Articles

La SCPI européenne concentrée sur l’Allemagne, qui a récemment franchi le cap des 100 M€ de capitalisation, vient de réaliser deux investissements, pour un montant cumulé de 33,1 M€. Elle affiche un rendement de 4,5% en 2017. La maison mère de la société de gestion d’Eurovalys vient de son côté de procéder à un nouvel emprunt obligataire.

Et de huit… Comme annoncé dans son dernier bulletin trimestriel, Eurovalys vient de concrétiser deux investissements en cours de négociation depuis plusieurs mois.

8e acquisition – Après Cologne, Francfort, Wolfsburg, Brême et Mörfelden-Walldorf, la SCPI ajoute les villes de Munich et d’Essen à son portefeuille d’actifs exclusivement allemands. L’immeuble munichois, construit en 2000 mais entièrement rénové en 2017, s’étend sur 12 816 m2, essentiellement de bureaux (12 056 m2). Il se situe plus précisément à 19 km à l’est de Munich, dans la ville de Poing. « Munich est l’un des principaux pôles économiques de l’Union européenne, après Paris et Londres », rappelle le communiqué d’Advenis Investment Managers, l’actuelle société de gestion d’Eurovalys. L’actif est entièrement loué à la société EBV Elektronik, filiale du groupe Avnet, l’un des leaders européens de la distribution de semi-conducteurs. L’immeuble situé à Essen a été construit en 2004. Cet actif de bureaux est entièrement loué à la société Innogy, filiale du groupe énergétique RWE.

Près de 130 M€ investis – Ces deux opérations ont été réalisées pour un montant de respectivement 26,5 M€ et 6,6 M€, ce qui porte à un peu plus de 130 M€ le total des acquisitions d’Eurovalys depuis son lancement. Cette dernière, qui a franchi le seuil des 100 M€ de capitalisation en fin d’année dernière, a déjà procédé au versement de son 4e acompte sur dividende (15 €), portant à 45€ le total de ses distributions annuelles, faisant ainsi ressortir une taux de rendement de 4,5% au titre de 2017.

Emission obligataire – Advenis, la maison mère de la société de gestion d’Eurovalys, qui est en train de procéder à la cession d’une partie du capital d’Advenis Investment Managers, vient par ailleurs d’annoncer le lancement d’une émission d’obligations convertibles, à hauteur de 10 M€, afin de financer « la réalisation d’une partie de son plan de retournement ». Deux des actionnaires du groupe ont déclaré qu’ils participeraient à cette émission, à hauteur de 5 M€ pour Hoche Partners Private Equity Investors, et de 4 M€ pour Inovalis (l’actionnaire majoritaire).

Frédéric Tixier

A propos d’Advenis(i)
Coté sur Euronext Paris, Advenis est un groupe indépendant spécialisé dans la conception, la distribution et la gestion d’actifs immobiliers et financiers. Au service d’une clientèle institutionnelle et privée, le groupe Advenis a développé une expertise technique reconnue en gestion d’actifs financiers ainsi qu’en immobilier résidentiel ancien et tertiaire.

A propos d’Advenis Investment Managers(i)
Advenis Investment Managers (AIM) est la société de gestion du groupe Advenis. Agréée par l’AMF, AIM jouit d’un véritable savoir-faire dans le domaine de la gestion collective d’actifs immobiliers : immobilier de bureaux et immobilier ancien à réhabiliter. AIM a également développé un pôle de compétences unique en allocation d’actifs, long only et en gestion performance absolue.

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

La SCPI européenne spécialisée sur l’Allemagne, lancée par Advenis Investment Manager il y a 2 ans, a franchi le cap des 100 M€ d’encours. L’activité de gestion de SCPI d’Advenis IM est en cours de transfert à Advenis REIM, une autre filiale d’Advenis SA.

Comme prévu, Advenis, société cotée en Bourse sur le compartiment C d’Euronext, se sépare partiellement de son pôle gestion d’actifs financiers. Le groupe a annoncé il y a une dizaine de jour la signature d’un accord de cession de 51% du capital d’Advenis Investment Managers à la société C-Quadrat Luxembourg.

Advenis SA conserve la gestion des SCPI – Advenis, qui a publié des résultats déficitaires en septembre dernier, avait en effet alors annoncé, parmi d’autres mesures visant à remédier à cette situation, la mise en vente de l’activité « pôle financier », c’est-à-dire la gestion d’OPCVM et la gestion sous mandat. Tout en précisant que le pôle SCPI, logé chez Advenis Investment Managers, « catalyseur du rétablissement du groupe », serait « maintenu dans le giron du groupe ». Et c’est bien ce que prévoit l’opération avec C-Quadrat. L’activité de gestion de SCPI sera en effet, avant la réalisation de la vente, transférée à Advenis REIM, une autre filiale d’Advenis AM.

Une opération en cours de réalisation – L’opération semble d’ailleurs bien engagée puisque les porteurs de parts de la SCPI Renovalys 6 (l’une des SCPI de déficit foncier d’Advenis IM) ont déjà été invités, lors de la dernière assemblée générale organisée en première instance le 28 novembre dernier, à approuver le transfert de la gestion à Advenis REIM. Rappelons toutefois que l’opération est soumise à des conditions suspensives, parmi lesquelles l’agrément de l’AMF. La vente de cette participation majoritaire à C-Quadrat – une société de gestion qui gère plus de 10 Md€ pour le compte d’une clientèle privée et institutionnelle -, d’un montant de 2,4 M€, ne devrait donc effectivement se conclure qu’au cours du 1er trimestre 2018. 

Succès d’Eurovalys – Advenis conserve de fait la partie la plus dynamique de son activité de gestion d’actifs. C’est en effet la collecte d’Eurovalys, expliquait-il déjà en septembre dernier, qui constituait l’essentiel de la croissance. Cette SCPI spécialisée sur l’Europe, lancée en 2015, quand Advenis Investment Managers s’appelait encore Avenir Finance, rencontre un succès croissant auprès des canaux de distribution institutionnels et des CGPI. Sur l’année 2017, elle a collecté en moyenne près de 15 M€ par trimestre. Advenis vient d’ailleurs d’annoncer qu’elle avait, à fin novembre, franchi le cap des 100 M€ de capitalisation. Le groupe se fixe l’objectif « ambitieux » de 80 M€ de collecte supplémentaire en 2018.

Plus de 110 M€ déjà investis – La SCPI Eurovalys a déjà investi cette année plus de 110 M€ dans ses actifs exclusivement allemands, dont 47 M€ dans un immeuble de bureaux situé à Francfort, en juin dernier. A fin septembre, elle détenait 6 actifs, et annonçait « une septième et une huitième acquisition en cours à Essen -une opération concrétisée ces derniers jours- et Munich, pour des volumes respectifs d’environ 6,5 M€ et 26 M€ acte en main ». La SCPI a déjà procédé au versement de 3 acomptes sur dividende, pour un montant total de 30 €, et envisage un 4e acompte de 15 € pour fin janvier 2018. Ce qui conduirait à un taux de distribution de 4,5% au titre de 2017.

Frédéric Tixier

A propos d’Advenis(i)
Coté sur Euronext Paris, Advenis est un groupe indépendant spécialisé dans la conception, la distribution et la gestion d’actifs immobiliers et financiers. Au service d’une clientèle institutionnelle et privée, le groupe Advenis a développé une expertise technique reconnue en gestion d’actifs financiers ainsi qu’en immobilier résidentiel ancien et tertiaire.

A propos d’Advenis Investment Managers(i)
Advenis Investment Managers (AIM) est la société de gestion du groupe Advenis. Agréée par l’AMF, AIM jouit d’un véritable savoir-faire dans le domaine de la gestion collective d’actifs immobiliers : immobilier de bureaux et immobilier ancien à réhabiliter. AIM a également développé un pôle de compétences unique en allocation d’actifs, long only et en gestion performance absolue.
(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

La SCPI lancée en juillet 2015 par Advenis Investment Managers vient d’acquérir un nouvel actif de bureau à Francfort, pour 47 M€. C’est la 5e et plus importante acquisition d’Eurovalys qui dépasse désormais les 70 M€ de capitalisation. La SCPI envisage la distribution d’un dividende de 45€ par part au titre de 2017, soit un rendement prévisionnel de 4,5%.

Et de 5… La SCPI Eurovalys, lancée sur le créneau de l’investissement en zone euro, et plus particulièrement allemand, dès juillet 2015, annonce sa 5e acquisition. Elle est d’importance, puisque le prix annoncé, acte en main, se chiffre à 47 M€.

Quasi-doublement du patrimoine détenu – C’est plus que les 3 immeubles acquis en 2016 (pour un total de 40 M€). Et presque autant que l’ensemble des 4 actifs détenus à fin 2016, directement ou indirectement, dont la valeur d’acquisition ressort, dans le rapport annuel de la SCPI, à un peu plus de 50 M€, et la valeur comptable à près de 55 M€[1]. Avec cette opération, Eurovalys double quasiment la taille de son patrimoine. Elle peut se le permettre, puisqu’en raison d’une collecte soutenue et régulière (77 M€ au 31 mars 2017, dont 13,5 M€ au 1T 2017) qui l’a d’ailleurs conduite à augmenter son capital social à 200 M€, la SCPI dispose de fonds à investir « en phase avec ses anticipations », comme le souligne la société de gestion dans le dernier bulletin trimestriel d’Eurovalys.

Bureaux à Francfort – L’actif acquis est situé à Niederrad, le quartier d’affaires historique de Francfort. Construit en 1985, rénové en 2013, il offre une surface locative de 13 648 m2. Il est entièrement loué en tant que siège du groupe allemand Wisag (leader sur le segment des services en Allemagne). Rappelons qu’Eurovalys était déjà présente à Francfort, mais aussi à Cologne, Wolfsburg et Brême, et donc bien investie sur un marché qui, selon le dernier sondage annuel d’Universal-Investment, est désormais jugé « trop cher » par les investisseurs institutionnels. Eurovalys semble néanmoins dégager une rentabilité suffisante pour maintenir un dividende annuel cible de 45 euros par part en 2017 (contre 47,72 € en 2016), soit un rendement net d’impôts étrangers et de prélèvements sociaux et fiscaux de 4,5% (contre 4,74% en 2016).

A propos d’Advenis Investment Managers (i)
Advenis Investment Managers (AIM) est la société de gestion du groupe Advenis. Agréée par l’AMF, AIM a développé un pôle de compétences unique en allocation d’actifs, long only et en gestion performance absolue. AIM jouit aussi d’un savoir-faire reconnu dans le domaine de la gestion collective d’actifs immobiliers notamment dans l’immobilier ancien à réhabiliter.
(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

[1] Dont les 51% détenus sur l’immeuble de Cologne, en partenariat avec Inovalis Real Estate Investment Trust (REIT)

La SCPI investie sur le marché immobilier allemand lancée en juillet 2015 par Advenis Investment Managers va proposer le versement d’un complément de dividende à ses actionnaires. Si cette résolution est adoptée, Eurovalys affichera un rendement de 4,5% dès son 1er exercice. Le marché des bureaux allemands, sur lequel elle intervient, reste porteur.

Alors que BNP Paribas REIM s’apprête, elle-aussi, à lancer une SCPI dédiée au marché de l’immobilier d’entreprise allemand, Eurovalys, une SCPI lancée sur ce créneau en juillet 2015 annonce ses premiers résultats.

Dividende annuel cible de 45 euros par part – Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils sont encourageants. Au terme d’un an et demi d’existence, la SCPI gérée par Advenis Investment Managers affiche une capitalisation de plus de 57,5 M€ – une forte collecte qui l’a conduite à augmenter dernièrement son capital social à 200 M€ – et un patrimoine constitué de 4 actifs situés à Francfort, Cologne, Wolfsburg et Brême, pour une valeur totale de près de 55 M€[1]. Après avoir distribué 4 acomptes de 10 euros chacun au cours de l’exercice, tout en prévoyant déjà le versement d’un complément de dividende, la SCPI vient de préciser le montant de ce « bonus » annuel. Celui-ci s’établira à 5 euros par part, sous réserve de l’approbation de cette résolution par la prochaine Assemblée Générale annuelle des actionnaires. Son adoption porterait le total des distributions à 45 euros par part, soit un rendement net d’impôts étrangers et de prélèvements sociaux et fiscaux de 4,5%.

Un marché de l’immobilier d’entreprise allemand très actif – Eurovalys intervient sur un marché très actif. Selon la dernière étude publiée par BNP Paribas Real Estate – dont, on l’a dit, la division gestion d’actifs s’intéresse de près à la question… -, ce sont 52,6 Md€ qui ont été investis dans l’immobilier d’entreprise en Allemagne en 2016. « C’est la troisième meilleure performance jamais enregistrée » sur ce marché, constate Piotr Bienkowski, CEO de BNP Paribas Real Estate Germany. Fait marquant : les investisseurs non allemands représentent désormais 43% des transactions, et jusqu’à 65% des acquisitions de portefeuille. Globalement, ce sont les immeubles de bureaux qui, « comme prévu », dominent le classement des actifs avec près de 44 % des transactions constatées (23,03 Md€). BNP Paribas Real Estate note toutefois que les locaux commerciaux réalisent, en matière de transactions, leur « deuxième meilleure performance en neuf ans », que la hausse des investissements hôteliers « se poursuit et dépasse amplement le record de 2015 ». Il rappelle également que « les centres de soin, notamment les maisons de retraite », avec 5,5% des transactions, « se sont imposés comme une classe d’actifs à ne pas négliger ». Les investissements dans les principales villes d’Allemagne (Berlin, Cologne, Düsseldorf, Francfort, Hambourg, Munich) sont en revanche en retrait (-7%).  Il s’agit néanmoins de « la troisième meilleure performance jamais enregistrée, cette légère baisse du chiffre d’affaires s’expliquant par une offre inadaptée, notamment sur le segment core des grandes unités », précise Sven Stricker, responsable de l’investissement chez BNP Paribas Real Estate Germany.

Baisse des taux de vacance dans les bureaux – Avec 3,72 millions de mètres carrés  échangés en 2016, le secteur des bureaux est l’un des plus dynamiques. « Ce nouveau record dépasse celui de 2000 », rappelle d’ailleurs Marcus Zorn, Directeur Général Délégué de BNP Paribas Real Estate Germany. Toutes les grandes villes ont contribué à cette relance des transactions. Berlin a apporté la meilleure contribution, avec 838 000 m² (+3 %), suivie de Munich (+5 %) et de Francfort (+26 %). Cet essor des transactions se produit en outre dans un contexte favorable. Le taux de vacance des bureaux allemand est en baisse constante depuis 2010, avec un nouveau repli de 8,5% en 2016, signe que le marché, malgré une demande soutenue, « est encore loin de la surchauffe ». Enfin, à l’exception du segment des petites locations, les loyers prime sont en hausse dans toutes les villes analysées par BNP Paribas Real Estate. « Berlin tire son épingle du jeu avec une hausse du loyer prime de 14 %, à 28,50 €/m², sur les douze derniers mois », constate le conseil.

A propos d’Advenis Investment Managers (i)
Advenis Investment Managers (AIM) est la société de gestion du groupe Advenis. Agréée par l’AMF, AIM a développé un pôle de compétences unique en allocation d’actifs, long only et en gestion performance absolue. AIM jouit aussi d’un savoir-faire reconnu dans le domaine de la gestion collective d’actifs immobiliers notamment dans l’immobilier ancien à réhabiliter.

A propos de BNP Paribas Real Estate (i)
BNP Paribas Real Estate, principal prestataire de services immobiliers de dimension internationale, propose une gamme complète de services couvrant l’ensemble du cycle de vie d’un bien immobilier : Promotion, Investment Management, Property Management, Transaction, Conseil et Expertise. BNP Paribas Real Estate accompagne propriétaires, locataires, investisseurs et collectivités dans leurs projets immobiliers grâce à sa connaissance des marchés locaux dans 37 pays (16 implantations directes et 21 via son réseau d’alliances) en Europe, Moyen Orient et Asie. BNP Paribas Real Estate a réalisé un chiffre d’affaires de 765 M€ en 2015 avec, en Promotion, 146 000 m² de bureaux livrés et plus de 2 000 logements neufs mis en chantier ; 22 Mds € d’actifs sous gestion en Investment Management ; 36 millions m² gérés en Property Management ; 5,2 M m² placés et 17,1 Mds € investis en Transaction ; plus de 1 000 missions réalisées en Conseil et 292 Mds € d’actifs expertisés. BNP Paribas Real Estate est une société du Groupe BNP Paribas.
(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

[1] Dont les 51% détenus sur l’immeuble de Cologne, en partenariat avec Inovalis Real Estate Investment Trust (REIT)

Les associés de la SCPI investie sur le marché immobilier allemand, lancée en juillet 2015 par Advenis Investment Managers, ont entériné l’augmentation du capital statutaire à 200 M€. La société de gestion annonce le versement d’un 4e acompte sur dividende de 1%, qui sera complété par un reliquat dont le versement reste soumis à l’approbation des actionnaires.

L’augmentation du capital statutaire d’Eurovalys est confirmée. Réunis le 26 décembre dernier en AGE, les associés ont approuvé le projet de porter le capital à 200 M€. Une mesure nécessaire compte tenu du succès remporté par cette SCPI ouverte au public depuis juillet 2015, et dont la collecte vient de franchir les 60 M€ – dont plus de 15 M€ au cours des trois derniers mois -.

Nouvel acompte sur dividende – Eurovalys, spécialisée sur le marché allemand, a déjà investi depuis sa création dans 4 actifs situés à Francfort, Cologne, Wolfsburg et Brême, pour un total de près de 55 M€[1]. Elle a procédé en novembre au versement d’un 3e acompte trimestriel sur dividende d’un montant de 10 € – soit un rendement trimestriel de 1% – et s’apprête à verser un 4e acompte de même montant. « Cet acompte s’élèvera à 1% net de fiscalité allemande, soit un cumul de 4% sur l’année 2016. Le versement d’un reliquat sera soumis au vote de l’Assemblée Générale Ordinaire amenée à approuver les comptes de l’exercice 2016 », précise la société de gestion.

 

[1] Dont les 51% détenus sur l’immeuble de Cologne, en partenariat avec Inovalis Real Estate Investment Trust (REIT)

A propos d’Advenis Investment Managers (i)
Advenis Investment Managers (AIM) est la société de gestion du groupe Advenis. Agréée par l’AMF, AIM a développé un pôle de compétences unique en allocation d’actifs, long only et en gestion performance absolue. AIM jouit aussi d’un savoir-faire reconnu dans le domaine de la gestion collective d’actifs immobiliers notamment dans l’immobilier ancien à réhabiliter.
                           (i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

La SCPI investie sur le marché immobilier allemand, lancée en juillet 2015 par Advenis Investment Managers, augmente à 200 M€ son capital statutaire. Les associés sont convoqués en AGE le 26 décembre pour statuer sur cette résolution. Au 30 septembre dernier, Eurovalys avait déjà collecté 43 M€, soit 90% de son capital statutaire actuel.

La SCPI Eurovalys, ouverte au public depuis juillet 2015, poursuit ses acquisitions. Après Cologne, Francfort et Wolfsburg, elle s’est portée acquéreur en novembre dernier d’un 4e actif dans la ville de Brême, deuxième port allemand après Hambourg.

Près de 55 M€ investis – Il s’agit cette fois d’un immeuble de trois étages d’une superficie totale de 10 549 m². Construit en 1999, il est situé au nord de la ville, au cœur d’un parc technologique de 170 hectares qui regroupe plus de 500 entreprises high tech, et à proximité immédiate d’une université. Il est loué en quasi-totalité au groupe d’électronique et d’énergie électrique allemand Siemens (à 72%) et à Univeg Deutschland (19%), un groupe spécialisé dans la distribution de produit frais. Le prix d’acquisition serait de l’ordre de 16 M€, ce qui porterait le total des investissements réalisés par Eurovalys depuis sa création à près de 55 M€[1].

Augmentation du capital statutaire – Un niveau qui dépassait d’environ 12 M€ le total des souscriptions recueillies par la SCPI au 30 septembre dernier (43,2 M€), niveau sans doute réduit depuis lors, sachant que le rythme mensuel de la collecte oscille entre 4 M€ et 8 M€. Ce sur-investissement ne pose d’ailleurs aucun problème à Eurovalys, celle-ci étant autorisée à recourir à l’emprunt, sa dette pouvant, de manière « occasionnelle », représenter jusqu’à 40% de la valeur d’expertise de ses actifs immobiliers. En revanche, le succès rencontré auprès des souscripteurs oblige la société à procéder à une augmentation de son capital statutaire (48 M€ actuellement), celui-ci constituant le plafond au-delà duquel les souscriptions ne peuvent être reçues sans formalité particulière. C’est la raison pour laquelle la SCPI convoque ses actionnaires en AGE (assemblée générale extraordinaire) le 26 décembre prochain pour leur demander d’approuver le relèvement du capital statutaire à 200 M€. Une résolution accompagnée d’une autre demande, visant cette fois à relever à 130 M€ le montant maximum des emprunts, sachant que ces derniers, comme actuellement, ne pourront toujours pas dépasser 40% de la valeur d’expertise de ses actifs immobiliers[2].

Nouvel acompte sur dividende – La SCPI, qui comptait 578 associés à fin septembre 2016, a procédé en novembre au versement d’un 3e acompte trimestriel sur dividende d’un montant de 10 €. Soit, comme le précise Eurovalys dans son dernier bulletin trimestriel, « un rendement de 1% sur le trimestre ».

A propos d’Advenis Investment Managers (i)
Advenis Investment Managers (AIM) est la société de gestion du groupe Advenis. Agréée par l’AMF, AIM a développé un pôle de compétences unique en allocation d’actifs, long only et en gestion performance absolue. AIM jouit aussi d’un savoir-faire reconnu dans le domaine de la gestion collective d’actifs immobiliers notamment dans l’immobilier ancien à réhabiliter.
(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

[1] Dont les 51% détenus sur l’immeuble de Cologne, en partenariat avec Inovalis Real Estate Investment Trust (REIT)
[2] Majorée des fonds collectés nets de frais non encore investis.

bureauxEurovalys, l’une des dernières SCPI à s’être lancée sur le marché immobilier allemand, vient d’annoncer son troisième investissement outre-Rhin. Depuis sa création -juillet 2015-, Eurovalys a collecté un peu plus de 30 M€ et investi un peu plus de 37 M€. Elle vient de distribuer, au titre du 1er trimestre 2016, un premier surdividende de 10 €, soit un rendement trimestriel de 1%.

Après Cologne et Francfort, Wolfsburg… La SCPI Eurovalys, ouverte au public depuis juillet 2015, vient de réaliser son 3e investissement. L’immeuble, situé dans la ville qui accueille le siège historique de Volkswagen, en Basse-Saxe, développe une superficie totale de 4 244 m2.

Taux de rendement acte-en-mains de 6,20% – Construit en 2014, l’actif est entièrement loué, dans le cadre de baux de 8 ans, à trois sociétés (Altran, Alten Technology, et Lucas Automobile). Acquis pour 12,2 M€, il génère un taux de rendement acte-en-mains de 6,20%. Comme pour ses deux premiers investissements, Advenis Investment Managers, la société de gestion de la SCPI, s’est appuyée sur les équipes allemandes du groupe (Advenis Real Estate Solutions) qui ont apporté leurs expertises et conseils. Les investissements réalisés sont, selon la stratégie arrêtée par Eurovalys, de première qualité, y compris en termes d’emplacements et de locataires. Cette troisième acquisition, après celle de Cologne (un peu plus de 10 M€ pour la SCPI) et de Francfort (15,3 M€ acte-en-mains), porte le total des investissements réalisés par Eurovalys à un peu plus de 37 M€

Versement d’un premier acompte sur dividendes – La SCPI, qui comptait 340 associés à fin mars 2016, a collecté plus de 30 M€ à fin mai (28,5 M€ à fin mars). Elle vient par ailleurs de procéder au versement d’un acompte sur dividende trimestriel d’un montant de 10 €. Soit, comme le précise Eurovalys dans son dernier bulletin trimestriel, « un rendement de 1% sur les 3 premiers mois de l’année pour une part ayant pleine jouissance depuis le 1er janvier 2016 ».

eurovalys

A propos d’Advenis Investment Managers (i)
Advenis Investment Managers (AIM) est la société de gestion du groupe Advenis. Agréée par l’AMF, AIM a développé un pôle de compétences unique en allocation d’actifs, long only et en gestion performance absolue. AIM jouit aussi d’un savoir-faire reconnu dans le domaine de la gestion collective d’actifs immobiliers notamment dans l’immobilier ancien à réhabiliter.
(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

AllemagneEurovalys, l’une des dernières SCPI à s’être lancée sur le marché immobilier allemand, vient d’annoncer son premier investissement, un immeuble de 6000 m2 à Cologne. Ce sont les équipes allemandes d’Advenis qui ont conseillé cette opération et en assureront la gestion locative.

« La SCPI Eurovalys a réalisé son premier investissement dans le cadre d’une joint-venture avec Inovalis Real Estate Investment Trust à hauteur de respectivement 51 et 49 %. Le bien acquis se situe à Cologne, quatrième ville la plus importante d’Allemagne » annonce Advenis Investment Managers dans un communiqué publié le 27 novembre.

Une transaction à 20 M€ – Le total de la transaction est d’environ 20 M€, toujours selon la société de gestion, et la transaction a été réalisée le 25 novembre dernier. La SCPI Eurovalys, lancée en juillet dernier, et commercialisée depuis septembre, signe là effectivement son premier investissement en Allemagne, pour un montant donc d’un peu plus de 10 M€. Au 30 septembre dernier, Eurovalys avait collecté un peu plus de 13,5 M€, selon les chiffres annoncés dans son dernier bulletin trimestriel.

Présence locale – Il est évidemment trop tôt pour juger de la pertinence de la stratégie développée par cette SCPI européenne. Mais, à la différence d’autres sociétés de gestion qui commencent, via certaines de leurs SCPI, à investir en Europe, Advenis Investment Managers (ex Avenir Finance) peut s’appuyer sur des équipes locales, celles d’Inovalis avec laquelle il a fusionné en 2014. L’opération a bénéficié du conseil des équipes allemandes d’Advenis Real Estate Solutions, qui vont en outre assurer la gestion locative du bien.

Immeuble occupé – L’actif acquis par Eurovalys est situé à Aachener Strasse 1044, et dispose d’un emplacement fonctionnel, à proximité des grands axes routiers et desservi par les transports en commun. Livré en 2015, l’immeuble dispose d’une superficie totale de 6 088 m² répartie en pour 90 % de bureaux et 10 % de stockage. Il est composé de 5 étages, dont un dernier étage avec une terrasse. L’immeuble offre 90 places de parking en sous-sol et 21 places en extérieur. Advenis Investment Managers précise que l’immeuble est occupé en totalité par Cofely GDF Suez, locataire unique, de très bonne signature et dans le cadre d’un bail à long terme d’une durée de 10 ans.

eurovalys

A propos d’Advenis Investment Managers
Advenis Investment Managers (AIM) est la société de gestion du groupe Advenis. Agréée par l’AMF, AIM a développé un pôle de compétences unique en allocation d’actifs, long only et en gestion performance absolue. AIM jouit aussi d’un savoir-faire reconnu dans le domaine de la gestion collective d’actifs immobiliers notamment dans l’immobilier ancien à réhabiliter.