Articles

Foncière Atland dépasse les 2 milliards d’actifs sous gestion

La SIIC vient de publier son chiffre d’affaires trimestriel. L’activité de gestion pour compte de tiers, logée chez Atland Voisin, fait preuve de « résilience ». Le pôle promotion, développé l’an dernier, représente maintenant 75% des revenus du groupe qui vient de se diversifier dans l’habitat solidaire intergénérationnel.

114 M€ : c’est le chiffre d’affaires de la Foncière Atland au 30 septembre 2020. Comparé à celui réalisé au 3T de 2019, le multiple de croissance -4,4- est impressionnant. Mais s’explique essentiellement par l’intégration à 100% du pôle promotion logement – devenu Atland Résidentiel – en novembre dernier. En norme « proforma », la progression du chiffre d’affaires ne ressort plus qu’à 2,8%.

Rebond au 3e trimestre

Ce score a priori moins brillant masque en réalité le fort rebond de l’activité enregistré au 3e trimestre. Au 30 juin, rappelle en effet le communiqué de la foncière, « le recul du chiffre d’affaires proforma était de 18% ». Les mois d’été ont donc permis de gommer le mauvais score du 1er semestre. Grâce, notamment, à la relance de l’activité de promotion résidentielle, très impactée par la période de confinement. Celle-ci bondit de 57% au 3e trimestre. Pour s’établir à 84,7 M€ sur les 9 premiers mois de l’année. Depuis la fin du 1er confinement, l’ensemble des chantiers (19 en tout) ont en effet repris. Le groupe a également procédé au lancement commercial de 6 opérations. Atland Résidentiel et ses filiales représentent dorénavant plus de 75% des revenus du groupe.

Résilience de la gestion pour compte de tiers

L’activité de gestion pour compte de tiers, logée chez Atland Voisin, la société de gestion rachetée par Atland en 2015, et qui était encore l’an dernier la principale contributrice, voit donc sa part relative baisser à un peu moins de 20%. Son chiffre d’affaires progresse de 4% sur la période. Un résultat qui, selon le groupe Atland, démontre la résilience de cette activité « dans un contexte économique fragilisé par le choc sanitaire ». Par rapport aux 9 mois de l’exercice précédent, le recul reste néanmoins brutal. L’an dernier, le chiffre d’affaires de la gestion pour compte de tiers progressait en effet de 71,5% (vs les 9 premiers mois de 2018). En raison d’une explosion de la collecte, en hausse de 80% sur cette période (à 399 M€). L’exercice 2020 accuse lui, pour l’instant, une baisse de 15%.

339 M€ de collecte pour les SCPI Atland Voisin

Les véhicules collectifs d’Atland Voisin affichent néanmoins des scores qui détonnent sur un marché des SCPI en relatif retrait. Epargne Pierre, la SCPI phare du groupe, recueille encore 290 M€ de souscriptions (vs 331 l’an dernier sur la même période). MyShareSCPI, le produit lancé avec AXA, 45 M€ (vs 62 M€). Et Immo Placement, 4 M€ (vs 7 M€). Surtout, les investissements se poursuivent activement. « Les acquisitions au 30 septembre 2020 se montent à 464 M€ sur l’ensemble des véhicules gérés et environ 148 M€ de futurs investissements sont sécurisés (sous promesse ou en exclusivité) », précise le communiqué du groupe. Qui enregistre par ailleurs une excellente collecte sur son activité crowdfunding. Fundimmo engrange en effet 35,5 M€ en financements de projets. Contre 19,2 M€ l’an dernier.


Nouvelle diversification sur l’habitat solidaire intergénérationnel

Le groupe Atland a également annoncé le 22 octobre l’acquisition de 60% de la société Les Maisons de Marianne. L’un des « pionniers et leaders de l’habitat solidaire intergénérationnel en France », précise le communiqué. Une nouvelle source de diversification donc pour la foncière dont l’activité historique d’investissement pour compte propre est aussi en augmentation : +13%, à 4,4 M€. Son patrimoine locatif en propre s’établit à 119 M€ au 30 septembre. Avec les actifs en co-investissement, et ceux gérés pour compte de tiers (de loin les plus élevés), ses actifs sous gestion atteignent 2,22 Md€.

Frédéric Tixier


Lire aussi

SCPI Epargne Pierre : de 5,30% à 5,50% de rendement prévisionnel pour 2020

Foncière Atland boucle son augmentation de capital et annonce 800 M€ d’investissements en 2019


A propos de Foncière Atland(i)

Partenaire immobilier des entreprises, Foncière Atland est un acteur global de l’immobilier de 225 collaborateurs, qui intervient sur les marchés de l’immobilier d’entreprise et du logement au travers de ses activités de foncière, gestionnaire de fonds et de développeur d’immobilier résidentiel. Au 30 septembre 2020, Foncière Atland et ses filiales gèrent pour compte propre et compte de tiers un patrimoine immobilier de 2,2 milliards d’euros hors droits.

A propos d’Atland Voisin(i)

Pionnier en matière de placement immobilier collectif, avec la création d’Immo Placement dès 1968, Atland Voisin gère plusieurs SCPI en immobilier d’entreprise qui représentaient un patrimoine de près de 1,3 Md€ pour le compte de 23 000 associés environ au 31/12/2019. Depuis septembre 2016, la société est présente sur le marché des OPCI professionnels avec les véhicules Transimmo et Dumoulin, qui représentent plus de 400 M€ de patrimoine (au 31/12/2019). Atland Voisin est filiale de Foncière Atland, Société d’Investissement Immobilier Cotée.

 (i) Information extraite d’un document officiel de la société

SCPI Atland Voisin : des rendements jusqu’à 5,85%

La société de gestion vient de dévoiler le niveau de sa collecte 2019. Elle progresse de 70% par rapport à 2018. Les taux de distribution de ses 3 SCPI s’affichent une nouvelle fois dans le haut de la fourchette. Quoique globalement en léger retrait d’une année à l’autre.

Encore une année de forte croissance pour la société de gestion Atland Voisin. Depuis sa reprise par Foncière Atland, en 2015, l’ex-belle endormie dijonnaise connaît un rythme de développement exponentiel. En 2019, elle réalise une collecte de nouveau en forte hausse. Ses encours en SCPI frôlent désormais les 1,3 milliard d’euros. Et les rendements 2019 sont toujours dans le haut du panier…

Un encours sous gestion multiplié par 6 en 4 ans

« Atland Voisin poursuit sa percée remarquée sur le marché », se félicite d’ailleurs Jean-Christophe Antoine, aux commandes de la société de gestion depuis début 2016. Depuis son entrée dans le groupe Atland, l’encours sous gestion a été multiplié par 6. Passant de 250 M€ fin 2015 à 1,5 Md€ fin 2019. La collecte en SCPI, en très forte croissance, explique l’essentiel de cette progression. En 2019, elle atteint près de 500 M€. Soit 70% de mieux qu’en 2018 (380 M€). Et 56 fois plus qu’en 2015 (8,9 M€)… Comme les années précédentes, le principal de la collecte est porté par la SCPI désormais paquebot d’Atland Voisin : Epargne Pierre. Cette dernière a collecté 480 M€ d’argent frais l’an dernier. Et affiche désormais une capitalisation supérieure au milliard d’euros…


Une croissance portée par la SCPI Epargne Pierre

Les autres véhicules du groupe alignent des résultats moins flamboyants. Mais pas pour autant anecdotiques. Immo Placement, en phase d’augmentation de capital depuis juin 2019, a récolté près de 16 M€. Et espère accroître de 30% cette somme d’ici juin 2020. Foncière Remusat, une SCPI de commerce elle aussi à capital fixe, n’a pas en revanche ouvert son capital l’an dernier. Atland Voisin gère par ailleurs un OPPCI (Dumoulin), qui « a réalisé plusieurs opérations emblématiques » en 2019. Elle est également actionnaire (à 50%) de la société de gestion MyShareCompany, qui gère désormais MyShareSCPI. Cette dernière a recueilli 80 M€ de souscriptions l’an dernier. En dépit d’une accélération constante de sa collecte, Epargne Pierre affiche encore un taux de distribution très au-delà de la moyenne du marché.

Des rendements dans le haut de la fourchette du marché

Avec un DVM de 5,85% en 2019, la SCPI fait toutefois moins bien qu’en 2018 (5,97%). Mais ce recul s’explique en réalité, selon Atland Voisin, par une généreuse dotation du report à nouveau. Epargne Pierre a en effet enregistré « un résultat net lui permettant d’afficher une capacité distributive de 6,14% », explique la société de gestion. Un taux qui ne tient en outre pas compte « des distributions de plus-values à venir ». Et qui a été obtenu avec un effet de levier plutôt faible. Le taux d’endettement d’Epargne Pierre n’est en effet pour l’heure qu’à 3,57%. Elle conserve donc une marge de manœuvre importante pour doper sa rentabilité à venir. Côté Foncière Remusat, le rendement est lui aussi en légère baisse (5,21% vs 5,45%). Immo Placement affiche en revanche une hausse de son DVM, passé de 5,48% à 5,52%.


Poursuite de la croissance en 2020, mais risques à l’horizon

Les 3 SCPI d’Atland Voisin se situent donc au-dessus du DVM moyen du marché, estimé autour de 4,40%. La société de gestion anticipe la poursuite de la croissance du marché des SCPI en 2020. Ce qui risque d’encore d’accroître la concurrence entre les acteurs, notamment en termes d’acquisitions. Or, rappelle Atland Voisin, « jusqu’à présent la croissance du marché immobilier suffisait à réaliser une performance positive ». Ajoutant, comme une mise en garde : « ce temps nous semble bientôt révolu »… Pour continuer à produire de la performance au cours des prochaines années, certaines qualités seront nécessaires. Convictions, compétences, sélectivité, travail des équipes immobilières, précise Atland Voisin. Mais aussi intégration des critères ISR. Et la société de gestion entend bien « rester dans cette catégorie d’acteurs ». En complément de son activité SCPI, elle prévoit par ailleurs de mettre en place de « nouveaux relais de croissance ».

Frédéric Tixier


Lire aussi

Immo Placement joue les prolongations

Epargne Pierre : sa croissance n’affecte pas sa rentabilité

L’interview de Jean-Christophe Antoine


A propos d’Atland Voisin(i)

Pionnier en matière de placement immobilier collectif, avec la création d’Immo Placement dès 1968, Atland Voisin gère plusieurs SCPI en immobilier d’entreprise qui représentaient un patrimoine de près de 1,5 Mds € pour le compte de 23 000 associés environ au 31/12/2019. Son développement se poursuit en 2019 avec une collecte de près de 500 M€. Atland Voisin est filiale de Foncière Atland, Société d’Investissement Immobilier Cotée.

 (i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

Immo Placement joue les prolongations

La SCPI gérée par Atland Voisin – le nouveau nom de la société de gestion Voisin – majore de 30% le montant de son augmentation de capital. Et annonce un taux de distribution 2019 (5,51%) en progression par rapport à 2018 (5,48%).

Succès sur toute la ligne pour Immo Placement. La SCPI à capital fixe gérée par Atland-Voisin[1], en phase d’augmentation de capital depuis juin 2019, a déjà fait carton plein. En 6 mois, elle a collecté l’intégralité des sommes envisagées : 15,4 M€.

Immo Placement majore de 30% le montant de son augmentation de capital

Raison pour laquelle elle vient de décider de relever le plafond de la levée de fonds en cours. Ses modalités juridiques l’y autorisent. Cette augmentation de capital, comme la plupart des autres opérations de ce type, prévoit en effet la possibilité, pour la société de gestion, d’utiliser une clause dite de surallocation. Qui lui permet d’augmenter jusqu’à 30% le niveau des sommes à collecter. Le plafond de l’augmentation de capital d’Immo Placement a donc été porté à 20 M€. Ces 5 M€ supplémentaires pourront être souscrits jusqu’au 30 avril prochain, date de clôture de l’opération.

Un prix de souscription en hausse de 2,35%

Pour mémoire, le prix de souscription est fixé à 870 €. Cette nouvelle valeur constate une hausse de 2,35% par rapport à l’ancien prix de souscription (850 €), établi lors de la précédente augmentation de capital (en 2018). Et de 4,82% par rapport à celui fixé lors de l’opération menée en 2016/2017 (830 €). Cette revalorisation est justifiée par l’appréciation régulière du patrimoine d’Immo Placement. Dont la valeur de reconstitution a progressé de 1,98% en 2018. A noter que le prix de souscription reste de ce fait inférieur de 5% à cette valeur de reconstitution 2018[2].

Un taux de distribution 2019 en hausse par rapport à 2018

Le succès de cette nouvelle tranche est quasi assuré. Comme l’écrit Jean-Christophe Antoine, le président d’Atland-Voisin, dans le dernier bulletin trimestriel de la SCPI, « les excellents résultats 2019 devraient soutenir cette tendance » favorable à la collecte. Immo Placement affiche en effet un résultat avant distribution et un dividende en hausse par rapport à 2018. Le dividende 2019 devrait s’établir à 48 € par part[3], soit 4,16% au-delà de son niveau 2018 (46,08€). Le prix moyen de la part (VPM), compte tenu de l’augmentation de capital, s’est également apprécié l’an dernier. De 3,38% précise Atland-Voisin. Une hausse conséquente -et favorable aux actionnaires- qui n’empêche pas le taux de distribution sur valeur de marché (DVM) de s’afficher lui aussi en légère progression. Ce ratio[4] s’établirait à 5,51%, soit au delà du rendement 2018 (5,48%). Et probablement, une nouvelle fois, au-dessus de la moyenne du marché des SCPI…

Amélioration du taux d’occupation financier

Immo Placement, désormais diversifiée sur l’ensemble des métropoles régionales, possède également un autre atout. Elle dispose en effet de réserves importantes, correspondant à 115 jours de distribution. Le fruit d’une longue stratégie d’investissements rentables -Immo Placement a été lancée en… 1968-, que les augmentations de capital successives lui ont permis de continuer à déployer ces derniers mois. En 2019, la SCPI s’est notamment renforcée sur la région lyonnaise. Sur le dernier semestre, elle a procédé à trois acquisitions à Lyon. Exclusivement des actifs de bureaux, pour un total d’un peu plus de 18,7 M€. Un renouvellement du patrimoine qui lui a notamment permis d’améliorer, une nouvelle fois, son taux d’occupation financier. Celui-ci est passé de 92,27% (fin mars 2019) à 94,6% (fin 2019).

Frédéric Tixier

[1] La société de gestion Voisin a changé de nom et s’appelle dorénavant Atland-Voisin
[2] 916,12 €
[3] En 4 acomptes de 11,25 € + un solde de 3,00 € réparti prorata temporis sur l’année
[4] Le taux de Distribution sur Valeur de Marché (DVM) d’une SCPI est égal au rapport entre le dividende brut distribué et le prix moyen de la part (VPM)


Lire aussi

400 millions pour les SCPI Voisin

L’interview de Jean-Christophe Antoine, président d’Atland-Voisin


A propos de Voisin(i)

Créateur et gérant de produits collectifs immobiliers (SCPI-OPCI) depuis 1968, Atland Voisin opère sur l’ensemble du marché français depuis Paris et Dijon. En tant que filiale de Foncière Atland, société d’investissement immobilier cotée (SIIC) spécialisée en immobilier d’entreprise, Atland-Voisin fait partie du Groupe Atland, un acteur global et indépendant de l’immobilier.

  (i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

 

Jean-Christophe Antoine

L’immobilier d’entreprise est-il trop cher ?
Jean-Christophe Antoine

&nbsp

Le gestionnaire de SCPI, filiale du groupe Atland, a collecté 147 M€ au 1er semestre 2018, soit deux fois plus qu’au 1er semestre 2017. L’activité gestion pour compte de tiers contribue aujourd’hui à hauteur de 71% du chiffre d’affaires de la foncière.

Tout va bien pour Voisin et sa maison-mère, foncière Atland, laquelle vient de publier ses résultats semestriels. Ceux-ci, selon les termes du communiqué du groupe, attestent d’une « dynamique solide », avec une progression du chiffre d’affaires semestriel de 20,2% (11,4 M€), et une multiplication par 1,67 du résultat net consolidé part du groupe (2,8 M€).

Contribution croissante de la gestion pour compte de tiers

A l’instar de Paref et sa filiale Paref Gestion, la part du chiffre d’affaires et des revenus en provenance de Voisin prend une part croissante dans l’activité du groupe Atland. Depuis l’acquisition de la société de gestion régionale, en septembre 2015, la contribution de la division « asset management » au chiffre d’affaires du groupe est passée de 21,8% (exercice 2015) à plus de 71% (1er semestre 2018). Même constat, moins flagrant, dans la répartition des encours sous gestion : la gestion « réglementée », qui représentait 65% du patrimoine sous gestion du groupe fin 2016 (362 M€ sur 555 M€ au total), s’établit, à la fin du 1er semestre, à près de 75% (635 M€, sur un total de 847 M€).

La gestion pour compte de tiers, une activité croissante
au sein de Foncière Atland

Sources : communiqués de presse Foncière Atland

Voisin, en 7position des sociétés de gestion les plus collectrices

Une progression qui s’explique par la très forte dynamique commerciale des SCPI Voisin. Ces dernières ont collecté près de 150 M€ de souscriptions nettes sur les six premiers mois de l’année, essentiellement au profit d’Epargne Pierre, le navire amiral de la société de gestion, propulsant Voisin en 7place du palmarès IEIF des sociétés de gestion les plus collectrices du semestre. Contre une 10place fin 2017, une année déjà record en termes de collecte pour la société de gestion. Parmi les raisons de ce succès commercial, la pérennité et la qualité des rendements générés par le groupe sur ses actifs sous gestion. Selon Foncière Atland, fin juin 2018, le taux de rendement locatif net sur le patrimoine détenu en propre par la foncière s’élevait à 8,03%, et à 7,70% sur les actifs logés dans les différentes SCPI de la société Voisin.

Frédéric Tixier


A propos de Voisin(i)
Active depuis près de 50 ans sur le marché des SCPI, la société Voisin est, depuis septembre 2015, filiale à 100% de Foncière Atland, SIIC spécialisée en immobilier d’entreprise, au sein du Groupe Atland. Pionnière en matière de placement immobilier collectif, Voisin est une société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF, spécialisée dans la gestion et la création de placements et de fonds immobiliers (SCPI, OPCI…) pour le compte de tiers, particuliers ou institutionnels. Au 31 décembre 2017, Voisin gère un patrimoine de 615 millions d’euros, au travers notamment de 3 SCPI de rendement (Epargne Pierre, Immo Placement, Foncière Rémusat) et de deux OPPCI professionnels (Transimmo et Dumoulin).

A propos de Foncière Atland(i)
Partenaire immobilier des entreprises, Foncière Atland est une société d’investissement immobilier cotée (SIIC). Au travers de ses activités d’investissement, d’asset management et de construction, la société est un acteur de référence sur le marché des externalisations d’actifs d’entreprises et la réalisation d’opérations de clés en main locatifs. Foncière Atland est également présente sur le marché des SCPI via sa filiale Voisin, société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF gérant 3 SCPI pour le compte de 10 000 associés et deux OPCI professionnels avec comme associés PGGM et AG Real Estate. Au 31 décembre 2017, Foncière Atland gère pour compte propre et compte de tiers un patrimoine de 745 millions d’euros hors droits, dont 537 millions pour Voisin, représentant 455 actifs et un loyer total de 52 millions d’euros.

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

Villejuif2De plus en plus société foncière, la Société d’investissement immobilier cotée Foncière Atland voit son actif net réévalué progresser de près de 12% en 9 mois.

Foncière Atland affiche un chiffre d’affaires de 9,3 millions d’euros au 30 septembre. La hausse atteint 2,3%, prenant en compte une augmentation de 7,9% des revenus locatifs (investissement) qui s’explique principalement par l’acquisition, en mai, de 34 sites loués à l’enseigne Speedy, repris aux côtés de la société de gestion de fonds immobiliers Perial.

En croissance de 183%, les honoraires d’asset management bénéficient de l’entrée, dans le portefeuille sous gestion, des actifs pris à bail par Elis et Speedy au premier semestre. Enfin, l’absence de chiffre d’affaires de l’activité construction s’explique par le décalage de nouvelles opérations.

« Les différents métiers de Foncière Atland lui permettent néanmoins d’avoir un socle de chiffre d’affaires récurrent et confirme ainsi la pertinence de sa stratégie de diversification de ses sources de revenus initiée dès 2009 » affirme la société. « La signature des portefeuilles Elis et Speedy sécurise son cash-flow 2014 ».

Au 30 juin 2014, l’Actif Net Réévalué (ANR) EPRA s’établit à 97,55 euros par action en valeur de liquidation soit une progression de 11,8% par rapport au 31 décembre 2013 et de 15,8% par rapport au 30 juin 2013.

Pierrepapier.fr