérateur hôtelier français. En s’engageant à investir 50 M€ par an dans cette classe d’actifs au cours des 15 prochaines années.

Sofidy

Sofidy a finalisé le 11 mars une nouvelle acquisition : l’immeuble « Le Georges V », situé dans la ville de Montpellier. Cet actif, d’une surface de 2 597 m², a été acquis pour le compte de l’OPCI Sofidy Pierre Europe. Prix de l’opération : 5,9 M€

Swisslife AM

Swiss Life Asset Managers France a concrétisé début mars l’acquisition du portefeuille  « Margaux » comprenant quatre hôtels espagnols. L’opération a été réalisée pour le compte de l’OPCI SwissLife Dynapierre. Ce dernier s’est également engagé à acquérir un immeuble majoritairement de bureaux situé dans le « QCA » parisien.

Frédéric Tixier


Lire aussi

Coronavirus : surprise, crise et châtiment

Coronavirus, une crise économique pas du tout comme les autres

Coronavirus : ce que disent les sociétés de gestion de SCPI et d’OPCI

Depuis le début de la crise, et la période de confinement, les sociétés de gestion de SCPI et d’OPCI se sont organisées pour maintenir l’activité. La grande majorité d’entre elles ont adressé des messages à leurs clients. Liste (presque) exhaustive de leurs communications disponibles en ligne…   

Organisés pour poursuivre la gestion des actifs immobiliers

C’est clair, les gestionnaires de SCPI et d’OPCI se sont organisés pour poursuivre la gestion de leurs actifs immobiliers, dans le contexte de confinement que l’on sait. Une grande partie d’entre eux s’appuie sur les Plans de Continuité de l’Activité préalablement établis. Tous se déclarent opérationnels. A ce message destiné à rassurer leurs clients, certains gestionnaires ajoutent de l’analyse. Ou la mise en œuvre de décisions spécifiques. Quelques-uns ont déjà, par exemple, décidé de différer le paiement des loyers de leurs locataires. D’autres rappellent l’exposition de leurs produits aux différents secteurs de l’immobilier. Et les niveaux de risques qui y sont attachés. D’autres, enfin, essayent d’estimer les conséquences globales de la crise sanitaire en cours sur l’ensemble des marchés immobiliers.

Pierrepapier.fr a recensé toutes les communications publiques disponibles à ce jour. Soit sur les sites des sociétés de gestion. Soit sur leurs profils LinkedIn. D’autres communications ont pu être envoyées directement aux clients, sans que nous en ayons eu connaissance. D’autres informations sont ou seront disponibles sur le site de l’association des gestionnaires d’actifs immobiliers (ASPIM). Voici donc :

  • la liste de ces communiqués ou messages, et le lien permettant d’y accéder, présentée sous forme de tableau
  • un bref verbatim, extrait de ces communications, pour chacune des sociétés de gestion référencées

AEW-Ciloger

« Dans l’immédiat, AEW Ciloger se veut pragmatique et à l’écoute des demandes d’accompagnement des locataires, notamment des commerçants. L’immobilier semble durablement à l’abri d’une remontée des taux, ce qui le rend toujours attractif. Les acteurs de l’immobilier semblent d’ailleurs s’attacher actuellement à mener à leur terme les transactions en cours, sans renégociation de prix ».

Accéder à l’ensemble du communiqué

Advenis REIM

« Compte tenu du contexte épidémique exceptionnel et des dernières informations gouvernementales, nous tenions à vous informer des mesures mises en place pour limiter la propagation du virus et son impact.

La santé et la sécurité de l’ensemble des collaborateurs d’Advenis Real Estate Investment Management étant au cœur de nos préoccupations, des dispositions ont été prises pour leur permettre de maintenir la meilleure qualité de service, et répondre à vos besoins à distance. Afin d’assurer la continuité de nos activités et pour vous accompagner au mieux, nos équipes restent donc connectées ».

Accéder à l’ensemble du communiqué

Alderan

« Toute l’équipe d’Alderan tient à vous informer sur la façon dont elle gère les conséquences de la crise sanitaire que la France rencontre actuelle. Les équipes restent mobilisées et joignables par téléphone ou par mail pour toute question »

Accéder à l’ensemble du communiqué

Amundi Immobilier

« L’évolution de l’épidémie du Coronavirus (COVID-19) a conduit Amundi à adopter des mesures pour se conformer aux recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé et des autorités sanitaires des différents pays concernés. Elle a ainsi enclenché ses procédures, en lignes avec celles du groupe Crédit Agricole (actionnaire majoritaire d’Amundi), visant à limiter la propagation du virus et protéger la santé et la sécurité de la population, et celles assurant la poursuite de ses activités en cas d’épidémie. Amundi a par ailleurs pris toutes les dispositions pour assurer la continuité des activités et services rendus à ses clients ».

Accéder à l’ensemble du communiqué

Atland-Voisin

« Dans ce contexte particulier, nous vous informons que notre entreprise a pris les mesures organisationnelles adéquates pour poursuivre ses activités. Ces mesures sont guidées par plusieurs impératifs : garantir la sécurité de nos équipes, assurer la continuité du service vis-à-vis de tous nos clients (épargnants et locataires), et contribuer à l’effort collectif. La gestion des risques fait partie intégrante de notre métier d’investisseur et de notre exercice quotidien de pilotage de la performance des SCPI. La connaissance que nous avons de notre patrimoine nous permet d’identifier les enjeux, secteur par secteur, ville par ville, immeuble par immeuble, locataire par locataire. Une cellule de crise est en place pour le suivi des relations avec ces derniers, en fonction de leur situation particulière et de leur exposition au contexte actuelle».

Accéder à l’ensemble du communiqué

Atream

« Atream et ses équipes sont mobilisés. Dans le cadre de la crise sanitaire que nous traversons, Atream a mis en place son Plan de Continuité d’Activité permettant de protéger ses collaborateurs et de suivre les recommandations gouvernementales dont nous sommes solidaires, afin de limiter la propagation du virus Covid-19. Atream fermé hier ses bureaux mais demeure évidemment en mesure d’assurer ses missions auprès de vous comme à l’habitude. Vos demandes seront traitées avec diligence ».

Accéder à l’ensemble du communiqué

BNP Paribas REIM

« Au regard de la situation engendrée par la propagation du coronavirus (COVID-19), BNP Paribas REIM a pris les mesures nécessaires pour assurer la sécurité, la santé et le bien-être de ses collaborateurs, clients et fournisseurs. Nous avons immédiatement mis en œuvre un plan d’actions destiné à assurer la continuité de nos services auprès de nos clients et partenaires ».

Accéder à l’ensemble du communiqué

Cleaveland (groupe Edmond de Rothschild)

« Nous souhaitons vous informer des mesures prises par le Groupe Edmond de Rothschild dans le contexte d’épidémie de COVID-19. La priorité de notre Groupe est d’assurer la protection de la santé de nos collaborateurs, clients et partenaires commerciaux, tout en assurant la poursuite de nos activités ».

Accéder à l’ensemble du communiqué

Corum

« En raison de la crise sanitaire qui affecte l’Europe et pour la première fois depuis 9 ans, nous aurons des difficultés cette année à tenir tous nos objectifs. Pour autant vous pouvez compter sur notre engagement et notre mobilisation pour défendre votre épargne sur le long terme. Aujourd’hui nous faisons face à une situation exceptionnelle et vivons une crise majeure. Il faut continuer à penser long terme, donc au-delà de cette crise. Nous allons par conséquent aider les locataires les plus touchés par cette crise, en différant le paiement de leurs loyers ».

Accéder à l’ensemble du communiqué

Fiducial Gérance

« Au regard de la situation exceptionnelle et des annonces faites par le gouvernement, nous tenions à partager avec vous les mesures de précaution, de prévention et d’organisation mises en place par le groupe Fiducial et plus particulièrement Fiducial Gérance. L’objectif est de vous garantir la meilleure qualité de service et d’assurer la sécurité de nos collaborateurs. Pour assurer la continuité de nos services, nos équipes sont organisées pour être en mesure de travailler à distance ».

Accéder à l’ensemble du communiqué

Foncia Pierre Gestion

« La situation d’urgence à laquelle nous sommes aujourd’hui tous confrontés nous oblige à prendre des mesures exceptionnelles. Afin de faire face à la propagation du coronavirus, et dans le respect des annonces du gouvernement, nous avons tous et toutes la responsabilité de nous protéger collectivement. Nos préoccupations en tant que professionnels se concentrent bien évidemment sur la sécurité, celle de nos clients, de nos partenaires et bien sûr de nos équipes mais également sur la continuité de nos activités et de nos services. Nous restons tous concentrés sur la gestion de nos cinq SCPI ».

Accéder à l’ensemble du communiqué

Foncière Magellan

« Face à la pandémie qui nous touche, Foncière Magellan est plus que jamais engagée et mobilisée pour vous offrir un service de qualité, tout en garantissant la sécurité de ses collaborateurs. Nous entrons dans une phase où le recours au télétravail va être favorisé et généralisé. Notre système d’information nous permet de travailler à distance. Et nous disposons d’outils digitaux pour organiser des réunions en visioconférence. Vos interlocuteurs habituels restent donc opérationnels et à vos côtés pour assurer la continuité des opérations en cours. Vous pouvez les joindre par mail et sur leurs téléphones portables. Toutes les mesures prises résultent de la mise-en-œuvre de notre plan interne de continuité d’activité déjà existant. L’agilité fait partie de notre ADN depuis toujours et nous relèverons à nouveau ce défi ! »

Accéder à l’ensemble du communiqué

Foncières et Territoires

« Dans cette situation exceptionnelle, nos équipes restent mobilisées pour maintenir leur réactivité dans leurs échanges avec leurs interlocuteurs. L’ensemble des demandes seront traitées avec diligence et dans les meilleurs délais ».

Accéder à l’ensemble du communiqué

HSBC REIM

« Dans les circonstances actuelles du Coronavirus, à titre exceptionnel et jusqu’à publication d’une information contraire, nous vous recommandons de prendre contact avec HSBC REIM (France) par mail pour toute demande concernant vos parts de SCPI. Nous vous recommandons également d’envoyer toute demande de retrait complète par scan préalablement ou concomitamment à l’envoi par courrier ».

Accéder à l’ensemble du communiqué

Immovalor Gestion

« Au regard du contexte sanitaire actuel et de récentes consignes du gouvernement, Immovalor Gestion s’adapte et se mobilise pour assurer la continuité de service et répondre à vos sollicitations ».

Accéder à l’ensemble du communiqué

Intergestion

« La situation exceptionnelle que nous vivons est sans précédent. C’est pourquoi nous souhaitons vous apporter toutes les informations de nature à répondre aux questions que vous vous posez sur les répercussions qui pourraient concerner la SCPI Cristal Rente. En premier lieu, nous avons dès lundi mis en œuvre le plan de continuité de l’activité de la Société de gestion de portefeuille afin d’assurer la pérennité de son fonctionnement durant la période de confinement de la population. L’ensemble des services fonctionnels et opérationnels de la Société est activé au moyen du télétravail. Tous les collaborateurs à leur domicile sont équipés de leur ordinateur de bureau permettant l’accès aux outils et logiciels nécessaires à la poursuite de nos activités ».

Accéder à l’ensemble du communiqué

Kyaneos AM

« Dans les circonstances actuelles, nous tenons à vous assurer que les équipes de Kyaneos AM sont mobilisées pour vous fournir la meilleure qualité de service. Nous avons pris les mesures nécessaires pour garantir la sécurité de tous et assurer la continuité de nos activités ».

Accéder à l’ensemble du communiqué

La Française REIM

« Les équipes de la Française sont opérationnelles. Disposant du socle technologique et humain pour rester opérationnel et adaptable, La Française a graduellement augmenté son niveau de précautions sanitaires en encourageant le travail à distance et réduisant drastiquement les déplacements. Ce fonctionnement distant nécessite d’adapter certaines habitudes de travail. Mais l’ensemble des fonctions de gestion des SCPI et OPCI est assuré de manière normale et sécurisée. Quel impact aura cette épidémie sur l’immobilier et notamment sur les fonds gérés par La Française ? Le fonctionnement proprement dit des fonds n’est pas impacté par cette crise. La comptabilité, la distribution trimestrielle, la fiscalité annuelle, les assemblées générales… tous ces processus vont se poursuivre de manière quasi normale ».

Accéder à l’ensemble du communiqué

Norma Capital

« Depuis une quinzaine de jours, Norma Capital avait anticipé les mesures édictées par le gouvernement, notamment en complétant le parc d’ordinateurs portables, qui permet à 85% des salariés d’avoir accès de chez eux à leurs courriers électroniques et à l’ensemble des éléments nécessaires à la réalisation de leurs tâches.  Une attention particulière a été apportée à la gestion de l’existant. Les fonctions essentielles sont assurées, de la direction commerciale à la direction immobilière ».

Accéder à l’ensemble du communiqué Fair Invest

Accéder à l’ensemble du communiqué Vendôme Régions

Novaxia Investissement

« La crise sanitaire que nous traversons nous amène à adapter notre organisation. Dès vendredi 13 mars, nous avons mis en place des mesures permettant de préserver la santé des collaborateurs, et celle de nos compatriotes. En limitant les contacts au strict nécessaire, chacun d’entre nous participe au combat qui se mène contre le virus Covid-19. Vous nous avez confié votre épargne, nous serons à la hauteur de votre confiance ».

Accéder à l’ensemble du communiqué

Paref Gestion

« Suite aux mesures de confinement récemment annoncées par le Président de la République, la Direction du Groupe Paref a pris les mesures nécessaires afin d’assurer, pour nos associés, comme pour nos partenaires, un suivi optimal dans la poursuite de nos activités. L’ensemble des collaborateurs du Groupe (sur nos implantations de France, de Suisse et d’Italie) travaillent désormais depuis leur domicile. Tous sont équipés du matériel informatique adéquat et des accès téléphoniques et digitaux (Plateforme et accès à distance) permettant d’assurer la continuité de notre activité dans les meilleures conditions. Enfin nous organisons quotidiennement un comité de suivi de l’activité. La proximité avec nos locataires et l’adaptabilité de notre politique de gestion, avec prudence et discernement, sont plus que jamais de circonstance en cette période mouvementée ».

Accéder à l’ensemble du communiqué

Perial Asset Management

« Perial AM s’adapte pour assurer la continuité de service. Dans ce contexte exceptionnel, nous souhaitons vous donner quelques précisions sur la façon dont nos équipes s’organisent et adaptent leurs modes de travail. Notre objectif consiste à assurer la continuité de nos activités pour tous nos clients. Ainsi, des dispositions ont été prises pour permettre aux collaborateurs de Perial Asset Management en télétravail de pouvoir assurer un service identique ».

Accéder à l’ensemble du communiqué

Primonial REIM

« Le Groupe Primonial a élaboré, depuis plusieurs années, un solide plan de continuité des activités, en vue de faire face à une situation exceptionnelle comme celle-ci et adapter en conséquence ses moyens financiers, techniques et humains permettant d’assurer la continuité de ses missions ».

Accéder à l’ensemble du communiqué

Accéder à la note de conjoncture Covid-19

Sofidy

« Compte-tenu du contexte d’épidémie en cours (COVID-19) et des mesures de prévention prises par le gouvernement français, nous vous informons que SOFIDY a enclenché un dispositif de continuité d’activité, afin de garantir la poursuite de nos activités au quotidien et de nous conformer aux recommandations des autorités sanitaires. Les fonctions de gestion opérationnelle de SOFIDY se sont organisées pour fonctionner à distance de manière optimale, et la très grande majorité de nos équipes est dorénavant en télétravail. Parallèlement, la société de gestion a activé des procédures internes de travail collaboratif et de communication pour vous assurer un maintien qualitatif de nos relations ».

Accéder à l’ensemble du communiqué

Sogenial Immobilier

« Comme vous le savez, nous avons toutes et tous la responsabilité de nous protéger collectivement. Les équipes de Sogenial Immobilier n’échappent pas à cette règle. Par conséquent, nous avons activé dès le week-end dernier notre Plan de Continuité d’Activité pour l’ensemble de nos équipes. Sachez que nous avons à cœur de maintenir le service, nous nous sommes mobilisés et organisés en amont pour que l’ensemble de nos collaborateurs soient disponibles en télétravail et aient accès à l’ensemble des ressources habituelles de l’entreprise permettant une continuité de gestion de nos activités et de vos dossiers. Nous restons en contact permanent avec nos locataires, nos banques et nos partenaires afin de suivre la situation en temps réel et être en mesure d’adopter des solutions pragmatiques aux différentes demandes »

Accéder à l’ensemble du communiqué

Frédéric Tixier


Lire aussi

« Suspension des loyers » : quel impact pour les SCPI ?

Coronavirus : comment réagissent les acteurs de l’immobilier, leurs clients, leurs fournisseurs ?

 

Foncia Pierre Gestion change d’actionnaire

La société de gestion de SCPI, l’une des plus anciennes du marché, quitte le giron du groupe Foncia. BlackFin Capital Partners en devient l’actionnaire de référence. Objectif prioritaire de ce nouveau départ actionnarial : la relance de la collecte.

Une page se tourne. Foncia Pierre Gestion, l’une des sociétés de gestion « historiques » de SCPI, dirigée de longue date par Danielle François-Brazier, prend un nouveau départ. Jusqu’à présent détenue à 100% par le groupe Foncia, elle gagne aujourd’hui « son indépendance ». Et espère connaître une nouvelle phase de développement sous l’égide du fonds de capital-développement BlackFin Capital Partners, son nouvel actionnaire de référence.

Une accélération de la croissance

Pour Danielle François-Brazier, Directrice générale de Foncia Pierre Gestion, ce changement d’actionnariat vise en effet prioritairement « une accélération de la croissance ». La société de gestion compte en effet s’appuyer notamment sur l’écosystème financier de BlackFin pour relancer sa collecte. BlackFin, fonds sectoriel dédié au secteur financier, est notamment actionnaire de Nortia, une plateforme de distribution. Ou, depuis peu, de Consultim, un autre acteur de l’immobilier, présent en particulier sur le secteur des OPCI via Cerenicimo. Par l’intermédiaire de son nouvel actionnaire, Foncia Pierre Gestion espère de fait développer des partenariats avec de nouveau réseaux de distribution, bancaires, d’assurance ou de CGP. Et conquérir le marché des institutionnels, où elle n’était quasiment pas présente jusqu’à maintenant.

Objectif : doubler le niveau de la collecte dès 2020

« Notre objectif, a minima, est de doubler le niveau de la collecte », explique Danielle François-Brazier. Soit une collecte cible de l’ordre de 120 à 150 M€ dès 2020. Et potentiellement 300 M€ annuellement à l’horizon 2023. Foncia Pierre Gestion, qui n’a collecté qu’une soixantaine de millions d’euros en 2019 -mais près de 125 M€ en 2017-, s’est déjà préparée à cette croissance potentielle. Depuis 10 ans, elle s’est employée à rationaliser sa gamme. Et à variabiliser le capital de ses SCPI, dont quatre sur cinq sont désormais dotées de ce statut. Ce qui a permis à la société de gestion de reprendre son développement à partir de 2016, comme nous l’expliquait Danielle François-Brazier en juin dernier.

Une stratégie d’acquisition dynamisée

Ce nouveau départ actionnarial devrait donc permettre de compenser cette entrée tardive sur le marché de la distribution externe. Côté gestion des actifs, il ne devrait pas en revanche bouleverser un style qui a fait ses preuves ces dernières années. Les SCPI de Foncia Pierre Gestion s’affichent en effet toujours parmi les plus rentables, sur le long terme, du marché. «Une augmentation de la collecte nous permettra toutefois de procéder à davantage d’arbitrages. Et d’investir dans des actifs mieux dimensionnés », précise toutefois Danièle François-Brazier. Fidèle à sa stratégie d’anticipation, elle a déjà plusieurs nouvelles opérations en ligne de mire. En 2019, Foncia Pierre Gestion aura investi environ 106 M€. Dont 16 M€ auront été signés en 2020. L’européanisation des patrimoines, jusqu’alors peu développée, est également en marche. La société de gestion s’apprêterait à acquérir un nouvel actif belge d’une valeur d’une soixantaine de millions d’euros…

Frédéric Tixier


Lire aussi

L’interview de Danielle François Brazier

Les SCPI de Foncia Pierre Gestion : des TRI à 10 ans toujours très au-delà de la moyenne du marché


A propos de Foncia Pierre Gestion(i)

Foncia Pierre Gestion gère 5 SCPI représentant une capitalisation de près de 1,2 milliard d’euros. Ces SCPI sont détenues par près de 19 000 associés, avec près de 500 actifs immobiliers sous gestion (bureaux, commerces, hôtels) de près de 450 000 m². Foncia Pierre Gestion intègre l’ensemble des métiers liés à la gestion immobilière (Asset Management et Property Management). Au total l’équipe est composée de 28 professionnels expérimentés.

A propos de BlackFin Capital Partners(i)

BlackFin Capital Partners est un fonds sectoriel dédié aux services financiers en Europe. Ces métiers incluent notamment la gestion d’actifs, l’intermédiation sur les marchés financiers, la distribution et le courtage de produits d’assurance ou bancaires, l’administration de fonds, les paiements, l’externalisation et la gestion pour compte de tiers et, plus généralement, toute technologie liée à l’industrie financière. BlackFin intervient en tant qu’investisseur actif et influent, en apportant son soutien à des équipes de management performantes, en vue de permettre à leurs sociétés de franchir des étapes importantes de développement. BlackFin gère trois fonds de capital-développement et un fonds Fintech pour un montant total de plus de 1,7 milliard d’euros.

 (i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

 

 

 

Quoi de neuf chez les SCPI en 2019 ?

Onze nouvelles SCPI ont vu le jour depuis le début de l’année 2019. Certaines ont changé de nom, ou de statut, ou ont été fusionnées. Et de nouveaux gestionnaires de SCPI sont apparus sur le marché. Revue de détail.

3 nouvelles sociétés de gestion de SCPI en 2019

Trois nouvelles sociétés de gestion ont vu le jour en 2019. D’abord, Altixia REIM (ex-Héracles Gestion), relancée par Sonia Fendler en mars dernier. Puis Alderan, créée en 2018, mais qui ne lancera qu’en septembre dernier sa 1ère SCPI, ActivImmo. En enfin MyShareCompany, elle aussi constituée en même temps que MyShareSCPI, en 2018. Mais qui n’en reprendra officiellement la gestion qu’en novembre dernier. A noter qu’en 2018, deux sociétés de gestion seulement s’étaient lancées : Kyaneos AM, et Norma Capital.


11 nouvelles SCPI depuis le début de l’année

Ces nouvelles sociétés de gestion ont évidemment ouvert de nouvelles SCPI. Altixia REIM en a lancé deux :  Altixia Cadence XII et Altixia Commerces. Alderan, une (ActivImmo). Et un autre nouvel entrant sur le marché des SCPI, Novaxia Investissement, s’est distingué en lançant NEO. Une SCPI aux droits d’entrée réduits à zéro dont la commercialisation est effective depuis octobre dernier. Mais les autres sociétés de gestion n’ont pas été en reste. Paref Gestion a relancé la V2 de sa SCPI à succès (Novapierre Allemagne 2). Quant à Advenis REIM, elle s’est positionnée sur l’Europe du Sud avec Elialys. Ainsi que sur le créneau du déficit foncier avec Renovalys 7.

Dont 5 sur le créneau des SCPI fiscales

Tout comme Urban Premium, avec son nouveau millésime Urban Premium 5. La société de gestion a également lancé une nouvelle édition Pinel (Urban Vitalim 3). Et elle est rejointe sur ce créneau par AEW Ciloger (AEW Ciloger Habitat 6) et La Française REM (LF Grand Paris Habitation). Au total, ce sont 11 nouvelles SCPI qui ont vu le jour depuis le début de l’année. Dont 3 Diversifiées, 2 Commerces, 1 Spécialisée. Et 3 SCPI Pinel et 2 de déficit foncier. Pour mémoire, 7 SCPI seulement avaient été lancées en 2018.


Fusion-absorption, changement de nom ou de statut juridique

Plusieurs SCPI ont changé de nom en 2019. C’est le cas notamment de Pierre 48, devenue Novapierre Résidentiel en novembre dernier. Mais aussi de Participation Foncière Opportunité, officiellement abrégée en PFO par Perial. Ou de Nord-Est Horizon, qui avait précédemment absorbé Rhône-Alpes Méditerranée et Ouest Cap Atlantique, rebaptisée ensuite Cap Foncières & Territoires. Au chapitre des fusions-absorptions, il faut également noter l’opération menée par La Française REM sur ses deux SCPI européennes Europimmo. Notons également que deux SCPI ont changé de statut juridique chez Foncia Pierre Gestion. Placement Pierre et Foncia Pierre Rendement sont ainsi passées de capital fixe à capital variable.


Frédéric Tixier

 

Danielle François-Brazier

Danielle FRANÇOIS-BRAZIER
Foncia Pierre Gestion

Pierrevenus : +1,9%

Comme chaque année, la SCPI diversifiée gérée par Foncia Pierre Gestion va procéder à la revalorisation de son prix de souscription. Celui-ci passera, à compter du 1er juillet 2019, à 281,14 € pour les souscriptions inférieures à 250 000 €, et à 263 € pour les souscriptions d’un montant supérieur. Soit une progression d’environ 1,9% de la valeur des parts.

Petite progression, cette année, du prix de souscription de Pierrevenus… Les parts de cette SCPI diversifiée à capital variable créée en 1988, aujourd’hui gérée par Foncia Pierre Gestion, sont de fait habituellement revalorisées au début de l’été.

Revalorisation de 1,9% du prix de souscription

L’an dernier, elles avaient progressé de 3,2%. Et de 0,8% en 2017. La revalorisation 2019, a mi-chemin entre ces deux références, s’inscrit à 1,9%. Elle s’explique et se justifie par une hausse de moindre ampleur que l’an dernier de la valeur d’expertise et de la valeur de reconstitution de la SCPI. Cette dernière s’établit, pour les souscriptions inférieures à 250 000 €, à 283,77€ par part fin 2108 (contre 280,33€ fin 2017) et, pour les souscriptions supérieures à 250 000 €, à 264,71 € par part (contre 261,50 € fin 2017), soit une progression de 1,23% pour l’ensemble des souscripteurs.

« Double cotation » pour Pierrevenus

Rappelons que cette « double cotation » de Pierrevenus s’explique par une stratégie de distribution différenciée selon le niveau des souscriptions. Majoritairement distribuée via des contrats d’assurance-vie (ceux d’Aviva, pour l’essentiel), la SCPI perçoit en effet une commission de souscription décomposée en deux parties : une commission destinée à couvrir les frais de recherche, d’étude et de réalisation des investissements de 3 % HT + TVA, prélevée sur la prime d’émission, qui s’applique à tous les souscripteurs ; et une commission de 6 % HT + TVA (soit actuellement 7,20 % TTC), en supplément du prix de souscription, mais uniquement prélevée sur les souscriptions d’un montant inférieur à 250 000 €. A noter que ce palier de souscription, qui était auparavant de 100 000 €, a été relevé en mai 2018.

Prix de souscription proche de la valeur de réalisation

Les nouveaux prix de souscription, de respectivement 281,14 € pour les souscriptions inférieures à 250 000 €, et de 263 € pour les souscriptions d’un montant supérieur à 250 000 €, s’établissent à 99,35% de leur valeur de reconstitution 2018 respective, contre 97,5% sur la base des anciens prix de souscriptions. Foncia Pierre Gestion, qui auparavant préférait se positionner dans le bas de la fourchette autorisée, afin de faire bénéficier les nouveaux souscripteurs d’une décote sur le prix des parts, confirme donc sa nouvelle stratégie visant davantage à aligner au mieux le prix de souscription sur la valeur de reconstitution.

Pierrevenus : progression du taux de rendement

Pierrevenus a encore amélioré ses ratios de gestion. Sur l’exercice écoulé, la SCPI a fait progresser son taux d’occupation financier moyen (91,70%, contre 90,06% en 2017), terminant même l’année avec un TOF supérieur à 94%, un niveau confirmé sur le 1er trimestre 2019 (94,5%). Pierrevenus a investi près de 20 M€ en 2018 – grâce à une collecte de 7 M€ et à l’utilisation d’une ligne de crédit -, et s’est encore portée acquéreur de deux nouveaux actifs au 1er trimestre, pour 9 M€, et assortis de baux fermes de longue durée. Cette performance locative a permis à la SCPI d’augmenter, en 2018, le niveau du dividende servi à ses actionnaires. Le taux de rendement, à 4,88%, est en hausse par rapport à 2017 (4,65%).

Frédéric Tixier


A propos de Foncia Pierre Gestion(i)

Depuis près de 30 ans, Foncia groupe a déployé par le biais de sa filiale Foncia Pierre Gestion, une expertise reconnue dans le domaine de la gestion des SCPI et en particulier des SCPI de rendement. En tant que société de gestion de portefeuille, elle est placée sous le contrôle de l’AMF (Autorité des marchés financiers). Foncia Pierre Gestion gère 5 SCPI représentant une capitalisation de plus de 1,146 Md€. Ces SCPI sont détenues par près de 18 500 associés, avec près de 500 actifs immobiliers sous gestion (bureaux et commerces) de plus de 430 000 m². Conformément aux exigences légales, des experts indépendants évaluent chaque année le patrimoine de nos SCPI. Au 31 décembre 2018, la valeur d’expertise de l’ensemble du patrimoine géré par Foncia Pierre Gestion s’élève à plus de 1,041 Md€ hors droits. Foncia Pierre Gestion intègre l’ensemble des métiers liés à la gestion immobilière (Asset et Property Management). Par sa diversité, le patrimoine géré est représentatif de l’ensemble des secteurs de l’investissement immobilier.

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

Cette SCPI de bureaux gérée par Foncia Pierre Gestion a procédé à la variabilisation de son capital en décembre dernier. Le marché de ses parts, suspendu depuis lors, s’ouvrira de nouveau le 5 mars prochain. Avec un prix de souscription (350 €) en légère hausse (+1,45%).

Nouveau départ pour Placement Pierre… Les associés de cette SCPI majoritairement investie en bureaux franciliens ont approuvé le 19 décembre dernier, à une très large majorité (94%), son changement de statut capitalistique. Le marché des parts a été suspendu depuis lors. Il s’ouvrira de nouveau le 5 mars prochain, avec des ambitions de développement renouvelées pour la SCPI.

De nouveau à capital variable

Placement Pierre, lancée en 1986, a connu une histoire mouvementée. Initialement constituée sous la forme d’une SCPI à capital fixe – sous le nom de Placement Pierre Select 1 -, elle s’était transformée en SCPI à capital variable en 1994. À la suite de l’absorption d’une autre SCPI elle redevient, en 2003, SCPI à capital fixe. Un statut qu’elle conserve lorsqu’elle absorbe de nouveau d’autres SCPI – Finipierre et Rocher Pierre 1, en 2015 – et change de dénomination pour devenir Placement Pierre. La décision prise par les associés le 19 décembre dernier de la transformer de nouveau en SCPI à capital variable marque donc un nouveau départ pour cette SCPI dont la collecte ne sera plus dépendante d’augmentations de capital successives.

Hausse du prix de souscription

La dernière opération, qui s’était achevée en octobre dernier, avait permis de recueillir 18 M€ de nouveaux encours, sur la base d’un prix de la part fixé à 345 €, soit à 98,5% de la valeur de reconstitution au 31 décembre 2017 (350,29 €). La réouverture du marché des parts, qui interviendra donc le 5 mars, se fera sur la base d’un prix de souscription en hausse de 1,45%, à 350 €, un niveau quasiment identique à la valeur de reconstitution. Il est à noter que la SCPI, également lors de l’AGE du 19 décembre, a procédé à une réduction de son capital social maximal (fixé à 185 M€) et décidé d’une extension de son objet social l’autorisant plus précisément à procéder à des travaux sur les actifs détenus ou à détenir des « droits réels ».

Rentabilité maintenue

Placement Pierre affiche des résultats financiers de meilleure tenue qu’en 2017. Son résultat net 2018 par part progresse de 1,87% (à 16,34€, vs 16,04€ en 2017), lui permettant de distribuer le même niveau de dividende (16,20€ par part) qu’au cours de l’exercice précédent, tout en dotant le report à nouveau. Une hausse qui s’explique notamment par une nette amélioration du taux d’occupation financier en 2018 qui s’est établi en moyenne à 88,64% l’an dernier, contre 87,05% en 2017. Fin 2018, il dépassait sa moyenne annuelle, à 89,96%, avec un taux de vacance toutefois encore élevé (9,83%), en dépit d’une forte activité de relocation et d’une stratégie d’arbitrage qui a conduit la SCPI à céder pour 4 M€ d’actifs l’an dernier, sans procéder à aucun nouvel investissement.

“Pipe” d’investissements sur 2019

Normal, quand on sait que Placement Pierre a anticipé, comme à son habitude, sa collecte à venir, et se trouvait, fin 2017, en situation de sur-investissement net, avec un volume d’acquisitions de 95 M€ sur l’année (financées pour partie par la collecte -37 M€- et le recours à l’emprunt -25 M€ sur un encours autorisé de 40 M€-). La SCPI débute d’ailleurs l’année 2019 avec un “pipe” prévisionnel d’opérations d’environ 40 M€, dont une acquisitions en VEFA qui devrait se finaliser fin 2019. Placement Pierre, avec un taux de distribution (DVM) de 4,73% (vs 4,76% en 2017), reste parmi les meilleures de sa catégorie (catégorie « bureaux », dont le DVM moyen s’affiche à 4,18%), et présente l’un des meilleurs taux de rendement interne (TRI) à 5 ans du marché (avec 6,96%, 7position sur 67 SCPI de plus de 5 ans).

Frédéric Tixier


A propos de Foncia Pierre Gestion(i)

Depuis près de 30 ans, Foncia groupe a déployé par le biais de sa filiale Foncia Pierre Gestion, une expertise reconnue dans le domaine de la gestion des SCPI et en particulier des SCPI de rendement. En tant que société de gestion de portefeuille, elle est placée sous le contrôle de l’AMF (autorité des marchés financiers). Foncia Pierre Gestion gère 5 SCPI représentant une capitalisation de plus de 1,07 milliards d’euros. Ces SCPI sont détenues par plus de 17 500 associés, avec près de 500 actifs immobiliers sous gestion (bureaux et commerces) de plus de 430 000 m². Conformément aux exigences légales, des experts indépendants évaluent chaque année le patrimoine de nos SCPI. Au 31 décembre 2017, la valeur d’expertise de l’ensemble du patrimoine géré par Foncia Pierre Gestion s’élève à plus de 980 millions d’euros hors droits. Foncia Pierre Gestion intègre l’ensemble des métiers liés à la gestion immobilière (Asset et Property Management). Par sa diversité, le patrimoine géré est représentatif de l’ensemble des secteurs de l’investissement immobilier. 

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

Comme chaque année, la SCPI diversifiée gérée par Foncia Pierre Gestion va procéder à la revalorisation de son prix de souscription. Celui-ci passera, à compter du 1er juillet, à 276,58 € pour les souscriptions inférieures à 250 000 €, et à 258 € pour des montants supérieurs. Soit une progression de 3,2% de la valeur des parts.

Forte progression du prix de souscription de Pierrevenus cette année… Les parts de cette SCPI diversifiée à capital variable créée en 1988, aujourd’hui gérée par Foncia Pierre Gestion, sont de fait habituellement revalorisées au début de l’été.

Revalorisation de 3,2% du prix de souscription

L’an dernier, elles avaient progressé de 0,8%. Cette année, l’augmentation est nettement plus conséquente : +3,2%. Elle s’explique par une hausse effectivement significative de la valeur d’expertise de la SCPI (+4,76%, à patrimoine identique), entraînantune évolution, de moindre ampleur, de sa valeur de reconstitution (+3,71%). Les nouveaux prix de souscription, de respectivement 276,58 € pour les souscriptions inférieures à 250 000 €, et de 258 € pour les souscriptions d’un montant supérieur à 250 000 €, s’établissent à 98,66% et 92,03% de leur valeur de reconstitution respective, confirmant la décote dont bénéficient traditionnellement les nouveaux souscripteurs de cette SCPI.

Relèvement du palier de souscription

Rappelons que cette « double cotation » de Pierrevenus s’explique par une stratégie de distribution différenciée selon le niveau des souscriptions. Majoritairement distribuée via des contrats d’assurance-vie (ceux d’Aviva, pour l’essentiel), la SCPI perçoit en effet une commission de souscription décomposée en deux parties : une commission destinée à couvrir les frais de recherche, d’étude et de réalisation des investissements de 3 % HT + TVA, prélevée sur la prime d’émission, qui s’applique à tous les souscripteurs ; et une commission de 6 % HT+ TVA (soit actuellement 7,20 % TTC), en supplément du prix de souscription, mais uniquement prélevée sur les souscriptions d’un montant inférieur à 250 000 €. A noter que ce palier de souscription, qui était auparavant de 100 000 €, a été relevé lors de la dernière assemblée générale de la SCPI, fin mai.

Rendement de 4,65% en 2017

Pierrevenus affiche toujours des ratios de gestion de bonne tenue. La SCPI a distribué l’an dernier un dividende de 12,36 € par part, identique à celui versé en 2016, conduisant au maintien d’un taux de distribution de 4,65% en 2017. Un rendement qui vient s’ajouter à la revalorisation du prix moyen de la part acquéreur (+0,12% en 2017). Sur l’exercice écoulé, la SCPI a amélioré son taux d’occupation financier (91,70% en fin d’année, contre 90,06% en moyenne), et continué à faire croître sa collecte, passée de 4,9 M€ en rythme annuel en 2015 à plus de 25 M€ en 2017 (12 M€ en 2017). La SCPI a réalisé pour plus de 29 M€ d’acquisitions l’an dernier, grâce à l’utilisation d’une ligne de découvert de 4 M€, un effet de levier qui sera de nouveau mis à contribution « afin d’optimiser les résultats de la SCPI », comme l’explique Danielle François-Brazier, Directeur Général de Foncia Pierre Gestion.

Frédéric Tixier


A propos de Foncia Pierre Gestion(i)
Depuis près de 30 ans, le Groupe Foncia développe, au travers de sa filiale Foncia Pierre Gestion, une compétence reconnue dans le domaine de la gestion des SCPI, et en particulier des SCPI de Rendement. Foncia Pierre Gestion gère 5 SCPI réputées pour le niveau et la régularité de leurs performances, et souvent saluées par la presse économique et patrimoniale, détenues par plus de 17 500 porteurs de parts, propriétaires d’un patrimoine de près de 500 lignes d’actifs immobiliers (commerces, bureaux). Ce patrimoine, régulièrement évalué par des experts indépendants, représente une valeur d’expertise de plus de 980 millions d’euros hors droits. Il a procuré en 2017 à chaque détenteur de part un rendement moyen allant de 4,48 % à 4,98 % avant impact fiscal.
(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

La filiale du groupe Foncia spécialiste de la gestion de SCPI, qui figure parmi les rares gestionnaires publiant le « TRI » moyen de ses SCPI, réussit une nouvelle fois à maintenir ce taux plus de 2,6% au-dessus de la moyenne du marché. Foncia Pierre Gestion affiche désormais une capitalisation supérieure au milliard d’euros.

Même s’ils s’érodent d’année en année, les TRI¹ (taux de rentabilité interne) des SCPI de Foncia Pierre Gestion restent dans le haut de la fourchette.

Toujours en 1ère position des rendements à 10 ans – Le Patrimoine Foncier, la SCPI « historique » de la société de gestion dirigée par Danielle François-Brazier, lancée en 1968, continue même à occuper la 1ère position sur 10 ans, avec un taux de rendement de 12,22% sur la période. Il convient d’ailleurs de noter que seules 5 SCPI, sur les 55 nées avant 2007, réussissent encore à afficher des TRI à 10 ans supérieurs à 10%. Parmi elles figurent une SCPI désormais gérée par Paref Gestion (Cifocoma 2), et 3 autres gérées par Fiducial Gérance. Les 4 plus anciennes SCPI de Foncia Pierre Gestion affichent quant à elle un TRI moyen sur la même période de 9,48%, une nouvelle fois très au-delà de la moyenne du marché (6,87% selon les chiffres de l’IEIF). Elles n’échappent toutefois pas à l’érosion des taux de rendement qui frappent l’ensemble du secteur, leurs TRI moyen (11,75% à fin 2014, 11,03% à fin 2015, 10,46% à fin 2016…) reculant de manière très significative d’une année sur l’autre.

Amélioration du taux de distribution de Cap’Hebergimmo – Ce qui n’empêche certaines SCPI de la société de gestion d’améliorer ou de maintenir leur taux de distribution annuel. C’est le cas notamment de Cap’Hebergimmo, la SCPI spécialisée sur les secteurs de l’hôtellerie et du tourisme d’affaires, dont le DVM passe de 4,80% en 2016 à 4,97% en 2017, en dépit d’une forte collecte nette (26,7 M€, contre 1,3 M€ en 2016). Pierrevenus maintient quant à elle un taux de distribution inchangé par rapport à 2016. Foncia Pierre Gestion réussit d’ailleurs encore une fois à placer l’ensemble de ses 5 SCPI au-dessus de la moyenne des SCPI d’entreprises (4,43%, selon l’IEIF). Notons néanmoins le recul sensible du dividende de Patrimoine Foncier, régulièrement primée par les Assises de la Pierre-Papier, qui passe de 5,05% en 2016 à 4,48% en 2017. La SCPI à capital fixe, qui a engagé de lourds travaux de réhabilitation sur ses trois plus importants immeubles parisiens, a en effet décidé de limiter sa distribution au seul résultat de l’exercice, afin de « reconstituer sa trésorerie ».

Collecte brute en hausse – Foncia Pierre Gestion réalise par ailleurs une excellente année sur le plan de la collecte. Avec une collecte brute de 130 M€ (117,6 M€ de collecte nette), elle progresse de 30 M€ par rapport à 2016, en raison notamment de l’explosion des souscriptions sur Cap’Hebergimmo. Ayant atteint son objectif de dépasser le milliard d’euros en termes de capitalisation (1,07 Md€ au 31 décembre 2017), elle compte poursuivre sa croissance, en procédant notamment à « des augmentations de capital régulières » sur ses SCPI Placement Pierre (dont l’ouverture du capital est toujours en cours) et Foncia Pierre Rendement, et en poursuivant « le développement de Cap’Hebergimmo », la seule SCPI à capital variable de la gamme avec Pierrevenus.

Frédéric Tixier

A propos du groupe Foncia Pierre Gestion(i)
Depuis près de 30 ans, le Groupe Foncia développe, au travers de sa filiale Foncia Pierre Gestion, une compétence reconnue dans le domaine de la gestion des SCPI, et en particulier des SCPI de rendement. Foncia Pierre Gestion gère 5 SCPI réputées pour le niveau et la régularité de leurs performances, et souvent saluées par la presse économique et patrimoniale, détenues par plus de 17 500 porteurs de parts, propriétaires d’un patrimoine de près de 500 lignes d’actifs immobiliers (commerces, bureaux). Ce patrimoine, régulièrement évalué par des experts indépendants, représente une valeur d’expertise de plus de 980 millions d’euros hors droits. Il a procuré en 2017 à chaque détenteur de part un rendement moyen allant de 4,48 % à 4,98 % avant impact fiscal.
(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société


[1] Le taux de rentabilité interne (TRI) calcule la rentabilité d’un investissement dans des parts de SCPI en tenant compte de l’évolution de la valeur de la part et des revenus fonciers distribués (hors impôts) sur la période d’analyse.