Articles

La SCPI ActivImmo dépasse son objectif de rendement annuel

La SCPI dédiée au secteur logistique espérait 6%. Son taux de rendement 2020 sera finalement de 6,05%. En un peu plus d’un an, elle a collecté près de 80 M€. Et compte faire plus de deux fois mieux en 2021. Tout en maintenant un même niveau de performance…

ActivImmo a bouclé l’année 2020 sur sa 10e acquisition, annoncée le 31 décembre dernier. Et un taux de distribution supérieur à son objectif. La forte rentabilité des investissements réalisés au cours du 4e trimestre -trois au total, dont certains avec des taux de rendement à deux chiffres…- lui aura permis de distribuer un dernier acompte de 9,43 € par part. Contre 9,15 € pour les deux trimestres précédents. Boostant ainsi sa performance annuelle à 6,05%…

Un objectif de collecte de près de 200 M€ en 2021

Un peu plus d’un an après son lancement, tous les clignotants sont au vert pour la première – et pour l’instant unique – SCPI dédiée exclusivement au secteur logistique. Dans un marché déprimé par la crise sanitaire, la progression quasi exponentielle de sa collecte peut faire des envieux. 7 M€ au 1er trimestre. Aux alentours de 14 M€ aux 2e et 3e. Et près de 40 M€ au 4e… Fin 2020, sa capitalisation frôle les 80 M€. Et l’année 2021 s’annonce sous les meilleurs auspices. ActivImmo a déjà collecté 12 M€ en janvier. Et quelque 6 M€ supplémentaires sur les premiers jours de février. Exclusivement distribuée auprès des réseaux de CGP, dont près de 200 sont désormais partenaires, la SCPI vise une collecte 2021 comprise entre 150 et 200 millions d’euros…

Un « pipe » d’investissement toujours aussi bien rempli

« Nous sommes en ordre de marche pour répondre à cet afflux de capitaux », affirme Pauline Collet, directrice des relations investisseurs d’Alderan, la société de gestion d’ActivImmo. Avec plusieurs recrutements finalisés en début d’année, dans les départements partenariat et gestion, l’équipe s’est étoffée. Surtout, le « pipe » d’investissements est toujours aussi bien rempli. Une promesse sur un actif a déjà été signée. Une autre est en cours. De quoi, en tout cas, affecter les 23 M€ de solde à investir fin décembre. Et la collecte à venir. La SCPI, qui ciblait initialement des actifs d’une valeur unitaire comprise entre 1 et 5 millions d’euros, est également capable de passer à la taille supérieure. Certaines de ses acquisitions dépassent déjà les 10 M€. Et Alderan, acteur historique du secteur logistique, est aussi en capacité de reprendre des portefeuilles d’actifs…

Maintien de l’objectif de rendement pour 2021

L’expérience et l’expertise de la société de gestion, qui vient d’annoncer la cession de 90% de l’un de ses OPPCI logistique à PGIM Real Estate, lui donnent de plus accès à des opérations off-market. Donc potentiellement à des taux de rendement qui, même en voie de compression du fait de l’engouement pour le secteur logistique, demeurent à des niveaux « suffisamment élevés pour maintenir la performance d’ActivImmo en 2021 », estime Pauline Collet. Qui rappelle que toutes les acquisitions font en outre l’objet, en amont, d’un intense travail prospectif d’asset management. Destiné à encore accroître la valeur et le rendement des actifs sélectionnés.

Tous les indicateurs sont au vert

En termes géographiques, ActivImmo ne compte pas pour l’instant sortir des frontières nationales. « On regarde, bien sûr. Mais il y a encore beaucoup à faire sur le marché français. Qui est en outre l’un des marchés européens où le niveau des loyers est encore assez faible », considère Pauline Collet. Pour mémoire, ActivImmo détenait au 31 décembre dernier une vingtaine d’actifs, occupés par une trentaine de locataires, et détenus par plus de 2 000 associés. Son taux d’occupation financier est de 99,1%, le taux d’encaissement des loyers de 100%. Son endettement est nul, mais la SCPI a négocié une ligne de trésorerie de 10 M€. Qu’ActivImmo est donc en mesure d’activer si la collecte ne suivait pas l’anticipation des acquisitions…

Frédéric Tixier


Lire aussi

La SCPI ActivImmo boucle sa 6e acquisition

ActivImmo, une nouvelle SCPI dédiée à la logistique urbaine


A propos d’Alderan(i)

Alderan est une société de gestion créée en 2015 par Rémy Bourgeon. Elle est issue d’un family office immobilier, Ojirel, spécialisé depuis 20 ans en immobilier professionnel, et en particulier dans le secteur des locaux d’activités et la logistique. Alderan agit de manière indépendante sur l’ensemble du cycle de détention : acquisition, gestion et revente. Sa connaissance du marché et son réseau d’apporteurs d’affaires permettent à Alderan d’avoir accès à des opérations exclusives et « off market ».

 (i) Information extraite d’un document officiel de la société

Tous les rendements et performances des SCPI en 2020

Le taux de rendement moyen des SCPI en 2020 est de 4,18%. Un chiffre inférieur à celui de l’exercice précédent (4,40%). Mais qui cache, comme d’habitude, de fortes disparités. La mieux-disante affiche du… 10,40%. La moins performante, 0,38 %. Focus sur les performances de toutes les SCPI en 2020.

Le chiffre est tombé hier: 4,18%. Le rendement des SCPI en 2020 s’inscrit, comme attendu, en baisse par rapport à 2019 (4,40%). Leur performance globale, si l’on ajoute la variation des parts (+1,12%), ressort à 5,30%. En retrait elle aussi, comparée à 2019 (5,60%). Mais ces rendements et performances moyens masquent, comme d’habitude, de fortes disparités.

Des rendements compris en 0,38 % et 10,40 %

Les 102 SCPI investies en immobilier d’entreprise et en immobilier résidentiel recensées par l’IEIF affichent en effet des rendements compris entre 0,38% et 10,40%. En performance globale, la meilleure atteint 22,88%. La moins-disante, -14,36%. Des résultats liés à des opérations sur la valeur des parts qui ne reflètent toutefois pas la tendance du marché. Plus parlants sont en revanche les rendements obtenus par certains véhicules. On notera l’étonnant 10,40% de Corum Eurion, lancée l’an dernier par le gestionnaire Corum. Il s’agit toutefois d’un rendement exceptionnel, comme le reconnaît la société de gestion. Qui s’explique par la taille encore très faible du patrimoine (22 804 m² répartis sur 6 actifs). Et qui ne se reproduira pas en 2021. Eurion reste en revanche sur un objectif de 4,5% de rendement annuel. Corum, habituée des palmarès, place ses deux autres SCPI en 10e (Corum Origin ) et 11e (Corum XL) positions.

Habituées des premières places et nouvelles venues

Comme en 2019, on retrouve aussi dans les premières places des véhicules lancés en cours d’année. En 2019, c’étaient Néo et Altixia Commerces qui trustaient les pole positions. En 2020, deux nouvelles venues s’arrogent les 2e (Iroko Zen) et 5e (PF Hospitalité Europe) places. Leurs rendements, de respectivement 7,56% et 6,25%, sont toutefois à relativiser : il s’agit en effet de DVM « annualisés ». Kyaneos Pierre, la jeune SCPI sociétale résidentielle confirme sa résilience rentable. Et se hisse de nouveau dans le haut des palmarès, avec 6,10% (6,81% en 2019). Tout comme Cœurs de Régions, chez Sogenial Immobilier, qui fait encore mieux qu’en 2019 (6,30% vs 6,25%). Notons également les bons résultats d’ActivImmo, la seule SCPI logistique du marché. Et des deux SCPI régionales, Vendôme Régions (Normal Capital) et Cap Foncières & Territoires (Foncières & Territoires).

56 SCPI au-dessus de la moyenne du marché

Vingt-cinq des 102 SCPI affichent un rendement supérieur à 5%. Et cinquante-six sont au-dessus de la moyenne du marché (4,18%). Seules 12 SCPI ont connu une baisse du prix de leurs parts. 41 valeurs de parts ont en revanche été révisées à la hausse.

Frédéric Tixier


Lire aussi

SCPI : 4,18% confirmé en 2020

2020, une année fertile en lancements de produits immobiliers


A propos de l’IEIF(i)

Créé en 1986, l’IEIF est un centre d’études, de recherche et de prospective indépendant spécialisé en immobilier. Son objectif est de soutenir les acteurs de l’immobilier et de l’investissement dans leur activité et leur réflexion stratégique, en leur proposant des études, notes d’analyses, synthèses et clubs de réflexion. L’approche de l’IEIF intègre l’immobilier à la fois dans l’économie et dans l’allocation d’actifs. Elle est transversale, l’IEIF suivant à la fois les marchés (immobilier d’entreprise, logement), les fonds immobiliers (cotés : SIIC, REIT ; non cotés : SCPI, OPCI, FIA) et le financement.

A propos de l’ASPIM(i)

L’Association française des Sociétés de Placement Immobilier (ASPIM) représente et défend les intérêts de ses adhérents, les gestionnaires de fonds d’investissement alternatif (FIA) en immobilier (SCPI, OPCI et autres FIA « par objet »). Créée en 1975, l’ASPIM est une association à but non lucratif qui réunit tous les acteurs du métier de la gestion des fonds immobiliers non cotés. En France, au 31 décembre 2019, les FIA en immobilier représentaient une capitalisation totale de 231 milliards d’euros.

 (i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

Les SCPI toujours actives sur le front des acquisitions

Au 3e trimestre 2020, les SCPI d’immobilier d’entreprise ont été très acheteuses. Elles ont investi plus de 2,5 Md€ sur les marchés français et européens. Contre 2 Md€ pour le 3e trimestre 2019. Le 4e trimestre 2020 semble toujours aussi actif… Détail des principales dernières opérations.

Advenis REIM

Comme l’annonçait Jean-François Chaury, le directeur général d’Advenis REIM, en octobre dernier, Eurovalys a bouclé son programme d’acquisition annuel. La SCPI spécialisée sur l’immobilier de bureau allemand vient d’annoncer 3 opérations sur des bureaux situés respectivement à Wolfsburg, Bremerhaven et Stuttgart. Montant total de ces acquisitions : 112,75 M€. Ce qui porte à un peu plus de 300 M€ le total des montants investis par Eurovalys en 2020.

Alderan

La SCPI dédiée à la logistique gérée par Alderan boucle sa 8e acquisition. Pas mal pour un véhicule lancé il y a un peu plus d’un an… Activimmo vient d’annoncer l’achat en état futur d’achèvement d’un parc d’activité à Bailly-Romainvilliers (77). L’ensemble immobilier développera une surface locative de 5 470 m2 divisée en huit cellules. La livraison de ce parc est prévue au plus tard en janvier 2022. Et vise une certification environnementale E+C. Activimmo devrait servir un rendement de 6% en 2020.

Amundi Immobilier

Après avoir récemment acquis le premier actif irlandais (le Fitzwilliam 28 à Dublin) de l’OPCI Opcimmo, Amundi Immobilier a confirmé l’achat de l’immeuble Curve à Saint-Denis. Développant plus de 24 000 m², il est loué à 95% à deux locataire, l’Agence Régionale de Santé (ARS) Île-de-France et le courtier en assurances Verspieren. Cette acquisition -dont le montant dépasserait les 110 M€- a été réalisée par la société de gestion pour le compte de plusieurs de ses fonds sous gestion.

Atland Voisin

Si la SCPI Epargne Pierre est devenue plus prudente en matière d’investissements, elle n’en pas moins réalisé un important programme d’acquisitions en 2020. Dernières en date : une importante opération de sale & lease-back avec le groupe Pierre Fabre, réalisée en co-investissement avec la SCPI MyShareSCPI. Rendement de cet investissement : 6,50%. Atland Voisin a également dernièrement mené une autre opération de co-investissement entre les deux SCPI. Il s’agit d’un ensemble de bureaux situé au 7 avenue Charles Tillon, à Rennes.

Atream

Grosse acquisition pour la SCPI Carac Perspectives Immo. La société de gestion Atream a annoncé l’achat d’un immeuble de bureau, le « Botany 2 », situé à Suresnes. L’actif, de près de 5 500 m², comprend 5 étages à usage de bureaux et de commerces, et est certifié HQE Exploitation niveau « Très Bon ». Il est occupé par 8 locataires, dont une crèche et une surface de commerce louée par MaCaille, restaurant lounge du Top Chef Norbert Tarayre. Selon le site CFNewsImmo&Infra, l’opération aurait été valorisée 34 M€, et générerait un taux de rendement de 4,85%.

BNP Paribas REIM

BNP Paribas REIM a réalisé, pour le compte de la SCPI Accimmo Pierre, l’une des plus grosses opérations des dernières années sur le marché nantais. Elle vient en effet d’acquérir un ensemble de bureaux « Ilot 4B » dans le quartier d’affaires Euronantes. Cet actif s’inscrit dans un programme immobilier plus global de plus de 25 000 m², « Amazing Amazones », mêlant immobilier tertiaire, logements et équipements sportifs. Développé par Altarea, les 16 200 m² acquis par Accimmo Pierre seraient valorisés 62 M€, selon le site CFNewsImmo&Infra. La SCPI a distribué des acomptes aux 2e (1,8 €) et 3e (1,71 €) trimestres, en diminution par rapport à l’an dernier. Mais la société de gestion annonce la distribution possible d’une plus-value de cession pour le 4e trimestre. Pour un rendement prévisionnel de 3,80% en 2020.

Iroko

Déjà un premier actif pour Iroko Zen, la nouvelle SCPI lancée il y a quelques jours par la fintech Iroko. Il s’agit d’un immeuble de bureaux de 1 000 m² situé dans le quartier administratif de Reims. Sa valorisation est inférieure à 2,5 M€, et affiche des caractéristiques énergétiques dans le haut de la fourchette. Loué depuis 2014 à Pôle Emploi, avec un bail ferme d’une durée résiduelle de 9 ans, l’actif génère un taux de rendement immédiat de 7%. Rappelons qu’Iroko Zen se présente comme une SCPI digitale et engagée. Elle ambitionne de lever 100 M€ dans les trois ans.

Perial AM

Pour sa 1ère opération, PF Hospitalité Europe choisit l’Espagne. La nouvelle SCPI dédiée à l’immobilier d’accueil lancée par Perial AM il y a quelques mois vient d’annoncer l’acquisition d’un établissement hôtelier situé à Mataro, une commune proche de Barcelone. Montant de la transaction : 6 M€. L’actif sera exploité par l’enseigne B&B Hotels lors de sa réouverture, prévue pour le 1er trimestre 2021. La SCPI a été, selon Perial AM, « très bien accueillie par le marché ». PF Hospitalité Europe, qui ambitionne un taux de distribution de 5%, a collecté près de 20 M€ dès son premier mois de lancement.

Primonial REIM

Première acquisition dans l’immobilier de santé belge pour Primovie. La SCPI gérée par Primonial REIM vient d’annoncer la signature d’une résidence senior à Court-Saint-Etienne, à 40 km de Bruxelles. Elle sera livrée dans le courant du 3e trimestre 2022. D’une surface de 8 200 m², elle abritera 119 logements du T2 au T3 et bénéficiera d’un large socle de services. Elle sera exploitée par Domitys, une filiale de Nexity. Rappelons que Primovie ambitionne de distribuer en 2020 un dividende identique à celui de 2019, année où elle avait affiché un rendement de 4,51%.

Sofidy

Chez Sofidy, l’OPCI Sofidy Pierre Europe réalise une opération à Lyon. Il vient d’acquérir les mûrs de l’immeuble Triptyk (3 830 m²) pour un montant de 8,9 M€. L’immeuble est occupé par deux locataires, Merck et Burgundi School of Business, via des baux sécurisés de 6 et 9 ans. Le rendement sur loyer immédiat, à l’acquisition, est de 5,7%, un taux « particulièrement compétitif sur le marché lyonnais », rappelle Sofidy.

Swiss life AM

Après son opération barcelonaise, l’OPCI SwissLife Dynapierre poursuit son recentrage. Il s’est porté acquéreur d’un ensemble immobilier parisien d’environ 3 000 m² situé rue de Fleurus (6e arrondissement). Entièrement rénové par GDG Investissements, il est loué à Ionis qui va y installer l’école d’ingénieurs ESME Sudria pour neuf ans. Une opération qui, fin octobre, avait permis à l’OPCI d’investir l’intégralité de sa collecte. Et de réduire sa poche immobilier physique dédiée à l’hôtellerie à 11,5% (contre près de 20% en mars dernier).

Frédéric Tixier


Lire aussi

Faut-il craindre une baisse de la valeur des parts des SCPI ?

Investissements immobiliers : priorité à la qualité

La SCPI ActivImmo boucle sa 6e acquisition

La SCPI dédiée au secteur logistique, lancée l’an dernier par Alderan, vient d’acquérir un parc d’activité d’environ 20 000 m². Elle aura investi aux alentours de 20 M€ depuis fin juin. Et confirme son objectif de rendement de 6% en 2020.

Et de 6… Un peu plus d’un an après son lancement, la SCPI ActivImmo vient de boucler sa 6e acquisition. Il s’agit cette fois d’un parc d’activités, « Le Parc des Colonnes », situé dans le département des Deux-Sèvres (79). Il comprend cinq bâtiments à usage mixte d’activités et de bureaux, pour une surface utile d’environ 20 000 m². L’ensemble est loué « dans sa quasi-totalité » à 22 locataires, précise Alderan, la société de gestion de la SCPI.

20 M€ investis depuis fin juin

Comme lors de la précédente opération, annoncée fin juillet – un ensemble immobilier de près de 4 800 m² situé en Seine-et-Marne (77)-, le prix d’acquisition n’a pas été communiqué. Si l’on en croit le dernier bulletin trimestriel de la SCPI, la plateforme seine-et-marnaise a dû se négocier autour de 7 M€. La plateforme deux-sévrienne, quant à elle, autour de 12 M€. La société de gestion annonçait en effet dernièrement un pipe d’acquisition résiduel de l’ordre de 30 M€. Contre 46 M€ fin août… « Ces deux acquisitions représentent un investissement total d’environ 20 M€ », confirme Pauline Collet, directrice des relations investisseurs d’Alderan. Qui annonce également plusieurs autres opérations « signées avant la fin de l’année ».

Objectif de 6% maintenu

ActivImmo semble donc parfaitement en phase avec ses objectifs d’investissements. Nourris par une collecte qui reste conséquente. En avril dernier, les souscriptions, en dépit de la crise sanitaire et du confinement, demeuraient soutenues. Fin juin, la SCPI affichait une collecte cumulée de 27,1 M€. Soit un doublement de sa capitalisation sur le 2e trimestre. Le 3e trimestre s’annonce tout aussi prometteur, puisqu’ActivImmo espère dépasser le seuil des 50 M€ avant la fin de l’année. En termes de rentabilité, les clignotants sont aussi toujours au vert. La profitabilité des dernières acquisitions, et celles envisagées prochainement, permettent à la société de gestion de maintenir l’objectif d’un taux de rendement de 6% en 2020.

Pression sur le secteur logistique ?

Pour 2021, les perspectives restent positives. Mais la baisse des rendements, que l’on constate désormais sur les plateformes logistiques, ne risque-t-elle pas de peser sur les performances futures d’ActivImmo ? Pour l’instant, la SCPI ne s’estime pas touchée par ce recul des taux. Intervenant sur des actifs de bien plus petite taille que les entrepôts XXL -les plus affectés par ce phénomène-, elle ne note pas de recul sensible des rendements à l’acquisition. A suivre.

 

Frédéric Tixier


Lire aussi

ActivImmo, une nouvelle SCPI dédiée à la logistique urbaine

La SCPI ActivImmo boucle sa première acquisition en logistique et augmente son capital statutaire

ActivImmo verse son premier acompte trimestriel, en phase avec ses objectifs


A propos d’Alderan(i)

Alderan est une société de gestion créée en 2015 par Rémy Bourgeon. Elle est issue d’un family office immobilier, Ojirel, spécialisé depuis 20 ans en immobilier professionnel, et en particulier dans le secteur des locaux d’activités et la logistique. Alderan agit de manière indépendante sur l’ensemble du cycle de détention : acquisition, gestion et revente. Sa connaissance du marché et son réseau d’apporteurs d’affaires permettent à Alderan d’avoir accès à des opérations exclusives et « off market ».

 (i) Information extraite d’un document officiel

ActivImmo verse son premier acompte trimestriel, en phase avec ses objectifs

La SCPI dédiée au secteur logistique, lancée l’an dernier par Alderan, va distribuer son 1er acompte trimestriel. Il correspond à un rendement annualisé de 6,02%. En phase, donc, avec son objectif de 6%. Et ActivImmo, qui vient de finaliser sa 3e acquisition, a bon espoir de maintenir ce niveau de rentabilité sur l’ensemble de l’année…  

Si de plus en plus de SCPI s’intéressent au secteur de la logistique, porteur depuis plusieurs années, certaines ont même choisi d’en faire leur critère d’investissement exclusif. C’est le cas d’ActivImmo, une SCPI lancée l’an dernier par Alderan. Son objectif : investir majoritairement dans des entrepôts, des locaux d’activité, de logistique urbaine ou « du dernier kilomètre ».

Logistique, un secteur qui semble échapper à la crise

La SCPI intervient sur un secteur qui semble, pour l’heure, échapper à la crise. En témoigne la dernière étude publiée par Cushman & Wakefield. Les capitaux investis sur le segment des grands entrepôts ont atteint, au 1er trimestre 2020, un niveau jamais égalé. Supérieur à 1,4 milliard d’euros. Et équivalent à près de 20% de l’ensemble des investissements en immobilier d’entreprise du trimestre… ActivImmo n’intervient pas exactement sur le même marché. Ses « cibles » sont de plus petite taille. « Entre 1 et 5 millions d’euros, soit des locaux d’une surface comprise entre 1 000 m² et 7 000 m² en fonction de leur localisation », précisait la SCPI lors de sa création. Ces actifs n’en présentent pas moins les mêmes caractéristiques sectorielles. Et sont en outre susceptibles d’offrir des niveaux de rentabilité bien supérieurs à ceux délivrés par les plus grandes surfaces.

ActivImmo procède à sa 3e acquisition

Le rendement moyen des deux premières acquisitions réalisées par ActivImmo, en novembre et janvier dernier, serait ainsi supérieur à 8%. Celui de la dernière opération qu’elle vient d’annoncer, ce 28 avril, n’est pas encore communiqué. Mais il devrait se situer dans une fourchette assez proche. ActivImmo s’est en effet portée acquéreur d’un nouveau bâtiment d’activités situé à Lieusaint, en Seine-et-Marne (77). Sa surface locative totale est de 1 556 m². Il est entièrement loué dans le cadre de deux baux d’une durée résiduelle supérieure à 10 ans. Ses locataires sont ATHP Assistance Technique[1] et France Lubrifiants Services[2]. ActivImmo ne compte pas en rester là. « Une acquisition supplémentaire devrait être finalisée d’ici la fin du mois de mai », précise Pauline Collet, directrice des relations investisseurs d’Alderan. Et d’autres opérations, en cours de négociation, pourraient se concrétiser d’ici fin septembre…

Une collecte qui se maintient

Malgré la crise, la SCPI continue donc à investir. Preuve que le marché de l’entrepôt est loin d’être au point mort. Et si ActivImmo peut se permettre de poursuivre des négociations, c’est qu’elle dispose de la trésorerie nécessaire. Sa collecte, modeste dans l’absolu, n’a pas perdu en vigueur. « En mars, nous avons réalisé notre meilleur mois », constate Pauline Collet. Et avril se présente plutôt bien. Le niveau des souscriptions nettes devrait être supérieur à 2 millions d’euros. Un montant certes en retrait par rapport au mois précédent. Mais en phase avec ceux constatés lors des deux premiers mois de l’année. Fin avril, la capitalisation de la SCPI aura franchi les 15,5 M€. Et Alderan a bon espoir que la collecte continue de progresser. Car «de nouveaux distributeurs nous ont rejoints depuis le début du confinement », se félicite Pauline Collet.

Nouvelle augmentation du capital statutaire

La SCPI envisage d’ailleurs une nouvelle augmentation de son capital statutaire. Fixé à 19,2 M€ depuis décembre, il devrait être rehaussé « très fortement ». La société de gestion va convoquer ses associés à une AGE[3] d’ici la fin du mois de mai, afin de valider cet objectif. Si les clignotants sont au vert côté collecte et investissement, qu’en est-il côté dividende ? Vert également… ActivImmo va en effet verser d’ici la fin de la semaine son premier acompte trimestriel. Fixé à 9,18 € par part, « ce versement correspond à un rendement annualisé de 6,02 %, légèrement au-dessus de notre objectif de 6 % », précise la société de gestion.

Objectif de rendement annuel de 6% maintenu

Sera-t-elle en mesure de maintenir ce niveau de distribution sur l’ensemble de l’exercice ? La réponse est, pour l’instant, oui. Sous condition, toutefois. Que le « pipe » d’acquisitions en cours se concrétise. Si tel était le cas, les loyers générés par ces nouveaux actifs devraient permettre de tenir le cap fixé…

Frédéric Tixier


[1] Une entreprise de maintenance et d’ingénierie d’équipements industriels, de systèmes oléo-hydrauliques et de pneumatiques
[2] Une entreprise spécialisée dans la distribution de combustibles et produits annexes
[3] Assemblée Générale Extraordinaire


Lire aussi

ActivImmo, une nouvelle SCPI dédiée à la logistique urbaine

ActivImmo boucle sa première acquisition en logistique et augmente son capital statutaire

Le secteur logistique peut sortir gagnant de la crise


A propos d’Alderan(i)

Alderan est une société de gestion créée en 2015 par Rémy Bourgeon. Elle est issue d’un family office immobilier, Ojirel, spécialisé depuis 20 ans en immobilier professionnel, et en particulier dans le secteur des locaux d’activités et la logistique. Alderan agit de manière indépendante sur l’ensemble du cycle de détention : acquisition, gestion et revente. Sa connaissance du marché et son réseau d’apporteurs d’affaires permettent à Alderan d’avoir accès à des opérations exclusives et « off market ».

 (i) Information extraite d’un document officiel de la société

 

Activimmo boucle ses premières acquisitions en logistique et augmente son capital statutaire

La SCPI « logistique urbaine » lancée par Alderan a finalisé sa première acquisition. Une seconde devrait être bouclée prochainement. En raison d’une collecte importante, elle augmente son capital statutaire. Et envisage le versement d’un 1er dividende dès le 1er trimestre 2020.

Annoncé il y a quelques jours (voir « SCPI, toujours plus d’acquisitions »), le 1er investissement réalisé par la SCPI Activimmo est désormais officiel. Ce véhicule, lancé en septembre dernier, a finalisé l’acquisition d’un entrepôt logistique de 7 357 m², en périphérie de Rouen.

Activimmo, acquisitions à Rouen et en Ile-de-France

L’ensemble, situé à Alizay (27), est loué dans le cadre d’un bail ferme de 9 ans. Le locataire, la société Kapa Reynolds, est fournisseur de produits de grande consommation à marques distributeur. Selon le dernier bulletin d’information, une autre opération devrait être signée prochainement. Il s’agirait d’un immeuble mixte de bureau-activité, situé en Ile-de-France. Implanté «dans une zone d’activité bien établie de l’Ouest parisien», il offrirait en outre «une capacité de constructibilité résiduelle». La taille de ce second actif serait bien supérieure à celle du premier. Le rendement global des deux opérations est a priori assez élevé, puisqu’estimé à 8% environ…

ActivImmo, une collecte de plus de 5,5 M€ fin novembre

Le montant de ces deux transactions n’est pas encore communiqué. Il se situerait dans une fourchette comprise entre 4,5 et 5 M€. Soit entre 80% et 90% de la collecte nette de la SCPI depuis sa création. Fin septembre, ActivImmo affichait une capitalisation d’un peu moins de 2 M€. Fin novembre, cette dernière dépassait déjà 5,5 M€… Ce succès va conduire la SCPI à augmenter prochainement son capital social statutaire. Pour pouvoir honorer les prochaines souscriptions[1], celui-ci sera augmenté à 19,2 M€. Ce qui, compte tenu d’une prime d’émission de 110 € par titre, lui permettra d’atteindre une capitalisation d’environ 23,4 M€. Sous réserve bien sûr de l’approbation des associés, convoqués en AGE le 10 décembre prochain.

ActivImmo, un premier dividende au 1er trimestre 2020

La SCPI anticipe d’ailleurs une autre augmentation de capital, lors de la prochaine AGO. Si le rythme des souscriptions se maintient au niveau actuel. ActivImmo envisage donc les prochains mois avec sérénité. Plusieurs autres acquisitions – «3 ou 4» précise Alderan – sont dans le « pipe ». La SCPI vise, rappelons-le, des locaux d’une surface comprise entre 1 000 m² et 7 000 m². Soit, en fonction de leur localisation, des biens d’une valeur unitaire de 1 à 5 millions d’euros. Ses premiers investissements lui permettent en tout cas d’envisager le versement d’un premier acompte sur dividende dès le 1er trimestre 2020.

ActivImmo, première SCPI dédiée à la logistique du dernier kilomètre

Pour mémoire, ActivImmo a pour objectif d’investir majoritairement (70% au minimum) dans des locaux d’activité, des entrepôts, et de logistique urbaine ou « du dernier kilomètre ». Elle s’intéresse plus particulièrement aux locaux d’activité à même d’être reconvertis en bâtiments de logistique urbaine. Ce type de biens procure actuellement des rendements élevés. Les résultats obtenus par Alderan sur les véhicules dédiés aux professionnels (OPPCI) en témoignent. Au prix d’un fort effet de levier, ils auraient, selon Alderan, permis aux porteurs de parts de doubler ou de tripler leur mise en l’espace de trois à quatre ans[2]… L’objectif annoncé d’ActivImmo – rendement annuel de 6% – semble plus raisonnable…

Frédéric Tixier

[1] Dans les SCPI à capital variable, lorsque le plafond du capital statutaire est atteint, toute nouvelle création de parts est impossible. Les nouveaux souscripteurs potentiels doivent alors attendre que des actionnaires existants se retirent pour souscrire.

[2] La société communique par ailleurs sur un taux de rendement moyen de 9,2% sur l’ensemble de ses gestions conseillées.


Lire aussi

ActivImmo, une nouvelle SCPI dédiée à la logistique urbaine

Alderan, un nouvel entrant sur le marché des SCPI

Logistique : une année record en perspective

 


A propos d’Alderan(i)

Rémy Bourgeon a créé Alderan en 2015. Alderan est une société de gestion née d’un family office immobilier, Ojirel, spécialisé depuis 20 ans sur le marché immobilier professionnel et en particulier sur les locaux d’activités et la logistique. Alderan agit de manière indépendante sur l’ensemble du cycle de détention : acquisition, gestion et revente. Sa connaissance du marché et son réseau d’apporteurs d’affaires permettent à Alderan d’avoir accès à des opérations « off market » et hors des radars des acheteurs traditionnels d’activités/logistique.

 (i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

ActivImmo, une nouvelle SCPI dédiée à la logistique urbaine

Lancée par Alderan, une filiale du groupe Ojirel créé par Alain Mallart, la SCPI ActivImmo sera majoritairement investie en locaux d’activités, entrepôts et logistique urbaine. Elle vise un taux de distribution annuel de 6%.

Il aura fallu attendre plus d’un an et demi entre l’annonce de sa création prochaine (voir « Alderan, un nouvel entrant sur le marché des SCPI ») et son lancement officiel… Mais cette fois, ActivImmo, cette nouvelle SCPI dédiée à la logistique urbaine, gérée par d’authentiques experts du secteur, est bel et bien opérationnelle. Ouverte aux souscriptions depuis le 11 septembre, ActivImmo investira majoritairement (70% au minimum) dans des locaux d’activité, des entrepôts, et de logistique urbaine ou « du dernier kilomètre ».

ActivImmo, une SCPI dédiée à la logistique urbaine

Un thème très à la mode parmi les investisseurs professionnels, et sur lequel s’est déjà positionnée il y a quelques mois la SCPI Altixia Commerces (voir « Altixia REIM se lance sur le marché des SCPI »). Mais, à la différence d’Altixia Commerces, dont l’actif est aujourd’hui composé essentiellement d’actifs de commerces (dont un centre commercial type « retail park » situé à Chambly dans l’Oise), ActivImmo ne compte s’intéresser qu’aux purs locaux d’activités. « La logistique du dernier kilomètre est un concept à géométrie variable, et qui va sans doute évoluer ces prochaines années. Notre analyse est qu’un certain nombre des locaux d’activités d’aujourd’hui vont devenir les bâtiments qui permettront aux entreprises d’assurer le service logistique du dernier kilomètre », considère Pauline Collet, directrice des relations investisseurs d’Alderan. C’est donc en sélectionnant rigoureusement ces locaux d’activités à même d’être reconvertis en bâtiments de logistique urbaine que la SCPI compte créer de la valeur. Et la pérenniser dans le temps.

ActivImmo, un objectif de rendement de 6% par an

Le rendement devrait également être au rendez-vous. « Le passage du statut de locaux d’activité à celui de logistique urbaine devrait tirer les loyers vers le haut », explique Pauline Collet. Qui rappelle par ailleurs que le potentiel de location de ce type de bâtiments est encore important en France, contrairement à d’autres pays européens, plus matures sur ce segment de marché. « La valeur locative ‘’prime’’ du mètre carré logistique en France est d’environ 65 euros. Contre 84 euros en Allemagne et 172 euros au Royaume-Uni », calcule Alderan. Une stratégie et un potentiel qui autorisent la société de gestion à annoncer un taux de distribution annuel cible de 6% pour ActivImmo. Les résultats obtenus par Alderan ces dernières années sur les véhicules dédiés aux professionnels (OPPCI) peuvent rendre optimistes. En contrepartie, certes, d’un fort effet de levier, ils auraient, selon Alderan, permis aux porteurs de parts de doubler ou de tripler leur mise en l’espace de trois à quatre ans¹

ActivImmo, des actifs cibles compris entre 1 et 5 millions d’euros

La SCPI ActivImmo, dont l’effet de levier sera beaucoup plus limité – 30% au maximum de la valeur d’acquisition des biens -, s’intéressera en outre à des actifs de plus petite taille que ses cousins OPPCI. « Entre 1 et 5 millions d’euros dans un premier temps, soit des locaux d’une surface comprise entre 1 000 m² et 7 000 m² en fonction de leur localisation », précise Alderan. La société de gestion, qui annonce déjà avoir identifié plusieurs actifs cibles – transactions en cours, mais non divulguées pour l’instant -, dispose en tout cas incontestablement d’un track record dans l’acquisition et la gestion d’actifs logistiques. Rien qu’en 2018, Alderan a acquis 60 M€ d’actifs en immobilier d’activités/logistique, sur 2,1 Md€ d’actifs analysés. Et au 1er janvier 2019, son encours sous gestion, constitué au cours de ses 20 années d’existence, dépassait les 260 M€… Rappelons qu’Alderan, qui a obtenu son agrément en tant que société de gestion en septembre 2017, est une filiale du groupe Ojirel.

Alderan, un spécialiste de la logistique depuis 20 ans

Ce dernier a été créé en 2000 par Alain Mallart – le fondateur du groupe de logistique Novalliance dans les années 1990, et actuellement également président du groupe Energipole – et Rémy Bourgeon – ancien directeur immobilier de Novalliance -. D’abord foncière dédiée à l’investissement immobilier et aux partenariats financiers directs, Ojirel ajoute les investissements indirects à sa stratégie en 2011, avec le lancement d’un 1er OPCI professionnel, puis crée Alderan en 2015, une filiale aujourd’hui dirigée par Rémy Bourgeon. Le lancement de la SCPI ActivImmo constitue donc une première pour ce groupe habitué à travailler avec des investisseurs institutionnels. La distribution de la SCPI auprès des particuliers sera donc assurée par des réseaux extérieurs. L’objectif de collecte est de 25 M€ dans un premier temps, mais pourrait sans problème être porté jusqu’à 100 M€…

Frédéric Tixier


A propos d’Alderan(i)

Rémy Bourgeon a créé Alderan en 2015. Alderan est une société de gestion née d’un family office immobilier, Ojirel, spécialisé depuis 20 ans sur le marché immobilier professionnel et en particulier sur les locaux d’activités et la logistique. Alderan agit de manière indépendante sur l’ensemble du cycle de détention : acquisition, gestion et revente. Sa connaissance du marché et son réseau d’apporteurs d’affaires permettent à Alderan d’avoir accès à des opérations « off market » et hors des radars des acheteurs traditionnels d’activités/logistique.

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

[1] La société communique par ailleurs sur un taux de rendement moyen de 9,2% sur l’ensemble de ses gestions conseillées.